Grand Tour du Pérou
Pérou PE 602 Randonnée

Grand Tour du Pérou : Cusco, Vallée Sacrée, Machu Picchu, lac Titicaca avec de nombreuses balades faciles

22 jours - 12 jours de balade 4 à 12 pers. Modéré 7/20 Voir les avis voyageurs
Carte 1 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire ameriques
  • Dates et prix ameriques
  • Infos pratiques ameriques

Toute la magie du Pérou en un seul voyage. De nombreuses balades permettent de découvrir les vestiges de l'empire inca et l'incroyable richesse naturelle d'un pays coloré : vert exubérant de l’Amazonie, neiges scintillantes de la Cordillère Blanche, bleu profond du lac Titicaca, bruns denses des volcans... Une découverte intense et souvent originale, au cœur d'un pays attachant.

Points forts

• La diversité des paysages : Andes, Amazonie, Canyon de colca, lac Titicaca...
• La découverte complète de Cusco, de la Vallée Sacrée et du Machu Picchu
• Des balades au pied des géants de la Cordillère Blanche
• L’originalité de l’itinéraire avec la découverte de lieux peu connus (presqu'île de Capachica...)

Les plus Tirawa

• Toutes les entrées des parcs et sites visités comprises (170 €)
• Minibus privatisé tout au long du voyage (sauf le trajet a/r entre Lima et Huaraz)

Niveau

Modéré 7/20 Voir le tableau des niveaux  Très bonne acclimatation pour ce voyage intense mais accessible avec de nombreuses balades faciles. Au total 12 jours pendant lesquels nous effectuons des balades entre 2 et 5h. Un minimum de condition physique est indispensable pour profiter pleinement de ce voyage.

J1 : Vol Paris > Lima

Vol au départ de Paris pour Lima. Accueil et installation à l’hôtel.

Repas : D
Selon la compagnie aérienne utilisée, le départ peut avoir lieu la veille du jour 1 (jour 0). Dans ce cas, arrivée matinale à Lima. Repos le matin et visite de Lima dans l'après-midi.

J2 : Lima > Huaraz > Carhuaz (2650 m)

Trajet en bus public pour une journée particulièrement belle. Nous longeons d’abord la côte Pacifique avant de remonter la vallée désertique de Fortalezza jusqu’au col Conococha (4080 m). Splendide vue sur les immensités de l’Altiplano dominé par les Cordillères Blanches et Huayhuash. Descente dans le « callejon » de Huaylas, large vallée séparant la Cordillère Noire de la Cordillère Blanche. Après la ville de Huaraz, nous poursuivons notre route jusqu’au village indien de Carhuaz, typique et tranquille, magnifiquement situé face aux sommets enneigés du Huascaran (6768 m) et du Huandoy (6160 m).

Transfert : 7h/8h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J3 : Balade dans la Cordillère Noire (3000 m)

Journée de balade dans la Cordillère Noire, idéalement située face aux sommets étincelants de la Cordillère Blanche. Elle représente un observatoire idéal sur tous les célèbres sommets dépassant les 6000 mètres : Huascaran, Huandoy, Hualcan... C’est aussi l’occasion de traverser plusieurs villages authentiques et d’observer les travaux des champs. Retour à Carhuaz.

Transfert : 1h30
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de balade : 4h
Dénivelé : +300 m
Dénivelé : -300 m
Cette marche d'acclimatation se déroule entre 2700 et 3000 m, une bonne introduction pour une acclimatation tout en douceur !

J4 : Balade dans la Cordillère Noire (4000 m)

Départ pour Huinshus, au cœur de la Cordillère Noire. Nous effectuons une nouvelle balade facile entre 3600 et 4000 m d’altitude afin de profiter de vues grandioses sur les hauts sommets enneigés de la partie centre et nord de la Cordillère Blanche. Nous pouvons admirer les Puyas Raimondi, la plus haute fleur du monde pouvant atteindre plusieurs mètres de haut. Retour à Carhuaz.

Transfert : 4h30
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de balade : 3h
Dénivelé : +200 m
Dénivelé : -200 m

J5 : Balade dans le secteur des lacs de Llanganuco

Passage matinal sur le marché indien, coloré et authentique de Carhuaz, sans aucun doute l'un des plus interessants de la vallée. Une bonne occasion de découvrir les produits typiques des Andes tout en admirant les chapeaux des femmes, propres à chaque village. Nous partons ensuite au cœur de la Cordillère Blanche. Notre route nous mène vers le Portachuelo de Llanganuco (4710 m). Du col, panorama extraordinaire sur les plus hauts sommets environnants : Chopicalqui, Huascaran Sud, Huascaran Nord, les quatre sommets du Huandoy, le Chacraraju…. Nous revenons ensuite sur nos pas, dans la vallée de Llanganuco (3850 m), blottie entre le Huandoy et le Huscaran. La vue sur les lagunes de Orconcocha et Chinacocha est splendide avec leurs couleurs qui oscillent entre turquoise et vert émeraude. Une balade en direction de la laguna 69, au pied du Chacraraju (6112m), nous permet de profiter une dernière fois de la vue sur les sommets impressionnants qui nous entourent ... En fin d’après-midi, retour à Carhuaz.

Transfert : 6h
Hébergement : hôtel
Repas : BLD
Heures de balade : 2h/3h
Dénivelé : +100 m
Dénivelé : -100 m

J6 : Route de Carhuaz à Lima

Retour sur Lima, d'abord en véhicule privé jusqu'à Huaraz puis en bus public confortable. Arrivée en fin de journée et installation dans un hôtel du quartier de Miraflorès à Lima.

Transfert : 8h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J7 : Vol > Arequipa (2350 m), visite de la ville

Vol à destination d'Arequipa. Magnifiquement située entre désert et montagnes, cette très belle ville coloniale (2350 m) est dominée par les impressionnants volcans Misti (5822 m) et Chachani (6075 m). Fondée en 1540 par les Conquistadors, Arequipa est surnommée la « Ville Blanche » du fait de ses maisons et de ses bâtiments coloniaux d’un blanc étincelant. Visite des principaux monuments de la ville, notamment le splendide monastère Santa Catalina. Découverte des magnifiques patios et des cloîtres ornés de fresques. Poursuite vers l’église des Jésuites, renommée pour sa façade ciselée et son maître-autel baroque, et vers le beau musée Santurios Andinos qui abrite, entre autres, le corps momifié d’une jeune Inca, la « Juanita »… En fin de journée, nous pourrons aller siroter un pisco sour, l’apéritif typiquement péruvien, sous les arcades de la Plaza de Armas.

Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de balade : 1h30

J8 : Arequipa > col de Patapampa > Yanque (3430 m)

Lever matinal.  Le transfert pour Chivay et Yanque est assez long et le but est d’arriver sur place pour un déjeuner un peu tardif ! La route contourne la chaîne du Chachani par l’ouest, en suivant la ligne de chemin de fer qui file vers Juliaca, et grimpe en direction de la réserve d’Aguada Blanca, un vaste plateau situé à environ 3800 mètres d’altitude. Nous arrivons au royaume des camélidés sud-américains : vigognes, alpacas et lamas domestiques se partagent les maigres pâturages de l’Altiplano.  Un arrêt au carrefour de Vizcachani (4150 m) permet de déguster un maté de coca, utile pour lutter contre le soroche, c’est-à-dire le mal d’altitude. On pourra aussi admirer le paysage avec Chachani, Misti et Pichu Pichu en toile de fond… et se lancer dans le marchandage d’artisanat.
La route poursuit son ascension jusqu’au col de Patapampa (4900 m). Curieusement, lors de cette montée, le paysage devient moins aride, des sortes de marécages abritent même de nombreuses espèces d’oiseaux. Depuis le col, alors que le vent souffle en général en rafales, le paysage est époustouflant, le Chukura (5360 m) domine le lieu. Au loin l’Ampato (6310 m) et quelques autres volcans barrent l’horizon. Puis la route plonge sur le bourg de Chivay (3640 m). Après le déjeuner, il reste quelques kilomètres pour gagner Yanque, étape du jour. Nous suivons alors la rive sud de la rivière Colca. Longue de 374 km, c’est la rivière la plus importante du versant pacifique des Andes péruviennes. Les rives de ce fleuve, en amont du canyon proprement dit, sont réputées pour les nombreuses cultures en terrasses qui en tapissent les flancs. Yanque est l’ancienne capitale de la vallée, avant la conquête par les Espagnols. On y trouve un musée archéologique, de nombreuses constructions inca et pré-inca, une belle place d’arme avec une église coloniale dédiée à St François d’Assise. Vers 16h, retour à Chivay (15 mn de trajet) pour une balade dans les ruelles de la ville et pour visiter l’église typique et son retable du XVIIème siècle. Il reste quelques minutes de minibus pour arriver aux termes de Chivay, un ensemble de bains chauds (38°C) où nous pourrons nous délasser confortablement (maillot de bain obligatoire !). Retour à notre hôtel de Yanque pour le dîner.

Transfert : 5h30
Hébergement : Lodge
Repas : BLD

J9 : Yanque > Canyon de Colca, balade autour de Cruz del Condor (3800 m) > Yanque

Départ matinal pour rejoindre la Cruz del Condor, site qui domine le canyon de Colca. Avant d’atteindre ce point particulier, la route traverse de nombreux petits villages dont les habitants exploitent encore les champs en terrasses qui datent de l’époque inca. La Cruz del Condor (3800 m) est un mirador vertigineux situé à une cinquantaine de kilomètres de Yanque. A ses pieds, quelques 1200 mètres plus bas, la rivière Colca s’écoule vers le Pacifique. Dominant la rive droite du canyon, le volcan Mismi trône du haut de ses 5541 mètres. De ses flancs naît l’Apurimac, l’une des principales sources de l’Amazone. Depuis la Croix du Condor, et sur les multiples sentes qui courent sur le bord du canyon, on pourra observer le vol majestueux des condors, spécialement le matin, lorsque le soleil commence à chauffer les parois du canyon, créant ainsi les premiers courants ascendants de la journée. Le condor (Vultur gryphus) est l’oiseau sacré et vénéré dans le monde inca parce que c’est lui qui approche le soleil de plus près. Une heure de marche est prévue sur cette corniche sud de la rivière Colca, avant de reprendre la route jusqu’à Yanque. En chemin, stop au village de Maca, qui a été l’épicentre d’un important terremoto (tremblement de terre) en 1991. L’église et le village ont été reconstruits depuis, mais on peut encore voir des failles béantes dans la campagne alentour. Après le lunch pris à notre hébergement de Yanque, court transfert jusqu’au village de Coporaque (3590 m), situé sur la rive droite de la rivière Colca. Visite de la magnifique église qui domine la Plaza de Armas. Un bon sentier suit, en la surplombant, cette rive… avant de plonger jusqu’à un pont suspendu (3400 m) permettant de rejoindre Yanque. Au niveau de ce pont, nous pourrons d’ailleurs admirer des « colca », constructions datant de l’époque inca et qui servaient de réfrigérateurs naturels.  Retour à notre hôtel de Yanque. Dîner sur place.

Transfert : 3h30
Hébergement : Lodge
Repas : BLD
Heures de balade : 3h15
Dénivelé : +130 m
Dénivelé : -250 m
L'après-midi, la balade dure au total 2h15 (pour un dénivelé de +130 m et -250 m) et reste facultative.

J10 : Chivay > Sillustani > Puno (3820 m)

Belle journée pour rejoindre Puno. La route sillonne à travers les paysages immenses et hauts en couleurs de l’Altiplano péruvien où paissent lamas, alpacas et moutons. A côté des lagunas Lagunillas et Saracocha, nous pouvons observer des colonies de flamants roses, d’ibis ou d’oies... Poursuite vers le site de Sillustani offrant une vue exceptionnelle élevé sur le lac Umayo. Découverte des étranges tours cylindriques appelées chullpas ; elles contenaient les dépouilles des nobles Colla, tribu guerrière qui régnait sur cette partie de l’Altiplano. De Sillustani, il reste quelques kilomètres pour arriver à Puno, petite ville située sur les rives du lac Titicaca. Selon la mythologie inca, Manco Cápac et Mama Ocllo, les fondateurs de la dynastie inca, auraient vu le jour sur ce lac. En fin de journée (en fonction du temps disponible), petit tour sur la place d’Armes, située à côté de notre hôtel, et visite de la cathédrale, de style baroque et achevée en 1757.

Transfert : 6h/7h
Hébergement : Hôtel
Repas : BL

J11 : Lac Ticaca : îles Uros, Taquile et Amantani

Départ matinal en bateau sur le lac Titicaca. Arrêt sur les îles flottantes des Uros. Pour se protéger des raids armés des Colla ou des Incas, les indiens Uros s’étaient installés sur des îlots flottants en « totora » (roseaux légers) construits au milieu de la baie de Puno. Poursuite vers la côte Nord de Taquile. Nous débarquons au village de Puerto Alsuno. Etroite et toute en longueur, Taquile présente un versant abrupt et l’autre en pente douce sur le lac. Là encore, l’île est entièrement recouverte de terrasses et les villages se répartissent entre la côte et le plateau central. Un magnifique sentier démarre du petit port et, en une heure, nous conduit tranquillement au cœur de l’île, sur la place d’Armes de Huillanopampa (3940 m). Les 2000 habitants de cette île préservent jalousement leur mode de vie avec un code vestimentaire très strict lié au statut social et à la situation familiale... Déjeuner sur la terrasse d’une auberge locale, l’occasion de déguster une trucha, la truite locale, tout juste pêchée dans le lac. Descente par un escalier inca jusqu’au lac où nous retrouvons notre bateau qui nous conduit vers l'île Amantani. Nous accostons à El Pueblo, le bourg principal. En fin de journée, nous partons assister au coucher du soleil depuis le sommet de l'île (4120 m), occupé par des ruines de l’époque Tiwanaku, une civilisation pré-inca. Retour pour la nuit chez l'habitant.

Hébergement : Chez l'habitant
Repas : BLD
Heures de balade : 4h/4h30
Dénivelé : +540 m
Dénivelé : -460 m
Il y a environ 3h45 de bateau en tout. Il faut compter 0h30 de Puno aux îles Uros, 2h des îles Uros à Taquile et 1h15 de Taquile à Amantani.

Sur l'île d'Amantani, le flot de voyageurs étant plus ancien et plus dense qu'à Llachon, l'accueil et le service sont plus impersonnels. Au fil des années, les habitants d'Amantani ont aménagé leur maison pour accueillir les voyageurs. Ils peuvent proposer plusieurs chambres ; dans ce cas, l'hébergement s'apparente plus à un gîte d'étape. La famille ne dîne pas forcément avec vous par exemple. Les gros bagages sont sur le bateau. Ils resteront stockés dans ce bateau et vous pourrez prendre quelques affaires de rechange pour la nuit sur Amantani.

J12 : Lac Ticaca : île Amantani et presqu'île de Capachica

Semblable à un gros caillou bosselé, Amantani est sauvage et relativement peu fréquentée. Dans les huit villages disséminés sur les pourtours de l’île, la population quechua se consacre à l’agriculture (fève, quinoa, pommes de terre, orge, millet…), à l’élevage (chèvres et lamas) et à la vannerie. Il est tôt, l'île est paisible et les voyageurs en provenance de Puno ne sont pas encore arrivés. Nous avons Amantani pour nous ! Traversée à pied facile de l’île, sur un large chemin pavé et restauré avec soin, en passant par les deux sommets occupés par des ruines de l’époque Tiwanaku, une civilisation pré-inca. Nous rejoignons un petit port sur son versant nord et de là, une courte navigation nous emmène sur la presqu'île de Capachica, lieu méconnu où peu de voyageurs s’aventurent. Quelques familles de la communauté des Paramis vivent ici, au bord du lac, entre agriculture et pêche traditionnelle. Le mode de vie semble immuable depuis l’époque inca et les femmes sont parées de magnifiques coiffes. Dans des paysages de toute beauté, la randonnée du jour nous mène sur les crêtes, entre les murs de pierre sèche qui encadrent les parcelles. Arrivée au mirador inca Karus, point culminant de la presqu’île à 4090 m. Le tableau est éblouissant avec les îles Taquile et Amantani posées sur le lac Titicaca, vaste comme une mer intérieure et, dans les lointains brumeux, les cimes enneigées de la Cordillère Royale. Par un large chemin inca pavé serpentant entre hameaux, petits bois d’eucalyptus et terrasses, nous gagnons Llachon, village où nous sommes accueillis par la communauté.

Hébergement : Chez l'habitant
Repas : BLD
Heures de balade : 5h
Dénivelé : +450 m
Dénivelé : -530 m

J13 : Llachon > Cusco (3400 m)

Départ en minibus privatisé vers Pucara et le col de la Raya (4312 m) dominé par des montagnes enneigées. Du col, descente sur San Pedro de Cacha pour une visite du site de Raqchi. A l’époque inca, c’était un centre religieux et administratif très important, composé de temples, d'habitations parfaitement alignées réservées aux prêtres, et de réserves de stockages. A l’extérieur du site, un marché très coloré propose un bel artisanat. Poursuite vers Andahuaylillas dont l’église jésuite est une véritable Chapelle Sixtine d’Amérique Latine... L’édifice est richement décoré de peintures murales, d’autels et de retables baroques en bois sculpté. Quittant le village, lui-même remarquable par son architecture coloniale, notre minibus nous conduit vers la capitale de l’empire inca : Cusco (3400 m). Installation à l'hôtel.

Transfert : 6h/7h
Hébergement : Hôtel
Repas : BL

J14 : Balade à Cusco et dans ses environs

Classée Patrimoine de l’Humanité en 1983, Cusco regorge de trésors. Pour cette première journée, un court trajet nous permet de visiter le site de Tambo Machay, composé d’un ensemble de constructions étagées sur trois terrasses soutenues par des murs massifs. Beau panorama depuis le Fort Rouge qui servait probablement de pavillon de chasse et de poste de garde. Passage à Qenko, lieu de sacrifices rituels, et à Saqsayhuaman (3600 m) où s’élevait une forteresse abritant la garnison chargée de défendre la capitale inca. Visite du site et descente par des ruelles pentues vers Cusco et sa Plaza de Armas. Déjeuner à Cusco et visite de la ville. Découverte de la cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption, contenant notamment des tableaux de Marcos Zapata ou Rafael de Urbina, et de l’Iglesia de la Compañía de Jesús, construite sur l’ancien palais de Huayna Capac. La fin d’après-midi est consacrée à une balade dans différents quartiers du centre de Cusco, la Calle Loreto et son incroyable soubassement inca, le quartier de San-Blas et ses boutiques. 

Transfert : 1h
Hébergement : Hôtel
Repas : BL
Heures de balade : 3h30
Dénivelé : -200 m

J15 : Balade dans la Vallée Sacrée. Route pour Pisac

A une trentaine de km de Cusco, Chinchero contrôlait jadis l'accès de la Vallée Sacrée. Ce village abrite divers vestiges incas, une église coloniale et un pittoresque marché artisanal. Un arrêt dans une famille locale qui file et tisse la laine de manière ancestrale nous permet de découvrir d’intéressantes traditions et de réaliser quelques belles photos. Poursuite vers le site de Moray, surprenant amphithéâtre aux terrasses disposées en cercles concentriques puis vers les célèbres Salines de Maras datant de l'époque pré-inca. Les paysans de la région récupèrent toujours le sel provenant de sources salées. Un sentier permet de descendre du sommet des salines jusqu’aux rives de l’Urubamba (environ une heure de marche), offrant ainsi de multiples visions de ce lieu magique où les photographes se régaleront. Dans l'après-midi, nous rejoignons l’étape du soir : Pisac (2980 m).

Transfert : 2h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de balade : 2h
Dénivelé : +100 m
Dénivelé : -280 m

J16 : Balade sur le site de Pisac. Route > Ollantaytambo. Train > Aguas Calientes

Vingt minutes de bus permettent d’arriver sur la partie supérieure du site de Pisac (3430 m). Composé de plusieurs quartiers, Pisac était une ville agricole importante, dotée d’une multitude de terrasses adaptées à la configuration du terrain. A l’époque des Incas, Pisac était aussi une ville stratégique, une ville religieuse, un observatoire astronomique et une grande nécropole ! Après une visite complète du site, nous plongeons littéralement vers la vallée par une suite d’escaliers raides. Le sentier débouche en plein cœur du village, sur la Plaza de Armas, entièrement consacrée au marché traditionnel et artisanal. Après le déjeuner, une bonne route longe l'Urubamba jusqu'au village d'Ollantaytambo. Visite de ce site majeur. La forteresse d’Ollantaytambo, élevée à l’apogée de l’empire inca,  fut le siège de combats acharnés entre Espagnols et Incas après la chute de Cusco en 1536. En fin de journée, train depuis la gare d'Ollantaytambo jusqu’à Aguas Calientes (2080 m - 1h30 de trajet en train) pour dormir au pied du Machu Picchu.

Transfert : 1h30
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de balade : 2h
Dénivelé : -450 m

J17 : Visite de Machu Picchu. Retour à Cusco

Lever matinal ! Un bus-navette nous conduit à l'entrée du site (2420 m). Un bon sentier permet d'arriver directement à la "maison du gardien", une construction qui domine le site et d'où la vue sur l'ensemble des ruines est saisissante (2580 m) ! Nous démarrons ensuite une visite inoubliable, avant l’arrivée de la foule. Sous la conduite éclairée de notre guide péruvien, découverte du Temple du Soleil et de tous les lieux importants du site : palais royal, bains cérémoniels, maison du grand prêtre, place sacrée, temple du Condor... Retour à la « Maison du gardien » après environ 3 heures de marche et une boucle passionnante. Pour ceux qui le désirent, possibilité d’aller jusqu’au pont de l’Inca (environ 40 mn a/r). Vers 13h, descente en bus jusqu’au village d’Agua Calientes. Déjeuner dans un restaurant du village avant un retour en train vers Ollantaytambo, puis en bus vers Cusco.

Transfert : 2h30
Hébergement : Hôtel
Repas : BL
Heures de balade : 2 à 4h
Dénivelé : +210 m
Dénivelé : -210 m

J18 : Vol > Puerto Maldonado. Bateau sur le rio Tambopata

Pour éviter une longue et fastidieuse nuit de bus, nous prenons l’avion pour Puerto Maldonado, au cœur du bassin amazonien. Nous découvrons la ville et son marché typique. Accompagné du guide local, nous partons en bateau vers le lodge sur le rio Tambopata (3 h de bateau avec repas de midi à bord). Durant le voyage, nous découvrons la faune et flore des rives du rio. Arrivée au lodge, réception et installation. Balade aux environs du lodge pour une première découverte de la faune et de la flore de la forêt amazonienne.

Hébergement : Lodge
Repas : BLD
Heures de balade : 2h
En Amazonie, il faut laisser le gros de vos affaires à Puerto Maldonado (au bureau du lodge) et ne partir au lodge qu'avec les affaires utiles pour un séjour de 2 nuits. Vous récupérerez votre gros sac à votre retour.

J19 : Découverte de la forêt amazonienne

Navigation sur le fleuve et balade en forêt en compagnie d’un guide naturaliste qui nous fait découvrir la flore et faune de cette belle région. Singes, serpents, oiseaux, papillons et autres insectes sont au rendez-vous. Partie de pêche au pirhana sur un des lacs de la région. Retour au lodge pour le repas de midi. Dans l'après-midi, visite des fermiers locaux, des constructions typiques de l'Amazonie, contact avec les indigènes pour découvrir leur mode de vie. Retour au lodge. Dans la soirée, marche en forêt de 2 h, pour apprécier la vie nocturne (caimans, papillons, insectes).

Hébergement : Lodge
Repas : BLD
Heures de balade : 3h

J20 : Bateau pour Puerto Maldonado. Vol > Lima

Nous reprenons le bateau (3h de navigation) sur le rio Tambopata, destination Puerto Maldonado. C'est une autre occasion de percevoir la vie le long du fleuve. Transfert à l'aéroport et vol pour Lima. Hôtel dans le quartier de Miraflorès. Fin de journée libre.

Hébergement : Hôtel
Repas : B
Il y a en général une collation servie dans l'avion pour Lima.

J21 : Visite de Lima et vol de retour

Ce matin, découverte de la ville fondée en 1535 par Pizarro et qui compte aujourd’hui plus de 10 millions d’habitants. Nous nous dirigeons d'abord vers son centre historique (déclaré Patrimoine mondial en 1991). C'est ici que s'est établie la colonie espagnole au XVIe siècle. Découverte de la Plaza Mayor qui a servi de cadre à certains des événements les plus importants de l'histoire du Pérou. A l’origine entourée de petits magasins et de commerces, elle fut utilisée comme lieu d'exécution des condamnés par le Tribunal de la Sainte Inquisition. Plus tard, on plaça dans sa partie centrale la pile de bronze (1651) qui l'orne encore aujourd'hui. C'est aussi là que fut proclamé en 1821 l'Acte d'Indépendance du Pérou. Sur ses côtés se trouvent le Palais du Gouvernement, la Cathédrale (bel exemple d'architecture coloniale), le Palais Archiépiscopal et la Municipalité de Lima. Passage sur la très belle place San Martín, avec ses balcons, arcades et immeubles anciens. Transfert à l'aéroport. Envol pour Paris en général dans la soirée.

Repas : B
Le déroulement de cette journée peut varier en fonction des horaires du vol retour.

J22 : Arrivée Paris

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.