Rencontres Incas
Pérou PE 704 Randonnée

Randonnées et rencontres avec les communautés indiennes, trek dans la Vallée sacrée, sites incas...

17 jours - 8 jours de marche 4 à 12 pers. Modéré 10/20 Voir les avis voyageurs
Carte 1 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire ameriques
  • Dates et prix ameriques
  • Extensions ameriques
  • Infos pratiques ameriques

Machu Picchu, Cusco, Vallée Sacrée, lac Titicaca… autant de noms évocateurs qui invitent au voyage. Mais comment approcher ces lieux si fameux d’une façon intime et originale ? Avec ce voyage cousu main, mêlant randonnées et rencontres avec les communautés indiennes, partez avec nous sur des chemins incas oubliés, à la rencontre des Quechuas, ce peuple indien fier, aux traditions vivaces.

Points forts

• Une immersion dans les communautés indiennes des Andes et du lac Titicaca
• Une approche inédite des merveilles incas : Machu Picchu, Vallée sacrée, lac Titicaca
• Un trek original et spectaculaire sur les balcons de la Vallée sacrée
• Un voyage pour s’immerger dans les régions où vibre l’âme du Pérou

Les plus Tirawa

• Toutes les entrées dans les sites comprises (180 €)

Niveau

Modéré 10/20 Voir le tableau des niveaux  8 jours de randonnée avec un trek de 4 jours et des balades à la journée. Marche sur de bons sentiers, sans difficulté technique, entre 3500 et 4200 m d’altitude. Etapes moyennes de 5h, peu de dénivelé. Un voyage accessible aux voyageurs curieux possédant un minimum de condition physique.

J1 : Vol > Lima

Vol au départ de France à destination de Lima. Arrivée en fin d'après-midi, accueil à l’aéroport et transfert à l’hôtel.

Hébergement : Hôtel
Repas : D
Le dîner est prévu sauf en cas d'arrivée tardive à Lima.

Selon la compagnie aérienne utilisée, le départ peut avoir lieu dans la soirée du jour 1. Dans ce cas, arrivée matinale à Lima le jour 2 et connexion avec le vol intérieur.

J2 : Vol > Cusco (3400 m), visite

Envol matinal pour Cusco, l’ancienne capitale de l’empire inca. Accueil par notre guide francophone et court trajet vers l’hôtel. Fin de matinée libre pour se reposer et s’acclimater. Après un déjeuner typique, première découverte de Cusco, ville pleine de charme, regorgeant de trésors, classée Patrimoine mondial de l’Humanité depuis 1983. L'après-midi, au départ de la plaza de Armas, coeur des villes coloniales du Nouveau Monde, balade de places en quartiers pittoresques, jusqu’au Qoricancha, le temple du Soleil, puis vers le très animé marché couvert de San Pedro. Dîner en ville et retour à l’hôtel.

Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Le programme de cette journée est volontairement léger pour que vous puissiez bien récupérer du vol intérieur, du décalage horaire et commencer votre acclimatation à l'altitude. D'autres visites se feront à Cusco plus tard dans le voyage.

J3 : Cusco et ses environs

Court trajet vers Tambo Machay (3760 m). Début d'une agréable balade, qui en plus de nous acclimater, permettra de découvrir, sur les hauteurs de la ville, plusieurs sites inca d’importance. Nous commençons par Tambo Machay, baptisé « le bain de l’Inca » où l’Empereur venait prendre un bain cérémoniel dans une source sacrée. La qualité des pierres et la présence de niches d’offrandes laissent supposer l’importance rituelle et religieuse de ce site. Juste en face, visite de Puca Pucara, littéralement « le fort rouge ». Cet ensemble servait probablement de pavillon de chasse et de poste de garde avec une vue panoramique sur la campagne de Cusco. Passage à Qenko, un énorme rocher consacré au culte du puma et percé d’un tunnel. Nous arrivons finalement à Sacsayhuaman (3600 m), mystérieuse construction avec trois imposantes murailles en forme de zigzag bâties de gros blocs mégalithiques dont certains pèsent 150 tonnes. Descente à pied par le typique quartier de San Blas vers la Plaza de Armas de Cusco. Retour à l’hôtel et fin de journée libre.

Hébergement : Hôtel
Repas : BL
Heures de marche : 3h
Dénivelé : -200 m

J4 : Trek > col (4200m) > Patabamba (3890 m)

Départ matinal pour débuter notre trek de 4 jours sur les balcons de la Vallée Sacrée. De villages indiens en sites incas, sur d’antiques chemins incas ou à travers l’altiplano, nous découvrirons une vie indienne ancestrale et toujours vivace. Chaque soir nous serons accueillis par une communauté indienne, l’occasion d’apprendre sur leur vie. Ce matin, court transfert pour Sacsayhuaman. La marche démarre ensuite par une montée (500 m en pente douce), dominant la ville de Cusco, jusqu'à un col situé à 4200m d’altitude. Puis nous traversons un plateau ondulé vers un premier mirador. Nous suivons un sentier d’ichu (sorte de toundra andine) et de rocaille jusqu’au bord de la lagune de Qoricocha. Vue magnifique sur les Cordillère de Vilcabamba, Urubamba, Vilcanota et leurs hauts sommets enneigés. Au premier plan, se détachent le sommet sacré du Pachatusan, les champs de Chincheros et de Moray et la lagune de Piuray. Traversée d’un second col à 4200 m avant d’amorcer la descente tranquille vers le village de Patabamba. Accueil par cette communauté indienne qui fut la première à s’organiser pour recevoir les voyageurs curieux, avides de découvrir leur mode de vie et savoirs ancestraux. Rapide présentation des plantes locales, toujours utilisées pour le tissage et la médecine traditionnelle.

Transfert : 0h30
Hébergement : Chez l’habitant
Repas : BLD
Heures de marche : 6h
Dénivelé : +710 m
Dénivelé : -410 m
Pour toutes les nuits passées dans les communautés indiennes, nuits en chambre double ou petits dortoirs selon la taille du groupe et les capacités d'accueil des communautés.

J5 : Trek > col de Pukamarca (4200 m) > Huchuy Qosqo > Lamay (2950 m)

Nous démarrons par un agréable sentier à flanc, véritable mirador sur la Vallée Sacrée et les sommets enneigés de la Cordillère Urubamba. Après le joli village de Sihua, une montée soutenue permet de franchir la difficulté du jour, le col de Pukamarca à 4200 m d’altitude. Descente facile jusqu’au magnifique village de Pukamarka, l’« endroit rouge » en quechua. Déjeuner sur les terrasses incas dominant le village, un des derniers exemples d’architecture traditionnelle avec ces maisons d’adobe aux toits de chaume. Nous poursuivons par un spectaculaire chemin inca, taillé dans les gorges du canyon Leonpunku, « la porte du puma ». Ambiance saisissante entre ces parois resserrées où seul le bruit d’une rivière trouble le silence. La végétation prend des allures tropicales. Après être passé devant un ancien poste de contrôle inca, l’horizon s’ouvre à nouveau et nous arrivons sur un secret bien gardé, le site d’Huchuy Qosqo, le petit Cusco (3670 m). Balade paisible, à travers les constructions en pierre ou en pisé et les terrasses agricoles de cette ville qui, selon les chroniques, aurait été construite par l’Inca Wiracocha au début du XVème s. Nous poursuivions notre descente  par un chemin offrant de superbes vues sur la vallée sacrée et logeons chez l'habitant dans un petit village près de Lamay. 

Transfert : 1h15
Hébergement : Chez l’habitant
Repas : BLD
Heures de marche : 6h30
Dénivelé : +420 m
Dénivelé : -1250 m

J6 : Route > Huallafara, trek > Amaru (3780 m)

Ce matin, court trajet sur l’autre versant de la vallée afin de rejoindre la communauté de Huallafara (3550 m). En plus de la beauté des paysages, notre trek est l’occasion d’être en contact avec différentes communautés indiennes, de comprendre leur mode de vie et interaction avec la pachamama, la terre nourricière. Ce matin, nous passons du temps dans le village. Au centre culturel, nous découvrons ce que sont les bassins versants, les étages écologiques et leur rôle dans le développement de la culture andine. L’art de la vannerie est très développé au Pérou depuis l’époque préhispanique ; après une balade aux alentours du village, à la recherche des plantes et fibres, nous rejoignons l’atelier où les femmes nous montrent les techniques de tressage, de teinture et de finition jusqu’à la présentation des pièces confectionnées. Il est temps de repartir. Le chemin passe devant la lagune Marhuy Cochas. Montée au sommet du Condor Punyuna pour une vue à 180° sur la Vallée Sacrée, les montagnes enneigées et les bassins versants. Au cours de la descente vers Amaru, nous cueillons des fleurs utilisées pour la teinture des laines et tissus. A notre arrivée, réception par la communauté et installation chez l’habitant. Amaru est un village spécialisé dans le tissage et la teinture. Nos hôtes nous font découvrir les tables d’iconographie et leur catalogue de couleurs fait à base de fleurs, feuilles et terres. Passage au centre de production d’artisanat pour comprendre l’ensemble du processus, un héritage autant andin que colonial. Dîner indien typique avec nos hôtes d’un soir.

Hébergement : Chez l’habitant
Repas : BLD
Heures de marche : 6h/6h30
Dénivelé : +730 m
Dénivelé : -500 m

J7 : Trek > Paru Paru (3950 m). Route > Pisac, balade. Route > Cusco (3400 m)

Marche vers les rives de la lagune Kimsacocha. Nous sommes reçus par les membres de la communauté de Paru Paru qui ont développé un parc de la pomme de terre, ce tubercule si fondamental dans la culture andine. Nous continuons notre balade jusqu’à la ferme d’élevage de lamas où notre guide nous explique la société, la gestion et l’économie des éleveurs d’alpacas et de lamas. Nous avons l’opportunité de les observer dans leur travail quotidien avec le bétail. Après le déjeuner, il est l’heure de quitter nos hôtes et de continuer le voyage. Court trajet pour rejoindre les hauteurs de Pisac (3430 m), un site inca époustouflant avec ses terrasses cascadant du sommet de la montagne jusqu’aux eaux de l’Urubamba. Balade à travers cette ancienne ville inca jusqu’au village moderne, datant de l’époque coloniale (2980 m). Retour à Cusco. L'après-midi, découverte de la cathédrale qui abrite l’une des plus belles collections d’art colonial du Pérou avec plusieurs tableaux d'artistes appartenant à l’école de Cusco. Jouxtant la cathédrale, l’église de la Compagnie de Jésus la défie avec son incroyable façade baroque. A l’intérieur, l’imposant maître-autel, entièrement recouvert d’or, confirme la puissance que les Jésuites ont eu lors de la colonisation de l’empire inca.

Transfert : 1h15
Hébergement : Hôtel
Repas : BL
Heures de marche : 4h
Dénivelé : +170 m
Dénivelé : -450 m

J8 : Cusco > Chinchero > Moray > Maras > Ollantaytambo. Train > Aguas Calientes

Après la rencontre avec les communautés indiennes de la Vallée Sacrée, découverte de ses merveilles archéologiques. Nous commençons par Chinchero. Contrôlant jadis l'accès de la Vallée Sacrée, ce village est un étonnant mélange de vestiges incas et de constructions coloniales notamment une église couverte de fresques. Passage sur le pittoresque marché artisanal. Poursuite vers Moray, surprenant site avec ses terrasses en cercles concentriques censées servir de laboratoire agricole. Mais le plus beau reste à venir avec les célèbres Salines de Maras. Datant de l'époque pré-inca, les paysans exploitent ces salines depuis plus de 5 siècles, canalisant une source salée vers une myriade de bassins dévalant un versant abrupt. Agréable balade le long d’un sentier qui serpente du sommet des salines (3050 m) jusqu’aux rives de l’Urubamba (2850 m - environ une heure de marche), offrant ainsi de multiples visions de ce lieu magique où les photographes se régaleront. Déjeuner dans un cadre champêtre, au bord de la rivière. L’après-midi, nous rejoignons Ollantaytambo et c’est en train que nous poursuivons notre voyage. Après Ollantaytambo, la vallée se rétrécit. En perdant de l’altitude, la végétation réapparait et nous arrivons au village d’Aguas Calientes (2080 m) dans une ambiance tropicale. En fonction du temps disponible et pour ceux qui le souhaitent, possibilité d’aller se délasser dans les sources chaudes du village (option payante à régler sur place, environ 3 USD).

Transfert : 2h30
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 2h
Dénivelé : +100 m
Dénivelé : -300 m
Le trajet en train entre Ollantaytambo et Aguas Calientes dure environ 1h15.

J9 : Visite Machu Picchu, train > Ollantaytambo (2890 m)

Réveil matinal pour découvrir le Machu Picchu. Un court trajet en navette nous dépose à l’entrée du Machu Picchu (2420 m). Nous commençons la journée par une randonnée secrète, sur l’un des sommets coiffant le site (environ 3000 m). Panorama exaltant, à hauteur de condor, sur ce trésor inca. Une fois redescendu, place à la visite classique. Classée au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO en 1983 et désignée en 2007 parmi les 7 nouvelles merveilles du monde, la cité du Machu Picchu, la « vieille montagne » en quechua, se trouve à 2500 m d'altitude, dans un site montagneux d'une extraordinaire beauté. Bâtie au sommet d’un éperon rocheux, au cœur de la forêt tropicale, elle est coupée du monde par la rivière Urubamba qui s’enroule en boucle autour de son socle rocheux. Ce lieu fut révélé au monde en 1911, par l’archéologue américain Hiram Bingham mais aujourd’hui émerveillement et mystères demeurent. Nous rejoignons la Maison du Gardien, pour profiter d’un point de vue panoramique sur le site avant d’explorer les 1001 recoins de ce lieu d’exception : temple du soleil et tombeau royal, bains cérémoniels, palais royal, maison du grand prêtre, place sacrée, temple aux trois fenêtres, Intihuatana, place centrale, les trois portes, quartier résidentiel, quartier industriel, temple du Condor… Redescente au village d’Aguas Calientes . Dans l'après-midi, retour en train à Ollantaytambo.

Transfert : 0h45
Hébergement : Hôtel
Repas : BD
Heures de marche : 3h
Dénivelé : +600 m
Dénivelé : -600 m
Il est interdit d'emporter un pique-nique sur le site du Machu Picchu. Il faudra prendre un solide petit-déjeuner et votre guide vous fournira un encas (barres céréales, fruits...). A la redescente sur Aguas Calientes, chacun sera libre d'acheter une "empanada" (petit chausson farci de viande, de poisson, d'œuf, de pomme de terre ou d'autres ingrédients) s'il a un creux.

J10 : Ollantaytambo, visite. Route > Cusco (3400 m)

Balade dans le village d'Ollantaytambo qui mérite une visite approfondie car c'est l'un des seuls vestiges de l'architecture urbaine inca qui recèle bâtiments, patios et rues où coure l’eau canalisée. Visite de sa célèbre forteresse bâtie à l’apogée de l’empire Inca et installée stratégiquement au sommet d’un escarpement surveillant l’entrée nord-ouest de la Vallée Sacrée. Par la route, nous rejoignons Cusco. Retour à l’hôtel et fin de journée libre. Après une semaine intense, il est bon de faire une pause pour flâner et découvrir Cusco à sa guise. Entrelaçant dans ses pierres son âme inca et son histoire espagnole, la ville possède des charmes inépuisables qu’il est bon de saisir en se perdant dans ses différents quartiers, en se baladant d’une colline à l’autre, en poussant la porte d’une église ou en se reposant sur une place ombragée. D’intéressants musées peuvent jalonner une déambulation, notamment le magnifique musée Larco. Et quoi que mieux en fin de journée que de déguster un pisco sour, l’apéritif local, à la terrasse d’un café dominant la plaza de Armas, cœur névralgique de la cité.

Transfert : 2h
Hébergement : Hôtel
Repas : B
Heures de marche : 1h
Dénivelé : +100 m
Dénivelé : -100 m

J11 : Cusco > Lac Titicaca (3820 m) : Llachon

Direction plein sud, vers le lac Titicaca. Magnifique trajet à travers les immensités de l’Altiplano. C’est aussi l’occasion de visiter des sites de grand intérêt. Premier arrêt à la célèbre église d’Andahuaylillas, surnommée la « Chapelle Sixtine » d’Amérique Latine. Lieu privilégié pour les mariages des grandes familles cusqueniennes, l’édifice est richement décoré de peintures murales, d’autels et de retables baroques en bois sculpté. Quittant le village, remarquable par son architecture coloniale et sa place ombragée, nous poursuivons vers le site archéologique de Raqchi. A l’époque inca, il s’agissait d’un centre religieux et administratif très important avec notamment son temple dédié à Wiracocha. A l’extérieur du site, un marché, bien organisé et très coloré, propose un bel artisanat. Le passage du col de la Raya (4312 m), dominé par les montagnes enneigées de la Cordillère Carabaya, marque l’entrée dans la puna, vaste plateau herbeux d’altitude. Ici, la vie est dure et la population, dispersée, vit chichement de l’élevage de lamas. Arrivée en fin de journée à Llachon, sur la presqu’île de Capachica, langue de terre s’enfonçant dans les eaux du lac Titicaca. Accueil dans une communauté aymara et installation pour la nuit chez l’habitant.

Transfert : 8h
Hébergement : Chez l’habitant
Repas : BLD
De Cusco à Juliaca, trajet en bus public touristique confortable (ou en bus privé, selon la taille du groupe). De Juliaca à Llachon, trajet en minibus privé.

J12 : Trek > Mirador Inca Karus (4090 m) > Paramis (3850 m)

Comme dans la Vallée Sacrée, nous vous proposons une découverte originale, complète et surtout loin des foules, des beautés du lac Titicaca. Pour notre plus grand bonheur, la presqu’île de Capachica, avec des paysages de toute beauté, demeure un lieu méconnu où peu de voyageurs s’aventurent. Pourtant, ici les traditions andines sont vivaces et les femmes sont parées de magnifiques coiffes. Ce matin, nous restons avec nos hôtes pour préparer ensemble un plat typique des communautés indiennes, la Huatia ou Pachamanca (le nom varie selon que l'on se trouve dans la région de Puno ou Cusco). Ce plat de fête se cuisine dans un four (en pierre ou en terre suivant la saison). Selon la période de l'année, les ingrédients changent mais il y a toujours une soupe locale et la huatia qui comprend des pommes de terre, de la viande, de la salade et une sauce faite d’herbes locales. Les aliments sont mélangés et cuits à l'étouffé. Nous participons à l'élaboration de ce plat avec les femmes de la communauté avant de le déguster pour le déjeuner. L'après-midi, nous partons pour une magnifique randonnée. Nous suivons un large chemin inca pavé, serpentant entre hameaux, petits bois d’eucalyptus et terrasses jusqu’aux crêtes et au mirador inca Karus, point culminant de la presqu’île à 4090 m. Le tableau est éblouissant : les îles Taquile et Amantani, posées sur le lac Titicaca, vaste comme une mer intérieure et, dans les lointains brumeux, les cimes enneigées de la Cordillère Royale. Par un sentier sauvage, entre terre et ciel, nous poursuivons sur les crêtes, entre les murs de pierre sèche qui encadrent les parcelles. Descente sur la côte Nord. Nous dépassons un village isolé pour finalement atteindre la minuscule communauté de Paramis. Quelques familles vivent ici, au bord du lac, entre agriculture et pêche traditionnelle. Le mode de vie semble immuable depuis l’époque inca. Nous sommes accueillis par une famille confondante de gentillesse. En fin d’après-midi, nous naviguons avec eux sur le lac pour aller relever les filets de pêche.

Hébergement : Chez l'habitant
Repas : BLD
Heures de marche : 4h
Dénivelé : +450 m
Dénivelé : -450 m
Vous devrez emporter, pour une nuit, dans votre sac à dos, vos affaires de toilettes et une tenue de rechange.

J13 : Bateau > Ile Amantani (3850 m), balade

Nous quittons à regret nos hôtes et ce lieu hors du monde et du temps. Après une courte navigation (30 mn), nous accostons sur la côte Nord-Ouest de l’île d’Amantani où il n’y a ni routes ni véhicules ; tous les déplacements se font à pied et l’un des charmes est le silence. Semblable à un gros caillou bosselé, Amantani est sauvage et relativement peu fréquentée. Dans les huit villages disséminés sur les pourtours de l’île, la population quechua se consacre à l’agriculture (fève, quinoa, pommes de terre, orge, millet…), à l’élevage (chèvres et lamas) et à la vannerie. Il est tôt, l'île est paisible et les voyageurs en provenance de Puno ne sont pas encore arrivés. Nous avons Amantani pour nous ! Traversée facile de l’île, sur un large chemin pavé et restauré avec soin, en passant par les deux sommets (4120 m) occupés par des ruines de l’époque Tiwanaku, une civilisation pré-inca. Descente vers le bourg principal, sur la rive est et installation pour la nuit chez l’habitant. Fin d’après-midi libre pour profiter des lieux. Les sentiers sont nombreux, bien indiqués et les sites d’intérêt ne manquent pas alors n’hésitez pas à vous balader !

Hébergement : Chez l'habitant
Repas : BLD
Heures de marche : 3h
Dénivelé : +300 m
Dénivelé : -270 m
ll n’y a pas d’hôtel sur les îles et les communautés gèrent les hébergements, simples, qui se font chez l’habitant. Sur l'île d'Amantani, le flot de voyageurs étant plus ancien et plus dense qu'à Llachon et Paramis, l'accueil et le service est plus impersonnel. Au fil des années, les habitants d'Amantani ont aménagé leur maison pour accueillir les voyageurs. Ils peuvent proposer plusieurs chambres ; dans ce cas, l'hébergement s'apparente plus à un gîte d'étape. La famille ne dîne pas forcément avec vous par exemple. Les gros bagages arrivent ce matin avec le bateau. Ils resteront stockés dans ce bateau et vous pourrez prendre quelques affaires de rechange pour la nuit sur Amantani.

J14 : Bateau > Ile Taquile, balade. Bateau > Ile Uros (3820 m)

Un saut de puce en bateau et nous débarquons sur la côte Nord de Taquile dans le village de Puerto Alsuno. Etroite et toute en longueur, Taquile présente un versant abrupt et l’autre en pente douce sur le lac. Là encore, l’île est entièrement recouverte de terrasses et les villages se répartissent entre la côte et le plateau central. Un magnifique sentier démarre du petit port et, en une heure, nous conduit tranquillement au cœur de l’île, sur la Place d’Armes de Huillanopampa (3940 m). Les 2000 habitants de cette île préservent jalousement leur mode de vie avec un code vestimentaire très strict lié au statut social et à la situation familiale... Déjeuner sur la terrasse d’une auberge locale, l’occasion de déguster une trucha, la truite locale, tout juste pêchée dans le lac. Descente par un escalier inca jusqu’au lac où nous retrouvons notre bateau qui nous conduit vers les îles flottantes des Uros. Pour se protéger des raids armés des Colla ou des Incas, les indiens Uros s’étaient installés sur des îlots flottantes en totora (roseaux légers) construits au milieu de la baie de Puno. Accueillis chaleureusement par nos hôtes, nous passons la nuit sur leur île, Uros Qhantati.

Hébergement : Chez l’habitant
Repas : BLD
Heures de marche : 2h
Dénivelé : +140 m
Dénivelé : -170 m
Sur cette journée, il faut compter environ 4h de navigation au total, 1h15 pour le trajet Amantani > Taquile et 2h45 pour Taquile > Uros.
Pour ce voyage nous avons pris l’option de dormir sur une île traditionnelle occupée par une famille d’indiens Uros : Christine et Victor. Christine a un passé dans l’hôtellerie et par ce fait a intégré un sens de l’accueil et de la qualité de l’hébergement hors du commun. Quant à son mari, Victor, il nous fera partager la vraie vie traditionnelle des indiens vivants sur ces îles : collecte de la totora, pêche, … et nous racontera les histoires millénaires de ce peuple unique… Nous sommes loin des clichés touristiques qui sont toujours en vigueur le long du canal principal des îles Uros et qui ont transformés l’esprit du lieu en une foire bigarrée.

J15 : Bateau > Puno. Route > Juliaca, vol > Lima

A l’occasion d’une balade en barque, la famille Uros nous explique son mode de vie entre récolte du totora et pêche artisanale. Nous débarquons près de Puno et rejoignons l’aéroport de Juliaca. Envol à destination de Lima. Accueil à l’aéroport et transfert à l’hôtel. Fin de journée libre. Dîner typique pour clôturer ce beau voyage. 

Transfert : 2h
Hébergement : Hôtel
Repas : BD

J16 : Lima, vol de retour

Ce matin, découverte de Lima. Nous nous dirigeons d'abord vers son centre historique, déclaré par l'UNESCO au Patrimoine culturel de l'Humanité en 1991. C'est ici que s'est établie la colonie espagnole au XVIe siècle. Découverte de la Plaza Mayor qui a servi de cadre à certains des événements les plus importants de l'histoire du Pérou. A l’origine entourée de petits magasins et commerces, elle fut utilisée comme place de taureaux et comme lieu d'exécution des condamnés par le Tribunal de la Sainte Inquisition. Plus tard, on plaça dans sa partie centrale la pile de bronze (1651) qui l'orne encore aujourd'hui. C'est là, que fut proclamé, en 1821, l'Acte d'Indépendance du Pérou. Sur ses côtés se trouvent le Palais du Gouvernement, la Cathédrale (bel exemple d'architecture coloniale), le Palais Archiépiscopal et la Municipalité de Lima. Passage sur la place San Martín, très belle avec ses balcons, arcades et immeubles anciens. Déjeuner dans un restaurant local. L’après-midi, visite du passionnant musée National d’Archéologie, d'Anthropologie et d'Histoire du Pérou. Transfert à l’aéroport et envol pour la France.

Repas : BL
La visite de Lima dépend des horaires du vol retour. Elle n'est possible que si le départ a lieu dans l'après-midi.

J17 : Arrivée à Paris

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.