Trek des Rocheuses
Canada CA 202 Trekking

Randonnées dans les Rocheuses, parcs de Banff, Jasper, Yoho, Waterton

15 jours - 9 jours de marche 4 à 12 pers. Soutenu 12/20 Voir les avis voyageurs
Carte 1 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire ameriques
  • Dates et prix ameriques
  • Infos pratiques ameriques

Au départ de Calgary, ce programme intense réalise une grande boucle à travers les majestueuses montagnes des Rocheuses canadiennes. Au programme, les plus belles randonnées dans chacun des parcs nationaux traversés, qu’ils soient connus ou plus secrets. Waterton, Kootenay, Jasper, Yoho, Banff… une nature à l’état pur vous tend les bras ! L’émerveillement est quotidien avec chaque jour des prairies couvertes de fleurs, des pics enneigés, de denses forêts de conifères, des lacs turquoise… alors que grizzlis, caribous, orignaux pointeront certainement leur museau au détour du chemin.

Points forts

• Les plus belles randonnées de l’Ouest Canadien
• La découverte de 7 parcs nationaux ou provinciaux, réputés ou plus secrets
• Des séjours de 2/3 jours autour d’un lieu pour une découverte en profondeur

Les plus Tirawa

• Un voyage tout compris (pension complète, entrée des sites : 80$ CAD)
• Un excellent rapport qualité/prix

Niveau

Soutenu 12/20 Voir le tableau des niveaux  Ce voyage exige d’être en bonne condition physique pour en profiter pleinement. Il y a 9 jours de marche + des balades. La durée moyenne des randonnées varie de 4 à 8h et le dénivelé de 400 à 1055 m. L'altitude n'est pas un problème car le point culminant est 2200 m environ.

J1 : Vol > Calgary

Vol au départ de France à destination de Calgary. Arrivée dans la journée. Accueil à l'aéroport par votre guide francophone et transfert à l'hôtel. Dîner d'accueil et présentation du circuit.

Hébergement : Hôtel standard
Repas : D
Départ de province possible en fonction des disponibilités et moyennant un supplément (nous consulter à la réservation).

Le dîner est compris si l'arrivée a lieu au plus tard à 19h à Calgary.

J2 : Calgary > Waterton Lakes, randonnée

Départ en véhicule vers le sud, et route vers le Parc National de Waterton Lakes. En chemin, nous traversons les paysages ruraux de la province d’Alberta, typiques de ce Far West canadien. Les pâturages à perte de vue où paissent chevaux, bœufs et vaches se succèdent. Un arrêt au musée Head Smashed Inn Buffalo Jump nous éclaire sur l’histoire de la région et la cohabitation entre les Amérindiens natifs de ces contrées et les hordes de bisons qui les peuplaient jadis. Arrivée au Parc Waterton. Frontalier des États-Unis où il se prolonge par le parc national des Glaciers, il présente un écosystème unique avec une grande diversité de faune et de flore. Créées par les mouvements tectoniques aux abords de la faille de Lewis, ses formations rocheuses particulières, aux tons de vert et de gris, engendrent une atmosphère particulière. Forêts de conifères, immenses prairies balayées par les vents, pentes abruptes et lacs profonds complètent ce tableau de carte postale. Aux abords du lac Middle Waterton la plaine laisse place à des montagnes spectaculaires. Première courte randonnée sur le sentier Bear's Hump (2,8 km) et premier ... très beau point de vue sur la vallée Watterton et le Mont Cleveland. Nous nous installons pour 2 nuits dans un camping privé, en bordure du parc, entre prairie et forêt. Nuit sous tente.

Transfert : 3h30/300 km
Hébergement : Camping privé
Repas : BLD
Heures de marche : 1h
Dénivelé : +225 m
Dénivelé : -225 m
La visite de Calgary se fait à la fin du voyage le jour 14.
Le camping offre toutes les facilités : douches chaudes, laverie et un petit magasin.

J3 : Parc National Waterton Lakes, randonnée

Journée de randonnée soutenue dans le Parc national Waterton Lakes. Ce sera l'occasion de découvrir les multiples visages de cet écosystème unique qui abrite une faune et une flore diversifiée. Forêts de conifères traversées de ruisseaux aux eaux cristallines, immenses prairies, pentes abruptes et lacs profonds forment un tableau de carte postale. Nous piqueniquons au milieu des fleurs sauvages de la prairie alpine près du lac Upper Rowe Lake, une destination en soi. Selon la météo, la forme et l'envie du groupe, possibilité de continuer encore quelques kilomètres jusqu’à une crête pour une vue spectaculaire des environs. Tout au long du sentier, nous gardons l’œil ouvert pour tenter d'observer les mouflons d’Amérique, une espèce fascinante, et autres petits rongeurs, tamias, écureuils et pikas. Retour à notre camping pour la nuit.

Transfert : 1h/50 km
Hébergement : Camping privé
Repas : BLD
Heures de marche : 6h/7h
Dénivelé : +570 m
Dénivelé : -570 m
Sentiers :
Upper Rowe Lake : 12.8 km, 570m d’élévation, 6h/7h. Si l'on poursuit jusqu’à Lineham Ridge: 16km, 960m de dénivelé au total, 7h/8h.

J4 : Waterton Lakes > Fernie, randonnée

Nous quittons aujourd’hui l’Alberta pour la Colombie Britannique, province la plus à l’Ouest du Canada, et dernier territoire avant l’Océan Pacifique. En chemin, les contreforts des Rocheuses offrent de spectaculaires panoramas et, au fur et à mesure que le relief s’adoucit en s’avançant vers la côte, les eaux des lacs se faufilent entre les vallées et les rivières serpentent au fond des gorges. Aux portes du parc provincial éponyme, Fernie est une petite station de montagne hors des sentiers touristiques classiques. Elle accueille l’hiver les skieurs à la recherche de la poudreuse, et l’été c’est un cadre enchanteur pour les amateurs de randonnée. Nous nous enfonçons dans une vallée secondaire où se situe le point de départ de notre randonnée. la marche démarre dans une forêt mixte pour bientôt déboucher sur un chemin plus ouvert et rocailleux. Le sentier remonte la chaine Lizard et son point le plus avancé offre une vue panoramique sur la vallée et plus loin le Mont Fernie, les Trois-Sœurs, le col de Lizard et la petite ville de Fernie. Retour au véhicule par le même chemin et route pour Fernie où nous passons la nuit dans un camping public. Temps libre en fin de journée pour découvrir le village et ... magasiner ! Ceux qui le souhaitent pourront prendre le téléphérique pour d’autres points de vue (ticket à prendre et payer sur place, environ 25 cad).

Transfert : 2h/175 km
Hébergement : Camping public
Repas : BLD
Heures de marche : 3h/4h
Dénivelé : +530 m
Dénivelé : -530 m
Sentier de Spineback Ridge : randonnée soutenue. 7 km, 530m de dénivelé, 3h/4h.
Dans les campings publics, les infrastructures sont plus sommaires que dans les campings privés. Il y a des tables de piquenique, un coin pour faire du feu. Possibilité de prendre une douche chaude.

J5 : Fernie > Kootenay. Balade > Parc Provincial de Whiteswan

Route en direction du Parc National de Kootenay. La large vallée habitée de la Columbia que nous remontons vers le nord présente un paysage différent, plus doux. Le climat et la végétation sont plus secs. En chemin, arrêt dans le Parc provincial de Whiteswan. Deux lacs limpides, Whiteswan et Alces ainsi que les sources d’eau chaude Lussier - peu aménagées - font la renommée de ce parc. Balade sur le sentier North Shore et baignade dans les sources chaudes. Un autre stop est possible aux Fairmont Hoodoos, étranges formations géologiques, érodées par l’eau de pluie. Installation en camping public pour 2 nuits en bordure du parc national de Kootenay. Nous plantons nos tentes sur un plateau ensoleillé à 2.5 km du village de radium Hot Springs.

Transfert : 4h30/295 km
Hébergement : Camping public
Repas : BLD
Heures de marche : 2h
Dénivelé : +105 m
Dénivelé : -105 m
Selon la météo, l’accès aux sources peut être fermé. Elles sont naturelles, en plein air, donc sujettes aux conditions météo. Elles peuvent être froides, sèches ou boueuses en raison de fortes pluies, notamment. Dans ce cas, nous irons en découvrir d’autres un peu plus loin.

Nuit en camping public. Les infrastructures sont plus sommaires que dans un camping privé. Chaque emplacement dispose d'un coin pour faire du feu. Abri cuisine en cas de mauvais temps. Possibilité de prendre une douche.

Sentiers :
North Shore Lake trail : distance variable, dénivelé négligeable.
Fairmont Hoodoos : 3km, dénivelé négligeable, 1h.

J6 : Parc National Kootenay, randonnée

Nous passons la journée dans le Parc National de Kootenay. Créé en 1920 à l’occasion de l’ouverture de la première route carrossable traversant les Rocheuses canadiennes, cette aire protégée offre un mélange d’écosystèmes particulier. Si ses hautes montagnes aux pics enneigés, ses forêts de conifères et ses lacs émeraude sont des paysages classiques de la région, ses vallées semi-arides, dans lesquelles poussent çà et là quelques cactus sont étonnantes et très spécifiques. Cette réserve naturelle a aussi une riche histoire. Elle fut un sanctuaire des premières nations Ktunaxa et Kinbasket et un important territoire de chasse sur la route des migrations de bisons. Certains sites sont toujours sacrés pour les populations autochtones. Découverte du parc à l’occasion d’une randonnée en boucle et soutenue jusqu’au Col Kindersley. Le sentier est intéressant car il nous permet d’observer le phénomène de régénération des forêts après un incendie majeur survenu en 2003. Plus haut, le paysage s'ouvre et nous marchons à travers les prairies fleuries jusqu'à gagner le col. En chemin, très belles vues sur les sommets escarpés de la région. Retour au camping pour la nuit.

Transfert : 1h/60 km
Hébergement : Camping public
Repas : BLD
Heures de marche : 6h/7h
Dénivelé : +1055 m
Dénivelé : -1055 m
Sentiers Col Kindersley : boucle de 17km, 1055m de dénivelé, 6h/7h.

J7 : Parc National Kootenay > Golden, balade > Kicking Horse

Ce matin, route vers Golden. Logée au cœur des montagnes, entre les Rocheuses et la chaîne de Columbia, cette petite ville de Colombie Britannique jouit d’une situation exceptionnelle, à proximité de six parcs nationaux : Banff, Glacier, Jasper, Kootenay, Mont Revelstoke et Yoho. Au confluent des eaux des rivières Kicking Horse et Columbia, c’est aussi une base réputée pour les sports d’eaux vives. Pour une fois, c'est en téléphérique que nous prenons de l'altitude ! Déjeuner dans un restaurant installé au sommet de la montagne Kicking Horse pour profiter d’un vaste panorama. L’après-midi est consacré à une randonnée sur les crêtes offrant de spectaculaires vues sur la vallée et les montagnes environnantes. Retour sur Golden et possibilité de faire du rafting en eau vive en fin de journée pour les amateurs de sensations fortes (activités en option, payable sur place) ! Installation pour 2 nuits sous tente dans un ranch à l’écart de la ville. Le site est magnifique, entre prairie et forêt, avec de belles vues sur les montagnes et la rivière Columbia à proximité.

Transfert : 2h30/175 km
Hébergement : Camping privé dans un ranch
Repas : BLD
Heures de marche : 2h
Sentiers des Crêtes : pas de dénivelé, longueur variable en fonction de la météo et la forme du groupe (quelques km).
Le camping est tout confort : épicerie, laverie, douches chaudes et même une plage en bord de rivière. Les plus courageux, prêts à affronter une eau fraîche, pourront envisager une baignade réparatrice en fin de journée !

J8 : Parc National Yoho, randonnée

Nous partons découvrir Yoho, l'un des 4 parcs nationaux des Rocheuses, réputé comme le plus beau. Situé sur le versant occidental des Rocheuses, bordé par les parcs de Banff et Kootenay, il est connu pour deux curiosités, l’une naturelle et l’autre créée par l’homme. Pour les premiers explorateurs du pays, ces montagnes furent un obstacle de taille sur la route vers l’Ouest. Afin de pouvoir transporter en train hommes et marchandises au-delà des pics, une série de tunnels en spirale fut creusée. Nous aurons l’occasion d’observer cette particularité lors d’un arrêt. Yoho abrite aussi l'impressionnante chute d’eau de Takakkaw, d’une hauteur totale de 380 mètres. Courte balade vers un point de vue pour admirer cette cascade. Au programme également, splendide randonnée sur le sentier Iceline. Après une montée en forêt, le chemin débouche sur un versant rocailleux en altitude qui longe le pied de glaciers. Pause pour admirer d'en haut la chute Takkakaw, les champs de glace environnants, les moraines laissées par d’anciens glacier, un petit lac dont les eaux laissent miroiter une image parfaite des sommets de la President Range et bien d’autres merveilles... Retour à Golden en fin de journée.

Transfert : 2h /150 km
Hébergement : Camping privé dans un ranch
Repas : BLD
Heures de marche : 5h/8h
Dénivelé : +695 m
Dénivelé : -695 m
Sentier Iceline : randonnée soutenue. Distance variable (12 à 20 km), 695m de dénivelé, 5h/8h (selon la forme du groupe et la météo, possibilité de faire la boucle complète).

J9 : Golden > Jasper. Rando > Champ de glace Columbia

Les Nord-Américains ont le sens du spectacle. A nos anonymes routes numérotées, ils préfèrent, lorsque la beauté des lieux le justifie, leur donner un nom évocateur. Aujourd’hui, c’est la « promenade des glaciers » qui nous emmène à Jasper ! Sur cette plus belle route du Canada, corridor de nature sauvage bordé de lacs et de glaciers, il n’est pas rare d’apercevoir grizzlys, caribous, loups, wapitis ou chèvres des rocheuses. Chaque virage dévoile un nouveau panorama et nous faisons de multiples arrêts pour en profiter : le lac Bow, Colombia Ice Field (une des plus grandes calotte glaciaire située en dessous du cercle arctique) où nous prenons part à une marche guidée avec crampons sur le glacier (sans aucun doute l'un des moments forts du voyage !), les chutes d’Atabasca, le lac glaciaire Peyto aux eaux turquoise … Arrivée dans l’après-midi à Jasper, ancien village de trappeur devenu une base agréable et prisée pour la découverte des Rocheuses. Jasper c’est Banff en plus petit, plus authentique et moins fréquenté, si ce n’est par la faune locale d’ours, wapitis, élans ou caribous ! Nous nous installons pour 3 nuits dans un camping public au cœur du Parc national de Jasper. Les tentes sont montées dans la forêt, régulièrement fréquentées par les animaux de la région...

Transfert : 4h30/310km
Hébergement : Camping public
Repas : BLD
Heures de marche : 3h
Dénivelé : +200 m
Dénivelé : -200 m
La randonnée sur le champ de glace Columbia dure environ 3 heures. Elle se fait par petits groupes de 12 à 15 participants et est encadrée par un guide local anglophone. Après avoir signé une décharge de responsabilité (pas d'inquiétude, c'est une pratique courante en Amérique du Nord) et fixé vos crampons, vous allez explorer le glacier sur deux kilomètres, l'occasion d'en apprendre beaucoup sur le concept de glaciation, la formation des moraines, les crevasses …
Camping public donc infrastructures simples : abri cuisine en cas de mauvais temps, coin pour faire du feu, douches possibles.

J10 : Parc National de Jasper, randos > Canyon Maligne et Bald Hill

Nous passons la journée dans le Parc National Jasper, le plus grand des Rocheuses. Ses prés alpins, glaciers et crêtes exposées aux vents sont le sanctuaire d’une centaine de grizzlis, 70 ours noirs, 60 loups, 125 caribous des bois, 550 wapitis et 180 orignaux. Ce matin, par une très belle route sinueuse et propice à l’observation des animaux sauvages (orignaux et plus rarement ours), nous nous rendons au lac Maligne. Première balade le long du Canyon Maligne où un sentier d’interprétation nous en apprend davantage sur ce canyon de calcaire ayant creusé de profondes gorges. Le chemin remonte le courant, débutant dans une vallée qui se resserre progressivement. Les ponts traversés offrent des points de vue différents sur le canyon. Poursuite vers le lac Maligne, l’un des plus grands des Rocheuses mais surtout l’un des plus connus et des plus photogéniques. Il faut dire que cette étendue d’eau bleu-vert encadrée de montagnes escarpées est saisissante. Nous laissons derrière nous la foule et partons pour une randonnée des plus agréables vers le sommet de Bald Hil, les collines chauves. Montée dans une forêt avant de déboucher sur les prairies alpines couvertes de fleurs en été. Arrivés sur un sommet arrondi où nous profitons d’un magnifique point de vue sur le lac, encadré sur son versant Nord par des pics en dent de scie. Sur la route du retour, il est possible d’observer l’ours noir ou l’orignal en fin de journée. Quelques grizzlys sont aussi fréquemment repérés dans les parages… Retour au camping pour la nuit

Transfert : 2h30/100 km
Hébergement : Camping public
Repas : BLD
Heures de marche : 5h/6h
Dénivelé : +500 m
Dénivelé : -500 m
Sentier :
Canyon Maligne : 4.4 km, 1h. Bald Hill : 10,4 km, 500m de dénivelé, 4h/5h.

J11 : Parc National de Jasper, randonnée > Mont Edith Cavell

Aujourd’hui, retour dans le parc Jasper. Une superbe randonnée nous attend au pied du glacier Angel. Le sentier monte dans les prairies alpines à l’ombre du mont Edith Cavell. Il s’agit là de l’une des zones les plus sensibles du parc. Depuis peu, elle a été identifiée comme un habitat privilégié du caribou, pourtant rare sous ces latitudes (le caribou étant plus présent dans les régions proches du cercle polaire). Après trois ans de réfection, le sentier est de nouveau ouvert au public mais nécessite plus que jamais une attention particulière et un respect de l’environnement marqué de notre part. D’un point de vue aménagé spécialement, nous aurons peut-être la chance d’apercevoir quelques caribous en balade. De mi-juillet à mi-août, les prairies traversées sont couvertes de fleurs. Ajoutez à cela le bleu turquoise des lacs et le gris de la roche brute, et vous comprenez pourquoi cette randonnée est considérée comme l’une des plus belles des alentours de Jasper. Retour au camping. Dans l'après-midi, nous partons pour une descente en rafting de niveau facile sur la rivière Athabasca ; l'occasion d'observer la faune (en juillet et août seulement).

Transfert : 1h30/60 km
Hébergement : Camping public
Repas : BLD
Heures de marche : 3h/4h
Dénivelé : +500 m
Dénivelé : -500 m
La descente en rafting est accessible à tous. Elle reste néanmoins facultative. Elle dure 1h/1h30 et parcourt des rapides de classes 1 à 2. La durée totale de l'activité avec le transport est d'environ 2h/2h30. Aucune expérience préalable n'est requise. Tout le matériel est fourni.

Sentier Cavell Meadows – 6 à 7 km, 500m de dénivelé, 3h/4h. Cet itinéraire effectue une boucle à son extrémité, mais une partie du retour se fait sur le même sentier qu’à l’aller. Ce chemin n'est accessible qu'à un petit nombre de voyageurs. Il se peut qu'il y ait un peu d'attente avant d'entamer la randonnée.

J12 : Jasper > Lac Louise, randonnée > Parc National Banff

Nous empruntons de nouveau la « Promenade des Glaciers », l’occasion de poursuivre notre exploration de cette route spectaculaire traversant les Rocheuses. Nous traversons le Parc national de Banff. Créé en 1885, et inscrit au patrimoine de l’humanité par l’Unesco cent ans plus tard, Banff est le symbole de la magnificence de l’ouest du pays. 6 641 km2 de terrains montagneux abritant glaciers et champs de glace, denses forêts de résineux, et lacs aux couleurs irréelles. Puis, c’est l’arrivée au majestueux site de Lake Louise encadré par le mont Victoria, le mont Fairview et Beehive, la "grande ruche". Nous démarrons une randonnée spectaculaire qui s’enfonce dans la vallée en direction du glacier Victoria. En chemin, très belles vues sur une multitude de glaciers, certains accrochés aux sommets, d’autres lovés au fond des vallées. Presqu'au bout du sentier, une maison de thé, en surplomb du glacier Victoria, accueille les randonneurs depuis plus d’un siècle ! Possibilité de poursuivre et réaliser une boucle via le sentier du lac Agnes. De retour au village de Lake Louise, nous nous installons pour 2 nuits dans un camping public.

Transfert : 4h/300 km
Hébergement : Camping public
Repas : BLD
Heures de marche : 4h/5h
Dénivelé : +365 m
Dénivelé : -365 m
Sentier :
Plaine des Six Glaciers : 10,6km, 365m de dénivelé, 4h
Retour via Lake Agnes : 14,6km, 385m de dénivelé, 5h

Camping public donc infrastructures simples : table de piquenique, coin pour faire du feu, douches chaudes possibles.

J13 : Parc National de Banff, randonnée > Lac Moraine. Route > Banff

Nous découvrons aujourd’hui un autre joyau du Parc de Banff, le secteur du lac Moraine et la Vallée des 10 sommets. Ces sommets escarpés plongent directement dans les eaux du lac, d’un bleu plus profond que celles du lac Louise. La beauté de ce paysage a inspiré plus d’un artiste et nous laissera un souvenir impérissable. Pour cette dernière journée de randonnée, nous nous aventurons sur un sentier qui monte en épingles jusqu’à un plateau et une forêt de mélèze, le seul conifère qui perd ses aiguilles à l’automne. Nous poursuivons jusqu’au Col Sentinel pour une vue complète sur les 10 sommets ainsi que la vallée de l’autre côté du col. De retour au véhicule, nous prenons la route de Banff. Petite ville touristique (la plus haute du Canada), Banff fut créée au début du siècle, au cœur d’un parc national, pour répondre aux besoins des premiers voyageurs venant profiter des sources chaudes. Temps libre pour se balader dans le centre animé où quelques minutes de marche suffisent pour retrouver une nature vierge, fréquentée par les ours, orignaux, loups ou mouflons… C'est aussi l'occasion de quelques emplettes avant de retourner au campement pour notre dernière nuit en groupe.

Transfert : 1h30/130 km
Hébergement : Camping public
Repas : BLD
Heures de marche : 5h
Dénivelé : +725 m
Dénivelé : -725 m
Sentiers :
Vallée des mélèzes et Col Sentinel : 11,6km, 725 de dénivelé, 6h/7h.

J14 : Banff > Calgary. Vol de retour

Retour à Calgary. Petit tour en ville pour découvrir les différents visages de la cité. Située à la frontière des grandes plaines et des montagnes Rocheuses, Calgary est la ville des cowboys, réputée pour son festival de rodéo Stampede qui se déroule chaque mois de juillet et rassemble des dizaines de milliers de spectateurs. Calgary est aussi la ville des jeux olympiques d’hiver de 1988 et une cité qui a prospéré grâce au pétrole de l’Alberta. De taille modeste, son centre mérite le détour. Transfert à l’aéroport et envol pour la France.

Transfert : 1h30/130 km
Repas : B
Le déroulement de cette journée peut varier en fonction de l’horaire de votre vol retour.

J15 : Arrivée en France

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.