Trek entre Jungle et Volcans
Costa Rica CR 203 Trekking

Trekking au Costa Rica : ascension de volcans, randonnées dans les Parcs nationaux

15 jours - 8 jours de marche 4 à 12 pers. Soutenu 12/20 Voir les avis voyageurs
Carte 1 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire ameriques
  • Dates et prix ameriques
  • Extensions ameriques
  • Infos pratiques ameriques

Ce voyage intense, entre ascensions de volcans et grand trek, vous plongera au cœur d’une nature tropicale exubérante, préservée, à la faune et la flore de toute beauté. Depuis la forêt brumeuse d’altitude jusqu’aux pentes de volcans actifs, parcourez les chemins d’un Costa Rica authentique où les rencontres seront nombreuses. Fin en douceur sur les plages ensoleillées du Pacifique.

Points forts

• Un trek spectaculaire, de la forêt brumeuse d'altitude aux plages du Pacifique !
• Ascensions ou randonnées sur les flancs de volcans réputés ou plus confidentiels
• De nombreuses rencontres avec les populations et communautés indiennes
• Encadrement par un guide naturaliste, spécialiste de la faune et la flore

Les plus Tirawa

• Un voyage tout compris (pension complète, entrée des sites : 120 €)

Niveau

Soutenu 12/20 Voir le tableau des niveaux  8 jours de marche bien répartis avec des randonnées à la journée et 1 trek de 4 jours (étapes de 5h à 7h). Des sentiers souvent boueux et la chaleur tropicale humide peuvent augmenter la difficulté du voyage. Bonne condition physique indispensable.

J1 : Vol Paris > San José (1200 m)

Vol à destination de San José, la capitale du Costa Rica. Arrivée en fin d’après-midi. Accueil à l'aéroport par notre guide francophone et court trajet pour rejoindre notre hébergement. Installation et dîner à l’hôtel.
Transfert : 0h40
Hébergement : Hôtel
Repas : D

J2 : San José > Volcan Tenorio

Cap vers la cordillère de Guanacaste et le volcan Tenorio, au nord-ouest du pays. En chemin, nous nous arrêtons au marché de Santa Ana, une bonne entrée en matière pour découvrir les produits et l’ambiance « Tico ». Passage à Canas, la première ville d’importance du Guanacaste. avant de rejoindre le fleuve Bebedero, un des affluents du rio Tempisque dont les eaux rejoignent le Golfe de Nicoya. Déjeuner au bord de la rivière avant de partir pour une magnifique balade en bateau dans la réserve marécageuse de Palo Verde. Cet îlot humide dans une région sèche est un sanctuaire pour une multitude d'oiseaux (280 espèces répertoriées) et abrite une riche faune : crocodiles, tortues, iguanes… Il est maintenant temps de rejoindre notre étape du soir par une jolie route s’engageant entre les volchans Miravalles et Tenorio. Installation dans un lodge de charme, au pied du volcan Tenorio. Dîner sur place.

Transfert : 5h
Hébergement : Lodge
Repas : BLD
La balade en bateau dure environ 1h30.

J3 : Volcan Tenorio > Volcan Rincon de la Vieja

Court trajet sur une piste pour atteindre l’entrée du parc national du volcan Tenorio. Peu connu, ce lieu est l’un des joyaux naturels du Costa Rica. Son attraction majeure réside dans le rio Céleste, une rivière ainsi nommée du fait de sa surprenante couleur, d’un bleu céleste ! Très belle randonnée, au cœur d’une dense forêt tropicale, à la découverte des différents visages de cette rivière. Premier arrêt au pied d’une puissante cascade (40 m de haut). Le chemin longe ensuite la rivière et rapidement des odeurs de souffre témoignent de l’activité volcanique. Nous pouvons voir la rivière bouillonner ! Le sentier aboutit à la naissance de la rivière qui tire sa couleur du mélange chimique de 2 cours d’eau, de couleurs différentes, dont les eaux réagissent pour devenir d’un parfait bleu clair. Peut-être auront nos la chance d'observer un tapir. Pique-nique en chemin dans le parc. Retour au véhicule et départ pour le volcan Rincon de la Vieja. Installation pour deux nuits dans un lodge en pleine nature, dans les parages du volcan.

Transfert : 3h
Hébergement : Lodge
Repas : BLD
Heures de marche : 3h/4h
Dénivelé : +350 m
Dénivelé : -350 m

J4 : Volcan Rincon de la Vieja

Nous nous réveillons au cœur de la province du Guanacaste, région aride et vallonnée qui se dédiée à l’élevage du bétail. Ici les « sabaneros », cow boys costariciens, se déplacent à cheval, dans une savane grillée par le soleil et piquetée d’arbres majestueux comme le figuier étrangleur. Journée de randonnée au cœur du Parc National du Volcan Rincon de la Vieja. Marche sur les premières pentes du volcan, dans les secteurs de « Las Pailas » et de « La Cangreja ». Découverte de la forêt tropicale sèche avec ses arbres immenses et son intense activité volcanique (chaudrons de boue, fumerolles …). Pique-nique dans le parc et retour à notre lodge pour la nuit.

Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 6h
Si l'accès au sommet du volcan est ouvert par le parc national, votre guide pourra vous proposer l’ascension du volcan jusqu’à son cratère. L'hypothèse est peu probable car il est fermé depuis plusieurs années. Dans ce cas, 8h de marche en aller-retour avec 1100 m de dénivelé positif et négatif. L'hypothèse reste peu probable puisqu'il faut une absence d'activité volcanique, des conditions météo favorables et pas de vent.

J5 : Volcan Rincon de la Vieja > Volcan Arenal

Nous quittons le Guanacaste pour rejoindre la région du volcan Arenal. En chemin, arrêt dans la communauté indienne Maleku de Guatuso. Rencontre avec ce peuple amérindien, l’un des derniers du Costa Rica dont il ne reste aujourd’hui que 600 individus. Ils vous expliqueront leur mode de vie ainsi que leur combat pour préserver leur culture à travers leur langue, leur histoire, leur artisanat, leurs connaissances de plantes médicinales, leurs cérémonies et leurs danses … Possibilité d’acheter de très jolis objets, directement des mains de l´artisan, comme le « tana », une écorce utilisée comme un tissu pour la confection des vêtements traditionnels et remarquable par sa douceur. Déjeuner typique sur place. L’après-midi, sous la présence obsédante du volcan Arenal, nous rejoignons le paisible et pittoresque village d’El Castillo.

Transfert : 4h30
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J6 : Volcan Arenal, randonnée

Belle randonnée pour apprécier l’élégance et la forme triangulaire de l’Arenal qui résulte de l'éruption de 1968. Après des siècles d'inactivité, le volcan s'est brusquement réveillé le 29 juillet de cette année-là, projetant dans le ciel un énorme matériel de roches volcaniques et déversant des flots de lave sur ses flancs. Les champs au pied du volcan furent dévastés, de nombreux hommes perdirent la vie comme des milliers de têtes de bétail. Bien qu'il demeure actif comme en témoigne les fumerolles, explosions et projection de roches que l'on observe couramment, la vie a depuis repris son cours. Nous empruntons 2 chemins " coulée de lave 1968 " et " forêt 1968 " - tracés au pied du volcan - qui permettent de l'admirer tout en observant les traces de cette spectaculaire éruption. Nous démarrons par le chemin " forêt 1968 " qui sinue à travers les champs puis une dense forêt. Nous finissons par atteindre la coulée de lave de 1968 avec ses blocs de toute taille et un spectaculaire point de vue sur l'Arenal qui n'a rien perdu de sa beauté hiératique malgré son intense activité. En chemin, nous découvrons un petit lac, fréquenté par de multiples oiseaux. Pour nous délasser après cette randonnée, nous descendons au pied de la cascade La Fortuna. L’endroit est touristique mais cela n’enlève rien à la beauté de cette chute d’eau de 70 m de haut. Baignade possible en aval, dans la rivière. Installation dans un hôtel de la petite ville animée de La Fortuna.

Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 2h
Dénivelé : +100 m
Dénivelé : -100 m

J7 : Volcan Arenal > Heredia

Ce matin, randonnée ludique pour un coup d’œil original sur la canopée de la forêt tropicale humide. Sur un parcours de 3 km, nous traverserons la forêt par des sentiers reliés entre eux par 8 ponts fixes et 6 ponts suspendus, l’occasion d’apprécier la flore de cette forêt tropicale humide d’une perspective différente, des racines jusqu’à la cime des arbres ! Nous visitons ensuite une exploitation de café pour tout connaître de son histoire, si intimement liée à celle du Costa Rica, et de sa fabrication : « de la graine à la tasse » ! Après le déjeuner, nous partons pour Heredia. Arrivée et installation à l’hôtel en fin d’après-midi. Dîner à l’hôtel.

Transfert : 3h30
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 2h
Les ponts sont des structures métalliques de haute technologie offrant toute la sécurité nécessaire. Leur longueur va de 8 à 98 mètres et le plus haut d’entre eux s’élève à 45 mètres de hauteur. Si vous craignez cette activité, pas de panique, la balade reste facultative.

J8 : Ascension a/r > Volcan Barva (2830 m). Route > Dota (1850 m)

Après la Cordillère de Tilaran, nous sommes désormais face aux célèbres volcans de la Cordillère Centrale comme le Poas et l’Irazu. Avec le Barva, c’est une ascension sauvage et confidentielle que nous vous proposons. Après un court trajet jusqu’au village de Sacramento, nous entamons notre marche, sur le flanc sud du volcan. Nous commençons par remonter une piste, qui chemine à travers les fermes et pâturages de la région. Poursuite en forêt jusqu’à la lagune Barva. Descente par le même chemin et route pour Dota. Au sud de San José, entre la vallée centrale et la cordillère de Talamanca, la vallée d’altitude de Dota est le cœur rural du pays avec ses petits villages de montagne, ses plantations de café et sa forêt nuageuse. Si l’on vient ici, c’est aussi parce que la région est le royaume des oiseaux, parmi lesquels le toucan, le trogon, de nombreuses espèces de colibris et surtout le légendaire quetzal resplendissant. Arrivée tardive et installation dans un lodge simple mais plein de charme, au cœur de la forêt nuageuse.

Transfert : 3h/4h
Hébergement : Lodge
Repas : BLD
Heures de marche : 5h30
Dénivelé : +500 m
Dénivelé : -500 m
Attention, nous sommes en altitude (environ 1850 m) et le climat, souvent brumeux et humide, fait que les soirées sont fraîches. A Dota, il faut s’habiller en conséquence !

J9 : Trek > Providencia (1810 m)

Ce matin, rencontre avec notre guide local qui sera notre compagnon de route durant tout le trek. Grâce à son savoir et sa machette, il nous fera partager ses connaissances des milieux traversés et nous ouvrira parfois le chemin ! C’est parti pour un trek de 4 jours, spectaculaire par les paysages traversés et les rencontres avec un Costa Rica rural et authentique qu’il permet. Cette traversée nous fera passer des hauteurs de la Cordillère Talamanca, à plus de 3000 m d’altitude, jusqu’au bord du Pacifique, de la forêt tropicale nuageuse à l’océan ! Après un court trajet jusqu'à San Gerardo de Dota, première journée de marche au cœur d’une forêt primaire intacte, jusqu’à atteindre le village isolé de Providencia. Fascinante beauté de la forêt tropicale avec ses arbres immenses, sa végétation exubérante qui prend des formes insoupçonnées et son silence juste troublé par le chant des oiseaux. Nous nous installons chez l’habitant. Dans l’après-midi, découverte de la vie d’un village rural, entre élevage et agriculture vivrière. Balade possible vers les cascades du village et baignade rafraîchissante.

Transfert : 0h20
Hébergement : Chez l’habitant
Repas : BLD
Heures de marche : 5h
Confort simple chez l’habitant. Nous dormons dans de grandes chambres dortoirs avec des lits superposés. WC et salle de bain communs. Le dîner est préparé par votre famille d'accueil.

En fonction de l'état des sentiers, nous pouvons être amenés, pour des raisons de sécurité, à vous proposer un trek alternatif pour les 2 premières étapes. L'intérêt est identique mais les chemins plus sûrs.

Dans ce cas, le programme sera comme suit :

J9 Départ en voiture du lodge jusqu’à Las Rejas (1h30 de piste). Marche jusqu’au Bethania Tent Camp (15km – 7h/8h de marche). Dîner et nuit au Bethania Tent.

J10 Bethania - Ranchos Tinamu
Marche env. 9km – 5-6h de marche. Dîner et nuit au Ranchos Tinamu.

J11 Journée dans les alentours du lodge
Programme adaptable en fonction de l'envie de chacun. Marche à la journée vers Piedras Blancas en longeant le Rio Savegre ; possibilité de se baigner pour ceux qui aiment l’eau fraîche ! Journée plus tranquille pour ceux qui le souhaitent dans les alentours du lodge. Dîner et nuit au Rancho Tinamu.

J12 Reprise du programme classique : Trek > Londres (230 m), route > Manuel Antonio.

J10 : Trek > Chaqueta (880 m)

C’est la journée la plus difficile et sauvage de notre trek. Démarrage tranquille sur les terres cultivées par les habitants de Providencia. Par temps dégagé, vue splendide avec d’un côté les montagnes couvertes de forêt tropicale et de l’autre la côte Pacifique qui se devine dans l’horizon brumeux. Rapidement, nous entrons en forêt et la marche se corse. Nous suivons un sentier, rarement emprunté, que notre guide local devra régulièrement éclaircir. Le chemin alterne petites montées, courtes descentes jusqu’à un plat où nous déjeunons. L’après-midi, descente abrupte, sur le fil d’une croupe, vers La Chaqueta, une finca (ferme) isolée, où nous allons passer la nuit. Le cadre est enchanteur, nous entendons gronder les eaux du rio Savegre et le retour en plein jour, après ces heures au creux de la forêt, une bénédiction. Après la traversée d’une savane aux herbes hautes, nous atteignons l’étape du jour. La famille qui nous accueille a longtemps vécu ici d’un peu d’élevage et d’agriculture avant de s’installer plus bas, dans le village d’El Brujo, pour scolariser ses enfants. C’est avec plaisir qu’elle remonte ici nous accueillir et nous raconter sa vie. Dîner simple mais typique de la cuisine costaricienne de campagne dans ce lieu hors du temps.

Hébergement : Chez l’habitant
Repas : BLD
Heures de marche : 6h/7h
Dénivelé : +350 m
Dénivelé : -1280 m
Confort simple dans la Finca. Nous dormons dans de grandes chambres dortoirs avec des lits superposés. WC et salle de bain communs (pas d’eau chaude). Le dîner est préparé par votre famille d'accueil.

J11 : Trek > San Isidro de Dota (960 m)

En perdant de l’altitude, l’ambiance et les paysages changent ; l'empreinte de l'homme est plus présente. La journée, plus facile que la veille, commence par la traversée du rio Savegre sur une passerelle suspendue au-dessus de ses eaux furieuses. Le chemin est aujourd’hui bien marqué, plus large et moins raide. Montées et descentes se succèdent, en forêt ou à découvert. Une dernière côte nous dépose au sommet d’une crête. Vue dégagée sur la vallée plane de Piedras Blancas. Au cours de la descente, les premières fermes apparaissent. Nous remontons un court moment la rivière pour trouver un pont, passer en rive gauche et traverser le centre du village. Dix familles vivent ici et c’est chez l’une d’elle que nous déjeunons. Baignade possible dans le rio Savegre. L’endroit est édénique avec ses maisons en bois, dispersées dans une clairière entourée de forêt, ses jardins proprets et la majesté du fleuve. L’après-midi, nouvelle traversée de la rivière avant d’entamer une raide montée vers une crête où sont disposées quelques fermes. De ce promontoire, nous devinons tout le chemin parcouru depuis le départ. Encore quelques minutes et nous arrivons au rancho Tinamu. Accueil chaleureux par la famille Parra qui a joliment aménagé son terrain avec un jardin tropical plein de fleurs. Le dîner est préparé par votre famille d'accueil.

Hébergement : Gîte de montagne
Repas : BLD
Heures de marche : 6h/7h
Dénivelé : +830 m
Dénivelé : -730 m
Confort simple dans le rancho. Nous dormons dans de grandes chambres dortoirs avec des lits superposés. WC et salle de bain communs (pas d’eau chaude).

J12 : Trek > Réserve Los Campesinos (230 m)

Départ matinal pour éviter les grosses chaleurs. Jusqu’au pied du Cerro Nara, point culminant du jour, nous alternons montées et descentes raides avec quelques passages plus à plat. Nous suivons une large piste qui dessert les fermes des environs. Nous traversons encore quelques bosquets de forêt tropicale mais le paysage est ouvert, les terres mises en pâture ou cultivées, les paysages travaillés par l’homme. Rapidement, nous apercevons le Pacifique avec l’île Damas à l’horizon. Passage au pied du Cerro Nara. L'après-midi, par un agréable chemin, descente régulière vers notre étape du soir, la communauté de Los campesinos. Déjeuner tardif sur place. Cette réserve, située dans la quebrada Arroyo, est un petit paradis caché avec de belles cascades au coeur de la forêt tropicale. Installation pour la nuit dans des cabanes pour 4 personnes.

Hébergement : Cabane
Repas : BLD
Heures de marche : 6h
Dénivelé : +150 m
Dénivelé : -750 m

J13 : Réserve Los Campesinos > Parc National Manuel Antonio

Ce matin, balade de 2h pour rejoindre le village de Santo Domingo où nous attend notre véhicule. Court trajet pour rejoindre Manuel Antonio, au bord du Pacifique. Une fois traversé à pied l’estuaire du Camaronera, nous sommes à pied d’œuvre pour découvrir le spectaculaire parc national de Manuel Antonio. De taille réduite et très fréquenté, le parc protège un isthme, prolongé par un cap rocheux recouvert d’une dense végétation tropicale. Notre balade sera l’occasion d’admirer des paysages sans cesse renouvelés entre forêt tropicale, plages de sable fin, falaises rocheuses et vue sur les îlots bordant la côte. Le plus marquant sera surement l’étonnante rencontre avec une faune abondante et peu farouche : singe-écureuils, paresseux, iguanes, toucans, crabes colorés… Piquenique dans le parc. Fin de journée libre pour profiter des superbes plages de sable blanc ou continuer l'exploration de la forêt et de ses animaux. Dîner à l’hôtel.

Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 3h

J14 : Parc National de Manuel Antonio > San José, vol de retour

Départ pour l’aéroport de San José. Déjeuner en chemin. En fonction de l’horaire du vol retour, visite possible ou non d’une fabrique d’objet en bois. Arrivée à l’aéroport et envol pour la France.
Transfert : 3h30
Repas : BL

J15 : Arrivée à Paris

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.