La Cordillère Huayhuash
Pérou PE 301 Trekking

Trekking dans la Cordillère Huayhuash

22 jours - 17 jours de marche 4 à 12 pers. Soutenu 14/20 Voir les avis voyageurs
Carte 1 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire ameriques
  • Dates et prix ameriques
  • Extensions ameriques
  • Infos pratiques ameriques

Après une acclimatation dans les cordillères Noire et Blanche, ce voyage se poursuit par un trekking grandiose autour du massif de la cordillère Huayhuash, joyau des Andes. Le Yerupaja, second sommet du Pérou, domine de ses 6634 mètres une vingtaine d’autres pics, tous dressés à plus de 5500 mètres. Un circuit exceptionnel au cœur d'un monde sauvage et préservé.

Points forts

• Un itinéraire de trekking de référence au pied de montagnes mythiques
• Un tracé par les hauts cols qui comblera les randonneurs les plus exigeants
• En début de voyage, des marches en Cordillères Noire et Blanche pour profiter de splendides panoramas et favoriser l'acclimatation
• Des campements de rêve, au bord de lagunes, avec en toile de fond les sommets de la cordillère

Les plus Tirawa

• Un voyage tout compris (pension complète, entrée des sites : 90 €)
• Un caisson hyperbare

Niveau

Soutenu 14/20 Voir le tableau des niveaux  Au début de ce voyage, et afin de démarrer l'acclimatation, un jour de trek en cordillère noire et deux autres en cordillère blanche. Suivent 14 jours de marche sur sentiers sans difficultés techniques mais avec une altitude constante : entre 3500 m et 5050 m, sur le tour proprement dit de la cordillère de Huayhuash. Passage de nombreux cols avec des étapes moyennes de 5h/6h. 3 journées de repos possibles en cours de trek. Très bonne forme physique nécessaire en raison de l’engagement, de l’éloignement et du froid.

J1 : Vol > Lima

Vol au départ de Paris. Arrivée en fin d'après-midi. Accueil par notre guide francophone et installation à l’hôtel dans le quartier de Miraflores.

Hébergement : Hôtel
Repas : D
Selon la compagnie aérienne utilisée, le départ peut avoir lieu la veille du jour 1 (jour 0). Dans ce cas, arrivée matinale à Lima. Repos le matin et visite de Lima dans l'après-midi.

J2 : Lima > Huaraz (3070 m) > Carhuaz (2650 m)

Départ en bus public pour une journée particulièrement belle. Nous longeons d’abord la côte du Pacifique avant de remonter la vallée désertique de Fortalezza jusqu’au col Conococha (4080 m). Splendide vue sur les immensités de l’Altiplano dominées par les Cordillères Blanche et Huayhuash. Descente dans le callejon de Huaylas, large vallée séparant la Cordillère Noire de la Cordillère Blanche. Après la ville de Huaraz, nous poursuivons notre route jusqu’au typique village indien de Carhuaz, magnifiquement situé face aux sommets enneigés du Huascaran (6768 m) et du Huandoy (6160 m) (un lieu d'étape beaucoup plus tranquille que Huaraz !).

Transfert : 8h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J3 : Marche dans la Cordillère Noire

Lorsque les premiers alpinistes européens sont arrivés ici, ils ont été frappés par la ressemblance géographique avec la vallée de Chamonix mais le tout … situé 2000 m plus haut ! La Cordillère Noire fait face à la Cordillère Blanche et Huaraz est l’équivalent andin de Chamonix. Autant dire que notre journée d’acclimatation, sur les flancs de la Cordillère Noire, est spectaculaire. Nous marche du jour se déroule entre 3400 et 4000 m d’altitude, avec une vue grandiose sur les imposants pics enneigés de la Cordillère Blanche dont le Huascaran (6768 m) et le Huandoy (6160 m)... Découverte également de la puya raimondi, cette étrange agave qui meurt après la floraison et dont la hampe fleurie peut dépasser les 10 m de hauteur ! Retour à Carhuaz en fin d'après-midi.

Transfert : 1h30
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 3h/4h
Dénivelé : +400 m
Dénivelé : -400 m
La durée de la marche ainsi que le dénivelé sont donnés à titre indicatif. Il s'agit d'une journée d'acclimatation que le guide adaptera en fonction de la forme de chacun.

J4 : Carhuaz > Honcopampa (3440 m), trek en a/r dans la vallée d’Akilpo

Poursuite de notre acclimatation avec un trek de 2 jours au cœur de la Cordillère Blanche. Nous rejoignons en véhicule privé le hameau d’Honcopampa (3440 m). Après la visite d'un petit site archéologique pré-inca en ruine, nous entamons une belle randonnée en aller-retour, au cœur de la sauvage vallée d'Akilpo. Le sentier remonte un plateau dégagé avant de pénétrer dans l'étroite vallée et longer la rivière. Passage devant une cascade et traversée d’une belle forêt de quenuals, arbre typique des Andes qui perd son écorce et ne pousse qu'au-delà de 4000 m d'altitude. La montée se poursuit, alternant passages soutenus et marche à plat. Vers 4100 m, apparition des pâturages d’altitude ; la vue se dégage. Une dernière montée permet de rejoindre une prairie parfaitement plane (4400 m)au milieu d’un spectaculaire cirque glaciaire reliant le Nevado Akilpo (5120 m) au Tocllaraju (6032m). Retour par le même chemin et installation du campement à 3600 m. Vue imprenable sur le profil glaciaire du Huascaran.

Transfert : 1h
Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 5h/6h
Dénivelé : +960 m
Dénivelé : -880 m

J5 : Trek > Vicos (3040 m), transfert > Chiquian (3390 m)

Réveil agréable dans ce cadre unique de la Cordillère Blanche. Marche au cœur des vallées agricoles de Honda et Vicos, l'occasion de découvrir la vie du paysan andin, partagée entre un peu d'élevage et surtout la culture de la quinoa, des pommes de terre ou de l'oignon. Trek panoramique, face aux grands sommets : Huascaran, Copa, Hualcan... Fin de notre randonnée d'acclimatation dans le village de Vicos (3040 m), où nous retrouvons nos véhicules. Un peu plus bas, baignade possible dans les sources chaudes aménagées de Chancos (2920 m). Le lieu est très populaire chez les habitants et est propice à de sympathiques rencontres . Il est maintenant temps de nous approcher de la Cordillère Huayhuash. Descente dans la vallée jusqu'à Marcara, où nous retrouvons la route principale. Nous remontons ensuite toute la vallée du rio Santa jusqu'au col Conococha. Pause pour profiter du panorama. Face à nous, les dernières montagnes de la Cordillère Blanche. Avant Chiquian, découverte de l’imposante Cordillère Huayhuash qui se dresse au milieu de la pampa. Nuit dans un hôtel de campagne, au cœur du bourg.

Transfert : 3h/4h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 4h/5h
Dénivelé : +100 m
Dénivelé : -580 m

J6 : Chiquian > Llamac (3300 m), trek > Col Pampa Llamac (4270 m) > Lagune Jahuacocha (4050 m)

Court trajet pour rejoindre le village de Llamac, sur le versant nord-ouest de la chaîne et point de départ de notre grand trekking dans la cordillère Huayhuash. Rencontre avec notre équipe locale, chargement des ânes et des mules. Nous partons pour 14 jours de trek. Surnommée "la Cordillère rouge", du fait de la couleur de ses roches, la Huayhuash est considérée comme la plus spectaculaire du Pérou. Il s’agit d’une chaîne compacte (moins de 30 kms de long), avec 6 sommets de caractère dépassant les 6000 m d’altitude dont le Yerupaja et le Siula Grande. Appréciée des forts alpinistes pour les challenges que chacun de ses sommets représente, le tour de la cordillère Huayhuash est l'un des plus beaux treks que l'on puisse imaginer.
Montée soutenue, au milieu des pâturages et des buissons en fleurs qui laissent place à une belle forêt de quenuals. Passage du 1er col, le Pampa Llamac à 4270 m. Nous sommes désormais au cœur du massif et l’entrée en matière est spectaculaire avec l’un des plus beaux panoramas de tout le voyage. Face à nous, les grands sommets de la chaîne se dévoilent : Siula (6344 m), Yerupaja (6634 m), Jirishanca (6094 m)... Descente sur la large vallée Jahuacocha que nous remontons jusqu'au camp. Bivouac splendide, au bord de la lagune Jahuacocha (4050 m), dans un cadre de hautes montagnes grandiose. Nous passons d'ailleurs deux nuits dans ce endroit d’exception, pour mieux s'imprégner de la beauté des lieux.

Transfert : 1h
Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 5h/6h
Dénivelé : +970 m
Dénivelé : -220 m

J7 : Trek a/r dans la vallée de Rasac (4620 m)

Le site de la laguna Jahuacocha est exceptionnel pour une journée de repos et pour parfaire son acclimatation. Il est fréquenté par les bergers et les enfants qui partent à la pêche à la truite. Pour ceux qui le veule, marche facile en remontant dans la vallée du rio Rasac, à travers les alpages et au milieu des troupeaux, afin d'atteindre 2 lagunes à 4400 et 4620 m. Ce dernier lac est situé à la base de l'immense face Ouest du Rasac (6017 m). Retour au camp par le même chemin. Le soir, peut-être nous régalerons-nous de truites fraîches pêchées dans le lac par notre équipe !

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 4h/5h
Dénivelé : +570 m
Dénivelé : -570 m

J8 : Trek > Col Sambuya (4750 m) > Quartelhuain (4170 m)

Il est temps de quitter notre camp idyllique. Démarrage tranquille, le long de la rive nord des lagunes Jahuacocha et Solteracocha. Petite pause avant une montée régulière au col Sambuya (4750 m). Traversée à flanc vers un second col (Rondoy Punta, 4730 m), puis descente sur des lacets parfaitement tracés dans la vallée Rondoy. Passage près d’une lagune puis sur les alpages de Jancacota, fréquentés par les troupeaux de vaches de la vallée. Finalement, le chemin débouche dans la vallée Cuncush, au niveau de Matacancha (4100 m). Notre camp est monté un peu plus loin, au lieu dit Quartelhuain. Au nord de la chaîne et blottie au pied des imposantes faces rocheuses du Rondoy (5870 m) et Ninashanca (5607 m), les verticales faces rocheuses donnent un air de Dolomites à ce lieu.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 5h/6h
Dénivelé : +770 m
Dénivelé : -650 m

J9 : Trek > Col Cacanan (4690 m) > Janca (4200 m). Marche a/r > Laguna Mitucocha (4250 m)

Aujourd’hui, nous basculons sur le versant est de la Cordillère. Montée par un sentier raide et sinueux au col alpin et rocheux de Cacanan (4690 m). Des pauses nous permettent de reprendre notre souffle mais aussi de profiter de la vue sur les sommets du Rondoy (5870 m) et du Ninashanca (5607 m). Descente sur le versant est de la cordillère. Le sentier domine la vallée du rio Caliente pour éviter son fond marécageux. Nous montons le camp à Janca, l’occasion de découvrir la vie d’un village andin. Une fois les tentes installées, courte marche possible vers la laguna Mitucocha pour profiter d'une vue splendide sur un vaste amphithéâtre de montagnes courant du Jirishanka au Ninashanca en passant par le Rondoy.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 5h
Dénivelé : +550 m
Dénivelé : -520 m

J10 : Trek > Col d'Alcaycocha (4790 m) > Laguna Carhuacocha (4140 m)

Deux chemins sont possibles pour rejoindre la lagune Carhuacocha (4140 m). L'itinéraire classique emprunte le col Carhuac (4640 m) un chemin facile qui monte dans la quebrada Waya, traverse le col et descend dans la quebrada Yanayana jusqu'à la rive du lac Carhuacocha.
Une variante, plus originale, traverse un col rarement emprunté, celui d'Alcaycocha à 4790 m. Notre guide choisira en fonction de la météo, de la forme et de l'envie du groupe. Le chemin du col Alcaycocha longe la rive Est du lac Mitucocha avant de monter sur une croupe qui se déploie vers le sud. Une montée plus raide, dans un terrain aventure parsemé de blocs, permet d'atteindre le col secret d'Alcaycocha (4790 m). Nous sommes face à un cirque de montagnes qui coure du Jirishanca (6094 m) au Rondoy (5870 m). Descente plein est vers la lagune Alcaycocha. Poursuite vers la quebrada Yanayana où l'on retrouve le chemin classique (celui qui vient du col Carhuac). Nous atteignons un plateau, au nord de la lagune Carhuacocha. Vue grandiose sur le cœur du massif et ses deux sommets emblématiques, le Yerupaja et le Siula Grande. Descente facile, à travers pâturages, hameaux de bergers et troupeaux, pour rejoindre un autre campement sublime, sur les bords de la lagune Carhuacocha.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 4h/5h
Dénivelé : +590 m
Dénivelé : -650 m

J11 : Trek > Col Siula (4830 m) > Huayhuash (4350 m)

Nous laissons le chemin classique pour rester au plus près des hauts sommets de la Cordillère. La journée s'annonce aussi belle que longue dans des paysages qui n'en finissent pas d'être spectaculaires. Chemin tranquille en rive sud du lac Carhuacocha dans un paysage où alternent sommets rocheux élancés et glaciers tourmentés. Du nord au sud, nous découvrons le Jirishanca (6094 m), le Yerupaja Chico (6089 m), le Yerupaja (6617 m) et le Siula Grande (6344 m). Passage près d'un hameau à l'architecture typique avec ses maisons en pierre et toits de chaume. En s'incurvant vers le sud, le chemin devient plus soutenu et la vallée plus étroite. L'ambiance se fait montagnarde avec des glaciers tourmentés achevant leur course dans 3 lagunes successives aux couleurs éclatantes. La marche n'est pas toujours évidente notamment le long d'une moraine en cours de revégétalisation. Arrivée sur les bords de la lagune Siula, l'occasion de découvrir la belle vallée glaciaire qui descend du Carnicero (5960 m). Une montée très soutenue, de 150 m de dénivelé, à l'aplomb de la laguna Quesillococha, sur un chemin étroit, escarpé et souvent encombré de végétation, demande de l'attention et un pied sûr. Après cet effort intense, nous faisons une pause bienvenue sur le plateau d'El Mirador. Magnifique vue sur la vallée que nous venons de remonter et sa succession de lagunes de couleurs et tailles différentes. Une dernière montée à travers un éboulis de pierres blanches nous permet d'atteindre le col Siula à 4830 m. Par une traversée descendante, nous atteignons rapidement un second col à 4750 m. L'ambiance haute montagne s'estompe pour laisser place à de larges vallées se déroulant jusqu'aux sommets arrondis de la cordillère Raura. Continuation plein sud, à travers un vaste plateau, jusqu'à la lagune Carnicero. Vue sur les sommets bornant au sud la Cordillère Huayhuash, depuis le Carnicero (5960 m) jusqu'au Trapecio (5653 m). Descente sur l'alpage de Huayhuash, au milieu des troupeaux de moutons et des fermes d'altitude en pierres et toit de paille.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 6h/7h
Dénivelé : +690 m
Dénivelé : -480 m

J12 : Trek > Col Portachuelo de Huayhuash (4780 m) > Laguna Viconga (4450 m)

Journée plus tranquille pour se remettre des efforts des jours précédents. L'ambiance est bucolique, l'horizon immense et la marche facile sur des pelouses alpines qui ondulent à l'infini. Montée tranquille le long de la rivière, dans la large vallée Huayhuash. Passage près des lagunes Mitococha. Un dernier effort et nous gagnons le vaste col Portachuelo de Huayhuash (4780 m). Il marque le point de partage des eaux entre le Pacifique et l'Atlantique. Descente aisée sur les bords de l'immense lagune Viconga. Installation du camp pour deux nuits, au bord du lac, près du hameau de bergers de Matiraqui ; partout alentour les troupeaux d'alpagas, vaches ou moutons paissent. Très belle vue sur les sommets du Puscanturpa.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 5h
Dénivelé : +430 m
Dénivelé : -330 m

J13 : Repos ou trek a/r au Col Portachuelo (4850 m)

Après 7 jours de marche, journée de repos bienvenue au bord du lac Viconga. Nous sommes à l'extrême sud de la cordillère et au milieu de notre trek. Le programme du jour est au bon plaisir de chacun : rester tranquille au camp, se laver, lire, faire la sieste, se balader au bord du lac ou ... partir pour une randonnée vers le col Portachuelo (4850 m), à l'est de la cordillère, pour une vue panoramique sur la méconnue Cordillère Raura. Si la Huayhuash se distingue par ses sommets escarpées, celle de Raura est plus débonnaire avec ses grands glaciers plats surmontés de dômes neigeux ou sommets rocheux. Retour au camp et relaxation dans les sources chaudes de Viconga.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 4h
Dénivelé : +400 m
Dénivelé : -400 m

J14 : Trek > Col Cuyoc (4950 m) > Camp Elephant (4500 m)

C'est bien reposés que nous reprenons notre route en direction du col Cuyoc. Tel un escalier géant, le sentier alterne plateaux et franches montées, au pied du Puscanturpa (5550 m). Après la courte remontée d’un canyon et le passage devant une lagune, l’objectif est enfin en vue. Ambiance minérale au passage du col Cuyoc (4950 m). Vue panoramique spectaculaire sur toute la cordillère. La descente, magnifique, suit la profonde gorge de Huanacpatay qui dévoile peu à peu le massif du Pariaurco (5590 m). Camp dans un site isolé, au milieu des alpages et face aux parois rocheuses du Puscanturpa. Nous sommes désormais sur le versant ouest du massif.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 4h
Dénivelé : +500 m
Dénivelé : -450 m

J15 : Trek a/r > Col Trapecio (5010 m)

Changement radical de paysage ! Les doux alpages laissent place à une ambiance minérale. Journée d’exploration, en aller-retour, dans une vallée sauvage, rocailleuse, alpine, où le sentier se perd facilement. Après une raide montée à travers les alpages, parcours vallonné sur de grandes dalles ; le regard est aimanté par le sommet du Puscanturpa (5652 m) avec ses 600 m d'orgues basaltiques verticales. Une myriade de lagunes glaciaires, passant par tous les tons de bleus et de verts égayent le paysage. A l'approche du col, l'ambiance se fait austère. Le chemin sinue dans une moraine jusqu'à rejoindre une étroite brèche, le col Trapecio (5010 m), encadré par le sommet du Trapecio (5650 m) et un alignement de pyramides rocheuses orangées apportant des touches de couleur bienvenues. Descente par le même chemin.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 5h/6h
Dénivelé : +510 m
Dénivelé : -510 m
Si le camp à Cutatambo, près de la lagune Jurau, est autorisée par la communauté indienne, le découpage des jours 15 et 16 pourra être modifié par votre guide. Dans ce cas, lors du jour 15, la montée au col Trapecio ne se fera pas ; par contre nous avons un meilleur découpage des étapes jusqu'à Huayllapa et du temps pour profiter de la splendide lagune Jurau.
Le programme pourra être aménagé comme suit :
Le jour 15 : traversée du col Santa Rosa à 5020 m d'altitude et descente à Cutatambo (4260 m), au pied de la lagune Jurau. Installation du camp. Dans l'après-midi, exploration vers la laguna Jurau (4343 m)
Le jour 16 : descente vers le village de Huayllapa depuis le camp de Cutatambo.

J16 : Trek > Col San Antonio (5020 m) > Auquimarca (3550 m)

Poursuite de notre traversée sauvage. Départ matinal car une longue journée de trek nous attend. Traversée du fond plat de la vallée avant de s'engager dans un vallon qui monte plein nord jusqu'au plus haut col du voyage, à 5020 m. Pour une fois, l'ascension est directe, avec le col bien en vue dès le départ. Le passage est bien repérable grâce à deux pointes rocheuses qui forment un V. Le col ouvre sans aucun doute sur l'un des panoramas les plus saisissants du trek. La vue porte sur un vaste cirque de montagnes courant du Trapecio au Yerupaja en passant par le Siula Grande. Les langues glaciaires de chacun des sommets achèvent leur course dans des lagunes bleues ou turquoise. On aperçoit la fameuse face où s'est déroulée la tragique histoire relatée par l'alpiniste Joe Simpson dans son livre "La Mort suspendue". Descente raide et technique sur un sentier à peine marqué. Après une traversée, la descente est toujours soutenue mais se fait désormais sur un vrai chemin avec des zigzags courts parfaitement dessinés. Nous atteignons la vallée Calinca près d'une ferme. Il est agréable de fouler à nouveau les pâturages. Longue descente en pente douce jusqu'à retrouver la quebrada Huanacpatay. Vue sur de belles cascades. Nous perdons de l'altitude et imperceptiblement l'air se fait plus doux, la végétation comme les odeurs réapparaissent. Il n'y a pas de doutes, nous sommes sous les 4000 m d'altitude. Installation du camp au-dessus du village de Huayllapa, au hameau de Auquimarca. Il fait bon ce soir rester dehors à profiter de la relative douceur de l'air.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 7h/8h
Dénivelé : +520 m
Dénivelé : -1470 m
Pour traverser du camp Eléphant sur la vallée de Calinca, il y a en fait deux cols, le Santa Rosa (voir descriptif alternatif du J15 qui nous permet d'aller camper à Cutatambo) et le San Antonio. Dans les deux cas, il convient d'être prudent dans la descente de ces deux cols. Une troisième alternative, qui pourra être utilisée par le guide, est de descendre directement du camp Eléphant jusqu'à Auquimarca ... en suivant le fond de la vallée Huanacpatay. Dans tous les cas pour l'emploi du temps des jours 15 et 16, le guide décide du programme et ceci en fonction des conditions météo et de la forme du groupe.

J17 : Trek > Col Tapush (4770 m) > Camp de Gashapampa (4550 m)

Démarrage tranquille après les efforts de la veille, la relative douceur nous invite à prendre notre temps. Courte descente vers le village de Huayllapa à 3500 m, point le plus bas de notre trek. Rapide tour de ce village typique des Andes, organisé comme partout sur le continent autour de la plaza de Armas et de l’église. Nous reprenons de l'altitude avec une une nouvelle ascension. Montée dans une vallée encaissée, au plus près d'une rivière chantante. La végétation disparaît progressivement, c'est le retour des alpages. Le plateau de Huatiaq nous offre une pause avec une jolie vue sur les faces sud du Tapush et du Diablo Mudo, l'un des très rares sommets abordables de la cordillère. Nous traversons un second plateau caillouteux avant l'arrivée au col Tapush (4770 m). Descente sur de vastes pâturages ; les grands espaces réapparaissent. Passage à côté de la lagune Susucocha et dernière descente pour planter notre camp dans la vallée de Gashapampa (4550 m).

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 5h/6h
Dénivelé : +1270 m
Dénivelé : -270 m

J18 : Trek > col Yaucha (4850 m) > Laguna Jahuacocha (4050 m)

Après une journée bucolique, retour au plus près des hauts sommets. Par un chemin à flanc, nous rejoignons le haut de la vallée Angocancha (4500 m). Rapidement, le sentier rejoint le col débonnaire Yaucha Punta (4850 m). Nous avons entièrement contournés la branche secondaire de la cordillère orientée est / ouest et sommes de nouveau face à de spectaculaires faces glaciaires. Descente rapide dans la vallée Huacrish. Au détour d'un virage, surprise, nous découvrons un panorama saisissant : un fond de vallée plat occupé par deux vastes lagunes, Jahuacocha et Solteracocha, situées au pied des grandes langues glaciaires qui descendent du cirque de montagnes allant du Yerupaja au Rondoy. Descente vers le camp ; la boucle est bouclée, nous retrouvons notre premier lieu de bivouac !

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 5h/6h
Dénivelé : +350 m
Dénivelé : -800 m

J19 : Trek > Col Mancan Punta (4570 m) > Pocpa (3470 m), retour > Chiquian (3390 m)

Départ pour notre dernier jour de trekking. Le chemin suit la large vallée Jahuacocha avant d'obliquer vers le nord dans un vallon secondaire. Traversée d'un plateau autour des 4300 m puis le sentier décrit un large arc de cercle pour atteindre une seconde vallée. Passage à flanc et nous atteignons le Mancan Punta (4570 m), ultime col de notre périple. Dernier coup d'œil sur la Cordillère Huayhuash. Face à nous, dans le lointain, de nouveau les sommets de la Cordillère Blanche. Descente agréable à travers une forêt de quenuals, arbre endémique qui pousse à 4000 m d'altitude et perd son écorce. Nous continuons notre descente au milieu des arbustes fleuris et des pâturages. Arrivée dans le village de Pocpa, terme de notre trek. Il est temps de saluer notre équipe de muletiers. Départ en véhicule privé pour le paisible village de montagne de Chiquian. Installation dans un hôtel de campagne plein de charme avec son patio fleuri. Douche chaude et dîner festif pour célébrer cette fin de voyage.

Transfert : 2h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 4h/5h
Dénivelé : +550 m
Dénivelé : -1130 m

J20 : Chiquian > Lima

Après un dernier regard sur les cimes altières de la Cordillère, il est temps d'embarquer dans un bus public pour le trajet retour vers Lima. Passage au col de Conocha puis descente de la vallée de Fortalezza jusqu'à l'océan Pacifique. Nous empruntons la Pan Américaine jusqu'à Lima où nous arrivons en début de soirée. Installation dans un hôtel du quartier Miraflores et dîner en ville.

Transfert : 8h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J21 : Lima. Vol de retour

Ce matin, découverte de la ville fondée en 1535 par Pizarro et qui compte aujourd’hui plus de 10 millions d’habitants. Nous nous dirigeons d'abord vers son centre historique (déclaré Patrimoine mondial en 1991). C'est ici que s'est établie la colonie espagnole au XVIe siècle. Découverte de la Plaza Mayor qui a servi de cadre à certains des événements les plus importants de l'histoire du Pérou. A l’origine entourée de petits magasins et de commerces, elle fut utilisée comme lieu d'exécution des condamnés par le Tribunal de la Sainte Inquisition. Plus tard, on plaça dans sa partie centrale la pile de bronze (1651) qui l'orne encore aujourd'hui. C'est aussi là que fut proclamé en 1821 l'Acte d'Indépendance du Pérou. Sur ses côtés se trouvent le Palais du Gouvernement, la Cathédrale (bel exemple d'architecture coloniale), le Palais Archiépiscopal et la Municipalité de Lima. Passage sur la très belle place San Martín, avec ses balcons, arcades et immeubles anciens. Repas de midi et début d'après-midi libre, fonction de l'heure de transfert pour l'aéroport. Envol pour Paris.

Repas : B
La visite de Lima est possible ou non en fonction des horaires aériens pour le vol de retour.

J22 : Arrivée Paris

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.