Haute Route de Vilcanota
Pérou PE 403 Trekking

Trekking dans la cordillère de Vilcanota et fête de Qollurity

22 jours - 15 jours de marche 4 à 12 pers. Très soutenu 15/20 Voir les avis voyageurs
Carte 1 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire ameriques
  • Dates et prix ameriques
  • Extensions ameriques
  • Infos pratiques ameriques

Un voyage hors du commun dans les cordillères méridionales ! Après un premier trek sur le versant tropical des Andes, cap vers la majestueuse cordillère de Vilcanota. Fruit de nos reconnaissances, vous réalisez une Haute Route spectaculaire, avant de finir en apothéose en participant (pour deux dates de départ) à la plus grande fête andine du continent, Qollurity, qui rassemble en pleine montagne des dizaines de milliers de pèlerins.

Points forts

• Une Haute Route totalement inédite au cœur de la cordillère Vilcanota
• La fête de Qollurity (sur 2 départs), le plus grand rassemblement indien
• Les hauts lieux du Pérou : Cusco, la Vallée Sacrée, le Machu Picchu
• Deux treks pour 2 visions des Andes : son aspect tropical comme sa version alpine

Les plus Tirawa

• Toutes les entrées dans les sites et parcs comprises (150 €)
• Un caisson hyperbare

Niveau

Très soutenu 15/20 Voir le tableau des niveaux  Au total 15 jours de marche. Au départ, deux balades à la journée pour se mettre en jambe dans la vallée de Cusco. Un premier trek de 4 jours dans la cordillère de Vilcabamba nous met déjà dans des conditions de haute altitude (étapes de 6 heures, 1 camp vers 4450 m). Pour le deuxième trek, 7 jours en traversée dans la cordillère de Vilcanota : étapes moyennes de 5 à 7h, passage de nombreux cols (jusqu’à 5350 m) et long séjour en altitude (7 nuits entre 4000 et 4950 m). Cette Haute Route se déroule principalement hors sentier et demande d’avoir le pied montagnard. Pour terminer, et suivant les dates de départ, deux jours pour assister à la fête de Qollurity ou deux jours au bord du lac Titicaca, avec des balades à la journée. En conclusion, un itinéraire d’envergure pour trekkeurs confirmés. Un matériel adapté pour le froid et la haute altitude est aussi de mise !

J1 : Vol > Lima

Vol au départ de France à destination de Lima. Arrivée en fin d'après-midi, accueil à l’aéroport et transfert à l’hôtel.

Hébergement : Hôtel
Le dîner est prévu sauf en cas d'arrivée tardive à Lima.

Selon la compagnie aérienne utilisée, le départ peut avoir lieu dans la soirée du jour 1. Dans ce cas, arrivée matinale à Lima le jour 2 et connexion avec le vol intérieur.

J2 : Vol > Cusco (3400 m)

Envol matinal pour Cusco, l’ancienne capitale de l’empire inca. Accueil par notre guide francophone et court trajet vers l’hôtel. Fin de matinée libre pour se reposer et s’acclimater. Après un déjeuner typique, première découverte de Cusco, ville pleine de charme, regorgeant de trésors, classée Patrimoine mondial de l’Humanité depuis 1983. La visite commence sur la plaza de Armas, cœur des villes coloniales du Nouveau Monde. Découverte de la cathédrale qui abrite l’une des plus belles collections d’art colonial du Pérou avec plusieurs tableaux d'artistes appartenant à l’école de Cusco. Jouxtant la cathédrale, l’église de la Compagnie de Jésus la défie avec son incroyable façade baroque. A l’intérieur, l’imposant maître-autel, entièrement recouvert d’or, confirme la puissance que les Jésuites ont eu lors de la colonisation de l’empire inca. Poursuite de notre balade, de places en quartiers pittoresques, jusqu’au Qoricancha, le temple du Soleil puis vers le très intéressant Musée d'art précolombien. Dîner en ville et retour à l’hôtel.

Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J3 : Cusco > Chincheros > Moray > Maras > Ollantaytambo

Journée consacrée à la découverte des merveilles archéologiques de la Vallée Sacrée. Premier arrêt sur les hauteurs de Cusco au site de Sacsayhuaman (3600 m), mystérieuse construction avec trois imposantes murailles en forme de zigzag bâties d’énormes blocs mégalithiques. Nous rejoignons ensuite Chinchero (3750 m). Contrôlant jadis l'accès de la Vallée Sacrée, ce village est un étonnant mélange de vestiges incas et de constructions coloniales notamment une église couverte de peintures murales. Poursuite vers Moray, surprenant site avec ses terrasses en cercles concentriques censées servir de laboratoire agricole. Mais le plus beau reste à venir avec les célèbres Salines de Maras. Datant de l'époque pré-inca, les paysans exploitent ces salines depuis plus de 5 siècles, canalisant une source salée vers une myriade de bassins dévalant un versant abrupt. Agréable balade le long d’un sentier qui serpente du sommet des salines jusqu’aux rives de l’Urubamba (environ une heure de marche), offrant ainsi de multiples visions de ce lieu magique où les photographes se régaleront. Déjeuner dans un cadre champêtre, au bord de la rivière. L’après-midi, nous rejoignons Ollantaytambo, célèbre pour sa forteresse bâtie à l’apogée de l’empire Inca, installée stratégiquement au sommet d’un escarpement surveillant l’entrée de la Vallée Sacrée. Balade dans le village qui mérite lui aussi une visite approfondie car c'est l'un des seuls vestiges de l'architecture urbaine inca qui recèle bâtiments, patios et rues où coure l’eau canalisée. En fin de journée, retour sur Cusco.

Transfert : 4h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 2h
Dénivelé : +180 m
Dénivelé : -360 m

J4 : Cusco > Huancacalle (3000 m). Balade > Site inca de Vitcos (3080 m)

Tôt le matin, départ en bus public pour Quillabamba (5h). Continuation en véhicule privé vers le bourg de Huancacalle (3h), point de départ de notre premier trek. Nous empruntons une magnifique route qui contourne la Cordillère Urubamba pour rejoindre celle de Vilcabamba. En chemin, pause au col de Malaga, point culminant de la journée, à 4315 mètres d’altitude, pour profiter d’un beau panorama, notamment sur la Veronica (5682 m). Le col est une frontière climatique et géographique. En descendant vers Huancacalle, à 3000 m d’altitude, nous arrivons dans la vallée semi-tropicale de Vilcabamba. La végétation est luxuriante et la chaleur bien présente. Installation pour la nuit dans une auberge simple. En fonction du temps disponible, balade vers le site de Vitcos Rosaspata (3080 m), une ancienne citadelle inca, en partie restaurée. Le cadre est spectaculaire avec ses ruines entourées de terrasses, les fameuses « andenes » qui ont donné le nom Andes et la vue admirable sur les vallées tropicales alentours. Retour à Huancacalle pour la nuit.

Transfert : 8h
Hébergement : Auberge
Repas : BLD
Heures de marche : 1h30
Dénivelé : +80 m
Dénivelé : -80 m
A partir de 9 participants, tout le trajet se fait en véhicule privé au départ d'Ollantaytambo. Dans ce cas, la nuit du jour 3 se passe à Ollantaytambo et non à Cusco.

La visite de Vitcos se fait le jour 4 ou le matin du jour 5 en fonction du temps disponible.

J5 : Trek > Col Azutina (3900 m) > Inka Wasi (3720 m)

Ce matin, rencontre avec notre équipe de muletiers ; une fois les bagages arrimés, nous partons pour 4 jours de trekking sur les chemins secrets de la Cordillère Vilcabamba. Rarement empruntée, cette traversée est pourtant spectaculaire car elle permet d’aborder 3 écosystèmes différents, depuis le paramo (sorte de toundra) jusqu’à la ceja de selva, le sourcil de la forêt, sans oublier la puna d’altitude. Nous marchons vers le site de Nusta Hispana (3050 m), probablement un lieu cérémoniel d’époque inca. L’endroit est étonnant par sa configuration. Découverte d’un ensemble de roches gravées, sculptées de différentes façons. On trouve aussi des escaliers, des hauts murs avec des fresques apparentes et des petites places dessinées aux sommets de rochers. Nous poursuivons à un rythme tranquille, profitant de jolies vues sur les rios Tincoc et Ccaccacarcel, tout en prenant de l’altitude jusqu’à atteindre Pacchac, lieu du déjeuner. L’après-midi, continuation sur un chemin inca monumental en direction du col d’Azutina à 3900 mètres d’altitude. Passage au village de Pumachaca (4000 m) puis arrivée à notre lieu de bivouac, Inca Wasi à 3 720 m. Installation du campement.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 5h30
Dénivelé : +950 m
Dénivelé : -310 m

J6 : Trek > Col de Yanacocha (4500 m) > Lagune de Suyrococha (4450 m)

Journée de trekking au cœur de la puna en empruntant un magnifique tronçon de chemin inca. Traversée de la communauté de Raccachaca dominée par le glacier Lazuna. L’après-midi, montée d'une heure en zigzags jusqu’à Hatún Pampa et passage du col de Yanacocha, à 4500 mètres d’altitude. Magnifique panorama à 360°C sur les glaciers du Salcantay, du Pumasillo et sur la montagne du Machu Picchu. Nous quittons la lagune par un petit col (Tuyutacana) avant de poursuivre à flanc de montagne. Belles vues sur les vallées transversales, avant de rejoindre le campement, 45 minutes plus tard, au bord de la Suyrococha (4450 m).

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 6h30
Dénivelé : +980 m
Dénivelé : -250 m

J7 : Trek > Col Mojon (4750 m) > Mutuypata (3410 m) > Camp (3000 m)

La journée commence par une courte montée vers le col Mojón (4750 m) où la vue se dégage à nouveau sur les hauts sommets de la Cordillère de Vilcabamba. Nous amorçons alors une longue descente, au cœur d’une végétation humide, de plus en plus luxuriante. Passage devant la lagune Cocha et arrivée à Mutuypata, dans le bosque nublado, la forêt nuageuse. Installation du camp entre Mutuypampa et Inka Wasi aux alentours de 3000 m.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 6h
Dénivelé : +300 m
Dénivelé : -1750 m

J8 : Trek > Yanatile (2060 m). Route > Santa Teresa (1550 m). Train > Aguas Calientes

Dernier jour, tout en descente, dans la vallée luxuriante de Mutuypata. Marche très agréable, sur les bords de la rivière Sacsarayoc, au milieu de plantations d’arbres fruitiers (granadillas, platanos…). Arrivée au village de Yanatile, point final de notre trek. Court trajet vers le village de Santa Teresa. Si nous avons le temps, baignade dans les sources chaudes du village. Nous rejoignons "hydroelectrica" pour prendre le train à destination  d'Aguas Calientes, village situé au pied du Machu Picchu. Arrivée en fin d’après-midi à Aguas Calientes (2080 m), au pied du Machu Pïcchu. Installation à votre hôtel. Dans la soirée, briefing avec votre guide local qui vous accompagnera le lendemain pour la visite du Machu Picchu.

Hébergement : Hôtel
Repas : BL
Heures de marche : 5h
Dénivelé : -940 m
A Santa Teresa, il faudra confier vos affaires personnelles de trek à votre guide qui les ramènera à votre hôtel sur Cusco . Vous ne garderez avec vous que les affaires utiles pour la visite du lendemain que vous porterez dans votre petit sac à dos. Pendant que votre accompagnateur préparera la suite de votre voyage, vous serez encadré pour la visite du Machu Picchu par un guide local francophone.

Pour le train à destination d'Aguas Calientes, les horaires sont souvent fantaisistes. Il faut savoir faire preuve de patience !

J9 : Visite du Machu Picchu. Retour à Cusco (3400 m)

Réveil matinal pour découvrir le Machu Picchu. Un court trajet en navette nous dépose à l’entrée du Machu Picchu (2420 m). Nous commençons la journée par une randonnée secrète, sur l’un des sommets coiffant le site (environ 3000 m), le Cerro MontanaPanorama exaltant, à hauteur de condor, sur ce trésor inca. Une fois redescendu, place à la visite classique. Classée au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO en 1983 et désignée en 2007 parmi les 7 nouvelles merveilles du monde, la cité du Machu Picchu, la « vieille montagne » en quechua, se trouve à 2500 m d'altitude, dans un site montagneux d'une extraordinaire beauté. Bâtie au sommet d’un éperon rocheux, au cœur de la forêt tropicale, elle est coupée du monde par la rivière Urubamba qui s’enroule en boucle autour de son socle rocheux. Ce lieu fut révélé au monde en 1911, par l’archéologue américain Hiram Bingham mais aujourd’hui émerveillement et mystères demeurent. Nous rejoignons la Maison du Gardien, pour profiter d’un point de vue panoramique sur le site avant d’explorer les 1001 recoins de ce lieu d’exception : temple du soleil et tombeau royal, bains cérémoniels, palais royal, maison du grand prêtre, place sacrée, temple aux trois fenêtres, Intihuatana, place centrale, les trois portes, quartier résidentiel, quartier industriel, temple du Condor… Redescente au village d’Aguas Calientes. Déjeuner libre. L’après-midi, retour en train à Ollantaytambo (1h15 de trajet) puis en véhicule privé à Cusco. Diner libre.

Transfert : 2h30
Hébergement : Hôtel
Repas : B
Heures de marche : 4h
Dénivelé : +600 m
Dénivelé : -600 m
Le trajet en train entre Aguas Calientes et Ollantaytambo dure environ 1h15.
Il est interdit d'emporter un pique-nique sur le site du Machu Picchu. Il faudra prendre un solide petit-déjeuner et votre guide vous fournira un encas (barres céréales, fruits...). A la redescente sur Aguas Calientes, chacun sera libre d'acheter une "empanada" (petit chausson farci de viande, de poisson, d'œuf, de pomme de terre ou d'autres ingrédients) s'il a un creux.

J10 : Cusco, journée libre

Après une semaine intense, il est bon de faire une pause pour flâner et découvrir Cusco à sa guise. Entrelaçant dans ses pierres son âme inca et son histoire espagnole, la ville possède des charmes inépuisables qu’il est bon de saisir en se perdant dans ses différents quartiers, en se baladant d’une colline à l’autre, en poussant la porte d’une église ou en se reposant sur une place ombragée. D’intéressants musées peuvent jalonner une déambulation, notamment le magnifique musée Larco. Et quoi que mieux en fin de journée que de déguster un pisco sour, l’apéritif local, à la terrasse d’un café dominant la plaza de Armas, cœur névralgique de la cité.

Hébergement : Hôtel
Repas : B

J11 : Cusco > Laguna Sibinacocha (4870 m)

A l’aurore, nous quittons Cusco en véhicule privé. Direction plein sud, par la belle route menant au lac Titicaca. Nous passons le village d’Urcos, traversons le rio Vilcanota et, à hauteur de Sicuani, nous nous engageons sur une piste qui s’élève dans les hauteurs du massif de Vilcanota. Changement de monde. Nous nous faufilons à travers une vallée habitée par les seuls troupeaux d’alpagas, avant d’arriver sur l’Altiplano. La piste louvoie au pied de contreforts rougeâtres avant de longer plusieurs lacs qui annoncent la lagune de Sibinacocha, véritable mer intérieure. Rencontre avec nos muletiers. Nous installons le camp près de la lagune. Vue panoramique sur les hauts sommets de la Cordillère Vilcanota, Ausangate, Chumpe, Chimboya...
 

Transfert : 6h
Hébergement : Camp
Repas : BLD
Trajet en bus de ligne de Cusco à Sicuani puis en véhicule privé jusqu'à la lagune Sibinacocha.

J12 : Trek > Phinaya > Laguna Ccascana (4910 m)

Ce premier lever de soleil sur l’immense lagune Sibinacocha est un délice présageant de beaux moments pour la suite. Ce matin, nous entamons notre spectaculaire trekking dans la cordillère Vilcanota. Avec ses lagunes turquoise, ses vastes alpages parcourus par les troupeaux d’alpagas et son emblématique sommet, l’Ausangate (6372m), cette cordillère est connue des trekkeurs les plus exigeants. Loin du classique tour de l’Ausangate, nous allons suivre pendant 7 jours des chemins d’altitude, au plus près des glaciers et dessiner une haute route aussi exigeante qu’originale. Démarrage en douceur, sur les hauts plateaux, au milieu des troupeaux d’alpagas qui se régalent de l’herbe tendre. Rapidement, nous atteignons le village de Phinaya, dernier gros bourg habité où les indiens vivent d’élevage et du travail dans de petites mines artisanales. Puis, nous entrons franchement dans l’isolement de la cordillère. Les paysages deviennent de plus en plus sauvages au fil de la progression. Cette partie Sud du massif est hors de portée des itinéraires les plus fréquentés. Nous marchons un long moment face à la gigantesque calotte glaciaire de Quelccaya, le plus grand glacier isolé du Pérou, culminant à 5743 m au Coyllor Pununa. Dans l’après-midi, nous atteignons la lagune Ccascana et installons notre camp sur son bord. Moment libre pour profiter des dernières lueurs du jour sur l’extrême Sud du massif avec en ligne de mire les sommets glaciaires de Chimboya et Yayamari (6049 m).

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 5h
Dénivelé : +120 m
Dénivelé : -80 m

J13 : Trek > Col (5350 m) > Laguna Sibinacoha (4880 m)

Les choses sérieuses commencent aujourd’hui avec la traversée de notre 1er col d’altitude. Passée la lagune Ccascana, nous marchons légèrement au-dessus d’un immense bofedal, zone humide d'altitude formant un pâturage naturel. Les alpages laissent bientôt place à des pentes minérales puis des moraines qui s’entrecroisent. Belles vues sur des lagunes nées du retrait glaciaire. A l’approche du col, nous dominons un gigantesque bassin glaciaire s’incurvant dans la vallée. Nous sommes près de la crête qui nous permet de basculer sur l’autre versant. Plusieurs passages sont possibles ; le col, mal défini, est à 5350 m. Pause pour profiter du panorama. La descente commence avec la traversée d’un plateau suspendu, enneigé en début de saison, puis un raide vallon donne accès à une banquette herbeuse. Partout la vue est belle, entre la blancheur immaculée des hautes montagnes glaciaires, le bleu profond de la lagune Sibinacocha et le violet des pentes minérales des sommets secondaires. Descente vers notre camp par des plateaux successifs à travers un terrain variable : touffes d’ichus (paille andine), poussière de roches ou zones de blocs envahis de buissons. L’ambiance est bucolique, au cœur d’un environnement haute montagne. Nous marchons face au Nevado Chumpe (6108 m). Le camp est installé à la pointe Nord de la lagune Sibinacocha. Il nous aura fallu 2 jours pour la traverser dans sa longueur, cela donne la mesure de sa taille ! Notre camp est l’un des plus beaux du voyage, situé au pied d’un vaste plateau glaciaire, se terminant par une langue en forme de patte de lion et sur lequel sont posés 3 beaux sommets d’altitude décroissante. En nous retournant, nous avons une vue paisible sur la lagune, si vaste que ses bords se confondent avec l’horizon.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 6h
Dénivelé : +440 m
Dénivelé : -370 m

J14 : Trek > CB Huayruro Punco (4800 m)

Journée difficile mais grandiose avec 3 hauts cols, qui nous emmènent dans le cœur sauvage du massif de Vilcanota. La Haute Route prend ici tout son sens. Suivant la météo et notre forme, 2 chemins sont possibles pour démarrer : marche sur les hauteurs de la pampa de Murmurani ou par un itinéraire direct via un col à 5350 m. Nous remontons ensuite une vaste vallée qu’affectionnent les vigognes, ces cousines sauvages et gracieuses des lamas. Les minerais, présents partout dans la Cordillère, donnent des variations de couleurs surréalistes. Traversée d’une étroite brèche (5360 m) qui nous ouvre les portes du versant sud du massif. Nous découvrons un chapelet de sommets, dont l'imposant groupe du Pico Tres avec à ses pieds la lagune turquoise Osjollo Ananta. Une courte descente nous emmène sur les balcons d’un corridor caché, au bord d’un gigantesque fleuve de glace. Hors sentier, nous reprenons de l'altitude pour passer le dernier col de la journée (5220 m). Il ne nous reste plus qu’à dévaler vers notre camp, installé au milieu des pâturages, au pied du Huayruro Punco.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 8h
Dénivelé : +850 m
Dénivelé : -1130 m

J15 : Ascension a/r > Huayruro Punco (5400 m). Trek > Lagune Ticclacocha (4780 m)

Aujourd’hui, nous prenons de la hauteur et gagnons la cime d’un beau sommet non glaciaire : le Huayruro Punco. Rapidement, nous entrons dans le cirque du Huayruro Punco et visons un col, à gauche du sommet. Pour l’atteindre, l’effort est intense car nous évoluons sur un sol meuble, se dérobant sous nos pas. La montée finale semble facile, le long d’une arête couverte de débris de lauzes. Quelle récompense au sommet ! Situé au cœur du massif, le Huayruro Punco offre un panorama à 360° sur toute la Cordillère. Descente ludique et rapide dans ce sol tendre. Nous dépassons notre camp puis le hameau d’alpage de Jampa, avec ses maisons typiques des constructions andines (murs mélangeant pierre et adobe surmontés  de toits de chaume). Nous atteignons le fond de l’une des principales vallées qui sépare les 2 massifs glaciaires de la Cordillère de Vilcanota. C’est parti pour une montée longue et régulière vers notre camp. Nous restons prudemment au-dessus du fond de vallée pour éviter les bofédales, tourbières typiques des Andes. Puis, le chemin s’incurve à l’Ouest et atteint un ensemble de petites lagunes, de couleurs différentes et reliées entre elles où nous établissons notre camp. Comme chaque soir, le panorama est admirable : au premier plan, des montagnes élancées, aux corniches festonnées, au lointain, les grands plateaux glaciaire des sommets de la Vilcanota.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 7h
Dénivelé : +760 m
Dénivelé : -690 m

J16 : Trek > Col Jampa (5050 m) > Quebrada Quillhuahuayjo (4650 m)

Dans les Andes, les dimensions sont sans comparaison avec nos Alpes. Les distances sont trompeuses et l’effort toujours plus important qu’escompté surtout dans cet air raréfié. Nous l’expérimentons encore aujourd’hui dans les alpages vallonnés et sans fin que nous traversons. Une fois n’est pas coutume, ce matin, nous empruntons un court moment le chemin classique du tour de l’Ausangate. Magnifique, le sentier s’engage dans une véritable allée de hautes montagnes. Nous admirons à loisir les formes découpées du Puca Punta, du Collque Cruz et de tant d’autres. Arrivée au col Jampa (5060 m), l’un des grands cols du massif permettant de basculer sur le versant Nord de la cordillère. Début de la descente dans une ambiance minérale, au-dessus d’un long fleuve glaciaire. La marche devient paradisiaque, d’alpages en lagunes, avec des vues sans cesse renouvelées sur les hauts sommets. Arrivée sur les bords de la lagune Comercocha (4600 m) où quelques familles indiennes s’installent aux beaux jours avec leurs troupeaux d’alpagas. Seconde montée vers un col à 4860 m, à l’Est de la lagune Comercocha. A l’approche de la crête, passage splendide et ludique dans un ensemble de vallons et canyons sablonneux dominés par les draperies de glace des hauts sommets de la Cordillère. Nous débouchons dans la vaste vallée Quillhuahuayjo et installons notre campement face au Nevado Collpa Ananta.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 7h
Dénivelé : +530 m
Dénivelé : -660 m

J17 : Trek > Laguna Singrenacocha (4340 m)

Journée splendide et soutenue avec pas moins de 3 cols. Nous dévalons la vaste vallée Quillhuahuayjo avant de monter dans une quebrada verdoyante, envahie de troupeaux d’alpagas. Marche bucolique, le long d’un ruisseau, face à de belles montagnes glaciaires. Un dernier effort et nous rejoignons un col sans nom à 5000 m d’altitude. Courte descente vers un balcon suspendu face aux sommets et glaciers. Le panorama est époustouflant, dantesque. Nous sommes littéralement écrasés par le paysage. Hors sentier, nous continuons à perdre de l’altitude, suivant des sentes dessinées par les vigognes pour finalement atteindre la lagune Armacocha (4560 m). Pause dans un magnifique hameau andin avec ses maisons coiffées de toits de chaume et ses enclos de pierre sèche. Nous quittons bientôt les pelouses alpines et montons par un chemin rocailleux vers notre second col. L’ambiance est austère, saisissante : énormes glaciers, cascades de séracs, moraines violettes, eaux grises de la lagune. Du col, nous découvrons l’Ausangate (6372 m), plus haut sommet de la Cordillère. Montagne puissante, couverte de longs glaciers, elle est l’axe du paysage et hypnotise l’esprit. Depuis toujours elle est vénérée par les Indiens qui vivent à ses pieds. C’est l’Apu, la montagne tutélaire, protectrice et fécondante. Traversée en plein ciel, sur le haut d’un plateau, sans la moindre aspérité, une curiosité géographique ! Avec une douce courbure, il perd lentement de l’altitude avant de se fondre à l’horizon avec l’Altiplano. Nous atteignons notre dernier col à 4730 m. Il ne nous reste plus qu’à dégringoler sur les bords de la lagune Singrenacocha. Camp à son extrémité, dans un cadre admirable, entre lac et cascades avec en toile de fond une cordillère sans nom où se déroule la fête de Qollurity et que l’on va rejoindre demain.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 7h/8h
Dénivelé : +820 m
Dénivelé : -1030 m

J18 : Trek > Mahuallani (4070 m). Trek > Qollurity (4630 m)

Notre trek s’achève comme il a commencé, au bord d’une gigantesque lagune encadrée de belles faces glaciaires. Dernière matinée de marche tranquille pour savourer le chemin parcouru. Nous descendons un vallon envahi d’alpagas, où chante une belle rivière. Nous passons d’une rive à l’autre du rio Vilcanota, traversant hameaux indiens et troupeaux. Les fermes d’alpages et les étranges enclos andins (pierres posées les unes sur les autres, d'allure instable et laissant du jour entre elles comme une dentelle minérale) se font plus nombreux. C’est le signe d’un retour à la civilisation ! Nous dépassons le bourg de Mallma et achevons notre trek au village de Mahuallani, au cœur d’une folle animation. Un gigantesque marché temporaire s’est installé dans les ruelles du bourg vendant l’utile et l’accessoire aux milliers de pèlerins venus assister à la fête de Qollurity. Déjeuner au milieu de ce capharnaüm. L’après-midi, en compagnie de la foule, nous remontons la quebrada de Cinajara jusqu’au sanctuaire de Qollurity. Trouver une place pour installer nos tentes n’est pas une mince affaire ! Le vallon est submergé par une marée de dizaines de milliers d’indiens venus célébrer Qollurity, la fête de l’« étoile de neige » en Quechua, plus grande célébration indienne du continent. Mais est-ce un problème puisque dormir, il n’en est pas vraiment question. Nous arrivons pour l’apogée de la fête : musique toute la nuit, danses tout le jour, dehors, sous le soleil, sous les nuages, sous la neige parfois, cela ne s’arrête jamais. Les Indiens se fouettent les mollets ou le dos si nécessaire, achètent fictivement des centimètres carrés de terrain et y disposent des jouets : maisons, voitures, faux dollars, bébés en plastique ... Tout est en vente. Tous les désirs s’exhibent, tous les rêves humains y passent. Vous voulez vous marier dans l’année ? Pas de problème. Un faux prêtre au boniment racoleur vous marie avec un(e) inconnu(e) qui aura le même désir que vous. Oui. Tout est possible au Qollurity. Nuit sous la tente. Enfin, si vous le voulez...

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 4h/5h
Dénivelé : +560 m
Dénivelé : -270 m

J19 : Fête de Qollurity, retour > Cusco (3400 m)

Dans le froid glacial d’une nuit andine, nous suivons la file des Ukukus. Par centaines, derrière la bannière de leurs Saints, ces hommes déguisés en ours, le visage masqué par une cagoule, un fouet à la ceinture, gravissent lentement les pentes menant aux différents glaciers du cirque. L’arrivée du soleil est une délivrance et le moment pour ces Ukukus, intermédiaires entre les divinités andines et les hommes, d’avancer sur la glace pour faire leurs offrandes rituelles à Qollurity, l’étoile des neiges qui apportera prospérité durant l’année à venir. Le jour est maintenant bien installé, il est temps de redescendre. Le silence et le recueillement nocturnes laissent place à une joyeuse cacophonie. Les fanfares s’en donnent à cœur joie, mélangeant leurs musiques aux crépitements des pétards. C’est en dansant et en exhibant leur costume qu’ils regagnent le village temporaire. Conquête espagnole et syncrétisme obligent, c’est par une messe en plein air que s’achève cette fête hors du commun. Les prêtres catholiques bénissent la glace que les Ukukus sont allés arracher au glacier Sinak’Ara. L’après-midi, nous suivons le flot des pèlerins qui retournent dans leurs villages. En soirée, nous atteignons Cusco.

Transfert : 3h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 2h
Dénivelé : -410 m
De 4 à 8 participants, le trajet entre Mallma et Cusco se fait en bus public, au-delà en véhicule privé.

J20 : Vol > Lima

Vol matinal à destination de Lima. Accueil à l’aéroport et transfert à l’hôtel dans le quartier moderne et animé de Miraflores. Fin de journée libre. Dîner festif, au bord du Pacifique, pour cette dernière soirée au Pérou.

Hébergement : Hôtel
Repas : BD

J21 : Lima, vol de retour

Ce matin, découverte de Lima. Nous nous dirigeons d'abord vers son centre historique, déclaré par l'UNESCO au Patrimoine culturel de l'Humanité en 1991. C'est ici que s'est établie la colonie espagnole au XVIe siècle. Découverte de la Plaza Mayor qui a servi de cadre à certains des événements les plus importants de l'histoire du Pérou. A l’origine entourée de petits magasins et commerces, elle fut utilisée comme place de taureaux et comme lieu d'exécution des condamnés par le Tribunal de la Sainte Inquisition. Plus tard, on plaça dans sa partie centrale la pile de bronze (1651) qui l'orne encore aujourd'hui. C'est là, que fut proclamé, en 1821, l'Acte d'Indépendance du Pérou. Sur ses côtés se trouvent le Palais du Gouvernement, la Cathédrale (bel exemple d'architecture coloniale), le Palais Archiépiscopal et la Municipalité de Lima. Passage sur la place San Martín, très belle avec ses balcons, arcades et immeubles anciens. Déjeuner dans un restaurant local. L’après-midi, visite du passionnant musée National d’Archéologie, d'Anthropologie et d'Histoire du Pérou. Transfert à l’aéroport et envol pour la France.

Repas : BL
La visite de Lima est dépendante des horaires du vol retour. En cas de départ matinal, elle ne sera pas possible.

J22 : Arrivée à Paris

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.