Trésors de Sumatra
Indonésie ID 604 Randonnée

Découverte et randonnées à Sumatra : Orang-outans, volcan Sibayak, lac Toba, île de Nias, Bukkintingi.

17 jours - 6 jours de balade 4 à 12 pers. Modéré 7/20 Voir les avis voyageurs
Carte 1 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire asie
  • Dates et prix asie
  • Infos pratiques asie

Voici un voyage qui respire l’aventure ! Entre jungles profondes, volcans et lacs de cratères, ethnies aux traditions animistes, architectures impressionnantes, la découverte de Sumatra se mérite. Après la rencontre émouvante avec les orangs-outans, direction le lac Toba et son immense caldeira puis l’île de Nias. Enfin l’exploration du pays Minang conclut ce beau périple à Sumatra.

Points forts

• La découverte approfondie de Sumatra ponctuée de nombreuses randonnées
• L'observation des orangs-outans au coeur du Parc National du Mont Leuser
• La visite inédite de l'île de Nias, loin des routes touristiques
• Les traditions et architectures typiques des ethnies Bataks, Minang et Nias
• Une région à l'écart du tourisme de masse dont la découverte nécessite un vrai esprit d'aventure

Les plus Tirawa

• Un voyage en pension complète

Niveau

Modéré 7/20 Voir le tableau des niveaux  Des marches ponctuelles, accessibles à tout randonneur occasionnel. Attention, sentiers glissants dans la jungle au Mont Leuser (observation des orangs-outans) et vers le lac Maninjau. L’ascension du Mont Sibayak (400 m de dénivelé - 2h d’ascension) ne représente pas de difficulté en raison d’un chemin bien tracé. L’état des routes peut rendre certains transferts éprouvants.

J1 : Vol au départ de Paris

J2 : Medan (Sumatra) > Bukit Lawang (Parc national du Mont Leuser)

Accueil à l’aéroport de Medan par le guide francophone. Medan, capitale de la région de Sumatra Nord est la troisième plus grande ville du pays. Elle constitue la porte d’entrée principale pour se rendre à Sumatra. Découverte rapide du Palais du Sultan (palais Maimun) construit en 1888 et de la Grande Mosquée (Mesjid Raya). Puis route vers le nord-ouest pour rejoindre la bourgade de Bukit Lawang. En route, traversée d’innombrables plantations de palmiers à huile. Ces palmiers originaires d’Afrique furent importés à l’époque coloniale en raison de leur grande productivité d’huile de palme. C’est aujourd’hui un problème écologique où la forêt primaire est quotidiennement détruite au profit de ces plantations… juteuses. Installation dans notre écolodge après avoir traversée la rivière Bohorok sur un pont de bois.

Transfert : 3h
Hébergement : Lodge
Repas : D

J3 : Marche > Parc national du Mont Leuser : observation des orangs-outans

Départ matinal à pied depuis notre lodge et rapide traversée en barque de la rivière Bohorok pour rejoindre le Parc national du Mont Leuser. Ce territoire protégé constitue l’un des derniers refuges d’orangs-outans de Sumatra (et d’Indonésie) avec environ 700 à 800 individus. Des décennies de déforestation, combinée à la pratique du braconnage, ont inscrit les orangs-outans comme espèce en voie d’extinction. Accompagnés de rangers du parc, découverte à pied d’une jungle épaisse sur un terrain assez accidenté. La randonnée s’effectue sur de petits sentiers parfois glissants avec de nombreuses montées et descentes. Observation d’une flore et d’une faune variées avec entre autres la découverte de babouins et des singes de Thomas facilement reconnaissable avec leurs crêtes sur la tête. Mais le but ultime de cette rando dans la jungle reste la rencontre avec la "star locale", ce célèbre grand singe roux d’Indonésie, l’orang-outan, littéralement "l’homme de la forêt". Les individus rencontrés au détour d’un sentier sont quasiment tous des semi-sauvages. C’est un moment d’intense émotion ! Nous passons par le centre de réhabilitation et sa plate-forme de nourrissage pour réaclimater certains primates à la vie sauvage après une période de captivité ou de déplacement dû à la déforestation. Bien que vivant plus souvent dans les arbres, les femelles sont plus accessibles et moins farouches que les mâles. Retour par un autre chemin après avoir traversé une plantation d’hévéas où la sève récupérée n’est autre que du latex ! Une incision superficielle dans le tronc de l’arbre et une demi-noix de coco servant de récipient permet ainsi de collecter le précieux liquide blanchâtre. Dans l’après-midi, si le temps le permet, balade vers la grotte aux chauves-souris.

Hébergement : Lodge
Repas : BLD
Heures de balade : 3h/4h
Dans l’après-midi, à proximité du lodge, possibilité de faire du « tubing » (rafting local avec de grosses chambres à air) sur la rivière Bohorok, avec le passage de quelques rapides. Activité optionnelle à réserver et payer sur place (environ 1h).

J4 : Bukit Lawang > Brastagi (1300 m)

Départ pour la bourgade de Brastagi, nichée au cœur d’une belle région agricole. Les volcans actifs alentour (volcans Sibayak et Sinabung) ont rendu le sol très fertile. A 1300 m d’altitude, Brastagi jouit d’un climat agréable ; ce fut l’ancien lieu de villégiature des colons hollandais qui vivaient à Medan. Aujourd’hui encore les citadins viennent se rafraichir le temps d’un week-end. Brastagi est aussi la capitale du pays Batak Karo, l'une des 5 ethnies Batak. Installation à l’hôtel et visite du marché animé dans le centre-ville.

Transfert : 5h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Si nous n’avons pas eu la chance d’observer les orangs-outans la veille, nous retournons le matin dans le parc à la recherche de ces grands primates avant de reprendre la route pour Brastagi.

J5 : Marche > volcan Sibayak (2172 m), Lingga > Brastagi

En tout début de matinée, nous rejoignons les pentes du volcan Sibayak qui domine le plateau Karo et la ville de Brastagi. Montée le long d’un chemin couvert de pandanus qui se dégage ensuite pour mener jusqu’au cratère ouvert. Dans une ambiance lunaire, marche à proximité de nombreuses fumerolles et de bouches de soufre au jaune éclatant. Montée finale pour atteindre le rebord du cratère, point le plus haut. Pique-nique au sommet du volcan : belle vue sur la campagne vallonnée et les quelques volcans qui se détachent au loin. Selon l’état du chemin, descente par une voie opposée ou par le même sentier. Court trajet jusqu’aux sources chaudes de Debuk-Debuk. Baignade possible dans ces bassins d’eau chaude soufrée. Dans l’après-midi, courte visite d’une pagode bouddhiste récemment construite avant de découvrir le village batak de Lingga abritant quelques maisons traditionnelles aux toits en cornes de buffles. Les plus vieilles habitations ont 250 ans mais les toits sont en revanche restaurés régulièrement. Retour au même hôtel à Brastagi.

Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de balade : 4h
Dénivelé : +400 m
Dénivelé : -400 m

J6 : Brastagi > Dokan > cascade de Sipiso-piso > lac Toba, ferry > Tuk-tuk (île de Samosir)

Départ pour la localité batak de Dokan qui a conservé quelques belles maisons traditionnelles. Poursuite vers les belles chutes d’eau de Sipiso-Piso offrant un premier aperçu sur le lac Toba. Balade à pied vers cette cascade haute de 120 m dominant l’extrême nord du lac et trajet en véhicule à travers les plantations d’altitude (café). Visite du vieux palais du roi à Pematang Purba avant de reprendre la route en balcon dominant la rive est du lac. Toba, lac majestueux s’étirant sur 100 km de long, est niché au cœur d’une gigantesque caldeira volcanique. Le plus grand lac d’Asie du Sud-Est est né d’une violente explosion de volcan qui s’effondra sur lui-même. Traversée en ferry à destination de l’île de Samosir, gisant au beau milieu du lac (1h environ).

Transfert : 5h
Hébergement : Hôtel au bord du lac
Repas : BLD
Heures de balade : 1h

J7 : Visite et marche > île de Samosir (Lac Toba)

La journée est consacrée à la découverte de l'île de Samosir (aussi grande que celle de Singapour !), chef-lieu de la culture Batak Toba. A Tomok, visite des tombeaux du roi Sidabutar. De là, randonnée bucolique sans difficulté à travers villages traditionnels, rizières étagées et forêts. Avec leur toit incurvé en forme de bateau, les maisons traditionnelles du lac Toba rappellent un peu celle de l’île de Sulawesi, à l’autre bout du pays… Court trajet au nord de Samosir, jusqu’au village de Simanindo et visite d’un musée qui dépeint la culture locale. Nous assistons également à des danses traditionnelles bataks. Départ pour une nouvelle petite randonnée sur les collines du nord de l’île à travers champs et forêts de pins. Après avoir pris un peu de hauteur, pique-nique avec une vue plongeante sur le lac. Descente par le versant nord avant de rejoindre, en véhicule, Ambarita, village où nous découvrons de belles maisons bataks bien conservées et des fauteuils en pierre, lieu de réunion des anciens où l’on traitait les affaires communales et jugeait les malfaiteurs. Le cannibalisme perdura dans ce village jusqu’en 1816 ; les ennemis étaient découpés vivants, décapités et mangés… Retour à l’hôtel en fin d’après-midi. Baignade possible depuis l’hôtel.

Transfert : 1h
Hébergement : Hôtel au bord du lac
Repas : BLD
Heures de balade : 4h
Dénivelé : +200 m
Dénivelé : -200 m

J8 : Ile de Samosir : lac Sidihoni, marche > Pangururan

Direction les hautes terres centrales de l’île de Samosir, région peu visitée. Découverte du petit lac Sidihoni, isolé sur un plateau d’altitude. C’est notre point de départ pour une belle randonnée en direction de Pangururan, sur la côte occidentale de l’île. Après une légère montée au-dessus du lac de Sidihoni, descente régulière à travers les prairies et passage à proximité de petits villages propices aux rencontres. Tout au long de la randonnée, nous avons une belle vue plongeante sur les rivages ouest de Toba. En fin de journée, bain relaxant dans les sources chaudes sulfurées.

Transfert : 2h/3h
Hébergement : Losmen
Repas : BLD
Heures de balade : 3h

J9 : Lac Toba > Sibolga, ferry > Ile de Nias

Départ pour Sibolga, port situé sur la côte ouest de Sumatra au bord de l'océan Indien. Nous quittons Samosir et remontons les crêtes de la caldeira avec de magnifiques points de vue sur la côte découpée du lac Toba. Poursuite le long de la Trans-Sumatra vers le sud, traversée de plantations de café et de girofliers. En route, arrêt au site géothermal de Sipoholon et petite balade pour se dégourdir les jambes. Arrivée à Sibolga en fin d’après-midi et repos dans un petit hôtel, avant d’embarquer sur le ferry qui traverse, de nuit, le détroit de Mentawai à destination de l’île de Nias.

Transfert : 8h
Hébergement : Nuit à bord (cabines twin ou quadruple)
Repas : BLD

J10 : Ile de Nias : Tumori > Tetegowo > Gomo

Le ferry entre dans le port de Gunungsitoli en tout début de matinée. Installation dans un losmen pour le petit-déjeuner. Après un court repos, nous rejoignons le Nord de l’île de Nias pour découvrir les maisons typiques du village de Tumori, vieilles d’un siècle. De forme ovale, elles se dressent sur un enchevêtrement de pilotis massifs et peutvent abriter jusqu’à trois familles. Visite du musée de Nias permettant une bonne immersion avec la culture niassienne et où l’on peut découvrir quelques trésors de l’île; parmi ceux-ci quelques mégalithes uniques… Puis cap au sud, au cœur de l’île. Découverte du site des mégalithes de Tetegowo, effigies des rois d’antan, que l’on atteint par un petit sentier parfois glissant. Retour par le même chemin avant de rejoindre le village isolé de Gomo, berceau de la civilisation niassienne.

Transfert : 2h
Hébergement : Nuit chez l’habitant (confort sommaire)
Repas : BLD
Heures de balade : 1h

J11 : Ile de Nias : marche a/r > Boronadu, Lagundri

Après un court trajet sur une mauvaise piste, traversée à pied de deux petits cours d’eau à gué et balade pour rejoindre Boronadu, village originel des premiers habitants de Nias, arrivés en bateau depuis la Birmanie jusqu’au Détroit de Mentawai. Rencontre avec les villageois et découverte des maisons traditionnelles typiques du Sud de l’île de Nias. Retour par le même chemin et cap vers la côte sud jusqu’à Lagundri (ou Teluk Dalam). Installation dans un losmen. Fin d’après-midi libre pour profiter de la plage qui forme une belle anse. A proximité, la plage de Sorake est réputée pour la pratique du surf avec la présence régulière de vagues.

Transfert : 3h
Hébergement : Losmen en bord de mer
Repas : BLD
Heures de balade : 2h/3h

J12 : Ile de Nias : exploration des villages du Sud > Gunungsitoli

Exploration à pied, à la découverte de villages traditionnels et de mégalithes du Sud de l’île. C’est l’occasion de nous immerger dans cette culture niassienne si particulière : architecture, traditions… Perché au sommet des collines pour mieux voir venir l’ennemi, chaque village ne s’atteint que par d’interminables escaliers. Le premier village sur notre chemin, c’est celui d’Orahili. Remontée à pied d’une large rue pavée où les maisons sont situées de part et d’autre. Bâties toutes sur le même schéma, elles s’apparentent à des navires massifs en teck, où le toit de chaume originel laisse de plus en plus souvent la place à la taule... Nous traversons le village et empruntons un escalier pour atteindre Bawamataluo, qui compte parmi les villages les plus typiques de la région. Du haut de l’escalier, très belle vue plongeante sur tout le Sud de l’île notamment la baie de Lagundri. Au centre de la bourgade, se dresse l’imposante silhouette de la maison du chef, haute de 20 m. Dans la grande salle intérieure, présence de belles gravures et de jolis bas-reliefs. Les villages du sud de Nias offrent une autre curiosité que nous allons découvrir, le saut par-dessus un muret de pierre qui atteint près de 2 m de haut. Exécutée par les jeunes hommes, cette coutume était autrefois une préparation au combat en vue de sauter les palissades des villages ennemis que l'on projetait d'envahir. Le spectacle est impressionnant ! Le village d’Ono Hondro, plus loin, conserve quelques façades peintes et sa maison royale. Après un court trajet, visite d’un dernier village traditionnel, celui de Hiliamaetaniha, que l’on atteint après une longue série d’escaliers ! En fin de journée, trajet retour sur Gunungsitoli.

Transfert : 3h/4h
Hébergement : Losmen
Repas : BLD
Heures de balade : 3h/4h

J13 : Vol Nias > Padang, Padang > Bukittinggi (930 m)

Vol matinal pour Medan puis Padang, la capitale du pays Minangkabau. Nous rejoignons Bukittinggi, point de départ de notre exploration de cette agréable région montagneuse. Cette petite ville, située à 930 m d’altitude, est construite sur un vaste plateau, entourée de 3 volcans voisins dont le Merapi en activité. Les cultures autour sont variées et prospères grâce à une terre fertile. En 1958, Bukittinggi fut la capitale provisoire du pays pendant la guerre de l’indépendance. C’est aujourd’hui une région assez riche, en raison de nombreux Minangkabau qui se sont exilés à travers tout le pays pour commercer (les fameux restaurants padang).

Transfert : 2h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J14 : Marche > lac Maninjau, canyon de Harau

Route pour rejoindre Puncak Lawang (1100 m), un point élevé au bord d’une caldeira qui domine le superbe lac volcanique de Maninjau. C’est sur un sentier étroit et parfois glissant que nous descendons, à travers la forêt tropicale, les plantations et le long de belles rizières en terrasses. Passage à proximité de maisons avant de rejoindre enfin les rives Est du lac Maninjau (450 m). La population vit ici essentiellement de l’aquaculture. Déjeuner au bord du lac et cap pour le pittoresque canyon de Harau.

Transfert : 4h
Hébergement : Lodge
Repas : BLD
Heures de balade : 3h
Dénivelé : -650 m

J15 : Marche > canyon de Harau, Bukittinggi

Départ pour le village de Solok d’où nous débutons une randonnée à travers le canyon de Harau. Beaux points de vue sur les falaises qui nous entourent et rencontre avec les paysans s’activant dans les rizières. Retour à Bukittinggi dans l’après-midi. Découverte des maisons traditionnelles minang aux immenses toitures courbées en forme de corne de buffle. Visite du marché coloré et de la tour de l’horloge qui fut offerte par la reine des Pays-Bas.

Transfert : 2h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de balade : 4h

J16 : Bukitinggi > Padang, vol de retour

Dans la matinée, retour sur la ville de Padang avant le vol sur la France (via Jakarta). Passage par la vallée de Anai et de sa cascade. Selon l’horaire du vol retour, visite possible d’ateliers d’artisanat et du musée de la culture de l’ethnie Minangkabau.

Transfert : 2h
Repas : B

J17 : Arrivée à Paris

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.