Balade au Coeur du Japon
Japon JP 601 Randonnée

Balade au coeur du Japon : Visite de Tokyo, Kyoto, Naoshima

22 jours - 5 jours de balade 5 à 12 pers. Modéré 8/20 Voir les avis voyageurs
Carte 1 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire asie
  • Dates et prix asie
  • Infos pratiques asie

Ce voyage unique au cœur du Japon nous amène d’abord dans la zone rurale et montagneuse peu connue du Tohoku pour y découvrir à pied de beaux paysages volcaniques et savourer les onsen, ces bains thermaux qui, pour les Japonais sont un vrai phénomène social. Il nous conduit ensuite vers les mégalopoles et les lieux majeurs du Bouddhisme, en passant par Kyoto l’éternelle et les chemins sacrés de Kumano Kodo. Un programme fait de contrastes, une vision du Japon de nos jours : ancien et moderne, changeant et obstiné. Entre matérialisme et spiritualité, ces apparentes contradictions composent un tableau unique et fascinant.

Points forts

• Un voyage en partie hors des sentiers battus, pour découvrir un Japon méconnu
• Un bon équilibre entre découvertes culturelles et randos dans l’arrière-pays
• Des randonnées sur des chemins chargés d’histoire : Nakasendo, Kumano Kodo
• Le tour du lac Tazawako à vélo

Les plus Tirawa

• La variété des hébergements : hôtels, ryokan, minshuku et temple-auberge
• Un voyage tout compris : pension complète, entrées de sites

Niveau

Modéré 8/20 Voir le tableau des niveaux  Un voyage accessible à toute personne ouverte sur la découverte d’une culture totalement exotique ! Le rythme du programme est cependant soutenu avec de nombreux déplacements en train. Beaucoup de visites et quelques grandes marches sont au programme. La boucle en vélo (facultative) autour du lac Tazawako ne présente pas de difficulté particulière.

J1 : Vol au départ de Paris

J2 : Tokyo

Dans la matinée, arrivée à l'aéroport de Narita ou Haneda, l'un des deux aéroports internationaux de la capitale nippone. Accueil par votre guide francophone et train express pour rejoindre le centre-ville. Installation dans un hôtel dans le quartier de Shinagawa, pour 2 nuits consécutives Selon les horaires de vols, si le temps le permet, première découverte de cette ville comptant plus de 33 millions d’habitants agglomération comprise. Nous rejoignons le parc abritant le sanctuaire shintoïste de Meiji Jingu. Si nous sommes un dimanche, c’est une journée propice à la célébration de mariages aux tenues traditionnelles. Jouxtant le parc, nous empruntons la rue piétonne très animée de Takeshita-dori, fréquentée par des adolescents aux tenues particulièrement exubérantes. Retour à l’hôtel en fin de journée.

Hébergement : Hôtel (chambre à l’occidentale)
Repas : LD
Selon l'horaire d'arrivée du vol, le déjeuner sera pris soit dans l’avion, soit au restaurant.

J3 : Tokyo

Tokyo était à l’origine un petit village de pêcheurs nommé Edo... c’est aujourd’hui la région métropolitaine la plus peuplée au monde ! Nous commençons la journée par la découverte de l’impressionnant Tokyo International Forum, un hall de verre et d’acier en forme de coque de bateau, haut de 60 m. De là, poursuite vers le quartier branché d’Akihabara, royaume de l’électronique et des mangas avant d’atteindre Asakusa, l’un des vieux quartiers, en partie épargné par les bombardements de la Seconde Guerre Mondiale qui ont annihilé Tokyo. C’est ici que se trouve le plus ancien et le plus populaire temple bouddhiste de la ville, le Senso-ji dédié à la déesse de la miséricorde Kannon. Le long de l’entrée principale se succèdent de petites boutiques d’artisanat. Devant le temple, on découvre un énorme brûleur à encens, dont la fumée est censée guérir toutes sortes de maladies. Puis, au fil de l’eau, descente de la rivière Sumida en bateau jusqu’à la baie de Tokyo, offrant un angle de vue méconnu sur la ville. Empruntant le spectaculaire Rainbow bridge, un monorail aérien nous mène à l’île artificielle d’Odaiba. Nous découvrons dans ce quartier futuriste une réplique de la statue de la Liberté avec en arrière-plan une magnifique vue sur la "skyline" de la ville. En fin de journée, retour à notre hôtel et dîner dans un restaurant.

Hébergement : Hôtel (chambre à l’occidentale)
Repas : BLD
Heures de balade : 3h/4h
Le déroulé de cette journée de visite sur Tokyo est donné à titre indicatif, dans l’hypothèse où notre hôtel est situé dans le quartier de Shinagawa. Si nous logeons dans le quartier de Shinjuku, le guide réorganisera sans doute l’ordre des visites.
Dans tous les cas, les transports en commun (train et métro) étant très développés à Tokyo, nous les utilisons pour connecter les principaux quartiers.

J4 : Tokyo > Nikko

C’est en Shinkansen (train à grande vitesse japonais) puis en train local que nous rejoignons la petite ville de Nikko, haut-lieu du bouddhisme japonais classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Nous découvrons les incontournables chefs-d'œuvre de Nikko, parsemés dans un environnement naturel exceptionnel et façonné en jardins depuis des siècles. Les temples bouddhistes et sanctuaires shintoïstes, disposés sur les pentes de la montagne, créent des effets visuels variés. Nous démarrons la visite par l’ensemble du Taiyuin. Une succession de portes colossales conduit au mausolée proprement dit… Nous nous rendons ensuite au sanctuaire de Tosho-gu, exubérance de couleurs, d'applications de feuilles d'or et d’œuvres en tout genre, dont la célèbre sculpture des Trois singes de la Sagesse et celle du Chat Endormi. Cette journée est également l’occasion d’admirer le sanctuaire Futurasan, le temple de Rinno-ji et le Pont Shinkyo (pont en bois sacré laqué de rouge). En fin de journée, installation dans notre hôtel proche de la gare.

Transfert : 2h
Hébergement : Hôtel (chambre à l’occidentale)
Repas : BLD
Heures de balade : 3h
Le portail de Tosho-gu et le temple de Rinno-ji sont en cours de rénovation. Leur visite est donc aléatoire pour encore quelques temps.

J5 : Nikko > Yamagata > Zao Onsen, marche a/r > lac de cratère d’Okama

En train, nous gagnons ce matin le nord de l’île de Honshu. Rurale et méconnue, la province de Tohoku est un conservatoire de traditions portant l’empreinte des samouraïs et des clans féodaux. A notre arrivée dans la ville de Yamagata, nous prenons un bus public pour rejoindre Zao Onsen, bourgade de montagne (station de ski l’hiver) située à 880 mètres d’altitude. Un téléphérique nous dépose en contrebas du sommet principal, le Mont Kumano (1841 m). A travers une lande d’altitude composée de bambous nains et de rhododendrons, le sentier alterne montées et descentes pour atteindre assez rapidement un belvédère surplombant le magnifique lac de cratère d’Okama. Les roches volcaniques alentours forment une palette de couleurs particulièrement variées : rouge, magenta, orange et jaune... Si le temps est dégagé, nous apercevons au loin la grande ville de Sendai, sur la côte Pacifique. Retour à pied par le même chemin et téléphérique jusqu’à la ville thermale de Zao. Installation pour la nuit dans un ryokan, auberge traditionnelle japonaise où l’on dort dans des chambres équipées de tatami, sur un futon plié chaque soir et rangé le matin. Il dispose d’un onsen, c’est-à-dire de bains de sources chaudes qui sont des lieux de détente faits pour s'écarter de l'agitation de la vie quotidienne... Les Japonais ont une véritable passion pour les sources d’eau chaude et les bains en général. Comme dans tous les bains publics, les baigneurs doivent se laver et se rincer avant d'entrer dans les bassins. Les lieux sont équipés de robinets, de seaux, de tabourets et de produits de toilette. Une fois propre, on entre dans le bassin où il n’est pas permis de porter de maillot de bain !

Transfert : 4h
Hébergement : Ryokan (chambre à la japonaise)
Repas : BLD
Heures de balade : 2h30
Dénivelé : +280 m
Dénivelé : -280 m
Ce type d’hébergement est l’occasion d’une immersion totale dans la culture japonaise ! Attention, vivre à la japonaise signifie… manger et dormir à la japonaise !

J6 : Zao Onsen > Yamadera > Goshogake Onsen

Départ matinal en bus public puis train pour Yamadera (littéralement le "temple de la montagne"), où nous découvrons un très bel ensemble de temples bouddhistes et de sanctuaires shintoïstes perché dans la montagne. Nous empruntons à pied un chemin comptant plus de 1000 marches en pierre serpentant à travers des cèdres centenaires pour accéder aux différentes constructions juchées sur les pics et flancs de falaise. Dans l'après-midi, après un déjeuner dans un restaurant local de Yamadera, nous nous dirigeons vers la ville de Morioka en train local et en Shinkansen avant de poursuivre en minibus privé sur Goshogake Onsen, station thermale située au cœur des Alpes japonaises, à 1050 m d’altitude. Installation dans un ryokan situé à proximité d’un site géothermique. Onsen intérieur et extérieur puis dîner traditionnel sont au programme de cette soirée !

Transfert : 4h/5h
Hébergement : Ryokan (auberge traditionnelle japonaise)
Repas : BLD
Heures de balade : 2h
Dénivelé : +200 m
Dénivelé : -200 m

J7 : Marche > Tamagawa Onsen, Tamagawa > Nyuto Onsen

Ce matin, nous effectuons d’abord une petite balade en boucle pour découvrir le site géothermique de Goshogake avec ses fumerolles, boues bouillonnantes, solfatares et formations de soufre... Après cette mise en jambe, nous partons pour une randonnée inédite à travers une forêt dense avant de rejoindre une croupe couverte par une végétation rase de bambous nains et rhododendrons. Une vue dégagée s'offre à nous et laisse rapidement entrevoir au loin le volcan Akita-Yakeyama (1366 m) avec d’impressionnantes fumerolles et un joli lac de cratère d’un bleu laiteux. Passage à proximité d’un refuge et pause pique-nique au bord du lac avant de redescendre par un sentier raide et glissant jusqu’au site géothermique de Tamagawa Onsen (800 m d’altitude). Nous croisons ici beaucoup de Japonais allongés sur des tapis en train de respirer les vapeurs sulfuriques ayant des propriétés curatives... Dans l’après-midi, nous rejoignons en bus public Nyuto Onsen, petite station thermale rustique lovée dans les montagnes de la préfecture d'Akita, considérée par les Japonais, comme l’un des onsen les plus charmants du pays. Installation dans un ryokan en bois très ancien (trois fois centenaires...) particulièrement typique. Après l’effort, le réconfort... nous profitons des onsen extérieur. Le cadre est à la fois mystérieux et enchanteur !

Transfert : 1h30
Hébergement : Ryokan (chambre à la japonaise, WC et salle de bain à partager)
Repas : BLD
Heures de balade : 4h/5h
Dénivelé : +500 m
Dénivelé : -750 m

J8 : Nyuto Onsen > lac Tazawako (tour du lac en vélo) > Kakunodate

Après un petit-déjeuner typiquement japonais (composé de riz, d’algues et de poisson) servi à l’aube, nous rejoignons Tazawako en bus public. C’est à vélo que nous vous proposons de réaliser le tour de ce joli lac de caldeira ayant la particularité d’être le plus profond du Japon (423 m de profondeur)... En empruntant successivement des routes très peu circulantes et des pistes cyclables, cette boucle permet de d’apprécier la quiétude des lieux avec de jolis points du vue sur le lac. La statue de bronze de la princesse légendaire Tatsuko, sur la berge ouest est l’emblème du lieu. En milieu de journée, nous rejoignons Kakunodate en train local. Cette ville, aussi appelée "la petite Kyoto du Tohoku" est aujourd’hui l'un des meilleurs exemples de l'architecture samouraï du pays. Habitée par environ 80 familles durant la période Edo, la ville est toujours organisée en deux parties, comme au temps de sa création, avec le quartier des marchands au Sud et celui des guerriers au Nord. Temps libre pour arpenter à pied cette cité de taille modeste, pour dénicher ses nombreuses demeures de samouraïs datant de plus de 400 ans. Parmi les maisons ancestrales restées intactes, six sont ouvertes aux visiteurs, nous offrant ainsi l’opportunité de voir les conditions de vie de la classe moyenne et des familles aisées des samouraïs. Nous visitons entre autres celle de la famille Aoyagi-ke. Juste en face, le musée Densho-kan expose le fleuron de l’artisanat local, des objets et meubles en écorce de cerisier polie.

Transfert : 2h
Hébergement : Hôtel (chambre à l’occidentale)
Repas : BLD
Heures de balade : 2h
Cette boucle en vélo de 20 km (environ 2 heures comprenant plusieurs arrêts) est une activité facultative. Avec un dénivelé quasi nul, cette excursion ne présente pas de difficulté pour toute personne sachant pédaler. Pour ceux qui le souhaitent, elle pourrait être remplacée par un tour en bateau.
Ces activités sont sous réserve d’une météo favorable !

J9 : Kakunodate > Tokyo

Ce matin, nous prenons le train rapide (Shinkansen) à destination de la capitale. A notre arrivée à Tokyo, installation dans un hôtel dans le quartier de Shinjuku. Dans l’après-midi, nous partons à la découverte de ce quartier animé, de sa forêt de gratte-ciel dominée par la silhouette futuriste du Tokyo Metropolitan Government Building, autrement dit la mairie. C’est depuis l’observatoire, situé au 45e étage, que nous profitons d’un panorama vertigineux sur la ville... Par temps clair, nous apercevons au loin le Mont Fuji (3776 m), point culminant du pays et montagne sacrée pour tous les Japonais... Nous rejoignons ensuite Shibuya Crossing, ce carrefour gigantesque flanqué d’écrans géants sous lesquels des centaines de milliers de personnes empruntent d’innombrables passages piétons. De là, poursuite vers le quartier commerçant de Ginza. En fin de journée, nous rejoignons le complexe de Roppongi Hills et montons dans la Mori Tower offrant, depuis sa terrasse panoramique à 360° située au 53ème étage, une autre vue spectaculaire, cette fois-ci de nuit, sur la ville de Tokyo. Retour à l’hôtel et dîner dans un restaurant en ville.

Transfert : 4h
Hébergement : Hôtel (chambre à l’occidentale)
Repas : BLD
Heures de balade : 3h

J10 : Tokyo > Matsumoto > Magome

Nous poursuivons notre voyage en train jusqu’à Matsumoto, ville située au pied des Alpes Japonaises, ayant conservé les traces de son passé. Le matin, rapide visite du château et de son donjon en bois de 5 étages s’élevant sur un large soubassement en pierre, entouré par une triple enceinte de douves. Il est surnommé "le château du corbeau", en raison de ses toitures et parements sombres, c’est l’une des forteresses médiévales les plus belles et les mieux conservées de l’archipel. Edifié en 1590, il constitue un très bel exemple d’architecture défensive. Dans l’après-midi, nous rejoignons en train local (puis en taxi) Magome, village hors du temps, dont la rue principale, semble sortie tout droit d’un film de samouraïs : succession de maisons traditionnelles en bois, roue à aube et rue pavée. Entièrement détruit par le feu en 1915, Magome a été reconstruit à l’identique par le gouvernement, ce dernier ayant voulu faire de ces lieux un témoignage du passé. Rescapé de la vague de modernisation des années 60-70, on ne trouve donc ni voitures, ni lignes électriques, tout comme dans le village de Tsumago que nous découvrirons demain.
Installation dans un minshuku, autrement dit une pension familiale. Ce type d’hébergement est l’occasion d’une immersion totale dans la culture japonaise, dans une région à l’écart des grands flux touristiques. 

Transfert : 5h/6h
Hébergement : Minshuku (chambre à la japonaise, WC et salle de bain à partager)
Repas : BLD
Heures de balade : 1h/2h
Cette journée est particulièrement dense avec une succession de trajets en train et en bus. Etant contraint par les horaires des transports publics, la visite du château de Matsumoto ne dépassera pas 0h45 à 1h environ.

J11 : Marche > col de Magome > Tsumago, Tsumago > Kyoto

Depuis le village de Magome, la marche que nous réalisons aujourd’hui emprunte l’ancienne "route postale" de Nakasendo (chemin des montagnes du Centre) qui reliait Tokyo à Kyoto entre le XVIIe et le XIXe siècle, à l’époque Edo. Nous rallions les 8 kilomètres qui séparent Magome et Tsumago, deux anciens relais typiques de cette période, par un chemin bucolique traversant hameaux isolés, rizières et forêts de cèdres, de cyprès et de bambous. Nous découvrons également sur notre passage de petits sanctuaires shintos, des autels bouddhistes, des cascades ainsi que de belles perspectives sur la campagne environnante. Le long du chemin, des cloches sont à disposition afin d’avertir les ours de notre présence ! A notre arrivée à Tsumago, déjeuner traditionnel dans un minshuku et temps libre pour découvrir ce village pittoresque ayant conservé un peu l’atmosphère d’antan. Après la visite d’une ancienne bâtisse qui servait de halte pour les samouraïs de passage,  poursuite en bus public et en train sur Kyoto, un nom évocateur pour une cité hors du commun, détenteur de 17 sites classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Installation dans notre hôtel de Kyoto pour 4 nuits.

Transfert : 4h
Hébergement : Hôtel (chambre à l’occidentale)
Repas : BLD
Heures de balade : 3h
Dénivelé : +250 m
Dénivelé : -430 m

J12 : Kyoto

Imprégnée d'histoire et de tradition, Kyoto, à bien des égards, est le berceau de la culture japonaise. Une balade dans Kyoto est aujourd'hui une promenade à travers 11 siècles d’histoire ! Ce matin, nous commençons par la visite du temple Ryoan-ji et son célèbre jardin zen de pierres et de sable blanc. A l’origine, c’était une villa d’aristocrate qui fut convertie en temple zen vers 1450. Un très beau jardin avec un étang entoure ce temple. Ensuite, direction le Kinkaku-ji, également connu sous le nom de Pavillon d'Or. C’est certainement le monument le plus photographié au Japon ! Le bâtiment, couvert de feuilles d'or semble flotter sur l'étang-miroir. En fin de matinée, nous assistons à une cérémonie du thé, un rituel traditionnel influencé par le bouddhisme zen dans lequel le thé vert en poudre (ou matcha) est préparé de manière cérémoniale par un maître expérimenté. C'est une tradition incontournable des coutumes japonaises... Après le déjeuner au restaurant, découverte du château Nijo-jo avec son jardin attenant. Construit en 1603, c’était la résidence du premier shogun de la période Edo, Tokygawa Ieyasu. Il est réputé pour ses planchers "rossignols" conçus pour trahir les intrus en émettant un grincement évocateur d’un cri d’oiseau au moindre pas ! Le reste de l’après-midi, temps libre pour effectuer quelques achats ou pour se promener librement. Dîner et retour en soirée à notre hôtel.

Transfert : 1h
Hébergement : Hôtel (chambre à l’occidentale)
Repas : BLD
Heures de balade : 2h

J13 : Kyoto > Nara > Kyoto

Ce matin, nous rejoignons rapidement en train le temple de Tofuku-ji abritant un magnifique jardin zen de pierres et de mousse. A pied, nous rejoignons Fushimi Inari, l'un des plus célèbres sanctuaires shinto du pays, dédié aux divinités du riz et du saké ! Il retient surtout l’attention par la présence des innombrables petits toriis orange (sorte de portiques), offerts par des fidèles. Ils se dressent sur la colline, formant un tunnel de 4 km de long que nous allons parcourir jusqu’au sommet du Mont Inari. Après le déjeuner au restaurant, cap pour Nara, ancienne capitale de l'archipel et berceau de la culture, des arts et de l'artisanat japonais. Beaucoup plus vaste que la ville actuelle, l’ancienne Nara fut aussi autrefois la dernière étape sur la route de la Soie... Voisine de Kyoto, nous l’atteignons rapidement avec le train express. Aujourd’hui, 8 sites sont inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO dont le plus impressionnant est sans aucun doute le Daibutsu (grand bouddha en bronze de 16 m de haut) que nous découvrons dans l’imposant temple Todai-ji, plus grand bâtiment en bois du monde ! Poursuite à pied vers le sanctuaire de Kasuga et ses 1000 lanternes en bronze. En fin de journée, retour en train sur Kyoto et dîner dans un restaurant du centre-ville.

Transfert : 3h
Hébergement : Hôtel (chambre à l’occidentale)
Repas : BLD
Heures de balade : 4h
Dénivelé : +250 m
Dénivelé : -250 m

J14 : Kyoto

Après un court trajet en taxi nous conduisant au Nord-Est de la ville, nous démarrons notre dernière journée à Kyoto par la visite du Pavillon d’Argent (ou temple Ginkaku-ji). Son jardin constitue un bel exemple de jardin de pierres. C’est en suivant le Chemin de la Philosophie que nous arrivons ensuite au temple Eikan-do. Cette balade bucolique, le long d’un canal bordé d’arbres et d’anciennes maisons traditionnelles, fait référence aux moines qui, depuis des siècles, déambulaient sur ce chemin en méditant... Par un dédale de ruelles, nous arrivons devant le Chion-in, temple mère pour la secte bouddhiste Jodo. Nous ne faisons que traverser ce vaste ensemble, car les pièces principales sont en rénovation jusqu’en 2019. Poursuite de notre balade vers le sud en traversant le parc de Maruyama puis le quartier de Higashiyama. Echoppes, temples et sanctuaires se succèdent le long d’une ruelle pavée qui grimpe progressivement vers le temple Kiyomizudera. Fondé à la fin du VIIIe siècle, ce célèbre temple, réparti en 7 pavillons, est situé au pied d’une colline boisée. La terrasse en bois, soutenue par 139 pilotis géants, offre un magnifique panorama de la ville. Après la visite, nous redescendons à pied les ruelles pavées jusqu’au quartier de Gion. Fin de journée libre pour effectuer quelques achats ou tout simplement déambuler dans ce secteur de Kyoto particulièrement animé ! Très bien conservé et entretenu, c’est l’un des plus vieux quartiers de Kyoto, datant de l’époque Edo. Maisons de thé où se produisent des geishas, boutiques d’antiquité, restaurants traditionnels s’égrainent le long des ruelles. Soirée dans un restaurant traditionnel de Kyoto et retour à l’hôtel.

Transfert : 1h
Hébergement : Hôtel (chambre à l’occidentale)
Repas : BLD
Heures de balade : 4h

J15 : Kyoto > Koya San

Ce matin, nous rejoignons en train la ville d’Osaka avant de poursuivre plus au sud jusqu’à Gokurakubashi, terminus de la ligne. Un funiculaire nous monte ensuite à Koya San (ou Mont Koya), haut-lieu du bouddhisme situé à 900 mètres d’altitude, au milieu d’un étroit plateau encerclé par huit collines. Déjeuner dans un restaurant et première découverte de Koya San, au cœur d’un Japon ésotérique et mystérieux. Classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO, il constitue la plus grande cité monastique du Japon, avec 120 temples et monastères installés sur la montagne. Nous débutons la visite par la vaste nécropole sacrée d’Okuno-in, sans doute le site le plus fascinant de la ville. Borné de lanternes de pierres moussues, un sentier pavé traverse une forêt de cèdres plusieurs fois centenaires. Dans cet étrange sous-bois, nous découvrons un lieu mystique abritant près de 200 000 tombes, dont certaines plus que millénaires, des mémoriaux et des statues de personnages historiques. Poursuite à pied jusqu’au mausolée de Kobo Daishi, cœur spirituel des lieux. Retour par un autre chemin avant de partir découvrir un autre site incontournable de Koya San ; le complexe de temples Danjo Garan, dominé par une grande pagode laquée de vermillon de près de 50 m de haut. En fin d’après-midi, installation dans un temple-auberge (ou shukubo) pour la nuit. L’hôtellerie traditionnelle des shukubo est similaire à celle des ryokan, avec un confort plus spartiate. Après un dîner servi particulièrement tôt, petite balade optionnelle en soirée vers la nécropole ou les nombreux temples...

Transfert : 4h
Hébergement : Temple-auberge (chambre à la japonaise, WC et salle de bain à partager)
Repas : BLD
Heures de balade : 3h
Loger dans un temple sera l’occasion de goûter à la cuisine des moines, le shojin ryori, cuisine bouddhiste végétarienne mêlant simplicité et subtilité afin de nourrir corps et esprit sur le chemin de l’Eveil… Ce repas est servi dans l’enceinte de notre temple-auberge par les moines.

J16 : Koya San > Yunomine Onsen

Pour les volontaires, participation à la cérémonie de méditation du matin au temple. Après un petit-déjeuner de style végétarien zen, nous poursuivons notre découverte de ce grand ensemble monastique. Depuis 12 siècles, Koya San est au pays du Soleil Levant ce que Saint-Jacques-de-Compostelle est à l’Europe ; une foule de pèlerins s’y pressent chaque année ! A pied, nous rejoignons rapidement Kongobu-ji, monastère principal du bouddhisme Shingon. Construit en 1592, il est célèbre pour abriter de belles peintures sur fusuma (cloisons coulissantes) ainsi qu’un vaste jardin de pierres. Poursuite vers le mausolée de Tokugawa, fait de bois et décoré à l’intérieur de feuilles d’or et d’argent. Après notre déjeuner dans un restaurant local, trajet en minibus privé jusqu’au village thermal de Yunomine Onsen lové dans une belle vallée boisée, à l’extrémité méridionale de la péninsule de Kii. Le long du ruisseau (alimenté par une source d’eau chaude) qui traverse Yunomine, les habitants font bouillir légumes et œufs... Cette source fut découverte il y a environ 1800 ans, et il est généralement admis qu'elle est la plus vieille source chaude au Japon... Installation pour deux nuits dans un ryokan traditionnel qui possède une histoire intéressante puisqu’il fut fréquenté par la famille impériale... Détente dans les onsen de l’auberge et dîner raffiné nous attendent ! 

Transfert : 2h30
Hébergement : Ryokan (auberge traditionnelle japonaise)
Repas : BLD
Heures de balade : 1h/2h

J17 : Marche > Hosshinmon-oji > Hongu Taisha (chemins sacrés de Kumano Kodo)

Aujourd’hui, nous randonnons sur une portion du Kumano Kodo, l’un des deux pèlerinages du monde, désigné comme Patrimoine mondial de l'UNESCO. Ce pèlerinage est devenu populaire au cours de la période Heian (794 à 1185), quand les empereurs retraités et membres de la Cour impériale de Kyoto effectuaient ce difficile et dangereux chemin qui durait 6 semaines pour réaliser 800 kilomètres. Le but de ce pèlerinage était simple, relier les 3 grands sanctuaires du Kumano Sanzan (trois montagnes), dédiés chacun à une incarnation différente de Bouddha. Cette région est toujours considérée comme le cœur spirituel du Japon... Notre rando démarre à la sortie de Yunomine Onsen, au cœur d’une forêt d’arbres centenaires. Une montée soutenue suivie d’une descente assez raide nous conduit à un premier petit temple shintoïste. Poursuite sur Hosshinmon-oji, un jalon important sur le pèlerinage connu comme la "porte de l’éveil de l’aspiration à l’illumination". Nous marchons sur un sentier au cœur d’une belle forêt de cèdres et traversons des petits villages de montagne avec leurs plantations de thé en terrasses. Nous profitons en chemin de jolis belvédères sur les montagnes environnantes avant d’atteindre Hongu Taisha, l’un des 3 sanctuaires majeurs du Kumano Kodo. Possédant une superbe toiture cambrée recouverte d’écorces de cyprès, le sanctuaire se fond dans un bel environnement naturel avec ses majestueux cèdres et cyprès géants. Il abrite entre autres la déesse du soleil, Amaterasu. Après la visite, poursuite de notre randonnée vers la bourgade de Hongu et le grand Torii d’Oyunohara (marquant l’emplacement originel du sanctuaire emporté par une crue dévastatrice en 1889...). Court trajet en bus public pour rejoindre Yunomine Onsen en fin de journée. Pour les amateurs, après cette journée de marche, pourquoi ne pas aller se délasser à Tsuboyu, seul bain public du pays désigné comme Patrimoine mondial par l’UNESCO !

Hébergement : Ryokan (auberge traditionnelle japonaise)
Repas : BLD
Heures de balade : 6h
Dénivelé : +550 m
Dénivelé : -600 m

J18 : Yunomine Onsen > Shingu > Hayatama Taisha > Kii-Katsuura

C’est en bus public que nous rejoignons dans la matinée la petite ville côtière de Shingu, pour découvrir deux sites majeurs : Hayatama Taisha (l’un des 3 sanctuaires majeurs de Kumano Kodo), considéré comme le lieu d’apparition du shintoïsme et Kamikura, petit sanctuaire qui plonge ses racines dans une histoire vieille de plus de 2000 ans ! Un escalier particulièrement irrégulier et raide, constitué de 538 marches, conduit à un énorme rocher, le Gotobikiiwa. Sous ce rocher se trouve l’un des lieux les plus vénérés de cette région du Japon. De retour à la gare de Shingu, un train local nous conduit rapidement à Kii-Katsuura, à la fois port de pêche et station balnéaire. Après un court trajet en bateau, installation dans un grand complexe hôtelier vraiment atypique qui contraste avec le ryokan traditionnel de Yunomine... Perché sur les hauteurs d’une presqu’île montagneuse, il jouit d’une situation et d’une vue exceptionnelle et possède plusieurs onsen dont deux aménagés dans des grottes marines ouvertes sur l’océan Pacifique... Un lieu particulièrement insolite dont les Japonais raffolent !

Transfert : 1h30
Hébergement : Hôtel (chambre à la japonaise)
Repas : BLD
Heures de balade : 2h
Dénivelé : +100 m
Dénivelé : -100 m

J19 : Kii-Katsuura > Nachi Taisha > Osaka

Après une bonne nuit dans notre "nid d’aigle", nous retournons à la gare de Kii-Katsuura pour prendre un bus à destination du 3e et dernier grand sanctuaire de Kumano Kodo : Nachi Taisha. Nous empruntons le chemin traditionnel de Daimonzaka (une autre section des chemins sacrés de Kumano Kodo) et remontons un escalier gigantesque de 600 marches usées par le temps, bordé de cèdres et de cyprès géants plantés il y a près de 800 ans... Témoin du syncrétisme religieux, un sanctuaire shintoïste et un monastère bouddhiste se partagent l’espace des terrasses supérieures. A proximité, un camphrier vieux de 800 ans est vénéré par les pèlerins. Nous profitons d’une jolie vue sur la vallée et découvrons une superbe pagode bouddhique à 3 étages avec en arrière-plan la cascade de Nachi, l’une des plus imposantes du pays avec ses 133 mètres de haut. Par un agréable sentier boisé, poursuite jusqu’à cette cascade sacrée. Le culte voué à la chute d’eau est à l’origine du sanctuaire de Nachi Taisha. Retour à pied par les escaliers de Daimonzaka dans le sens de la descente puis long trajet en train local pour rejoindre en soirée Osaka, la troisième plus grande ville du Japon. A notre arrivée, installation à l’hôtel dans le quartier de la gare Shin-Osaka.

Transfert : 5h
Hébergement : Hôtel (chambre à l’occidentale)
Repas : BLD
Heures de balade : 2h
Dénivelé : +200 m
Dénivelé : -200 m

J20 : Osaka > Hiroshima, ferry > Ile de Miyajima

C’est en Shinkansen que nous quittons Osaka et rejoignons l’ouest de l’île de Honshu. Hiroshima, synonyme d’apocalypse, s’est reconstruite autour du Mémorial de la Paix et de l’émouvant musée de la bombe atomique. Nous visitons ces deux sites marqués par les stigmates de l’histoire et découvrons à proximité le Dôme de la bombe A, seul édifice du centre-ville n’ayant pas été détruit par la bombe atomique du 6 août 1945... De ses cendres, ses habitants ont construit, à un rythme incroyable, une ville aujourd’hui dynamique et prospère. Après notre déjeuner, traversée en ferry (10 minutes) pour gagner l’île sacrée de Miyajima où cohabitent les hommes et les dieux… C’est depuis longtemps un lieu sacré, puisque le sanctuaire shinto d’Itsukushima y est établi depuis 593. Les paysages magnifiques de l'île, ses belles plages ou ses sentiers de randonnée en font une destination appréciée. C'est pour toutes ces beautés que Miyajima a été classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Après notre installation dans un ryokan particulièrement charmant, première découverte de cette petite île (jumelée au Mont Saint Michel en France !). Nous découvrons le sanctuaire shinto d’Itsukushima, dédié à la déesse gardienne des mers. Il a la particularité d'être en partie construit dans la mer, avec des structures sur pilotis et le célèbre torii flottant rouge vermillon (grand portail), symbole de Miyajima et l’une des icônes classiques du Japon. Balade dans les ruelles et temps libre pour du shopping avant notre retour au ryokan en fin de journée. Onsen et dîner raffiné sont au menu du jour.

Transfert : 4h
Hébergement : Ryokan (auberge traditionnelle japonaise)
Repas : BLD
Heures de balade : 2h

J21 : Miyajima, ferry > Hiroshima, Hiroshima > Osaka

Ce matin, montée en téléphérique et courte randonnée pour atteindre le Mont Misen, point culminant de l’île, à 535 m d’altitude. Du sommet, parsemé de gros blocs granitiques, nous profitons d'une jolie vue panoramique à 360° sur la baie d'Hiroshima, la mer intérieure et les nombreuses îles voisines. A travers une forêt primitive, où il est possible de croiser des singes et des daims, nous redescendons en suivant le sentier qui arrive directement au temple de Daisho-in. Visite de ce temple bouddhiste qui mérite vraiment le détour. Il abrite un ensemble de pavillons raffinés, des icônes bouddhiques, des moulins à prière.... A l’intérieur une flamme brûle sans interruption depuis sa fondation, il y a plus de 1200 ans. Déjeuner dans un restaurant local avant notre retour en début d’après-midi sur Osaka (ferry, train et Shinkansen). A notre arrivée, installation à l’hôtel dans le quartier de Namba. En soirée, balade dans le légendaire quartier de Dotonbori, dédale de rues piétonnes et de galeries marchandes, avec ses restaurants et ses nombreuses enseignes lumineuses géantes. Dernière soirée nippone.

Transfert : 4h
Hébergement : Hôtel (chambre à l’occidentale)
Repas : BLD
Heures de balade : 3h
Dénivelé : +160 m
Dénivelé : -600 m

J22 : Vol Osaka > Paris

Après le petit déjeuner, transfert à l’aéroport de Kansai. Arrivée à Paris le même jour en fin de journée.

Repas : B

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.