Festival et Pèlerinage au Japon
Japon JP 705 Randonnée

Ascension du Mont Fuji et festival de Kanto Matsuri, un voyage au Japon au cœur des traditions

14 jours - 3 jours de marche 4 à 12 pers. Modéré 10/20 Voir les avis voyageurs
Carte 1 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire asie
  • Dates et prix asie
  • Infos pratiques asie

Dans la gamme de nos voyages d’auteur, voici un programme particulièrement original pour découvrir le Japon au plus près de ses habitants ! Accompagné par Luciano Lepre, spécialiste du pays, cet itinéraire d’ambiance s’articule autour de 4 temps forts. Il débute par le festival coloré de Kanto Matsuri autrement dit "la fête des mâts et des lanternes" avec ses danses et musiques folkloriques et ses costumes traditionnels. Une randonnée mystique avec les moines des montagnes "yamabushi" sur les chemins de pèlerinage et l’ascension de l’emblématique du Mont Fuji (3776 m) en compagnie de nombreux Japonais seront aussi d’autres moments forts de ce voyage. Une participation à un entraînement de sumo et la rencontre avec une maiko (apprentie geisha) permettront de d’entrevoir quelques traditions bien nipponnes ! La visite des incontournables villes de Tokyo et Kyoto complètent la découverte d’un pays atypique.

Points forts

• Le festival haut en couleur de Kanto Matsuri à Akita
• La randonnée du Dewa Sanzan sur les chemins de pèlerinage, avec des moines
• Une séance d’entraînement de sumo et la rencontre avec une apprentie geisha
• "L’expérience du Mont Fuji" (3776 m) avec les Japonais !

Les plus Tirawa

• Un programme très original réalisable seulement en été
• Un voyage tout compris : pension complète, entrées de sites
• L’encadrement par Luciano Lepre, grand connaisseur du Japon et photographe

Niveau

Modéré 10/20 Voir le tableau des niveaux  Ce voyage original intègre 3 jours de randonnée en montagne, nécessitant une bonne forme physique. Les quelques passages en échelles de Dewa Sazan et l’ascension nocturne du Mont Fuji (3776 m d’altitude) ne présentent pas vraiment de difficulté technique mais requièrent une bonne expérience de la marche en montagne. Dénivelé maximum : 1050 m positif, 1350 m négatif. Maximum 7h de marche dans la journée.

J1 : Vol au départ de Paris

J2 : Tokyo

A notre arrivée à l'aéroport de Narita ou Haneda, l'un des deux aéroports internationaux de la capitale nippone, accueil par votre accompagnateur et train express pour rejoindre le centre-ville. Installation dans un hôtel pour 3 nuits consécutives. Selon les horaires de vols, si le temps le permet, première découverte de cette ville comptant plus de 33 millions d’habitants agglomération comprise. Tokyo était à l’origine un petit village de pêcheurs nommé Edo... c’est aujourd’hui la région métropolitaine la plus peuplée au monde !

Transfert : 1h
Hébergement : Hôtel (chambre à l’occidentale)
Repas : D

J3 : Tokyo

Tokyo était à l’origine un petit village de pêcheurs nommé Edo... c’est aujourd’hui la région métropolitaine la plus peuplée au monde ! Nous commençons la journée par la découverte du palais impérial de Tokyo, lieu de résidence de l'empereur du Japon, encore entouré de ses douves d'origine. De là, poursuite vers le quartier branché d’Akihabara, royaume de l’électronique et des mangas avant d’atteindre Asakusa, l’un des vieux quartiers, en partie épargné par les bombardements de la Seconde Guerre Mondiale qui ont annihilé Tokyo. C’est ici que se trouve le plus ancien et le plus populaire temple bouddhiste de la ville, le Senso-ji dédié à la déesse de la miséricorde Kannon. Le long de l’entrée principale se succèdent de petites boutiques d’artisanat. Devant le temple, on découvre un énorme brûleur à encens, dont la fumée est censée guérir toutes sortes de maladies. Nous rejoignons ensuite Shibuya Crossing, ce carrefour gigantesque flanqué d’écrans géants sous lesquels des centaines de milliers de personnes empruntent d’innombrables passages piétons. En fin de journée, nous rejoignons le complexe de Roppongi Hills et montons dans la Mori Tower offrant, depuis sa terrasse panoramique à 360° située au 53ème étage, une autre vue spectaculaire, cette fois-ci de nuit, sur la ville de Tokyo. Retour à l’hôtel et dîner dans un restaurant en ville.

Hébergement : Hôtel (chambre à l’occidentale)
Repas : BLD
Heures de marche : 3h/4h

J4 : Tokyo (entraînement de sumo) > Kakunodate > Akita

Tôt le matin, nous participons à un entraînement de sumo (1h environ), l’un de sports les plus populaires et les plus emblématiques du pays. Cette discipline traditionnelle, vieille de 2000 ans, est fortement ritualisée et enracinée dans les croyances shinto. La vie quotidienne des rikishi (ou sumotori) est très règlementée : réveil à 5h du matin, suivi de l’entraînement (à jeun !) jusqu’à l’heure du repas. Ces lutteurs, de 130 à 180 kg en moyenne, hautement considérés au Japon, cultivent force, endurance, rapidité et souplesse. Retour à notre hôtel pour le petit-déjeuner et départ en Shinkansen (train rapide) la bourgade de Kakunodate, à l’extrémité nord de l’île de Honshu. Cette ville, aussi appelée "la petite Kyoto du Tohoku" est aujourd’hui l'un des meilleurs exemples de l'architecture samouraï du pays. Habitée par environ 80 familles durant la période Edo, la ville est toujours organisée en deux parties comme au temps de sa création (1620) avec le quartier des marchands au Sud et celui des guerriers au Nord. Nous arpentons à pied cette cité de taille modeste pour dénicher ses nombreuses demeures de samouraï datant de plus de 400 ans. Parmi les maisons restées intactes, six sont ouvertes aux visiteurs, nous offrant ainsi l’opportunité de voir les conditions de vie de la classe moyenne et des familles aisées des samouraïs. Nous visitons entre autres celle de la famille Aoyagi-ke. Juste en face, le musée Densho-kan expose le fleuron de l’artisanat local, des objets et meubles en écorce de cerisier polis ou kaba-zaiku. En fin d’après-midi, nous rejoignons rapidement en Shinkansen la ville côtière d’Akita. Installation à l’hôtel pour deux nuits consécutives. Avec leur peau très claire, les femmes de la région appelées "Akita bijin" (beautés d’Akita) ont la réputation d’être les plus belles du pays... En soirée, premier contact avec le festival spectaculaire de Kanto Matsuri. Nous assistons au défilé de centaines de "kanto", long mât de bambou pourvu de plusieurs tiges auxquelles sont accrochées de nombreuses lanternes en papier en forme de ballots de riz.

Transfert : 4h
Hébergement : Hôtel (chambre à l’occidentale)
Repas : BLD

J5 : Akita : fête des mâts et des lanternes (festival Kanto Matsuri)

Journée consacrée à la visite d’Akita mais surtout à la découverte de Kanto Matsuri, l’un des trois grands festivals haut en couleur, ayant lieu chaque année début août. Il est censé assurer des récoltes abondantes pour cinq céréales (le blé, le riz, les haricots, le millet et le millet chinois). Dans les rues de la ville, au son des flûtes et des tambours, cette fête met en scène un cortège d’hommes qui rivalisent d’habileté en faisant tournoyer les fameux "kanto" (mâts pouvant peser jusqu’à 60 kg et auxquels sont accrochés des lanternes de papier), placés en équilibre sur leur tête, leur menton, leurs hanches ou leurs épaules ! Au sommet des lanternes, de fines lanières de papier sont tressées sur des branchettes de bois. Ils ont pour fonction d'éloigner les mauvais esprits par l'intermédiaire de prières offertes aux divinités shintô et bouddhistes. Ambiance assurée pour cet évènement unique en son genre...

Hébergement : Hôtel (chambre à l’occidentale)
Repas : BLD

J6 : Akita > Haguro-san (montagnes sacrées de Dewa Sanzan)

Départ matinal en train et bus public vers Haguro-San, l’une des 3 montagnes sacrées du Dewa Sanzan, avec celles de Gas-san et Yudono-san. Depuis des siècles, elles symbolisent respectivement la naissance, la mort et la renaissance chez les moines yamabushi (ermites des montagnes) qui célèbrent encore des rites sacrés. Nous sommes ici dans un haut-lieu de pèlerinage Shugendo, une religion populaire basée sur le culte de la montagne, mêlant traditions bouddhiste et shintoïste. Depuis plus de 1000 ans, les pèlerins viennent ici pour entraîner leur corps et purifier leur âme... Nous passons la nuit dans un temple bouddhiste à Haguro-san.

Transfert : 3h
Hébergement : Temple (chambre à la japonaise, WC et salle de bain à partager)
Repas : BLD

J7 : Rando > chemin de pèlerinage de Dewa Sanzan

Ce matin, le bus public nous dépose à Hachigome (8e station de Gas-san), point de départ de notre randonnée insolite, en suivant le chemin des pèlerins ! Accompagnés par les fidèles vêtus de blanc (et équipés de bâtons de bois, de sandales et de chapeau de paille), montée sans difficulté menant au sommet du Gas-san (1984 m d’altitude), la plus haute des 3 montagnes sacrées. De là, le sentier se poursuit par une descente raide jusqu’au sanctuaire du mont Yudono-san (1504 m d’altitude), équipée par endroit d’échelles métalliques, méritant une attention toute particulière. Nuit à Yudono-san dans un temple bouddhiste (assez basique).

Transfert : 1h
Hébergement : Temple (chambre à la japonaise, WC et salle de bain à partager)
Repas : BLD
Heures de marche : 6h/7h
Dénivelé : +750 m
Dénivelé : -1050 m

J8 : Yudono-san > Yamadera > Tokyo

Nous quittons en minibus privé les 3 montagnes sacrées de Dawa Sanzan pour rejoindre en fin de journée Tokyo. En route, passage par le village d’Oami et découverte de deux temples de campagne qui ont la particularité d’abriter des momies d’anciens moines qui sont devenus "bouddhas dans leur propre corps". Cette pratique, employée jusqu’au XIXe siècle, consistait à se momifier soi-même... Poursuite sur Yamadera (littéralement le "temple de la montagne"), où nous découvrons un très bel ensemble de temples bouddhistes et de sanctuaires shintoïstes perché dans la montagne. Nous empruntons à pied un chemin comptant plus de 1000 marches en pierre serpentant à travers des cèdres centenaires pour accéder aux différentes constructions juchées sur les pics et flancs de falaise. Dans l'après-midi, retour en Shinkansen sur la capitale nipponne et installation dans un hôtel dans le quartier de Shinjuku. En fin de journée, balade au coeur de ce quartier animé et sa forêt de gratte-ciel dominée par la silhouette futuriste du Tokyo Metropolitan Government Building, autrement dit la mairie. 

Transfert : 6h
Hébergement : Hôtel (chambre à l’occidentale)
Repas : BLD
Heures de marche : 3h
Dénivelé : +200 m
Dénivelé : -200 m

J9 : Tokyo > 5e Station du Mt Fuji (2300 m), rando > 7e Station (3000 m)

Temps libre jusqu'en milieu de matinée. Puis départ en bus public pour atteindre les pentes nord du Mont Fuji, l’un des autres symboles forts du pays, culminant à 3776 m d’altitude, et classé au Patrimoine mondial par l’Unesco. On nous dépose à la 5e Station Kawaguchiko, à 2305 m d’altitude, point de départ pour l’ascension de ce volcan majestueux, au cône presque parfait ! La saison officielle des ascensions s’étend seulement du 1er juillet au 31 août. Notre objectif n’est pas tant la dimension sportive mais plus l’ambiance si particulière qui y règne avec tous ces Japonais ! Dans l’après-midi, randonnée sans difficulté particulière jusqu’à la 7e Station, à 3000 m d’altitude. Courte nuit dans l’un des refuges (rustique).

Transfert : 4h
Hébergement : Refuge
Repas : BLD
Heures de marche : 3h
Dénivelé : +700 m

J10 : Ascension > Mont Fuji (3776 m), descente > 5e Station (2300 m), lac Kawaguchiko

La montée au sommet du Mont Fuji avec des milliers de Japonais... Plus qu’une ascension (comme nous le concevons classiquement lors de nos randonnées en montagne), c’est une expérience de vie, unique en son genre ! Vers 1h30 du matin, à la lueur de nos lampes frontales, nous débutons notre lente ascension. La montée de nuit est sans aucun doute la plus prisée car elle permet d’admirer le lever de soleil depuis le sommet et de participer au cérémonial au son de l’hymne national ! Le Fuji-San, symbole du Japon par excellence, nous offre l’opportunité de partager la vénération et l’attachement des Japonais pour leur montagne sacrée. Un proverbe japonais dit "celui qui gravit le Mont Fuji une fois est un sage, celui qui le gravit deux fois est un fou". D’autres disent que celui qui gravit le Fuji devient Japonais ! Après avoir profité une dernière fois de la vue et de l’ambiance au sommet, nous entamons la descente jusqu’à la 5e Station, par un autre chemin. Un bus nous amène directement vers les rives du lac Kawaguchiko. Installation dans un ryokan, hébergement typiquement japonais où l’on dort dans des chambres équipées de tatami, sur un futon plié chaque soir et rangé le matin. Nous savourons un bain "à la japonaise" dans un onsen.

Transfert : 1h
Hébergement : Ryokan (chambre à la japonaise)
Repas : BLD
Heures de marche : 6h
Dénivelé : +1050 m
Dénivelé : -1350 m

J11 : Région du Mont Fuji > Kyoto

Après un dernier coup d’œil sur l’emblématique Fuji que nous avons gravi la veille, départ en bus public puis Shinkansen pour Kyoto, un nom évocateur pour une cité hors du commun, détenteur de 17 sites classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est aujourd’hui une ville de plus d’un million d'habitants, qui fut la capitale et le centre religieux du pays pendant plus d’un millénaire : 1600 temples, 400 sanctuaires et 200 jardins classés sont disséminés sur son territoire. Imprégnée d'histoire et de tradition, Kyoto, à bien des égards, est le berceau de la culture japonaise. Une balade dans Kyoto est aujourd'hui une promenade à travers 11 siècles d’histoire ! A travers le temps, elle a survécu à de terribles guerres et incendies, mais elle fut, grâce à sa valeur culturelle, épargnée pendant la 2e Guerre Mondiale. Nous commnençons notre découverte par Fushimi Inari, l'un des plus célèbres sanctuaires shinto du pays, dédié aux divinités du riz et du saké ! Il retient surtout l’attention par la présence des innombrables petits toriis orange (sorte de portiques), offerts par des fidèles. Ils se dressent sur la colline, formant un tunnel de 4 km de long que nous allons parcourir jusqu’au sommet du Mont Inari. Nous rejoignons enfin notre hôtel où nous nous installons pour trois nuits.

Transfert : 4h
Hébergement : Hôtel (chambre à l’occidentale)
Repas : BLD
Heures de marche : 2h
Dénivelé : +250 m
Dénivelé : -250 m

J12 : Kyoto : visite et rencontre avec une maiko (apprentie geisha)

La journée entière est consacrée à la découverte de Kyoto. Après un court trajet en taxi nous conduisant au Nord-Est de la ville, nous démarrons par la visite du Pavillon d’Argent (ou temple Ginkaku-ji). Son jardin constitue un bel exemple de jardin de pierres. C’est en suivant le Chemin de la Philosophie que nous arrivons ensuite au temple Nanzen-ji. Cette balade bucolique, le long d’un canal bordé d’arbres et d’anciennes maisons traditionnelles, fait référence aux moines qui, depuis des siècles, déambulaient sur ce chemin en méditant... Par un dédale de ruelles, nous arrivons devant le Chion-in, temple mère pour la secte bouddhiste Jodo. Nous ne faisons que traverser ce vaste ensemble, car les pièces principales sont en rénovation jusqu’en 2019. Poursuite de notre balade vers le sud en traversant le parc de Maruyama puis le quartier de Higashiyama. Echoppes, temples et sanctuaires se succèdent le long de ruelles pavées jusqu’au quartier de Gion. Très bien conservé et entretenu, c’est l’un des plus vieux quartiers de Kyoto, datant de l’époque Edo. En fin de journée, rencontre avec une maiko (autrement dit une apprentie geisha) qui réalise pour notre groupe deux danses traditionnelles japonaises (2 heures). Retour dans la soirée à notre hôtel.

Hébergement : Hôtel (chambre à l’occidentale)
Repas : BLD
Heures de marche : 4h

J13 : Kyoto > Nara > Kyoto

Ce matin, nous commençons par la visite du temple Ryoan-ji et son célèbre jardin zen de pierres et de sable blanc. A l’origine, c’était une villa d’aristocrate qui fut convertie en temple zen vers 1450. Un très beau jardin avec un étang entoure ce temple. Ensuite, direction le Kinkaku-ji, également connu sous le nom de Pavillon d'Or. C’est certainement le monument le plus photographié au Japon ! Le bâtiment, couvert de feuilles d'or semble flotter sur l'étang-miroir. En fin de matinée, nous rejoignons rapidement Nara en train, ancienne capitale de l'archipel et berceau de la culture, des arts et de l'artisanat japonais. Beaucoup plus vaste que la ville actuelle, l’ancienne Nara fut aussi autrefois la dernière étape sur la route de la Soie... Voisine de Kyoto, nous l’atteignons rapidement avec le train express. Aujourd’hui, 8 sites sont inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO dont le plus impressionnant est sans aucun doute le Daibutsu (grand bouddha en bronze de 16 m de haut) que nous découvrons dans l’imposant temple Todai-ji, plus grand bâtiment en bois du monde ! Poursuite à pied vers le sanctuaire de Kasuga et ses 1000 lanternes en bronze. En fin de journée, retour en train sur Kyoto et dernier dîner dans un restaurant du centre-ville.

Transfert : 3h
Hébergement : Hôtel (chambre à l’occidentale)
Repas : BLD
Heures de marche : 3h

J14 : Vol Osaka > Paris

Après le petit déjeuner, transfert à l’aéroport de Kansai. Arrivée à Paris le même jour en fin de journée.

Repas : B

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.