La Grande Traversée de la Nouvelle Zélande

Nouvelle Zélande NZ 703 Randonnée 32 jours - 13 jours de marche 4 à 11 pers. Modéré 10/20 Voir les avis voyageurs
Carte 1 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire asie
  • Dates et prix asie
  • Infos pratiques asie

Un itinéraire d'exception en Nouvelle Zélande, comme seul Tirawa sait les faire : long et unique. C’est LE voyage de référence au pays du "long nuage blanc", Aotearoa, nom donné par les Maoris à la Nouvelle Zélande : 1600 km de l’extrémité nord à celle du sud, avec une variété de paysages absolument incroyable. Les plages paradisiaques du Northland tropical s’opposent aux arbres dont la cime touche le sol dans les Catlins, en dessous des quarantièmes rugissants. Entre les deux, des volcans, des vignobles, des forêts pluviales, des glaciers, des montagnes, des fiords, une faune variée et endémique, des Kiwis (entendez par là les habitants de la Nouvelle Zélande)… Il nous faudra bien un mois de voyage pour découvrir autant de richesses !

Points forts

• Des paysages spectaculaires : volcans, fjords, glaciers démesurés, forêt luxuriante, littoral…
• Un voyage alliant superbes balades et découverte des deux îles contrastées
• Les incontournables et des lieux plus reculés : Cape Brett, côte des Catlins
• La croisière inoubliable dans le sauvage Doubtful Sound, avec nuit à bord
• Un juste équilibre entre l'île du Nord et l’île du Sud

Les plus Tirawa

• Un rythme de voyage, avec souvent des stops de deux nuits dans les même lieux
• Des hébergements confortables et bien situés
• Un voyage en pension complète (sauf lors des 3 journées libres et non guidées)
• Toutes les entrées dans les sites et parcs incluses

Niveau

Modéré 10/20 Voir le tableau des niveaux  Plusieurs belles randonnées à la journée ou à la demi-journée sont au programme. Au total 13 jours où l'on marche, entre 3 et 8 heures, mais aucune étape n’est obligatoire. Bonne condition physique souhaitable pour bien profiter des randonnées. Les sentiers sont en général bien marqués mais, sur la côte Ouest de l'Ile du Sud, la végétation est luxuriante et le terrain parfois glissant. Enfin, la densité du voyage (nombreux transferts et randonnées) impose souvent des levers matinaux et des couchers tardifs, sachant que les journées sont longues au cœur de l’été austral.

J1 à 2 : Vol au départ de Paris

J3 : Auckland (île du Nord)

Dans la matinée (ou en milieu de journée), après les formalités de douane, accueil par notre guide francophone et installation dans notre hôtel dans le centre et certainement petite sieste ! Il y a 12 heures de décalage horaire et nous venons de faire un peu plus de 24 heures d’avion ! En fin d'après-midi, nous partons pour une rapide découverte d’Auckland, la plus grande ville polynésienne. Malgré son million d’habitants, elle a des airs de petite ville de province. Visite du centre et du "waterfront"... 

Transfert : 0h30
Hébergement : Hôtel dans le centre-ville
Repas : LD
Selon l'horaire d'arrivée du vol, le déjeuner sera pris soit dans l’avion, soit sur place à Auckland.

J4 : Bateau et randonnée > île de Rangitoto

L’île-volcan Rangitoto est l’un des symboles de la ville d’Auckland, il est l’emblème de l’équipe de rugby professionnelle, les Blues d’Auckland. Selon la tradition orale maorie, son éruption remonte à 600 ou 700 ans, ce qui en fait le plus jeune volcan d’Auckland. A pied, nous descendons de notre hôtel jusqu’à l’embarcadère situé sur Quay Street. Apres une courte traversée en ferry, nous arrivons sur l’île. L’ascension pour arriver au sommet de l’île (259 mètres), à travers un champ de lave, dure environ une heure. De ce sommet, la vue à 360 degrés sur le centre-ville, les marinas et le golf d’Hauraki est époustouflante. Si les conditions climatiques sont favorables, nous aurons peut-être le privilège d’observer le Pohutukawa, l’arbre de Noël qui a une courte période de floraison (de mi-décembre à fin janvier en général). Rangitoto a la plus forte concentration de cette espèce, le contraste de couleur entre le rouge de l’arbre, le noir de la lave et le bleu de la mer est saisissant. Dans tous les cas, nous pourrons observer cet arbre emblématique depuis d’autres lieux (Wellington par exemple). Pour retrouver le débarcadère, plusieurs solutions : retour par le même chemin ou par le Coastal Trail. Dans ce cas … une descente facile et sur de bons sentiers mène à une magnifique baie aux eaux turquoise. La suite est plus ardue et nécessite deux heures de marche, sur un sentier où la vigilance est de mise (racines, montées et descentes), mais l’environnement donne déjà un aperçu de la richesse de la flore locale ! Retour au centre d’Auckland en ferry. Dans la soirée, dîner dans un restaurant proche de l’hôtel, fatigue et décalage horaire oblige.

 

Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 2h à 5h
Dénivelé : +300 m
Dénivelé : -300 m

J5 : Auckland > Russell (Bay of Islands)

Ce matin, cap vers le Nord. Nous prenons la direction de Bay of Islands, là où commence l’histoire de la Nouvelle Zélande. Les Maoris, comme les Européens, sont arrivés sur l’île du Nord par cette région et c’est ici que le traité de Waitangi, à la base de la constitution du pays, a été signé. L’autoroute fait vite place à une belle route qui s’enroule tranquillement dans un paysage de collines. Après Whangarei, une ville typique des campagnes néo-zélandaise, nous quittons la Highway 1 à Whakapara. Une petite route, qui tourne beaucoup, nous conduit tranquillement jusqu’au village de Russell. Superbes panoramas, le long de la côte de l’océan Pacifique : Whangaruru Bay, Taupiri Bay… Le pique-nique de midi se passe devant l’une de ces magnifiques baies. Arrivée en fin d’après-midi à Russell qui fut la première capitale du pays. Ce village est charmant et contraste fortement avec la bruyante Paihia qui se trouve en face de la baie. Il reste du temps pour se baigner dans la mer pour ceux qui le souhaitent.

Transfert : 4h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 1h

J6 : Bateau et randonnée > Cape Brett, bateau > Russell

Le programme du jour est totalement fonction de l’état de la mer ! Si la mer est relativement calme, un bateau-taxi vient nous récupérer sur la jetée de Russell. Après 30 minutes de navigation, nous débarquons à "pied mouillé" sur la plage de Rawhiti, un territoire sacré des Maoris. Pour rejoindre l’extrémité du cap Brett, il reste environ 20 kilomètres, 800 m de dénivelé positif et autant de négatif. Le sentier est très bien entretenu, il suit plus ou moins une grande ligne de crête avec une succession de montées et de descentes. Nous évoluons au milieu d’une végétation endémique composée de mousses tombantes, de kauris, de fougères argentées et nous observons de nombreuses variétés d’oiseaux : le tui, le fantail, des fous de Bassan. En dehors de cette partie "bush", les vues sur les lagons turquoise et les îles environnantes de Bay of Islands sont superbes. Au kilomètre 12, on peut descendre sur Deep Water Cove, et pour ceux qui ne veulent pas faire la traversée dans son intégralité, le bateau peut les récupérer dans cette baie sur le trajet de retour. La dernière partie est de loin la plus belle : la bande de terre de ce cap devient très étroite et on navigue entre ciel et mer, sur un sentier au-dessus des falaises. Le bateau vient nous récupérer à l’aplomb du refuge et du phare de Cape Brett. La remontée à bord de la vedette peut être délicate en fonction de l’état de la mer ! Retour à Russell, soit directement, soit via Deep Water Cove, en une heure environ. Deuxième nuit à Russell.

Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 5h à 7h
Dénivelé : +800 m
Dénivelé : -800 m
Deux autres options sur cette journée (selon les conditions) :
1/ Si la mer est particulièrement agitée, le bateau nous dépose et nous reprend à Deep Water Cove. Cette baie est très abritée et on peut toujours débarquer. Dans ce cas, marche a/r jusqu’à Cape Brett.
2/ Si la mer est calme le matin mais avec une météo qui annonce une mer agitée en fin de journée, dans ce cas nous faisons la randonnée dans l’autre sens, de Cape Brett vers Rawhiti (avec toujours la possibilité de s’arrêter à Deep Water Cove).

J7 : Russell > Waitangi > Hokianga Harbour > Kaipara Harbour

Nous quittons la côte Est et l’océan Pacifique pour rejoindre la côte Ouest et la mer de Tasmanie. Quelques kilomètres après Russell, nous traversons sur Opua, en utilisant un bac qui évite une longue route sinueuse faisant le tour du fjord de Waikare. Premier arrêt pour visiter le site de Waitangi. Le traité de Waitangi fut signé ici le 6 février 1840 entre les représentants de la couronne britannique et les chefs de la Confédération des tribus unies, ainsi que d'autres chefs tribaux locaux. Le traité fit formellement de la Nouvelle-Zélande une colonie britannique et peut être considéré comme l'acte de fondation de la Nouvelle-Zélande en tant que nation. Deuxième arrêt à Opononi, au débouché de Hokianga Harbour, un fjord qui remonte loin dans les terres. Petite balade à la sortie du village pour profiter des vues dominantes sur la mer et sur une dune immense, située sur l’autre rive. Nous continuons plus au Sud pour arriver dans la Waipoua Forest où se trouve la plus grosse concentration de kauris du pays. De courtes balades nous mènent successivement au pied du kauri le plus grand du pays puis vers le kauri le plus vieux (3 000 ans). Nous arrivons en fin de journée à Kaipara Harbour où nous nous installons dans deux maisons différentes pour passer la nuit. Le dîner se prend en commun dans l’une des deux maisons. L’hébergement est rustique avec des douches et WC à partager. Nous sommes les hôtes d’une famille de fermiers qui ont décidé de réintroduire la faune locale dans leur propriété.

Transfert : 3h30
Hébergement : Maisons rustiques
Repas : BLD
Heures de marche : 1h30

J8 : Rando > Kaipara Walk, Kaipara Harbour > Muriwai > Waitakeres

Après le petit déjeuner, nous commençons notre marche dans cette ferme de 250 hectares achetée par un écossais au milieu du XIXème. Nous croiserons peut-être Jenny, qui est sa descendante directe et représente la sixième génération. Notre grande balade du jour suit plus ou moins les rives du Kaipara Harbour, une sorte de golfe de 60 kilomètres de long sur 6 de large et en grande partie protégé par une bande de terre qui l’isole de la mer de Tasmanie. Toute une ramification de canaux et rivières constitue Kaipara, ce qui lui donne cette forme géographique si particulière. Au menu du jour : marche à proximité d’une impressionnante étendue de mangrove, pauses en bord de mer où il est parfois possible de goûter aux huîtres et, à marée haute, d’apercevoir la raie aigle, observation des nombreux pièges à opossum et à hermines qui ont été disposés dans cette partie de la ferme (leur éradication est un succès, ce qui a permis à la colonie de kiwis introduit ici depuis 2013 de prospérer). Après le lunch, que nous dégustons depuis une crête avec vue mer, retour au point de départ de la randonnée par d’autres sentiers. Nous avons la possibilité de nous doucher avant de reprendre la route pour la région des Waitakeres. En chemin, nous faisons un stop dans la station balnéaire de Muriwai. Cet endroit est célèbre pour sa colonie de fous de Bassan. Le spectacle est magnifique, avec des milliers d’oiseaux qui nichent au-dessus de falaises se jetant dans la mer. Un sentier aménagé permet de dominer le site. En fin d’après-midi, arrivée à Auckland’s Waitakere Estate, une adresse confidentielle, remarquablement installée, dominant Manukau Harbour et la ville d’Auckland.

Transfert : 2h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 5h
Dénivelé : +300 m
Dénivelé : -300 m

J9 : Waitakeres > Karekare > gorge de Karangahake > Whakatane

Dans la matinée, nous partons nous balader sur Karekare, une célèbre plage de sable noir de la côte Ouest. C’est sur cette plage que le film "La leçon de Piano" a été tournée ! La route qui y mène est superbe avec de nombreuses fougères arborescentes. Pour nous rendre à Karekare, nous empruntons un sentier en boucle (Zion Hill Track) qui passe au-dessus des falaises, puis descend au niveau de la mer, une superbe ambiance avec des cordons de vagues qui viennent mourir sur une plage infinie ! Puis nous reprenons la route pour rejoindre la région de Bay of Plenty (littéralement la "baie d'abondance") et dont le produit phare est le célèbre kiwi néo-zélandais ! En chemin, passage par la gorge de Karangahake où l’exploitation minière, l’or notamment, était l’activité principale de la région jusqu’au milieu du XXe siècle. A proximité, une mine d’or à ciel ouvert est toujours en fonctionnement. Balade vers la gorge avant d'atteindre la localité côtière de Whakatane en fin de journée.

Transfert : 5h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 1h/2h
Dénivelé : +100 m
Dénivelé : -100 m

J10 : Bateau > île-volcan de White Island (journée non guidée)

Première journée non guidée en raison du repos légal du chauffeur-guide. Depuis Whakatane, nous partons aujourd'hui pour une excursion inoubliable sur White Island, à la fois une île mais aussi le volcan le plus actif du pays, située à environ 50 km de la côte. C'est en réalité la partie émergée d'un important volcan sous-marin !  Après une traversée en bateau (2h environ), nous partons explorer à pied le cratère ouvert de White Island et découvrons de nombreuses manifestations géothermiques : fumerolles, solfatares, jets de vapeur... Le déjeuner est servi à bord du bateau avant le trajet retour dans l'après-midi. Avec un peu de chance, nous pourrons apercevoir baleines et dauphins pendant les traversées.

Hébergement : Hôtel
Repas : B
Heures de marche : 2h/3h
Bien que cette journée soit non guidée par votre accompagnateur francophone, l'excursion à White Island est bien entendu réservée pour le groupe et guidée en anglais par les membres de l'équipage.

J11 : Whakatane > Rotorua > Orakei Korako > Parc national de Tongariro, rando a/r > Taranaki Falls

Aujourd'hui, route pour rejoindre la station thermale de Rotorua qui se caractérise par une forte odeur due à l’hydrogène sulfuré qui s’échappe du sol. Premier arrêt sur le site de Wai-o-Tapu, la zone volcanique naturelle la plus haute en couleurs de toute la Nouvelle-Zélande. Dans un écrin de végétation naturelle, nous effectuons le tour complet des merveilles nichées dans ce parc, dont la mondialement célèbre "champagne pool" aux eaux multicolores. Plus loin, deuxième arrêt à Orakei Korako qui signifie "la vallée cachée" en langue maorie. L’accès à ce site géothermal se fait par une courte traversée de 5 minutes en bateau, ce qui lui donne ce côté si confidentiel. Au fil d’un sentier bien aménagé dominant la rivière, une petite balade nous mène à des palettes de couleurs impressionnantes, geysers, bassins de boue bouillonnante... En milieu d’après-midi, arrivée sur les contreforts ouest du massif du Tongariro, plus vieux parc national du pays et classé au Patrimoine mondial de l’Unesco. Depuis le village de Whakapapa (1150 m), nous partons pour une courte marche sans difficulté au cœur de paysages volcaniques du massif du Tongariro, terre sacrée des Maoris… A travers un terrain de lave solidifiée et une végétation de landes d’altitude et de bruyères, nous rejoignons rapidement Taranaki Falls, belle chute d’eau d’une vingtaine de mètres environ. En toile de fond, se détache majestueusement l’immense cône du Mont Ngauruhoe (2291 m), le plus jeune des trois volcans du massif et le Mont Ruapehu (2797 m), le plus haut sommet de la région. Retour par un autre sentier et installation dans un hôtel au village de Whakapapa pour deux nuits consécutives.

Transfert : 4h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 3h30
Dénivelé : +250 m
Dénivelé : -250 m

J12 : Rando > Grande Traversée du Tongariro

Parmi les grands classiques de la Nouvelle Zélande, la traversée du massif du Tongariro mérite vraiment sa réputation pour la splendeur de ses paysages volcaniques et, parfois, pour la rudesse de ses humeurs climatiques ! Après avoir rejoint la vallée de Mangatepopo, départ de cette superbe randonnée à 1100 m d’altitude, sur un sentier bien aménagé. Nous passons d’abord par la source de Soda Springs avant d’entreprendre une montée raide, en zigzaguant à travers un chaos de roches volcaniques (Devil’s staircase). Nous sommes récompensés par la beauté des paysages qui nous entourent et par les anciennes coulées de lave que nous découvrons en chemin. Un très bon sentier, sur un terrain assez plat, mène alors à South Crater, au pied de l’immense cône du Mont Ngauruhoe (2291 m) possédant une belle palette de couleurs rouge, beige et noire. Pour l’anecdote, ce volcan a été rendu célèbre par le film "Le Seigneur des Anneaux", sous le nom de Mt Doom... Poursuite le long d’une crête au sol d’argile parfois glissant, avant d’atteindre Red Crater, point culminant de notre randonnée, à 1886 m d’altitude. Du col, nous basculons sur l’autre versant et découvrons en contrebas les magnifiques Emerald Lakes, 3 petits lacs couleur turquoise... point fort de cette traversée et lieu idéal pour notre pique-nique du midi ! Nous traversons Central Crater et longeons Blue Lake rive gauche avant d’entamer une longue descente en lacets jusqu’au refuge de Ketetahi.
Les premiers  "tussoks" font leur apparition avant d’arriver à ce refuge qui est devenu juste un abri, suite à la dernière éruption d’un cône latéral du Tongariro en 2012. Par temps clair, depuis la terrasse de ce vieux refuge, on aperçoit au loin le lac Taupo, le plus grand de Nouvelle Zélande. Dernière descente à travers une végétation luxuriante avec de beaux spécimens de fougères arborescentes. Une navette nous ramène ensuite à notre hébergement.

Transfert : 1h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 7h
Dénivelé : +850 m
Dénivelé : -1200 m

J13 : Tongariro > Otaki Beach > Wellington

Nous quittons le parc de Tongariro et prévoyons quelques arrêts photos puisque le spectacle est derrière nous, avec les 3 volcans du parc alignés. Nous arrivons progressivement sur une route de montagne sinueuse, avec des prairies formées de petites collines en haut desquelles trône souvent un unique arbre. La forêt fait son apparition, ainsi que la rivière Whanganui, qui est très réputée pour sa descente en canoë sur plusieurs jours. La deuxième partie de la route se fait le long de la côte Kapiti. Nous apercevons au loin l’île du même nom qui fut la première à être éradiquée de tous ses prédateurs (cette opération a pris six ans). Aujourd’hui plus de 1500 kiwis y vivent, la situation en est même devenue paradoxale puisqu’ils sont trop nombreux, ce qui permet par conséquent de repeupler d’autres zones. Pause pique-nique en bord de mer du côté d’Otaki Beach avant de rejoindre dans l'après-midi Wellington. C’est la capitale de la Nouvelle-Zélande depuis 1875 et la troisième ville la plus peuplée du pays. Les principales institutions financières néo-zélandaises sont réparties entre Wellington et Auckland, et certaines organisations ont des bureaux dans les deux villes. Wellington est en revanche le centre politique de la Nouvelle-Zélande, le siège du parlement, des ministères et des départements d'État. Son centre-ville dense est le foyer d'une scène artistique, d'une culture des cafés et d'une vie nocturne que pourraient lui envier bon nombre de villes de taille similaire. Nous logeons sur Cuba Street, en plein centre-ville, la rue la plus branchée de la ville. Ce sera l’occasion pour ceux qui le souhaitent de partager un verre dans un pub avec les locaux. Première découverte de la ville.

Transfert : 5h
Hébergement : Hôtel dans le centre-ville
Repas : BLD

J14 : Wellington, bateau > Picton (île du Sud)

Dans la matinée, visite de la capitale la plus australe au monde et notamment de l’excellent musée Te Papa, avec une introduction à la faune, à la géologie et à la culture maorie. Avant de nous rendre au terminal des ferrys qui voguent vers l’île du Sud, petit tour en minibus jusqu’au sommet du Mont Victoria, un superbe belvédère sur la baie, permettant d’appréhender au mieux la topographie de cette ville, qui a des allures d’Ushuaia et de San Francisco. De l'extrême Sud de l'île du Nord, nous quittons les villas victoriennes à flanc de collines, la baie de Wellington et traversons en ferry le détroit de Cook. Progressivement, se dessinent les sounds de Marlborough, une côte particulièrement déchiquetée avec de multiples fjords... Entre terre et mer, ce sera notre terrain de jeu pour demain ! Cette traversée est très belle et offre souvent l’occasion d’observer baleines et dauphins avant l’arrivée à Picton (durée de 3h environ). L’ambiance et le décor sont totalement différents sur cette île du Sud. Nous logeons à Picton pour deux nuits successives. Dîner sur le port.

Hébergement : Motel
Repas : BLD

J15 : Bateau et rando > Queen Charlotte Track (Marlborough Sounds), bateau > Picton

Ce matin, départ en bateau taxi (0h30 de traversée environ) de Picton pour rejoindre le point de départ de notre randonnée au cœur des Marlborough Sounds. Depuis Torea Bay, nous allons parcourir à pied la portion la plus exigeante, mais aussi la plus spectaculaire, du fameux trek de 4 jours du Queen Charlotte Track. Le sentier suit principalement les lignes de crêtes, offrant régulièrement des vues uniques sur ce littoral sauvage particulièrement découpé, d’un côté le Queen Charlotte Sound, de l’autre le Kenepuru Sound. Dans cette région maritime isolée, les canots demeurent l’unique mode de transport et de communication pour les quelques maisons parsemées. C’est en fin de journée que le bateau taxi vient nous récupérer à Punga Cove, pour nous ramener à nouveau sur Picton (1h de traversée environ).

Hébergement : Motel
Repas : BLD
Heures de marche : 7h/8h
Dénivelé : +900 m
Dénivelé : -900 m

J16 : Picton > Cape Farewell > Kaiteriteri (Parc national Abel Tasman)

Départ matinal… Nous avons une grosse journée devant nous. En suivant l’étroite et sinueuse "Queen Charlotte Drive", nous arrivons à Havelock. Il sera trop tôt pour déguster la spécialité locale : la moule verte géante ! Poursuite sur Nelson puis Motueka. La route grimpe ensuite jusqu’à un col qui permet d’accéder à la Golden Bay. Il nous faut encore 1 heure pour finalement arriver au bout de la route, à l’extrémité Nord de l’île du Sud. Un magnifique sentier en boucle nous conduit sur les plages situées au pied du Cape Farewell. C’est l’Etretat du bout du monde, une très belle ambiance, avec des falaises, une mer souvent déchaînée, une végétation étonnante ! Retour en arrière en longeant la Golden Bay. Le mouvement hippie dans les années 60 est parti d’ici et l’ambiance y est particulière. Nous nous arrêtons d’ailleurs à Mussel Inn, un bar-restaurant célèbre dans toute la Nouvelle Zélande. Stop à Pupu Springs, une source sacrée pour les Maoris. C’est un endroit plein de mystère et de poésie. Avant de repasser le col, dernier arrêt dans la Main Street de Takaka, grosse bourgade de la baie. Il y a encore toute une communauté hippie qui réside dans cette région. De nombreux artistes y vivent et nous visitons Art Bank, une ancienne banque reconvertie en galerie d’Art. De l’autre côté du col, une petite route nous conduit finalement à Kaiteriteri, un village situé sur les rives de la Tasman Bay qui marque la porte d’entrée du Parc national Abel Tasman. Installation dans nos bungalows dominant la baie de Kaiteriteri.

Transfert : 7h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 2h
Dénivelé : +150 m
Dénivelé : -150 m

J17 : Bateau et rando > Abel Tasman Coastal Track (journée non guidée)

Deuxième journée non guidée en raison du repos légal du chauffeur-guide. Abel Tasman est le plus petit parc national du pays mais il est l’un des plus visités. De nombreux randonneurs y viennent pour marcher sur l’Abel Tasman Coastal Track, une randonnée de 5 jours et 4 nuits à la base. Ce matin, nous partons en bateau-taxi pour remonter toute la côte jusqu’à Totaranui. Au passage, nous découvrons Split Apple Rock, la baie de Marahau, la côte sauvage et les différentes criques qui se terminent en plages de sable fin. Devant Tonga Island, nous observons des otaries à fourrure. Le bateau fait un crochet dans le fond de la baie d’Awaroa, et remonte plus ou moins loin en suivant un cours d’eau. C’est l’un des endroits les plus spectaculaires avec son banc de sable jaune doré et la forêt en second plan. Le bateau poursuit son retour vers le Sud et nous dépose à Bark Bay. De là, départ pour notre rando libre et non guidée sur un sentier qui va nous conduire à Anchorage Bay. Cette balade facile et balisée se fait au niveau de la mer avec des incursions dans la forêt. A 16h, retour en bateau-taxi (environ 3h de navigation sur la journée) pour Kaiteriteri.

Hébergement : Hôtel
Repas : B
Heures de marche : 3h/4h
Dénivelé : +100 m
Dénivelé : -100 m
1/ Bien que cette journée soit non guidée par votre accompagnateur francophone, les deux trajets en bateau-taxi sont bien entendu réservés pour le groupe.
2/ La durée de cette marche est fonction de la marée. En effet, à marée haute, le sentier qui passe par le bord de mer entre Torrent Bay et Anchorage Bay est sous l’eau. Cela oblige un détour par l’intérieur des terres d’au moins 1 heure !

J18 : Kaiteriteri > Cape Foulwind > Punakaiki (Parc national de Paparoa)

Ce matin, nous poursuivons notre périple et rejoignons la côte Ouest de l’île du Sud. Par une petite route bucolique, nous longeons la Buller Gorge, une rivière localement célèbre pour ses descentes en raft et en canoë. Progressivement, commencent à apparaître les contreforts des Alpes du Sud. Juste avant Westport, nous obliquons vers le Cape Foulwind. Nommé ainsi par James Cook (Cap du Vent Furieux), suite à la forte tempête qu'il essuya quand son bateau Endeavour y fit escale en 1770, cette pointe rocheuse est habitée toute l'année par une grande colonie d'otaries à fourrure. Poursuite sur Punakaiki, au cœur du Parc national de Paparoa. La dernière partie de la route, entre Tiromoana et Punakaiki est particulièrement esthétique ! Sur ce littoral sauvage, la végétation est très dense avec entre autres de superbes nikaus, ces palmiers endémiques à la Nouvelle Zélande, qui ont la particularité d’être l’espèce la plus australe du monde. Une fois arrivés à Punakaiki, balade le long d’impressionnantes falaises dominant la mer, au milieu des Pancake Rocks, étonnantes formations calcaires de "crêpes empilées" sculptées par le vent, la pluie et l’océan. A marée haute, l’eau s’engouffre dans les anfractuosités et jaillit violemment par certaines cavités, générant des geysers maritimes verticaux. Installation dans une ou plusieurs maisons, dans un cadre sauvage et proche de la mer. Dîner dans l’ambiance typique d’une taverne fréquentée par des Kiwis, amateurs de bière et de sports retransmis à la télévision !

Transfert : 4h30
Hébergement : Maisons
Repas : BLD
Heures de marche : 2h
Dénivelé : +100 m
Dénivelé : -100 m

J19 : Punakaiki > Hokitika > Ross > Fox Glacier

Nous poursuivons notre trajet le long de la côte Ouest… les Alpes du Sud commencent à faire leur apparition. Après avoir traversé Greymouth, la plus grande bourgade de la région, arrêt à Hokitika, capitale du jade en Nouvelle Zélande. La pierre de jade a une place primordiale dans la culture maorie. Ils utilisaient cette pierre verte semi-précieuse pour confectionner outils, armes et autres bijoux. Léger détour pour se rendre à Hokitika Gorge, où se trouve une rivière d’un bleu éclatant et pause pique-nique à Ross, village jadis florissant qui abrite d’anciennes mines d’or. Dans l’après-midi, nous arrivons dans le Parc national de Westland, magnifique région où les glaciers se jettent quasiment dans la mer ! Nous traversons le village de Franz Josef (nous y reviendrons demain) et poursuivons jusqu’à Fox Glacier, un autre village qui ne vit lui aussi que grâce aux touristes qui passent ! Installation dans un des motels du village. Un court transfert nous conduit vers le lac Matheson. Balade facile d’une heure, en empruntant un sentier qui fait le tour de ce lac. Si le ciel est dégagé, nous pouvons admirer les reflets dans le lac des sommets qui dominent les lieux, le Mont Tasman (3497 m) et le Mont Cook (3754 m).

Transfert : 3h30
Hébergement : Motel
Repas : BLD
Heures de marche : 1h
Dénivelé : +100 m
Dénivelé : -100 m
Si la météo le permet, il est possible de prévoir un survol en hélicoptère de 30 minutes (soit le J19 en fin de journée, soit le J20 matin), d’où vous apercevrez la partie ouest du Mt Cook. Option payante, à régler sur place : 300 NZD (190 € environ).

J20 : Marche a/r > Roberts Point (Parc national de Westland)

Après un court trajet en minibus, une belle randonnée jusqu’au glacier de Franz Josef est au programme de cette journée. Le chemin, facile au départ, remonte la rive gauche de la rivière Waiho. Nous passons quelques ponts suspendus puis empruntons un sentier plus raide à travers une forêt luxuriante. Qualifié de "tramping" par les Néo-zélandais, la progression n’est pas toujours facile : racines, pierres instables et dalles rocheuses parfois glissantes nécessitent une certaine vigilance ! Nous atteignons enfin Roberts Point, mirador surplombant l’un des grands glaciers dévalant du Mont Cook (3754 m). Situé à 300 mètres au-dessus du niveau de la mer de Tasman, le glacier Franz Josef n’est qu’à seulement 19 km du littoral. Sa particularité est de connaître des périodes pendant lesquelles il progresse, au moment même où la majorité des glaciers dans le monde reculent… Retour par le même chemin avant de rejoindre à nouveau Fox Glacier en fin de journée

Transfert : 1h30
Hébergement : Motel
Repas : BLD
Heures de marche : 5h/6h
Dénivelé : +520 m
Dénivelé : -520 m

J21 : Fox Glacier > Wanaka, rando > Diamond Lake

Aujourd’hui, nous quittons les glaciers pour les landes d’altitude et la région des grands lacs autour de Wanaka. La première partie de la route est côtière avec de jolies plages et une végétation généreuse. Stop à Haast, dans le motel historique où l’ambiance rappelle un peu "Bagdad Café" ! Avant de grimper au Haast Pass, nous nous enfonçons dans une forêt pluviale de toute beauté.  Après ce col, nous arrivons dans une zone de landes avec les lacs Hawea et Wanaka aux couleurs si particulières, et les montagnes du Parc national de Mt Aspiring en toile de fond. Dans l’après-midi, nous marchons jusqu’au promontoire qui domine le Diamond Lake, juste à la sortie de Wanaka. Dans l’après-midi, court trajet pour atteindre le point de départ d’une belle rando sans difficulté, menant d’abord au Diamond Lake. Le sentier se poursuit jusqu’au sommet de Rocky Mountain surplombant les nombreux bras du lac Wanaka. Cette petite ascension offre une vue extraordinaire à 360 degrés sur la région. Descente par un autre chemin et retour sur la ville de Wanaka. Installation dans des appartements agréables où nous nous partageons les chambres.

Transfert : 5h
Hébergement : Appartements
Repas : BLD
Heures de marche : 3h/4h
Dénivelé : +450 m
Dénivelé : -450 m

J22 : Rando a/r > vallée de Rob Roy (Parc national Mont Aspiring)

Après le petit-déjeuner, nous rejoignons, par une route puis une piste, l’immense Parc national du Mont Aspiring, situé à l’ouest du lac Wanaka. Empruntant un grand pont suspendu, la randonnée débute en bordure de rivière et se poursuit à travers la forêt. C’est une classique de la région, car facilement accessible et l’on est récompensé par de très beaux paysages ! Progressivement, au rythme d’éclaircies dans la canopée, nous arrivons dans un cirque dominé par des glaciers suspendus et les montagnes de l’Aspiring. Pique-nique face à ce beau paysage en compagnie des kea, ces fameux perroquets de montagne endémiques à la Nouvelle Zélande et considérés par les scientifiques comme l’oiseau le plus intelligent au monde. Descente par le même sentier et retour sur Wanaka en véhicule. Fin d’après-midi à la découverte de cette petite ville, à l’ambiance particulièrement tranquille !

Transfert : 2h30
Hébergement : Appartements
Repas : BLD
Heures de marche : 4h
Dénivelé : +410 m
Dénivelé : -410 m

J23 : Wanaka > Queenstown > Te Anau

Ce matin, pour rejoindre Queenstown, nous roulons sur la route la plus élevée du pays à travers les Crown Ranges d’où nous avons une vue époustouflante sur Queenstown, le lac Wakatipu et les montagnes Remarkables. Nous faisons une pause à Arrowtown, ancien village minier qui a gardé son cachet d’époque. Nous découvrons à la fois de beaux édifices sur la rue principale ainsi que les vestiges des anciens mineurs chinois ayant remplacé les Européens... Queenstown est la capitale mondiale des activités de plein air. Nous y faisons un arrêt de quelques heures, pour nous imprégner de l’ambiance et faire quelques photos du lac Wakatipu et des montagnes Remarkables. Pendant ce temps libre, nous conseillons la montée en téléphérique menant au belvédère de Bob’s Peak (option à régler sur place). Dans l’après-midi, nous partons pour Te Anau et la région de Fiordland, en longeant au départ le lac Wakatipu. La route qui surplombe le lac est particulièrement belle. La petite ville de Te Anau est bâtie à l’extrémité sud du lac éponyme. Installation dans un petit hôtel (de type B&B). Petite balade à pied le soir, le long du lac, pour aller dîner dans le centre-ville, un bien grand mot pour désigner l’unique rue commerçante de Te Anau !

Transfert : 3h30
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J24 : Te Anau > Lac Manapouri, croisière sur le Doubtful Sound, avec nuit à bord (journée non guidée)

Troisième et dernière journée non guidée en raison du repos légal du chauffeur-guide. Ce matin, nous pouvons faire la grasse matinée puisque notre bateau ne part qu'en fin de matinée... Au programme du jour, une croisière sur le grandiose Doubtful Sound, un fjord beaucoup moins connu que le célèbre Milford Sound et pourtant 3 fois plus grand (40 km de long) et plus profond ! Pour se rendre dans cette zone reculée du Parc national de Fiordland, il n’y a pas d’accès direct par la route. Nous devons d’abord prendre un premier bateau pour traverser le lac Manapouri. Le long d’une piste, un bus permet ensuite de traverser le col de Wilmot Pass, belvédère offrant une vue exceptionnelle sur le Doubtful Sound en contrebas. De là, embarquement à bord de notre bateau à Deep Cove, situé à l’extrémité du fjord. Au fil de l’eau, nous remontons progressivement le Doubtful Sound jusqu’à son débouché sur la mer de Tasman. Les ambiances sont superbes ; nous découvrons successivement les luxuriantes forêts primaires, de belles cascades, des à-pics vertigineux…et sans doute toute une faune marine peuplant les lieux : dauphins, otaries à fourrure et parfois manchots Gorfou. En fin de journée, alors que le bateau jette l’ancre dans une baie abritée, nous avons la possibilité d’explorer le rivage en petit bateau ou en kayak de mer... Les plus courageux pourront même se baigner. La journée se termine par un dîner buffet avant de rejoindre nos cabines pour la nuit à bord.

Transfert : 1h
Hébergement : Nuit à bord (cabines quadruples, avec WC et douches à partager)
Repas : BLD
1/ Bien que cette journée soit non guidée par votre accompagnateur francophone, cette croisière est bien entendu réservée pour le groupe et guidée en anglais par les membres de l'équipage.
2/ La météo dans les Fiordland est très aléatoire et généralement humide, avec plus de 200 jours de pluie par an... Ceci dit, même par temps pluvieux, l’ambiance dans ce fjord est inoubliable avec des centaines de cascades éphémères s’écoulant des falaises.
Par ailleurs, cette croisière avec nuit à bord multiplie par 2 les chances d’avoir un temps dégagé (J24 après-midi ou J25 matin).
3/ Pour cette nuit à bord, on ne prendra que le strict nécessaire dans son sac à dos.

J25 : Doubtful Sound > Lac Manapouri > Côte des Catlins

Réveil en douceur dans la quiétude du fjord. Alors que le jour se lève, nous prenons pleinement conscience d’être aux premières loges de l’un des plus beaux sites naturels de la planète, classé Patrimoine mondial par l’Unesco. Selon la légende maorie, les fjords ont été créés par un personnage divin qui arriva en brandissant une hache magique, tout en prononçant des incantations. Au fur et à mesure qu’il ouvrit la Terre, la mer s’y engouffra. Nous prenons le petit-déjeuner à bord puis retournons jusqu’au débarcadère à Deep Cove où la croisière se termine vers du 10h du matin. Il nous faut alors faire tout le trajet à l’envers jusqu’au lac Manapouri pour rejoindre notre chauffeur-guide et notre minibus que nous avions quitté la veille ! De là, cap vers l’extrême sud de la Nouvelle Zélande, à la découverte d’une région côtière méconnue qui s’étend de Waipapa Point à Nugget Point. Nous visitons plusieurs endroits magnifiques le long de cette côte ventée nommée Catlins : hautes falaises, belles plages, chutes d’eau, forêt pétrifiée… C’est ici que se prête le mieux l’observation à l’état sauvage des otaries à fourrure, lions de mer, éléphants de mer et ponctuellement baleines et dauphins d’Hector (plus petits dauphins du monde)... bien entendu sans aucune garantie ! L’extrême sud de la Nouvelle Zélande est une région rurale connue également pour ses élevages importants de moutons. En fin de journée, installation dans un motel pour la nuit.

Transfert : 4h/5h
Hébergement : Motel
Repas : BLD
Heures de marche : 1h

J26 : Côte des Catlins > Dunedin, rando a/r > Tunnel Beach

Ce matin, nous continuons notre exploration de ce littoral déchiqueté des Catlins avec d’autres points d’intérêts sur la route et sans doute des opportunités pour observer une nouvelle fois otaries à fourrure, lions de mer et oiseaux marins. Alors que les lions de mer massifs (jusqu’à 500 kg pour un mâle) apprécient les plages de sable, les otaries à fourrure (jusqu’à 150 kg pour un mâle) ont une préférence pour les côtes rocheuses... Le phare de Nugget Point marque notre dernière pause de la région avant de rejoindre dans l’après-midi, la ville historique de Dunedin, fier de son héritage écossais. Dans l’après-midi, après un court trajet à proximité de la ville, balade sur un sentier court mais raide pour atteindre la splendide plage de Tunnel Beach. Nous découvrons dans ce secteur une portion de côte particulièrement esthétique. Au pied de grandes falaises de grès battues par les vagues, une petite anse sablonneuse est accessible par un astucieux tunnel creusé dans la roche. Après une baignade fort agréable, nous retournons sur Dunedin et découvrons à pied le centre de cette ville universitaire avec son patrimoine et son architecture victorienne uniques en Nouvelle Zélande. Sa superbe gare ferroviaire et la place Octagon en sont les incontournables. Installation dans un motel de Dunedin pour deux nuits.

Transfert : 3h
Hébergement : Motel
Repas : BLD
Heures de marche : 2h

J27 : Dunedin > Péninsule d’Otago > Dunedin

Avant de partir à la découverte de la péninsule d’Otago, petit tour dans la Baldwin Street, qui a la réputation d’être la rue la plus pentue du monde ! Montée en minibus à Signal Hill, pour une vue dominante de la ville de Dunedin et de la péninsule d’Otago. Nous débutons la visite de la péninsule en suivant Highcliff Road pour arriver à l’aplomb de Sandfly Bay. L’approche de cette baie à pied est facile… car on dévale jusqu’à la plage, sur 200 mètres de dénivelé, dans des grandes dunes de sable fin. Sur cette plage il n’est pas rare (en étant silencieux et discrets) de croiser des pingouins aux yeux jaunes. Poursuite en minibus jusqu'à Sandymount où un très beau sentier nous conduit à The Chasm, un promontoire qui fait face à l’infini du Pacifique. En général le vent commence à se lever dans l’après-midi, et il est temps de se déplacer au bout de la péninsule pour visiter le centre d'observation des albatros. Armés de nos appareils photos, nous nous positionnons sur les terrasses aménagées qui font face à l’océan, pour admirer le vol incroyable de ces géants du ciel que sont les albatros. Retour à Dunedin en suivant la belle route sinueuse qui longe la baie d’Otago. Deuxième nuit à Dunedin.

Transfert : 2h
Hébergement : Motel
Repas : BLD
Heures de marche : 2h/3h
Dénivelé : +300 m
Dénivelé : -300 m

J28 : Dunedin > Moeraki > Village du Mont Cook, rando a/r > vallée de Hooker Glacier

Nous quittons ce matin Dunedin en remontant la côte Est jusqu’à la localité de Moeraki. Premier arrêt vers le phare de Katiki Point où il est possible d’observer avec un peu de chance des manchots aux yeux jaunes, espèce la plus menacée au monde, endémique à cette région de l’île du Sud. Même si leur présence n’est pas garantie, le site mérite le détour et nous pourrons observer aisément de nombreuses otaries toute proches. A proximité, nous passons par Moeraki Boulders, étonnantes formations rocheuses en forme de boules géantes posées sur la plage, à demi enterrées ou complètement sorties du sable. Pouvant atteindre jusqu’à deux mètres de diamètre, elles se sont formées en plusieurs millions d’années par accumulation de dépôts calcaires autour d’un noyau. Le site est particulièrement photogénique. Puis, nous quittons le littoral pour rejoindre à nouveau l’intérieur des terres et ses montagnes. Bientôt apparaît le lac Pukaki, aux teintes turquoise, avec les montagnes enneigées du Mont Cook en second plan… nous sommes dans un environnement à couper le souffle ! Dans l'après-midi, nous arrivons au village du Mont Cook. Nous sommes dans le Parc national de Aoraki / Mt Cook qui fut le terrain d’entraînement de Sir Ed Hillary avant son ascension de l’Everest. Le nom maori Aoraki a récemment été ajouté à celui de Mt Cook, il signifie le perceur de nuage. Depuis notre arrivée dans la zone des glaciers de l'île du Sud, nous avons découvert quatre parcs nationaux : Westland, Aspiring, Fiordland et Aoraki / Mt Cook formant Te Wahipounamu, une des plus grosses zones mondiales classées au Patrimoine mondial de l’Unesco. Départ immédiat pour la randonnée qui va nous conduire dans la vallée de Hooker Glacier. Nous passons sur trois ponts suspendus, avec la grande face du Mt Cook devant nos yeux, pour arriver jusqu’au Hooker Glacier Lake. La randonnée ne présente pas de difficulté particulière. Nous empruntons le même trajet pour le retour. Installation dans un motel pour deux nuits.

Transfert : 4h
Hébergement : Motel
Repas : BLD
Heures de marche : 3h
Dénivelé : +280 m
Dénivelé : -280 m

J29 : Rando a/r > Mueller Hut (1800 m)

Notre randonnée du jour débute à 800 m d’altitude, en direction de Mueller Hut. La première partie jusqu’aux petits lacs de Sealy Tarns utilise un très bon sentier (beaucoup d’escaliers) au milieu d’une végétation arbustive exubérante. La suite de l’itinéraire est moins balisée et nécessite une attention plus poussée. Juste avant d’arriver au refuge de Mueller Hut, nous devons traverser une zone de gros blocs où il convient d’être encore plus prudent ! La vue depuis ce refuge est absolument fantastique. Les séracs qui se décrochent de la face raide du Mt Sefton font un bruit assourdissant lorsqu’ils se fracassent mille mètres plus bas. Le Mt Cook domine le massif avec ses arêtes élancées. Retour au parking en suivant le même chemin. En fin de journée, il est possible de passer quelques heures dans le musée dédié au Mt Cook et à Sir Hillary. Des expositions mais surtout des films documentaires retracent les aventures qui tournent autour des ascensions dans ce massif et en Himalaya (entrée non comprise, à payer sur place).

Transfert : 0h15
Hébergement : Motel
Repas : BLD
Heures de marche : 7h
Dénivelé : +1000 m
Dénivelé : -1000 m

J30 : Mt Cook > Tekapo > Christchurch

Nous longeons de nouveau la rive ouest du lac Pukaki et après un dernier coup d’œil sur les glaciers étincelants des Alpes du Sud, route pour la ville de Christchurch en passant par Tekapo et le Mont John. Ce promontoire sur les montagnes environnantes et sur le lac Tekapo en contrebas, abrite par ailleurs un observatoire astronomique. En traversant les grandes plaines de Canterbury, nous arrivons à Christchurch dans le courant de l’après-midi. Installation dans un motel du centre, découverte à pied de la plus grande ville de l’île du Sud qui se remet doucement du tremblement de terre dévastateur de février 2011. De nombreux édifices rappellent son riche passé colonial. Nous pouvons cependant profiter de Hagley Park et son jardin botanique ainsi que du Re Start Mall, premier centre commercial au monde dont les magasins et cafés sont installés dans des containers colorés, afin de relancer l’économie de cette ville dans la bonne humeur… vous comprendrez l’abnégation des kiwis et leur positivisme ! Dernière soirée en Nouvelle Zélande. Après le dîner, nous faisons nos adieux à notre accompagnateur francophone.

Transfert : 5h
Hébergement : Motel
Repas : BLD
Depuis le village du Mont Cook ou celui de Tekapo, si la météo le permet, il est également possible de prévoir un très beau survol des Alpes du Sud en hélicoptère de 30 minutes (option payante 300 NZD soit environ 190 €, à régler sur place) ou un survol en petit avion de 50 minutes.

J31 : Christchurch, vol de retour

Transfert matinal (avec un chauffeur anglophone) jusqu’à l’aéroport et vol domestique pour Auckland suivi du vol international retour. 

Repas : B

J32 : Arrivée à Paris

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.