Du lac Namtso à l'Everest
Tibet, Chine TB 701 Randonnée

Randonnées, monastères et villages du Tibet central, camp de base de l'Everest

20 jours - 10 jours de marche 4 à 12 pers. Modéré 7/20 Voir les avis voyageurs
Carte 1 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire asie
  • Dates et prix asie
  • Infos pratiques asie

Ce circuit est sans doute l’un des plus beaux qui puisse être réalisé sur le Toit du Monde ! Entre les lacs Namtso et Yamdrok, il alterne belles randonnées à la journée et visite des monastères et villages du Tibet central, parfois moins connus. Un final en apothéose au camp de base de l’Everest et des vues uniques sur les faces Nord des plus hauts sommets de la terre concluent ce voyage exceptionnel.

Points forts

• Des balades quotidiennes sous forme de kora et de randos nature
• Les contrastes entre nature sauvage d’altitude, villages reculés et monastères ancestraux
• Une équipe exclusivement tibétaine, permettant de vraies rencontres
• Une découverte approfondie du Tibet central.

Les plus Tirawa

• Un voyage en pension complète
• Toutes les entrées des sites visités incluses.

Niveau

Modéré 7/20 Voir le tableau des niveaux  Une succession de balades à la journée de 1 à 4 h par jour. Deux nuits sous tente ! Quelques longs trajets routiers.

J1 : Vol au départ de Paris.

J2 : Pékin.

Arrivée à Pékin. Formalités de police et accueil par notre guide francophone chinois. Installation à notre hôtel situé non loin du centre historique. Selon l'heure d'arrivée du vol petite balade sur la place Tien An Men puis vers le nouveau centre piétonnier du centre ville.

Transfert : 1h
Hébergement : Hôtel Penta ou équivalent
Repas : D

J3 : Pékin et vol pour Xining (2260 m).

Visite de Pékin avec le Temple du ciel et la Cité Interdite. En soirée, nous rejoignons l’aéroport pour prendre le vol pour Xining. Installation à l’hôtel.

Transfert : 2h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J4 : Visite du Kumbum et train pour Lhassa.

Matinée consacrée à la visite du monastère de Kumbum. Situé à 30 kilomètres de Xining, ce monastère est niché dans une cuvette boisée, au pied des collines. Construit en 1473 sur le lieu de naissance de Tsong Khapa, il abrite, selon la légende, un arbre miraculeux, produisant chaque année des feuilles sur lesquelles est inscrite la lettre tibétaine Om. Retour à Xining. Nous rejoignons la gare pour embarquer à bord du train Xining-Lhassa (départ soit vers 15h, soit vers 19h). Si nous prenons le train de 19h (l’horaire n’étant connu qu’une semaine avant le départ), nous avons dans ce cas le temps de visiter le temple Tao situé dans les roches surplombant la ville de Xining ! Embarquement dans le train en première classe. Le trajet dure environ 24 heures ; l’altitude maximale atteinte dépasse les 5000 mètres. Le train n’est pas pressurisé mais, avec l’altitude, des systèmes automatiques libèrent de l’oxygène dans les cabines. Traversée de paysages grandioses aux couleurs irréelles. Les rencontres à bord sont souvent intéressantes, en particulier dans la voiture restaurant.

Transfert : 24h
Hébergement : Train (couchettes molles)
Repas : BLD

J5 : Lhassa (3650 m).

Arrivée à Lhassa dans l'après-midi. Direction le centre-ville, installation à l’hôtel et, selon l’horaire, premier tour dans la vieille ville et sur le Barkhor. Nuit à Lhassa.

Transfert : 30 mn
Hébergement : Hôtel Gang Gyen ou équivalent
Repas : BLD

J6 : Lhassa ; Potala et monastère de Sera.

Visite du Potala le matin ou l’après-midi (selon les réservations). Découverte de la succession de chapelles, appartements privés ou chortens commémoratifs des différents Dalaï-Lamas. Descente vers l’ancien village de Shöl qui se blottissait sous l’imposante façade du Potala. Déambulation sur la grande esplanade à « la chinoise », qui permet de prendre quelques beaux clichés du Potala. Déjeuner en ville et visite du monastère de Sera, célèbre pour les joutes oratoires auxquelles se livrent les jeunes novices du collège de logique. Construit à partir de 1420, cet ensemble a hébergé jusqu’à 6000 moines, c’est un véritable village, abritant monastères, habitations des moines, collèges tantriques.

Transfert : 1h
Hébergement : Hôtel Gang Gyen ou équivalent
Repas : BLD

J7 : Lhassa : Jokhang, Drépung et Néchung.

Visite du Jokhang dont la construction est attribuée, selon la légende, au roi Songtsen Gampo (VIIe siècle). Découverte de la célèbre statue du Jowo, le Bouddha historique. Montée sur les terrasses du bâtiment pour un panorama exceptionnel sur Lhassa et le Potala. Repas en ville avant un petit trajet vers le monastère de Drépung, véritable ville avec ses innombrables temples, magasins, dépendances. Cette cité a abrité jusqu’à 7700 moines et ses Guéshés (docteurs en théologie) étaient parmi les plus érudits du Tibet. Après cette visite, petit stop au temple de Néchung, situé en contrebas, qui était la résidence de l’oracle d’Etat. C’est un lieu tout à fait particulier. Jadis se mêlaient magie, rites prébouddhiques, exorcisme et mystères. De nombreux pèlerins s’y pressent encore pour rendre hommage aux différentes statues et reliques.

Transfert : 2h
Hébergement : Hôtel Gang Gyen ou équivalent
Repas : BLD

J8 : Lhassa, Ganden (4200m), Drigung Till (4200m).

Cap vers Ganden. En route, nous visitons le Drak Yerpa et ses anciennes grottes de méditation où ont séjourné Guru Rimpoche, Atisha, le Dalaï-Lama et plus particulièrement le grand roi Tsongtsen Gampo, avant la construction du Jokang. Continuation jusqu'à Ganden, qui fut une des premières universités monastiques du Tibet, fondée en 1409 par Tsong Khapa (créateur de l'ordre gelugpa). Vaste panorama sur la vallée de la Kyi-Chu. Montée à pied jusqu’à un petit col situé vers 4400 m puis un petit sommet à 4450 m ; vues magnifiques depuis les crêtes couvertes d’une multitude de drapeaux à prières. Continuation vers le nord-est pour rejoindre un lac de barrage puis le village de Drigung Till, où nous installons le camp sur les bords de la rivière… Nous montons jusqu’au monastère qui surplombe de plus de 200 m la plaine cultivée.

Transfert : 4h
Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 2h
Dénivelé : +100 m
Dénivelé : -100 m

J9 : Drigung Till, Lac Namtso presqu'île de Tashi Dorje (4740 m).

Montée et visite du monastère Kagyupa, fondé en 1175 par Drigung Kyobpa Jigten Gonpo et reconstruit au début des années 1980. Le site est connu pour son cimetière céleste. De retour au lac de barrage de Meldro, nous empruntons une belle route de montagne qui se faufile de gorges en cols et d’alpages en villages jusqu’à la chaîne des Nyengchen Tangla (7088 m), que nous franchissons par le col du Lhachen La (5140 m). Magnifique vue sur les eaux turquoise du lac Namtso. Arrivés sur les rives du lac, nous installons le camp. Balade sur la presqu'île de Tashi Dorje pour profiter au mieux de l'atmosphère mystique du lieu : ermitages creusés dans la roche, ferveur des pèlerins, beauté des lumières changeantes, drapeaux à prières claquant au vent… Les pèlerins psalmodient et mesurent le tour du lac de leurs corps, les moulins à prières tournent à la force du poignet, l’ambiance est à la fois incroyable et prenante… La presqu'île est également une réserve ornithologique avec de nombreux oiseaux parfois extrêmement rares. C’est un lieu d’exception pour les photographes !

Transfert : 5h
Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 2h
Dénivelé : +100 m
Dénivelé : -100 m

J10 : Route Lhassa (3650 m) via le monastère de Tsurphu (4510 m).

Nous repassons le col du Lhachen La (5140 m) et empruntons à nouveau, vers le Sud, la route 109. Quarante minutes avant Lhassa nous bifurquons pour rejoindre le village de Gurum qui abrite, dans un cadre idéal, le monastère Karmapa de Tsurphu. Fondé en 1189, ce dernier a hébergé jusqu’à 1000 moines. Encore 1heure de route et nous arrivons à Lhassa ! Installation à l’hôtel, et fin d’après-midi libre pour profiter du Barkhor, des pèlerins et de l’ambiance de cette place étonnante d’animation locale...

Transfert : 5h
Hébergement : Hôtel Gang Gyen ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 1h

J11 : Lhassa, Samyé (3580 m), Tsethang (3570 m).

Départ en direction de Gonkhar. Nous rejoignons ensuite Samyé, fameux monastère nyingmapa datant du 8ème siècle. Construit en forme de mandala, il est connu comme étant le premier monastère bouddhiste érigé au Tibet. Nous visitons notamment l’Ütse, principale chapelle s’élevant au centre du mandala. Balade facile d’environ deux heures en aller-retour pour grimper sur le Hepo Ri, l’une des quatre montagnes sacrées du Tibet. De ce petit sommet, nous avons un beau panorama sur Samyé et les environs. Un court trajet nous permet de rejoindre Tsethang où nous visitons le Yumbulakhang, site où s’élevait la plus ancienne forteresse du Tibet (l’actuel bâtiment est une reconstruction à l'identique de 1982). L’histoire de ce lieu remonte au mythique roi Nyatri Tsenpo, la vallée du Yarlung étant considérée comme le berceau de la civilisation tibétaine. Nuit à Tsethang.

Transfert : 3h30
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 2/3h
Dénivelé : +120 m
Dénivelé : -120 m

J12 : Lac Yamdrok, Samding, Gyantse (4020 m).

Ce matin, découverte du monastère de Trandruk. C'est l’un des quatre très anciens temples du 7ème siècle, dont la construction fut ordonnée par le roi Songtsen Gampo. Ce bâtiment fait partie du réseau géomantique des 12 temples destinés à neutraliser la démone qui vivait allongée sur le sol tibétain avant l’arrivée du bouddhisme (selon ces croyances, le Jokhang perce le cœur de la démone et celui de Trandruk lui pique l'épaule gauche). Les rois passaient l'hiver ici et l'été au Yumbulakang. Aujourd’hui, environ 80 moines vivent à Trandruk. Au 1er étage, une magnifique thangka dédiée à Tara est constituée de 29000 perles, 1997 coraux et 185 turquoises. A sa gauche, une autre thangka, brodée par la princesse Wencheng il y a 1300 ans ! Nous prenons la route en direction du Kamba La (4750 m) pour redescendre vers les eaux turquoise du Yamdrok Tso « le lac scorpion » ! Nous le suivons jusqu’à Samding que nous visitons. Puis route pour le Karo La (5040 m) qui est marqué par une multitude de drapeaux de prières ; les glaciers du Nojin Kangsang plongent en de multiples barres de séracs et descendent quasiment jusque sur la route. Le ruban d’asphalte continue de se dérouler vers Gyantsé ! Ancienne place forte et carrefour commercial important, la forteresse était située sur la route du Sikkim et du Bhoutan.

Transfert : 6h30
Hébergement : Yeti Hôtel ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 1h

J13 : Visite Gyantsé, Shalu et Shigatsé (3930 m).

Découverte du célèbre Kumbum, grand chorten abritant soixante-treize chapelles et 108 portes, 108 étant un nombre sacré chez les tibétains. Petite balade dans l’enceinte des murs ocre qui délimitent l’ensemble monastique. Nous prendrons le temps de réaliser une kora avec les pèlerins qui défilent chaque jour en circumambulation. Traversée des ruelles de la vieille ville pour grimper jusqu’à la forteresse, d’où la vue sur le site est exceptionnelle. Nous quittons Gyantsé pour gagner Shalu, monastère où vécu Butön Rinchen Drup (1290-1364), grand érudit et historien ; découverte du monastère et de ses peintures aux influences népalaises et chinoises. Continuation pour Shigatsé et visite de l'immense cité monastique du Tashilumpo, siège des Panchen Lamas, avec ses temples aux impressionnants chortens et son immense salle d’assemblée. Nous marchons le long du lingkor, chemin sacré qui entoure le monastère, lieu privilégié pour croiser les pèlerins qui marquent leur passage par des drapeaux à prières et de multiples offrandes.

Transfert : 3h
Hébergement : Manasarovar ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 2h
Dénivelé : +120 m
Dénivelé : -120 m

J14 : Shigatsé, Phintsoling, Sakya (4340m).

Si la route est ouverte, nous effectuons un détour par le joli village de Phintsoling, érigé au bord de la rivière Tsangpo ; nous visitons son monastère, assez ancien. Puis, nous rejoignons la vallée de Sakya. Ici, le visiteur est frappé par la couleur des édifices (maisons villageoises ou temples) : les façades sont peintes en bleu gris, en hommage au protecteur Mahakala (le grand noir) spécialement vénéré en ces lieux. Balade autour de Sakya et visite du monastère et de son impressionnant hall d’assemblée (plus de 5700 m²) rempli de statues et de thangkas inestimables. A l’arrière de ce hall, une petite porte s’ouvre sur le Kunga Rawa, la fameuse bibliothèque de Sakya. 20 000 volumes, de toutes formes et de tous âges s’entassent le long d’un des murs. Nuit au village.

Transfert : 4h
Hébergement : Hôtel Manasarovar ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 1h

J15 : Shegar, Pang La (5200m), Rongbuk (4900m).

Ce matin, nous partons directement en direction du Chomolungma (Everest) via le Gyatso La (5240 m) marqué par une multitude de drapeaux à prières. Poursuite vers Shegar. A la sortie du village, la route monte à l’assaut du Pang La à 5200 mètres. Depuis le col, le panorama est unique par beau temps : l’horizon est barré par une succession de sommets de plus de 8000 mètres : Makalu, Lhotse, Everest, Cho Oyu et Shishapangma. Descente en épingles jusqu’à Tashi Dzong et poursuite vers Rongbuk. Au détour d’un virage, à quelques kilomètres de l’arrivée, la gigantesque face Nord de l’Everest, haute de près de 4000 mètres, occupe tout l’horizon. Installation dans un lodge très rustique à Rongbuk.

Transfert : 4h30
Hébergement : Lodge simple
Repas : BLD

J16 : Aller-retour au Camp de base de l’Everest, retour à Shigatsé (3930 m).

Départ du lodge lorsque le soleil commence à briller dans la vallée (il fait froid !). La marche est facile, avec pour horizon l’immense face enneigée de l’Everest. Nous atteignons le camp de base avec le soleil levant, instants magiques !!! Retour à Rongbuk en véhicule. Nous reprenons la route pour Shegar où nous stoppons pour le repas. Continuation jusqu’à Shigatsé pour une dernière nuit sur le plateau tibétain.

Transfert : 6h
Hébergement : Hôtel Manasarovar ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 2h

J17 : Vol de Shigatsé à Chengdu (500 m).

Vol du matin depuis l’aéroport de Shigatsé, soumis aux aléas météo. Arrivée à Chengdu, la capitale du Sichuan, pour la mi-journée. Transfert pour l’hôtel situé dans un vieux quartier du centre-ville, installation puis repas en ville et première découverte de cette cité qui compte plus de 14.5 millions d’habitants. Soirée en ville et nuit à l’hôtel.

Transfert : 3h
Hébergement : Hôtel Old Chengdu Club ou équivalent
Repas : BLD
(En cas d’annulation du vol de Shigatsé, nous roulerons certainement vers Gonkhar, l’aéroport de Lhassa afin de prendre un vol le jour même ou le lendemain).

J18 : Chengdu.

Journée de découverte de cette ville aux multiples facettes avec au programme : le temple de Manjushri (situé à quelques mètres de l’hôtel) et le nouveau centre-ville hypermoderne qui contraste avec les vieux quartiers ! Fin de journée et dîner dans les rues piétonnes de Kuanzhai. Retour à l’hôtel.

Transfert : 2h
Hébergement : Hôtel Old Chengdu Club ou équivalent
Repas : BLD
Cette journée sert également de « jour de sécurité » en cas d’annulation du vol au départ de Shigatsé !

J19 : Chengdu et vol de retour vers l’Europe.

Poursuite de la découverte de Chengdu. Visite du parc national où sont élevés les pandas géants avec une jolie balade au cœur des bambous. L’occasion unique de découvrir ces animaux forts sympathiques, aux allures nonchalantes, parfois presque humains dans leurs postures. Repas de midi. Puis, découverte des jardins et maisons de thé situés au cœur de parcs arborés où de nombreux Chinois pratiquent la danse ou le taï chi. En fin d’après-midi, retour à l’hôtel pour une dernière douche, (nous gardons 1 chambre pour 4 personnes) et un dîner léger avant de rejoindre l’aéroport pour embarquer sur le vol retour vers la France.

Transfert : 3h
Hébergement : Hôtel de jour
Repas : BLD

J20 : Arrivée à Paris.

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.