Grande Traversée de la Kirghizie
Kirghizie KG 301 Trekking

Treks dans les chaînes des Tian Shan et Fergana, Lac Song Kul

23 jours - 18 jours de marche 4 à 12 pers. Soutenu 12/20 Voir les avis voyageurs
Carte 1 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire asie
  • Dates et prix asie
  • Infos pratiques asie

En 23 jours, ce voyage permet de découvrir les multiples facettes d'un pays très montagneux. Après un trek de cinq jours qui traverse la chaîne des Tian Shan et deux jours de découverte autour du célèbre lac Song Kul, cet itinéraire inédit passe d’un camp de nomades à un autre pour un trek de douze jours le long de la frontière chinoise, avec, en toile de fond, l’exceptionnelle chaîne glaciaire de Fergana.

Points forts

• Trois trekkings bien distincts, dont un trek exclusif dans la chaîne de Fergana
• Des rencontres avec les populations nomades, accueillantes et généreuses
• La découverte des 2 villes importantes du pays : Bishkek et Osh
• De grands espaces et des belles chaînes de montagnes glaciaires.

Les plus Tirawa

• Un voyage tout compris (pension complète, entrée des sites)
• Un accompagnateur français Tirawa.

Niveau

Soutenu 12/20 Voir le tableau des niveaux  18 jours de marche, en général sur sentiers bien tracés. Moyenne de 6 h de marche par jour (maxi 8h un jour). Pas de gros dénivelés et bonne acclimatation à l'altitude. Tenir compte d'orages qui peuvent éclater l'après-midi, rendant alors le rythme de marche plus soutenu momentanément. Nombreux gués à traverser, souvent à cheval.

J1 : Vol au départ de France.

J2 : Bishkek.

Arrivée à Bishkek. Après les formalités de douane et de police, direction (30 mn) le centre ville. Installation dans une guest house pour quelques heures de repos. Première découverte de la capitale qui regroupe environ 900 000 habitants. Au grés des déambulations, nous découvrons cette ville très boisée, avec la place de l'indépendance, le marché ou encore le musée d'histoire, le monument de la victoire... Diner en ville et retour à la guest house.

Transfert : 2h
Hébergement : Guest House
Repas : BLD
Heures de marche : 2h

J3 : Bishkek, canyon de Boom (1450 m), trek col du Pylône (2280 m), camp du Canyon (2150 m).

Lever matinal pour une longue journée ! Départ en minibus (2h / bonne route) jusqu’au canyon de Boom (1450 m). Nos muletiers nous attendent près d'une statue de léopard. Répartition des charges sur les chevaux et préparation du départ. La piste serpente dans une vallée étroite aux couleurs ocre. Après une grosse ferme, la piste grimpe vers un col sans nom précis mais que nous avons nommé "col rouge" avec nos amis kirghizes en raison de la couleur des roches. Une immense vallée que nous remonterons demain, part vers l’ouest. La piste s’arrête devant une dernière ferme à 1h de marche sous le col. Un sentier étroit descend vers un plateau suspendu. De part et d’autre de ce plateau, un ensemble de canyons rouges de toute beauté plonge dans la rivière. Sur une croupe étroite et raide, le sentier rejoint le fond du canyon. Camp à la confluence de deux rivières.

Transfert : 2h
Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 4h
Dénivelé : +830 m
Dénivelé : -510 m

J4 : Trek col des Kolkhozes (2420 m), camp de Touyok (2220 m).

Montée de la grande vallée aperçue la veille. D’abord large, avec beaucoup de végétation, elle se rétrécit peu à peu ; le sentier passe alors en balcon sur la rive droite. La dernière partie suit un canyon étroit jusqu’à déboucher sur une immense zone de pâturages. Des sommets glaciaires pointent le bout de leurs nez au-delà des yourtes de nomades installées pour l’été. Traversée de ces pâturages jusqu’à un col. Des anciens bâtiments (kolkhozes), plutôt abandonnés, sont encore visibles ça et là. Depuis la libéralisation du régime, les camps de yourtes sont de nouveau autorisés et comme ils sont nettement plus confortables, les paysans ont changé à nouveau de style de vie. Depuis le col, descente sur la vallée de Touyok. Installation du camp dans une prairie au milieu des vaches et des moutons. Un gros sommet glaciaire barre le haut de la vallée.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 7h
Dénivelé : +650 m
Dénivelé : -200 m

J5 : Trek col de Belboulak (2460 m), vallée de Chamsy, camp de la rivière (1760 m).

Un beau sentier balcon puis une ancienne piste conduisent au col de Belboulak. Grand panorama sur la suite de l’itinéraire : forêts de conifères, alpages et sommets glaciaires. Descente en suivant d’abord la piste puis un sentier jusqu’à un gué que l’on traverse, soit les pieds dans l’eau soit sur un cheval. Encore une heure de marche jusqu’au camp situé à côté de plusieurs yourtes.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 5h
Dénivelé : +260 m
Dénivelé : -700 m

J6 : Trek camp au pied du col de Chamsy (2980 m).

Remontée de la vallée principale en suivant une piste puis un sentier. Quelques petits gués à traverser les pieds dans l’eau. Des fermes et des campements de nomades ponctuent l’itinéraire. Le camp est installé au pied du col de Chamsy. En juillet, une véritable explosion florale colore cet alpage où le terrain n’est pas tout à fait plat ! Il faudra être rusé pour installer sa tente correctement !

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 6h
Dénivelé : +1220 m

J7 : Trek col de Chamsy (3570 m), plaine de Kochkor (2460 m). Transfert Kyzart.

Montée facile au milieu des fleurs. Bientôt, le sentier se redresse et des éboulis font leur apparition. Belles vues depuis le col, en direction des massifs qui dominent le lac Song Kul. Descente dans une vallée marquée qui se termine en canyon. Il faudra mettre les pieds dans l’eau plusieurs fois à la fin de la descente (sandales recommandées). A la fin du canyon, le sentier débouche dans une vaste plaine aride et balayée par les vents, la vallée de Kochkor. Nos véhicules nous attendent ici. Trajet de 1h30 pour le village de Kyzart. Hébergement chez l’habitant.

Transfert : 1h30
Hébergement : Chez l'habitant
Repas : BLD
Heures de marche : 5h30
Dénivelé : +540 m
Dénivelé : -1060 m

J8 : Trek col de Tuz Achou (3230 m), rive nord du lac Song Kul (3010 m), rive sud du lac.

30 mn suffisent pour rejoindre le départ du sentier vers 2480 m. Montée facile dans les alpages jusqu’au col de Tuz Achou. Panorama unique sur le lac Song Kul, l’un des joyaux de la Kirghizie. Descente facile, avec, en point de mire, les nombreux campements de nomades qui se répartissent tout autour du lac. Près du lac, nos véhicules nous rejoignent. Transfert d' 2h30 pour gagner la rive sud. Installation dans un camp de yourtes pour la nuit.

Transfert : 3h
Hébergement : Camp de Yourtes
Repas : BLD
Heures de marche : 5h
Dénivelé : +750 m
Dénivelé : -220 m

J9 : Balade sur les crêtes. Naryn.

Afin de profiter de la sérénité du lieu, balade matinale sur les crêtes sud qui dominent le lac. Sans but précis, la balade peut suivre les troupeaux poussés par les bergers à cheval ; on peut aussi observer l’activité de la vaste plaine depuis un promontoire. Après le déjeuner pris dans la yourte, piste pour la petite ville de Naryn. 3h de route. Beaux paysages ; route parfois impressionnante spécialement après le col de Teskeï-Torpok (3130 m) et ses 32 "perroquets" (lacets en langage local !) pour descendre dans la vallée de Korgo. Installation dans une guest house à Naryn.

Transfert : 3h
Hébergement : Guest House
Repas : BLD
Heures de marche : 2h30
Dénivelé : +400 m
Dénivelé : -400 m

J10 : Naryn, vallée d’Itchké (3090 m). Trek col 3430 m, Tash Rabat (3060 m).

Il faut suivre la grande route “internationale” qui mène au Torugart Pass et en Chine. Cette route est l’un des axes vitaux pour le ravitaillement de la Kirghizie. Après environ 2h de bitume, les véhicules quittent cette route et remontent dans la vallée d’Itchké par une piste. Changement total de décor. Petit repas et marche en direction d’un col facile qui culmine à 3500 m. Descente soutenue vers le caravane-sérail de Tash Rabat. Installation dans un camp de yourtes. Nos véhicules ont fait le tour depuis la vallée d’Itchké et viennent nous déposer matériel et vivres pour la suite du parcours. Nous rencontrerons aussi ce soir l’équipe de muletiers qui va nous suivre pendant les 12 jours du trek.

Transfert : 3h30
Hébergement : Camp de Yourtes
Repas : BLD
Heures de marche : 4h
Dénivelé : +360 m
Dénivelé : -390 m

J11 : Trek col de Tash Rabat (4020 m), rives du lac de Tchatyr Koul, vallée de Karataï (3570 m).

Les muletiers doivent trouver leurs marques pour ce premier jour d’un long trek. Remontée de la vallée, dans une ambiance austère. Cette vallée principale se divise bientôt en une multitude de vallons. Montée régulière puis raide sur la fin au col de Tash Rabat qui culmine à près de 4000 m. L’acclimatation est maintenant parfaite ! Descente très raide dans des éboulis puis dans des prairies. On rejoint les rives du lac Tchatyr Koul. Cap au sud ouest jusqu’à l’aplomb de la vallée de Karataï. Installation du camp dans cette vallée, à côté d’un joli torrent. De nombreux yaks paissent dans le secteur.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 6h
Dénivelé : +1000 m
Dénivelé : -490 m

J12 : Trek col (3720 m), rives du lac Tchatyr Koul, camp de base de Musteur (3530 m).

Remontée de la vallée jusqu’à un petit col. De nombreux troupeaux de yaks paissent dans les verts pâturages. Descente dans un vallon qui ramène vers la rive nord ouest du lac. Il faut suivre une ancienne piste le long de cette rive pour croiser la route qui mène au Torugart. Encore une heure de marche en direction d’un gros sommet glaciaire qui fait frontière avec la Chine. Installation d’un camp pour deux nuits dans la vallée de Musteur.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 7/8h
Dénivelé : +170 m
Dénivelé : -210 m

J13 : Balade au dessus du camp de Musteur.

Plusieurs choix sont possibles aujourd’hui. Pour ceux qui veulent profiter du lieu et des nomades aux alentours : farniente, lessive, lecture, rencontres ... Pour les autres, balade au dessus du camp en direction du massif glaciaire de Kakchaal (culminant à 5108 m). Retour au même camp.
Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 4 à 6h
Dénivelé : +600 m
Dénivelé : -600 m

J14 : Trek camp la rivière de Kuzguntash (3280 m).

L’axe principal du trek est donné par la chaîne glaciaire de Fergana que nous allons longer, dans une grande direction est-ouest. C’est une chaîne de montagnes avec des versants nord glaciaires. Les nomades, avec leurs troupeaux de yaks, de chèvres, de chevaux et de vaches, se partagent l’espace avec quelques chasseurs braconniers qui recherchent l’ibex. Un massif très sauvage que de rares occidentaux ont visité. Cette journée transite dans les immenses plaines herbeuses aux pieds de sommets glaciaires avec, au passage, un petit col situé vers 3800 m. Campement sur les rives de la rivière Kuzguntash.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 6h
Dénivelé : +250 m
Dénivelé : -250 m

J15 : Trek col de Kokbel (3920 m), camp de la Confluence (3520 m).

Le chemin quitte les grandes étendues pour s’engouffrer entre deux chaînes de montagnes. Traversée à gué de la rivière Seuk. Depuis ce point, un sentier latéral permet d’entrer rapidement via les montagnes sur le territoire chinois, sentier utilisé, bien sûr, à des fins de contrebande ! Notre itinéraire grimpe dans une gorge rocailleuse jusqu’au col de Kokbel (qui signifie en langue locale : col bleu). Descente raide dans une vallée encaissée. Un seul point de campement se trouve une heure en dessous de ce col, à la confluence avec une vallée latérale.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 7/8h
Dénivelé : +600 m
Dénivelé : -420 m

J16 : Trek vallée de Karakol, camp des Yourtes (3020 m).

Le chemin est facile à deviner : il faut descendre la vallée jusqu’à la jonction avec la grande plaine. Le sentier suit la rive gauche, en faisant des montagnes russes. Beaux sommets glaciaires et quelques gués à traverser (à pied ou à cheval). Au niveau des grandes plaines, en bas de la descente, le sentier oblique à gauche. Belles ambiances avec au loin, vers le nord, un gros massif rocheux qui, selon les dires des autochtones, est un véritable paratonnerre. Campement non loin d’un ensemble de yourtes, près d’une petite source.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 6h
Dénivelé : +150 m
Dénivelé : -590 m

J17 : Trek Kitchi Karakaman (3160 m).

A gauche, des hauts sommets avec des glaciers, à droite, au loin, les montagnes qui attirent les orages et, devant nous un cheminement facile dans de grandes zones herbeuses. Trois gués au programme pour lesquels les chevaux sont bien utiles. Installation au camp de Kitchi Karakaman, au pied d’un sommet avec une belle face glaciaire qui fera rêver les alpinistes !

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 5h30
Dénivelé : +430 m
Dénivelé : -320 m

J18 : Trek camp de Chilbili (2660 m).

Chemin en montagnes russes ; de grandes ondulations sur un bon sentier. Deux gués au programme et un repas vers une source d’eau gazeuse. Dernière descente soutenue vers une petite plaine dans la vallée de Chilbili.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 5h
Dénivelé : +150 m
Dénivelé : -620 m

J19 : Trek col de Keuk Kia (3080 m), vallée d’Agata, col de Gelanghatch (3040 m).

Montée régulière au premier col de la journée, le col de Keuk Kia. Descente à flanc pour retrouver le fond d’une grande vallée qui descend de Gelanghatch. Repas à l’aplomb de la vallée d’Agata (2620 m). Il faut ensuite 2h30 de marche pour arriver au camp, situé un peu au dessus du col de Gelanghatch. Une famille de semi-nomades occupe le lieu. Un accueil fantastique nous y a été donné lors du voyage de reconnaissance par ces gens qui ne possèdent pas grand-chose mais qui pratiquent l’hospitalité avec un "grand H".

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 6h
Dénivelé : +900 m
Dénivelé : -480 m

J20 : Trek cols de Chuute (3620 m), camp des yourtes de la vallée de Chuute (2250 m).

Cette étape est délicate en cas de mauvais temps. Le sentier, ou plutôt la sente, traverse le bout de la chaîne de Fergana par deux cols qui se suivent sur une crête. Pour les chevaux, les traversées à flanc peuvent être difficiles et les muletiers ont fort à faire ce jour pour maintenir les charges équilibrées. Après le deuxième col, descente raide dans un vallon qui se termine en canyon. Finalement les sentes se transforment en véritable sentier. Une première yourte avec d’énormes troupeaux de moutons nous accueille. Comme il n’y a pas assez de terrain plat pour camper, il faut continuer encore une demi-heure pour trouver un bon emplacement de camp, juste en dessous d’un autre camp de nomades.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 8h
Dénivelé : +600 m
Dénivelé : -1400 m

J21 : Trek confluence avec la Yasseuh (1950 m). Transfert Osh.

Dernière journée de marche. Elle commence par une petite montée pour éviter une barre rocheuse qui bloque la grande vallée. De nombreux semi nomades occupent cette vallée pendant l’été. Plusieurs gués faciles et bientôt une ancienne piste remplace le sentier. On va même traverser la rivière sur de vieux ponts parfois branlants. La vallée est assez encaissée, avec de grandes falaises calcaires sur les bords. Le soleil tape souvent fort et la chaleur, que nous n’avions pas connue depuis le début du voyage, rend les derniers kilomètres un peu fastidieux. Un pont permet de traverser la rivière Yasseuh. Séparation avec nos muletiers qui vont retourner dans la région de Tash Rabat. Les véhicules nous attendent. Après le repas, 3 heures de route pour gagner Osh, la grande ville du sud de la Kirghizie. En route, stop de trente minutes pour visiter l’ancienne mosquée et le minaret d’Uzgen (XI et XIIe siècle). Installation à l'hôtel à Osh.

Transfert : 3/4h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 2h
Dénivelé : +50 m
Dénivelé : -380 m

J22 : Visite d’Osh.

Visite d’Osh avec au programme : découverte du bazar (immense) et de la colline de Souleïman Gora avec son musée ethnographique. La chaleur est souvent suffocante à Osh. On restera alors souvent à l’ombre des nombreux arbres qui jalonnent la ville. Temps libre l'après-midi et dernier dîner en ville. Nuit courte à Osh.

Transfert : 0h30
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J23 : Vol d'Osh pour Paris.

Transfert à l’aéroport en milieu de nuit et enregistrement pour le vol de retour Osh vers Paris.

Transfert : 0h30

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.