Trek entre Drakensberg et Côte Sauvage

Afrique du Sud ZA 201 Trekking 17 jours - 10 jours de marche 4 à 12 pers. Soutenu 13/20 Voir les avis voyageurs
Carte 1 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire afrique
  • Dates et prix afrique
  • Extensions afrique
  • Infos pratiques afrique

Voici le dernier né de nos voyages en Afrique du Sud... un trek aussi sportif qu’original centré sur les régions du KwaZulu-Natal et du Cap Oriental. Depuis Durban, nous débutons par un safari en 4x4 et à pied dans la réserve animalière de Hluhluwe-Imfolozi. L’occasion d’observer de nombreuses espèces animalières à travers une belle nature. Puis, nous mettons le cap pour le massif du Drakensberg, un terrain de jeu exceptionnel pour réaliser 6 journées de randonnée au cœur des montagnes les plus emblématiques et les plus esthétiques du pays. Notre parti pris, combiner les plus belles randonnées à la journée de l’Amphithéâtre à Cathedral Peak en passant par Royal Natal grâce à la souplesse d’un véhicule. Dernière étape de notre aventure sud-africaine avec un trek itinérant le long de la bien-nommée Côte Sauvage où se succèdent plages isolées, collines herbeuses, falaises vertigineuses et villages traditionnels. Un vrai coup de cœur chez Tirawa !

Points forts

• Un triptyque sportif et original : safari, montagne escarpée et littoral sauvage
• Les plus belles randos du Drakensberg : Amphithéâtre, Royal Natal, Cathedral Peak…
• Un trek itinérant de 4 jours sur la plus belle partie de la Côte Sauvage
• Safaris en 4x4 ouvert et à pied dans la réserve de Hluhluwe-Imfolozi

Les plus Tirawa

• La totalité des nuits en lodges, chalets et camp de toile (avec lits)
• Un voyage tout compris : pension complète, entrées de parcs, petits pourboires

Niveau

Soutenu 13/20 Voir le tableau des niveaux  Une excellente forme physique et une pratique régulière de la randonnée est indispensable : 10 jours de marche essentiellement sur sentiers avec des étapes journalières entre 4h et 8h. Une grosse étape concerne l’ascension optionnelle de Cathedral Peak avec 12h de marche et 1600 m de dénivelé. Attention, dans les montagnes du Drakensberg, quelques passages vertigineux équipés parfois d’échelles : Amphithéâtre, Cathedral Peak.

J1 : Vol au départ de Paris

J2 : Durban > Réserve de Hluhluwe-iMfolozi

A notre arrivée à l’aéroport de Durban en milieu de journée, accueil par notre guide francophone et départ immédiat vers le Nord pour atteindre la Réserve de Hluhluwe-iMfolozi. Située au cœur du Zululand rural, Hluhluwe-iMmfolozi est la plus ancienne réserve d'Afrique, et le seul endroit dans la province du KwaZulu-Natal où l'on peut rencontrer les célèbres Big Five (les cinq grands mammifères autrefois craints et respectés par les chasseurs de fauves) : l'éléphant, le rhinocéros, le lion, le léopard et le buffle. Ce sanctuaire animalier est connu notamment pour être le berceau de l’Opération Rhino qui a permis d’éviter l’extinction du rhinocéros blanc au cours du siècle dernier. De moins de 20 rhinocéros en 1900, ses effectifs sont passés à plusieurs milliers d’individus à l’heure actuelle ! Première découverte de la brousse et premier contact avec la grande faune africaine à bord de notre véhicule pour rejoindre notre camp situé au cœur de la réserve. Avec sa végétation luxuriante et ses paysages vallonnés, l’ambiance est différente du Parc Kruger. L’écosystème unique alliant brousse, plaine, rivière et foret indigène, favorise la diversité d’oiseaux et d’animaux. Installation pour deux nuits dans notre hébergement composé de bungalow ou de camp de toile (avec lits). Dîner sur place.

Transfert : 3h
Hébergement : Bungalow ou camp de toile
Repas : D

J3 : Réserve de Hluhluwe-iMfolozi : safari à pied et en 4x4

Après une rapide collation, départ tôt le matin pour une spécialité sud-africaine : le safari à pied… une expérience mémorable ! Accompagnés d’un ranger armé, nous partons explorer à l’aube, le bush environnant. Bien qu’il soit beaucoup plus difficile d’approcher et d’observer les animaux de cette manière, la sensation de pistage est incomparable. C’est une expérience radicalement différente qui vous attend : notre ranger vous apprend à reconnaître les traces, les excréments ,vous montre les détails que l’on ne voit pas lors des safaris en véhicule… une toute autre manière d’appréhender la brousse africaine ! Retour à notre hébergement pour du temps libre. Dans l’après-midi, c’est à bord d’un véhicule ouvert et surélevé (idéal pour l’observation animalière) que nous partons pour un safari en 4x4 au sein de cet incroyable territoire de vie sauvage. Outre les fameux Big Five, la réserve accueille guépards, lycaons, hyènes, girafes, hippopotames et de nombreuses antilopes !

Hébergement : Bungalow ou camp de toile
Repas : BLD
Heures de marche : 3h

J4 : Safari, Hluhluwe-iMfolozi > Battlefields > Harrismith

Après un dernier safari en 4x4 ouvert, nous reprenons la route vers l’Ouest. Changement radical d’ambiance puisque nous nous dirigeons à présent vers une page plus historique du pays : les Battlefields, autrement dit les champs de batailles… Au cœur du pays zoulou, la région fut le théâtre d’affrontements successifs entre Zoulous, Britanniques et Boers à plusieurs reprises au XIXe siècle. Les batailles d’Isandlwana et de Rorke’s Drift, entre autres, sont aujourd’hui des exemples célèbres de ces heures sombres de l’histoire sud-africaine. Route à travers la campagne sud-africaine pour rejoindre la petite ville agricole de Harrismith en fin d’après-midi. Au loin, s’élèvent les premiers contreforts montagneux du Drakensberg. Installation dans des bungalows pour la nuit.

Transfert : 6h
Hébergement : Bungalow
Repas : BLD

J5 : Drakensberg : trek > Amphithéâtre (3100 m) > Tugela Falls (partie haute) > Sentinel

Ce matin, nous prenons la route pour atteindre la partie Nord des montagnes du Drakensberg. Etendu sur plusieurs provinces sud-africaines et frontière naturelle avec le Lesotho, il constitue la plus haute chaîne montagneuse d’Afrique du Sud avec ses sommets flirtant à 3500 m d’altitude. Signifiant “Montagnes du Dragon” en afrikaans, le nom zoulou “uKhahlamba” signifie quant à lui “barrière de lances”. Des appellations décrivant parfaitement les pics déchiquetés de cet impressionnant escarpement. Dans ce paradis pour randonneurs, la nature règne en maître et nombreux sont les sentiers qui nous mèneront ces 6 prochains jours à d’étourdissants points de vue ! L’objectif de notre première journée de trek est l’ascension de l’Amphithéâtre (3100 m), un des joyaux du Drakensberg Nord. A 2500 m d’altitude, montée en lacets en dessous de Sentinel Peak avant de continuer sur un sentier en balcon menant à une succession de deux échelles métalliques méritant une attention toute particulière. Arrivée sur le haut de l’escarpement où la vue est extraordinaire... Poursuite le long d’un petit ruisseau se transformant un peu plus loin en une cascade impressionnante, les Tugela Falls plongeant sur 950 mètres depuis le sommet ! Elles constituent les deuxièmes plus hautes chutes d’eau au monde. Découverte à pied de ce plateau le long de l’escarpement, immense falaise de plusieurs centaines de mètres de haut, au pied duquel s’étend le Parc National du Royal Natal que nous découvrirons les deux prochains jours. Descente par un autre chemin à travers le “gully“, une brèche étroite et assez pentue. Après un dernier trajet sur piste, installation dans un lodge de montagne pour la nuit.

Transfert : 2h30
Hébergement : Lodge
Repas : BLD
Heures de marche : 6h
Dénivelé : +750 m
Dénivelé : -750 m
La montée à l'Amphithéâtre emprunte un passage méritant une attention toute particulière ; une succession de 2 échelles métalliques (de 10 à 15 m de long chacune) suspendues à la paroi rocheuse. Elle nécessite bien entendu l’usage des mains, elle est de ce fait facultative et déconseillée aux personnes sujettes au vertige. L’alternative sans échelle est la gorge que l’on utilise pour la descente.

J6 : Drakensberg : trek > Mahai Valley > Thendele (Parc national du Royal Natal)

Après notre petit-déjeuner, départ à pied depuis notre lodge, situé à 2220 m d’altitude. Nous entrons rapidement dans le territoire du Parc national du Royal Natal à Basuto Gate. C’est une belle étape essentiellement en descente dans la vallée de Mahai menant d’abord à la cascade de Mahai Falls. Les vues sont superbes avec l’escarpement de l’Amphithéâtre qui nous domine. En contournant la montagne tabulaire de Dooley Flats par le Nord, poursuite sur la cascade de Tiger Falls. Cette belle journée de randonnée nous amène jusqu’à notre prochain hébergement situé au cœur du Parc, où nous retrouvons nos bagages et notre véhicule, acheminés le même jour par notre chauffeur. Depuis nos chalets, belvédère imprenable sur l’Amphithéâtre avec le promontoire rocheux de Policeman’s Helmet au premier plan. Dîner préparé par l’équipe locale et installation pour la nuit en chalet.

Hébergement : Chalet
Repas : BLD
Heures de marche : 6h
Dénivelé : -700 m

J7 : Drakensberg : trek a/r > Gorge de Tugela, Royal Natal > Réserve de Cathedral Peak

En suivant les méandres du fleuve Tugela, nous partons aujourd’hui pour réaliser sans doute la plus belle randonnée du Royal Natal ! En remontant le vallon, le sentier prend progressivement de la hauteur en parcourant les coteaux abrupts et verdoyants. Nous découvrons de beaux spécimens de protéas et traversons des forêts denses de yellowwood. Les montagnes sauvages qui nous entourent sont de toute beauté, avec au programme de cette belle étape des traversées à gué, une pause dans une grotte, des passages de gorge et de tunnel… Nous profitons de points de vue encore différents sur l’impressionnant Amphithéâtre, véritable rempart rocheux qui veille sur notre groupe ! Retour par le même chemin et départ en véhicule pour la fameuse Réserve de Cathedral Peak, plus au Sud. Arrivée dans l’après-midi dans notre hébergement situé au cœur de la vallée et installation pour 2 nuits. Dîner sur place.

Transfert : 2h
Hébergement : Chalet
Repas : BLD
Heures de marche : 5h
Dénivelé : +400 m
Dénivelé : -400 m

J8 : Drakensberg : trek a/r > Cathedral Peak (3005 m)

Aujourd’hui, départ très tôt de notre hébergement pour atteindre la base du sommet de Cathedral Peak (3005 m d’altitude). L’imposante masse rocheuse de Cathedral Peak est l’un des symboles du Drakensberg. Flanquée de sa cloche, sa mitre et ses deux cornes, ce sommet a la particularité d’être excentré par rapport à l’escarpement, dévoilant ainsi un panorama exceptionnel ! Cette ascension menant au (presque) sommet de Cathedral Peak est engagée, avec plusieurs passages sur des arêtes, dans des éboulis, des échelles… Elle est fortement déconseillée aux personnes sujettes au vertige ou n’ayant pas les capacités physiques pour une telle ascension. Selon la météo et niveau du groupe, le guide se réserve le droit de proposer une randonnée alternative, plusieurs choix s’offrant à nous sur la réserve. Retour en fin de journée à notre hébergement, dîner et nuit de repos bien méritée !

Hébergement : Chalet
Repas : BLD
Heures de marche : 12h
Dénivelé : +1600 m
Dénivelé : -1600 m

J9 : Drakensberg : trek > Mushroom Rock > Tryme Hill, Cathedral Peak > Réserve d’Injisuthi

Nous partons pour une deuxième journée de rando dans la Réserve de Cathedral Peak ! C’est un parcours panoramique en boucle permettant de découvrir successivement des formations rocheuses surprenantes (Mushroom Rock), de jolis points de vue (Tarn Hill et Tryme Hill) avant de revenir par un joli sentier en balcon dominant Rainbow Gorge. Dans l’après-midi, cap pour la réserve d’Injisuthi (littéralement le “chien rassasié“ en langue zulu), située au pied du massif de Monk’s Cowl. Nous arrivons à notre nouvel hébergement situé dans la réserve. Celui-ci, lové dans une clairière, accueille quelques chalets en toute tranquillité. Fin de journée libre et dîner sur place.

Transfert : 2h30
Hébergement : Chalet
Repas : BLD
Heures de marche : 5h/6h
Dénivelé : +750 m
Dénivelé : -750 m

J10 : Drakensberg : rando > Battle Cave (peintures rupestres), Injisuthi > Kokstad

Lever tôt, petit-déjeuner puis nous retrouvons notre guide local spécialiste des peintures rupestres San pour une randonnée en boucle dans la réserve jusqu’à la grotte de Battle Cave. Une fois arrivés, découverte avec notre guide du site et des peintures. Historiquement parlant, les San, injustement connus sous le nom de Bushmen, sont le peuple originel d’Afrique Australe. Leur civilisation de chasseurs-cueilleurs est présente en Afrique du Sud et autour depuis plusieurs dizaines de milliers d’années, bien longtemps avant l’arrivée des peuples Noirs bantous et des Blancs européens. Ils ont peint à même la roche de nombreuses scènes de la vie quotidienne, permettant aujourd’hui d’interpréter un peu mieux leur culture à la fois riche et simple. Des nombreux sites présents en Afrique Australe et témoignant de leur présence, le Drakensberg est sans conteste celui qui en accueille le plus grand nombre. En milieu de journée, route vers le Sud et entrée dans la province du Cap Oriental. Nous roulons jusqu’à la ville-étape de Kokstad, où nous prenons notre dîner et passons la nuit dans un hôtel.

Transfert : 5h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 4h

J11 : Kokstad > Port Saint Johns > Msikaba (Wild Coast)

Nous prenons ce matin la route pour atteindre la petite ville côtière de Port Saint Johns, au cœur de la méconnue et magnifique Wild Coast (littéralement la “côte sauvage“ en anglais). Nous retrouvons ici notre guide local qui nous conduit en véhicule 4x4 par une piste jusqu’au camp de Msikaba, non loin de la réserve de Mkambati. Ce sera le point de départ de notre trek de 4 jours le long de ce magnifique littoral. La Wild Coast se trouve dans la région de l’Eastern Cape (ou Cap Oriental), ancien bantoustan connu sous le nom de Transkei. Elle s’étire sur environ 300 km d’East London à Port Edward. C’est l’un des endroits les plus inexplorés, les plus méconnus, et pourtant l’un des plus beaux du pays ! Les contrastes y sont fabuleux : côté terre, le sol est d’un rouge sombre et intense. Les collines verdoyantes s’étendent à perte de vue et sont parsemés de petites maisons traditionnelles Xhosa rondes, turquoises ou roses. Plus proche de l’océan, la forêt dense vient finir sa course sur des plages infinies où les sables jaunes et blancs rencontrent le bleu soutenu de l’océan déchaîné... Fin de journée libre à Msikaba pour se promener sur la plage voisine ou encore faire du kayak en remontant l’estuaire de la rivière éponyme dominée par de jolies falaises de grès... Des colonies de babouins peuplent généralement les vires rocheuses. Retour à notre camp composé de tentes safari spacieuses toutes équipées de lits jumeaux, de douche (eau chaude) et de toilette. Nous préparons ensuite les sacs pour notre journée de trek du lendemain. Barbecue préparé par l’équipe et nuit doucement bercée par le bruit des vagues…

Hébergement : Camp de toile
Repas : BLD

J12 : Wild Coast : trek > Port Grosvenor > Luputhana

Après une bonne nuit de repos, nous débutons aujourd’hui notre première journée de trek en itinérance le long de la Wild Coast. 4 jours de marche sont nécessaires pour rejoindre plus au Sud les environs de Port Saint Johns. Nous marcherons entre 12 et 20 km par jour, évoluant entre falaises abruptes, collines verdoyantes, longues plages désertes et villages parsemés de huttes aux couleurs pastel. Cette région isolée est la plus pauvre d’Afrique du Sud. Peuplé à très grande majorité de Xhosas, le Transkei était un lieu symbolique sous l’Apartheid. Cette province déclarée indépendante par le gouvernement blanc fut donc littéralement délaissée par celui-ci, entraînant une pauvreté accrue, une éducation en chute libre et des accès à l’emploi et à la santé quasiment inexistants. Bien que presque exclusivement rurale, les manques de moyen ont freiné la possibilité d’un développement agricole digne de ce nom dans la région. La situation n’est guère meilleure de nos jours et énormément de Xhosas ont déserté ces paysages somptueux vers l’ouest, peuplant sur leur route les nombreux townships le long de la côte jusqu’au Cap. Du fait de son statut particulier, le Transkei a donné naissance à de nombreuses figures de la lutte anti-Apartheid. Nelson Mandela, Chris Hani, Oliver Tambo ou encore Steve Biko sont autant de personnalités issues de ce bout de monde si particulier et ayant marqué à jamais l'histoire de leur pays. Pour cette première étape, nous évoluons sur un terrain relativement plat tantôt sur la plage ou dans les prairies. La traversée de plusieurs cours d’eau est prétexte à des baignades régulières dans des piscines naturelles ou des cascades en amont ! Dans le secteur de Port Grosvenor, plusieurs bateaux se sont échoués au fil de siècles. L’un d’eux, le Grosvenor ayant coulé en 1782 avec de grosses quantités d’or et de bijoux sans que rien n’ai été récupéré ! On découvre aujourd’hui un treuil et un tunnel dans la côte rocheuse, témoins de tentatives ratées pour reprendre le butin. Nous atteignons le camp de Luputhana après une dernière traversée à gué de la rivière voisine. Installation pour la nuit dans un camp similaire à celui de la veille.

Hébergement : Camp de toile
Repas : BLD
Heures de marche : 5h/6h
Dénivelé : +220 m
Dénivelé : -220 m

J13 : Wild Coast : trek > Waterfall Bluff > Cathedral Rock > Mbotyi

Pour notre seconde journée de trek sur cette côte sauvage, nous évoluons ce matin au plus proche de l’océan Indien pour rapidement atteindre Waterfall Bluff, un site naturel emblématique de la région puisque cette superbe cascade de 60 m d’eau est l’une des rares au monde à se jeter de manière permanente dans l’océan ! Après un passage arrosé derrière la chute d’eau, poursuite sur le plateau supérieur avec une baignade fort agréable dans une belle piscine naturelle. De là, changement d’ambiance, nous poursuivons notre trek à travers un terrain collinéen couvert de hautes herbes pour atteindre hors sentier les hautes falaises dominant l’impressionnante formation rocheuse de Cathedral Rock percée de part et d’autre. Après notre pique-nique, nous retrouvons un nouveau lieu de baignade dans une vasque aux eaux limpides alimentée par une petite chute d’eau. Dernière étape panoramique sur la longue et belle plage de Shelly Beach avant d’atteindre le village de Mbotyi, notre étape du soir ! Installation dans un lodge confortable pour la nuit. Entre lagune et océan, l’emplacement est magnifique.

Hébergement : Lodge
Repas : BLD
Heures de marche : 7h
Dénivelé : +500 m
Dénivelé : -450 m

J14 : Wild Coast : trek > Manteku, après-midi libre

Nous partons aujourd’hui pour une étape plus courte à la demi-journée. Traversée du village composée de belles huttes rondes traditionnelles couleur bleu pastel avant d’entamer une succession de montées/descentes. Les paysages sont très variés puisque se succèdent collines herbeuses, collines boisées et belles plages sauvages fréquentées seulement par des vaches ! Après la traversée à gué d’une lagune parfois bien en eau, nous atteignons notre nouveau camp en contrebas du village de Manteku. Une fois de plus le cadre naturel de notre hébergement est idéal, entre lagune et plage… Après-midi libre pour se reposer, se baigner ou remonter en kayak la rivière Mzintlava.

Hébergement : Camp de toile
Repas : BLD
Heures de marche : 3h30
Dénivelé : +350 m
Dénivelé : -350 m
Lorsque le niveau d’eau est trop élevé, la traversée de la lagune doit se réaliser à la nage et/ou en kayak pour atteindre notre camp situé de l’autre côté !

J15 : Wild Coast : trek > Poenskop, Port Saint Johns > Cintsa

Après un lever matinal, nous entamons notre 4ème et dernière étape de ce trek le long de la Wild Coast. Alternant côte rocheuse, plage de sable et forêt côtière, les collines nous offrent de jolis points de vue panoramiques sur l’arrière-pays et l’océan Indien. Notre arrivée en début d’après-midi à Poenskop marque la fin de notre trek côtier. Récupération par notre véhicule et trajet vers le Sud pour atteindre la localité de Cintsa, où nous passons notre dernière nuit sud-africaine avec notre guide local après un bon dîner.

Transfert : 4h30
Hébergement : Lodge
Repas : BLD
Heures de marche : 5h
Dénivelé : +500 m
Dénivelé : -500 m

J16 : Cintsa > East London, vol de retour

Transfert ce matin de Cintsa à l’aéroport d’East London et séparation avec notre guide francophone. Vol de retour à destination de Paris via Johannesburg.

Transfert : 1h
Repas : B

J17 : Arrivée à Paris

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.