Grand Tour de Colombie
Colombie CO 702 Randonnée

Grand tour de Colombie

25 jours - 14 jours de marche 4 à 12 pers. Modéré 10/20 Niveau de prestation : Confort Voir les avis voyageurs
Carte 1 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire ameriques
  • Dates et prix ameriques
  • Extensions ameriques
  • Infos pratiques ameriques

La Colombie s'ouvre et c'est une magnifique nouvelle pour le voyageur curieux, désireux de découvrir un pays à l’écart des modes et du tourisme de masse. Ce voyage, aussi varié que complet, offre une découverte en profondeur des régions emblématiques du pays ! Après les merveilles archéologiques des civilisations précolombiennes, la beauté et l’énergie des villes, place à la région du café et ses étonnants palmiers de cire ! Mais il n'y a pas que les Andes, ce pays est aussi baigné par la mer et l'océan ... Cap vers la sauvage côte Pacifique, ses plages de sable gris, sa forêt exubérante et ... ses baleines à bosse en saison ! Un peu de douceur pour finir, au bord des Caraïbes, entre plages et splendeurs coloniales, de la fameuse Carthagène à la confidentielle Mompox ... Sans doute l’une des plus belles destinations d’Amérique du Sud, la Colombie est aussi l’une des plus variées ! Véritable pépite à contempler sans modération.

Points forts

• Toutes les régions emblématiques du pays en un seul voyage
• Un bon équilibre entre marche, découvertes culturelles et rencontres
• Variété des paysages : Andes, région du café, Pacifique, Caraïbe, désert
• Un voyage où l'on prend son temps avec des étapes de 2 jours

Les plus Tirawa

• Un voyage tout compris (pension complète, entrée des sites 100 € inclus)
• Des hébergements confortables et/ou de charme (sauf 1 nuit)
• 3 vols intérieurs pour limiter les longs déplacements terrestres

Niveau

Modéré 10/20 Voir le tableau des niveaux  Une large place est laissée à la marche, alternant des balades courtes et faciles (2h/3h en moyenne, en ville ou sur des sites archéologiques ) avec des randonnées plus longues (entre 3 et 6h de marche). Les dénivelés restent modérés (maxi 500 m) et l'altitude peu importante. Sans être difficile, il faut être en bonne condition physique pour profiter pleinement de ce voyage.

J1 : Vol Paris > Bogota (2600 m)

Vol au départ de Paris. Arrivée en fin d’après-midi à Bogota, capitale du pays située à 2600 m d’altitude. Accueil à l'aéroport par notre guide francophone et court trajet pour rejoindre notre hébergement. Nous nous installons pour deux nuits dans un hôtel colonial du centre historique de la Candelaria. Dîner près de l’hôtel.

Transfert : 0h30
Hébergement : Hôtel Casa Deco ou équivalent
Repas : D
Départ de province possible moyennant supplément et selon les disponibilités. Nous consulter à la réservation.

J2 : Bogota, visite

La journée est consacrée à la visite de Bogota. Nous commençons par nous rendre en téléphérique au sanctuaire du Montserrate, une église blanche dominant la ville, construite au sommet d'une colline couverte de forêt tropicale. Une fois gravi le chemin de croix, nous arrivons sur une esplanade au pied de l'église. Nous sommes à plus de 3000 m d'altitude et profitons d'une vue panoramique sur la capitale colombienne. Découverte de l'église, moderne mais particulièrement vénérée du fait de sa statue du Senor Caido, le Christ tombé. Nous reprenons le téléphérique et démarrons une balade à pied dans la Candelaria, le quartier colonial de Bogota. Ses ruelles pavées et ses maisons colorées en font un lieu plein de charme. Nous découvrons les places Bolivar et Toros, de belles églises coloniales et d’autres monuments historiques de la capitale. Déjeuner dans un restaurant typique du centre colonial, l'occasion de goûter le plat de Bogota, l’ajiaco, une savoureuse soupe de pommes de terre. L’après-midi, visite du réputé Musée de l'Or qui présente la plus grande collection d’objets en or précolombiens. Retour à l'hôtel avant de dîner à proximité dans le centre historique.

Hébergement : Hôtel Casa Deco ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 3h

J3 : Bogota > Désert La Tatacoa (450 m), balade

Notre grande boucle à travers la Colombie démarre ce matin. Nous filons plein Sud, dans une large vallée encadrée par deux branches de la Cordillère des Andes. Nous longeons le Magdalena, ce grand fleuve coupant le pays en deux pour se jeter, 2000 km plus au Nord, dans la mer des Caraïbes, non loin de Carthagène où finira ce voyage. Arrivée au village d'Aipe. Courte marche vers le fleuve que nous traversons en lancha (barque locale) pour atteindre le village de Villavieja. Après le déjeuner, départ en tuk tuk pour le désert La Tatacoa, un des sites naturels les plus étonnants de Colombie. Dans ce pays tropical et verdoyant, quelle surprise de découvrir un désert miniature qui fait penser aux merveilles de l’Ouest américain. Balade au milieu des cactus pour admirer les canyons et falaises orangées ou rougeoyantes, sculptées et ravinées par l’érosion. Nous marchons dans deux secteurs, d'abord celui d’El Cuzco, le désert rouge puis celui de Los Hoyos, le désert blanc. Quoi de plus agréable pour finir la randonnée qu'une baignade dans une piscine alimentée par une source chaude naturelle. Nous nous installons pour la nuit dans une sympathique posada (auberge) familiale à l’entrée du site. Pour le dîner, Dona Lilia, sa propriétaire, nous régalera de chevreau, la spécialité locale. En soirée, le ciel étant l’un des plus purs de Colombie (du fait de l’air sec et de l’absence de pollution lumineuse), nous admirerons le ciel étoilé sur le site de l'observatoire astronomique.

Transfert : 6h
Hébergement : Posada familiale
Repas : BLD
Heures de marche : 3h
Dénivelé : +150 m
Dénivelé : -150 m
Hébergement familial (confort rustique). Nuit en chambre double. Salle de bain privatisée ou commune selon les chambres, pas d'eau chaude.

L'observation astronomique nécessite un ciel dégagé et d'être à +/- 6 jours de la pleine lune.

J4 : Désert La Tatacoa > Tierradentro (1810 m), rando > La Pyramide

Ce matin, départ matinal pour Tierradentro, un endroit sacré où survivent les descendants des indigènes Paeces. Tierradentro - la Terre de l’intérieur - est un lieu réculé, caché dans les replis des Andes où les indiens ont pu farouchement résisté à toute intrusion espagnole à l’époque coloniale. Si l'on vient jusqu'ici, c'est que cette région montagneuse, au sol fertile, abrite au fond d’une vallée isolée un site archéologique majeur, le second plus important après celui de San Agustin. Réputé pour la beauté et le nombre de ses sépultures souterraines (tombes hypogées), il a été déclaré patrimoine culturel de l’humanité par l’UNESCO en 1995. Nous nous installons pour 2 nuits dans le paisible village de San Andres de Pisimbala, porte d'entrée de Tierradentro. L'après-midi, jolie marche pour atteindre la "pyramide", un sommet coiffé d'une pyramide minérale naturelle (d'où son nom !) qui offre une vue spectaculaire sur les multiples lignes de crête de la région. A la descente, il est possible de s'aventurer dans l'un des tunnels creusés par la main de l'homme et qui servaient d'emplacement temporaire pour les sépultures.  

Transfert : 5h
Hébergement : Hôtel El Refugio ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 2h
Dénivelé : +450 m
Dénivelé : -450 m

J5 : Tierradentro, rando > Aguacate

Ce matin, nous partons pour une randonnée au cœur de la cordillère des Andes vers le sommet de l’Aguacate, le plus isolé des sites de Tierradentro. Dans les Andes Colombienes, nous sommes à la fois en montagne et près de l'Equateur. Les températures sont toujours agréables (voire chaudes), la végétation exubérante, les terres fertiles, même en altitude, rendant la marche très agréable. Au départ du village de San Andres, nous suivons un bon chemin sinuant à travers bois, champs cultivés et fermes isolées. Nous franchissons une croupe pour gagner un vallon sauvage qui rappelle les paysages de la Réunion. Une seconde montée, dans un terrain de plus en plus dégagé, permet de rejoindre une large crête. Du sommet, à 2000 m d’altitude, vue panoramique sur toute la région, la vallée et le village d’Inza. Mais si l'on vient jusque là, c'est surtout pour découvrir le plus étonnant site archéologique de Tierradentro. Le fil de la montagne est percé de dizaines de tombes souterraines qui se succèdent en ligne tout au long de la crête. Une entrée circulaire et un escalier en colimacon donnent accès à ces hypogées. Les plus belles sont voûtées, décorées de lignes colorées et de motifs zoomorphiques. Après avoir visité les mieux conservées, nous entamons la descente. Le chemin - magnifique - suit le fil d'une large croupe avant de descendre franchement dans la vallée. La randonnée s'achève dans le jardin entourant les musées du site. Déjeuner dans le village. L'après-midi, agréable marche - toute en descente - à travers les collines entourant le village de San Andres de Pisimbala pour découvrir les sites majeurs de Tierradientro. Nous commencons par El Tablon, qui rassemble les statues trouvées dans la région. Poursuite vers El Duende avant de finir par Alto de Segovia qui présente les plus belles et vastes sépultures souterraines. Les murs blancs, couverts de motifs géométriques et figures stylisées. La journée s'achève avec la visite des petits musées archéologique et ethnographique de Tierradentro qui présentent la culture indigène Paez. Retour à notre hôtel dans l'après-midi.

Hébergement : Hôtel El Refugio ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 5h
Dénivelé : +360 m
Dénivelé : -740 m
Rando de l'Aguacate : +360 m / - 500 m
Rando sur le site de Tierradentro : - 240 m

J6 : Tierradentro > San Agustin (1630 m), balade

Départ matinal pour rejoindre San Agustin, site archéologique majeur de Colombie, déclaré patrimoine culturel de l’humanité par l’UNESCO en 1995. Selon l'heure, déjeuner sur la route ou à San Agustin, un village traditionnel très accueillant, bâti sur les contreforts de la Cordillère des Andes. L’après-midi, nous visitons le musée archéologique pour nous familiariser avec cette civilisation précolombienne mystérieuse qui s’épanouit il y a plus de 3000 ans dans les vallées voisines des rivières Magdalena et Cauca. Nous poursuivons par une balade dans le parc pour découvrir la plus vaste zone archéologique du pays. En l’absence d’écriture, l’histoire de cette civilisation, disparue bien avant l’arrivée des Espagnols, est confuse et parcellaire mais, sans aucun doute, nous serons saisis par l’étrange beauté de ses gigantesques statues de pierre, aux contours doux et arrondis contrastant avec des corps difformes aux expressions menaçantes. Découverte des statues et des tombes sacrées, au milieu de la forêt et des fleurs tropicales. Visite des sites Mesitas A, B, C (larges esplanades qui délimitaient des lieux d’habitation avec temples et statues), la Fuente de Lavapatas (un étonnant lit de rivière sculpté de lézards, serpents et réprésentations humaines), El Alto del Lavapatas (une colline qui, en plus d'offrir une vue unique sur toute la vallée et le site archéologique, abrite les plus anciens vestiges de la région). Nous finissons par « El Bosque de Las Estatuas », le bois des statues. Agréable marche sur un chemin sinuant dans la forêt tropicale et abritant une trentaine de statues représentant tous les styles architecturaux de San Agustin. Dans l'après-midi, nous nous installons pour deux nuits dans une hacienda pleine de charme, entouré d'un beau jardin tropical, près du village. Dîner sur place.

Transfert : 5h30
Hébergement : Hôtel Finca Hacienda Anacaona ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 3h
Dénivelé : +150 m
Dénivelé : -150 m

J7 : San Agustin, rando > Canyon du Magdalena

Très belle randonnée dans le canyon de la rivière Magdalena, au coeur d’un paysage montagneux et verdoyant. Au départ du village, un étroit sentier bordé d'une haute végétation descend sur les bords de la rivière. En chemin, nous dépassons des champs de café et banane cultivés dans de raides pentes avant d'admirer une belle cascade sur la rive d'en face. Arrivée au bord de la rivière qui coule puissante au pied des falaises. En changeant de rive, nous passons de la cordillère orientale à la cordillère centrale. Montée vers le village de San Jose de Isnos. Le sentier s'élargit une fois rejoint le bord du plateau. Nous arrivons à pied au site archéologique El Alto del Idolo, l’autel des idoles. Après le déjeuner à l'entrée du site, nous admirons la plus haute statue jamais découverte de la civilisation San Agustin. Elle mesure 7m mais seuls 4 émergent du sol. Dans l'après-midi, retour à notre hacienda. En chemin, arrêt à un mirador pour une belle vue sur le Canyon du Magdalena. Fin d'après-midi libre. Dîner à notre hébergement.

Transfert : 1h
Hébergement : Hôtel Finca Hacienda Anacaona ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 4h
Dénivelé : +350 m
Dénivelé : -450 m

J8 : San Agustin > Popayan (1750 m), visite

Ce matin, départ pour Popayan. Nous empruntons l'une des routes les plus sauvages de Colombie, escaladant les Andes avant de basculer sur son versant occidental. Une fois dépassée la forêt nuageuse, elle traverse une lande d’altitude typique des Andes, le "paramo de las papas", couverte de frailejones et le plus souvent envahie de brumes. Le bitume laisse place à une piste le temps de traverser le parc national du volcan Purace. Arrivée à Popayan. Construite dans la verdoyante vallée de Pubenza, au pied du volcan Purace, cette cité est sans conteste l’une des plus belles villes coloniales du pays. L'après-midi, agréable balade dans le centre de la “Ville Blanche” classée au patrimoine de l'UNESCO. A l’époque coloniale, sa position géographique, à la croisée des routes commerciales entre Quito et les grands ports des Caraïbes, fit sa richesse. Découverte du centre historique, des principales églises et parcs de la ville. Dîner et nuit dans un hôtel colonial au cœur de la ville. 

Transfert : 4h30
Hébergement : Hôtel Plazuela ou équivalent
Repas : BLD

J9 : Marché de Silvia, route > Région du Café (1480 m)

L’exploration du Sud de la Colombie s’achève, il est temps d’entamer notre remontée vers le Nord du pays. Départ matinal pour se rendre à Silvia, agréable bourg de montagne qui s’anime chaque mardi avec la tenue du marché. C’est l’occasion pour les indiens guambianos, qui peuplent les villages environnants, de se parer de leurs belles tenues traditionnelles et descendre au marché vendre fruits, légumes, artisanat et tissages. Les hommes portent avec élégance chapeau et jupe bleue avec un liséré rose tandis que les femmes arborent leurs vêtements tissés main et leurs colliers. Poursuite vers la région du café, destination emblématique de la Colombie. Joli paysage de collines verdoyantes, parsemées de fincas et de plantations de café. Déjeuner en chemin. Arrivée l'après-midi dans une hacienda de café près d'Armenia où nous nous installons pour 2 nuits. Visite de la plantation, l'occasion de découvrir tout le processus de production artisanale de café, de la cueillette des grains jusqu’au produit final. Nous finirons bien sûr par une dégustation. Dîner sur place.

Transfert : 6h30
Hébergement : Hacienda Combia ou équivalent
Repas : BLD
Il faut compter 1h30 de trajet pour se rendre à Silvia puis 5h pour la région du café.

J10 : Salento et la vallée de Cocora (2600 m)

Départ pour le joli village de Salento. Nous poursuivons en jeep Willys à destination de la vallée de Cocora à 2400 m. C’est le début d’une magnifique randonnée en boucle avec une grande diversité de paysages. Nous commençons par suivre la rivière Quindío qui progressivement s'enfonce dans la forêt tropicale humide. Passage dans une finca locale afin d'observer les colibris avant de monter en direction du point culminant de la randonnée, la Finca La Montaña à plus de 2860 m d'altitude. Le chemin de descente permet de découvrir depuis le haut la vallée de Cocora. Nous cheminons dans la prairie, à travers une vaste forêt de palmiers, le fameux Palma de Cera, l’arbre national de Colombie. Mentionnée pour la première fois par Humboldt en 1801, la présence de palmiers en montagne (le plus haut du monde avec ses 60 m de hauteur) confère au paysage une dimension surréaliste. Retour à Salento en milieu d'après-midi. Nous aurons le temps de flâner dans le bourg. Avec ses maisons basses aux portes colorées et ses boutiques d'artisanat, Salento est un lieu plein de charme et l'endroit idéal pour faire des emplettes. Retour à l'hacienda pour la nuit. Dîner sur place.

Transfert : 1h30
Hébergement : Hacienda Combia ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 5h
Dénivelé : +650 m
Dénivelé : -650 m

J11 : Région du café > Medellin (1490 m)

Avant de quitter la région du café, nous nous baladons dans le magnifique jardin botanique du Quindio. En compagnie d'un guide local, découverte de la flore tropicale locale (héliconias, palmiers, orchidées, fougères ...) et visite d'une gigantesque serre aux papillons. Nous prenons ensuite la route de Medellin, la ville du printemps éternel. Déjeuner en chemin. En arrivant, nous gagnons la colline du Cerro Nutibara pour profiter d’une vue panoramique sur la ville. Balade sur place dans le "pueblito paisa", reconstitution d'un village typique d'Antioquia. Fréquenté par les familles, l'ambiance est agréable, animée en fin de journée et le lieu propice aux achats. Nous rejoignons le quartier branché El Poblado et nous nous installons pour 2 nuits à l’hôtel.

Transfert : 6h
Hébergement : Art Hôtel ou équivalent
Repas : BLD

J12 : Medellin, visite

La capitale d'Antioquia est construite dans une étroite vallée, encadrée de montagnes verdoyantes. Bénéficiant d'un climat doux, l'ambiance et le caractère de la population sont beaucoup plus chaleureux et joyeux que dans la policée Bogota. Loin de l’image funeste des cartels de drogue et de Pablo Escobar, Medellin est aujourd’hui une ville dynamique et culturelle où les gratte-ciels abondent. Découverte originale du centre-ville en utilisant les transports en commun, métro aérien et téléphérique appelé localement métrocable. Nous démarrons par le musée Antioquia, installé dans le magnifique palais municipal d’architecture Art déco. Il présente des œuvres d’art colonial, précolombien mais surtout des tableaux et sculptures de Fernando Botero. Nous flânons sur la très animée place des sculptures où sont disposées des statues monumentales de l’enfant du pays, Botero. Un moment de paix est alors bienvenu dans le parc Bolivar dominé par la façade de briques rouges de la cathédrale métropolitaine. Après un déjeuner en ville, visite originale - sous l'angle du street art - de Communa 13, un quartier auparavant sous la tutelle des narcotrafiquants. Nous terminons la journée en empruntant l'une des lignes de téléphérique, ouvertes pour rattacher les quartiers pauvres au centre-ville. Nous aurons l'impression de voler au-dessus de la ville... Retour à l'hôtel en métro avant d'aller dîner en ville.

Hébergement : Art Hôtel ou équivalent
Repas : BLD

J13 : Vol > Bahia Solano. Côte Pacifique, Parc national Ensenada de Utria

Aujourd’hui, changement radical d'ambiance. Nous quittons les Andes, pour rejoindre la côte Pacifique. Aucune route n'accédant à la côte, c'est en avion que nous rejoignons Bahia Solano. A l’arrivée, chaleur et changement de décor. Difficile d’accès, la côte Pacifique est un territoire sauvage couvert d'une forêt tropicale dense qui se jette dans la mer. Toute la côte respire l’Afrique avec ses descendants d’esclaves et ses rythmes musicaux endiablés ! Une fois arrivés, court trajet vers le village afro-colombien del Valle. Puis, nous embarquons sur des lanchas (bateau local) et naviguons jusqu'au parc national Ensenada de Utría. Nous arrivons dans une anse qui forme un fjord aux eaux calmes. C'est dans ce lieu de rêve que nous débarquons. Peu de destinations sont capables de réunir autant de charmes et de mystères que ce parc. Il s'agit d'un lieu naturel unique, entre la végétation exubérante des montagnes du Chocó et les eaux calmes et chaudes du Pacifique. Installation pour 2 nuits dans le lodge du parc. Le confort est simple mais quel emplacement ! Après la présentation de la gestion du parc et de ses écosystèmes par un guide, temps libre pour profiter des lieux. La plage invite à la baignade tandis qu'un chemin tout en passerelles permet de pénétrer la mangrove et observer les oiseaux ...

Transfert : 0h40
Hébergement : Ecolodge Mano Cambiada ou équivalent
Repas : BLD
Attention, pour le vol vers Bahia Solano, il n'est autorisé en soute qu'un bagage de 10 kg par passager. Il faudra laisser le reste des affaires à l’hôtel de Medellin.

Il faut compter 40 mn de navigation entre Bahia Solano et notre lodge.

Le lodge du parc est un hébergement simple et en pleine nature, géré par la communauté des environs. Plusieurs bâtiments en bois, comportant chacun plusieurs chambres, sont disséminés au fil de la plage. Nuits en chambres doubles avec salle de bain privée ou commune. Pas d'eau chaude mais elle inutile ici !

J14 : Côte Pacifique, balade et baignade

Se réveiller dans un tel cadre, calme, serein et sauvage, est un privilège. Les plus matinaux se seront déjà baignés dans les eaux tièdes du Pacifique ou seront aller écouter les oiseaux dans la forêt avant d'aller petit-déjeuner. Chaque jour, différentes excursions sont prévues mais du temps libre est laissé à chacun pour savourer à sa façon les lieux. Ce matin, départ en kayak pour traverser l'anse aux eaux calmes et débarquer sur la presqu'île qui fait face au lodge. Poursuite à pied, à travers la jungle et le long d'un ruisseau, jusqu'à déboucher sur une plage secrète, playa Cocalito. Temps libre pour profiter des lieux. Baignade et snorkeling possibles pour admirer les fonds marins. Retour au lodge pour le déjeuner. Une fois la chaleur retombée, nous partons en lancha vers l'île de Playa Blanca, unique plage de sable blanc du Pacifique ! Nouvelle occasion de baignade et snorkeling. Retour et dîner au lodge.

Hébergement : Ecolodge Mano Cambiada ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 0h45
Dénivelé : +30 m
Dénivelé : -30 m
Le déroulement des journées sur la côte Pacifique est dépendant des horaires des marées. Le programme sera réalisé mais éventuellement dans un ordre différent.

Le matériel de snorkeling (palmes, masque et tuba) est fourni sur place.

J15 : Côte Pacifique, PN Utria > Plage Guachalito

Chaque année, des milliers de baleines à bosse quittent l'Antarctique pour venir mettre bas dans les eaux chaudes du Pacifique. Après un trajet d'environ 8000 km, certaines d'entre elles trouvent refuge dans la paisible baie d'Ensenada de Utria. Il est alors possible de les observer et même depuis le rivage avec un peu de chance ! Un spectacle naturel de toute beauté. Lorsqu'elles sont présentes - de mi- juin à mi-octobre - nous faisons une sortie en mer pour les approcher et admirer ce fabuleux spectacle naturel. Sans aucun doute, un moment fort du voyage. Ensuite, nous partons découvrir un autre lieu enchanteur de la côte Pacifique, plus au sud. La navigation est belle, en bord de côte. A l'approche du village de Jurubida, nous découvrons un archipel de petites îles, aux formes étonnantes et couvertes de forêt. Nous débarquons sur l'immense plage sauvage de Guachalito. Installation pour 2 nuits dans un lodge de charme, au bord de l'eau. L'après-midi, balade en forêt pour admirer la cascade de l'Amour !

Hébergement : Lodge El Cantil ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 1h
La sortie en bateau pour observer les baleines dure environ 2h.

En dehors de la période des baleines (de mi-octobre à mi-juin), temps libre à Utria en attendant le départ pour la plage Guachalito.

J16 : Côte Pacifique, plage Guachalito

Le programme dépend de la période de voyage. De mi-juin à mi-octobre, nous partons pour une sortie en mer, à la recherche des baleines à bosse. A bord de notre lancha, nous aurons un point de vue privilégié pour les admirer. L’imposant mammifère est un habitué de la région du Chocó. Adepte des eaux chaudes et des faibles courants maritimes, les baleines ont fait du Golfe de Tribugá un de leur lieu de reproduction. Retour au lodge pour le déjeuner. L’après-midi, balade jusqu'au village de Termales en passant par le rio Terco. En chemin, nous aurons l’occasion de nous baigner dans des eaux thermales relaxantes. Retour au lodge en fin de journée.

Hébergement : Lodge El Cantil ou équivalent
Repas : BLD
Dénivelé : +280 m
Dénivelé : -280 m
En dehors de la période des baleines (mi-octobre à mi-juin), nous effectuons une belle randonnée, au cœur de la forêt tropicale du Choco, pour atteindre le mont Carrizalito. En chemin, nous aurons probablement la chance d’apercevoir la grenouille cocoy, aussi colorée que venimeuse ! 4h30 de marche et 280 m de dénivelé positif et négatif.

J17 : Côte Pacifique. Vol > Medellin

Dernière matinée sur la côte Pacifique. Nous rejoignons le bourg de Nuqui en "lancha", l'occasion d'admirer une dernière fois ses paysages sauvages de plages de sable gris dominés par l'exubérance de la forêt du Choco. Une fois débarqués, c'est à pied que l'on rejoint l'aérodrome ! Vol à destination de Medellin (1h). Retour à la civilisation. Quel contraste entre la forêt tropicale et la forêt de … gratte-ciels ! En fonction de l'heure d'arrivée, fin de journée libre ou découvertes complémentaires à Medellin. Dîner près de l'hôtel dans le quartier Poblado.

Transfert : 0h15
Hébergement : Art Hôtel ou équivalent
Repas : BLD
Le programme de cette journée est dépendant des horaires du vol intérieur. Il est normalement prévu pour 13h30 avec une arrivée à Medellin à 14h25.

Il y a 45 mn de navigation pour rejoindre Nuqui.

J18 : Vol > Santa Marta, route > Parc national Tayrona

Cap au Nord avec un vol à destination de Santa Marta. Nous sommes désormais au bord de la mer des Caraïbes. Privilège rare, la Colombie est le seul pays d’Amérique Latine qui offre un rivage sur les côte Pacifique et Caraïbe. Selon l'heure d'arrivée, déjeuner à Santa Marta pour déguster un ceviche - savoureuse préparation de poissons crus marinés dans le citron vert - et petite balade sur le port. Départ en véhicule vers le parc national Tayrona. Nous nous installons pour deux nuits dans un lodge de charme, face à la mer, au bord de la plage Los Naranjos. Notre hébergement est construit sur une colline dominant la mer. Il s'agit d'une ancienne demeure familiale, appartenant à une artiste et dessinée par un célèbre architecte colombien, d'où cette sensation d'être accueillis chez des amis. Nous sommes juste à l'entrée orientale du parc. Quoi de mieux pour finir la journée que d'aller se balader sur la plage privée de l'hôtel, qui étire son sable blanc entre la mer Caraïbe et l'embouchure de la rivière Piedras ... Dîner sur place.

Transfert : 2h30
Hébergement : Ecolodge Maloka Barlovento ou équivalent
Repas : BLD
Attention, du fait de courants violents, la baignade est déconseillée sur la plage de l'hôtel.

J19 : Parc national Tayrona, rando et baignade

Magnifique journée de randonnée et baignade dans la partie orientale du Parc Tayrona. Ce lieu magique, situé entre les montagnes, la forêt tropicale et la mer, abrite les plus jolies plages de sable blanc du pays. Mais un peu de patience ... Nous commençons par l'intérieur des terres, traversant une belle forêt tropicale, pour atteindre le site archéologique de Pueblito, ruines d’un village Tayrona précolombien. Poursuite vers la côte et déjeuner dans un restaurant en bord de plage. L'après-midi, balade de plages en criques. Nous commençons par le cap San Juan del Guia, bordé d’une magnifique baie de sable blanc entourée d'immenses roches volcaniques. Poursuite vers la plage La Piscina, idéale pour la baignade et le snorkeling. Nous dépassons la jolie crique La Aranilla, bordée de gros rochers et quittons le parc à Cañaveral. Retour à notre lodge de charme pour la nuit. Dîner sur place.

Hébergement : Ecolodge Maloka Barlovento ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 6h
Dénivelé : +110 m
Dénivelé : -110 m

J20 : Santa Marta > Mompox

Nous délaissons temporairement la côte et filons plein Sud découvrir la magnifique cité coloniale de Mompox, alanguie au bord du rio Magdalena. En chemin, arrêt dans le bourg d’Aracataca, lieu de naissance de l’écrivain Gabriel Garcia Marquez, prix Nobel de littérature et auteur du chef d’œuvre « Cent ans de Solitude ». Nous visitons un musée retraçant sa vie et son œuvre installé dans un bâtiment reconstituant fidèlement sa maison natale. Arrivée dans l’après-midi à Mompox. Nous nous installons pour deux nuits dans un hôtel colonial. Fin de journée libre pour déambuler dans cette cité pleine de charme. A l’époque de la Colonie, Mompox fût un important centre commercial grâce à la navigation sur le fleuve et son emplacement éloigné de la mer des Caraïbes qui la préservait des assauts des pirates et corsaires. Tandis que Carthagène construisait des bastions et des murailles, Mompox édifiait une architecture classique et religieuse de style sévillan qui demeure aujourd’hui et est le témoin du bon temps de la prospérité. Mompox fût une ville effervescente jusqu’à ce que les sédiments encombrent le fleuve et réduisent son activité commerciale. Aujourd’hui, c’est une ville loin du monde, enfermée entre deux bras de fleuve où le temps semble s’être arrêté. Nul doute qu'elle vous marquera profondément ...

Transfert : 6h
Hébergement : Hôtel Boutique Bioma ou équivalent
Repas : BLD

J21 : Mompox et la Cienaga de Pijino

Situé au bord du fleuve Magdalena, Mompox est un joyau de l'époque coloniale. Déclarée patrimoine culturel de l'humanité par l'UNESCO, cette ville - fondée en 1530 par les espagnols - conserve une splendide architecture coloniale avec des maisons basses, colorées et des églises au bord du fleuve. Ce matin, en compagnie d'un guide local, tour historique de la ville. Découverte des places, églises, du musée culturel, des anciennes maisons coloniales de prestigieuses familles bourgeoises et d'un atelier artisanal d'orfèvrerie qui fabrique des bijoux en filigrane. L'après-midi, nous nous échappons de la ville et partons naviguer sur le fleuve Magdalena et les canaux de la Ciénaga de Pijiño, une région de marais où l’on observera une faune abondante (singes, iguanes, multiples espèces oiseaux…). Baignade possible en chemin. Retour à Mompox en fin d’après-midi alors que le soleil se couche ... Dîner en ville.

Hébergement : Hôtel Boutique Bioma ou équivalent
Repas : BLD
Le tour en bateau dure environ 3h.

J22 : Mompox > Carthagène

Départ matinal pour rejoindre la côte Caraïbe, ultime étape de notre périple. En chemin, arrêt dans le village artisanal de San Jacinto, spécialisé dans la fabrication des hamacs. Arrivée à Carthagène, "la perle des Caraïbes", ville chargée d’histoire, fascinante et enivrante. Déjeuner tardif en ville avant de se balader dans les quartiers coloniaux de San Diego et Santo Domingo, l’occasion de retrouver le parfum d’une autre époque, celui des trésors espagnols et des pirates ! Coucher de soleil sur les murailles face à la mer des Caraïbes… Nous nous installons pour deux nuits dans un hôtel du centre historique, à l'accueil familial.

Transfert : 6h
Hébergement : Hôtel Don Pedro de Heredia ou équivalent
Repas : BLD
Si vous souhaitez finir le voyage dans un plus bel hôtel, nous pouvons vous réserver l’hôtel Bantu (100 € / personne de supplément pour les 2 nuits en chambre double - 180€ / personne en chambre individuelle -
sous réserve de disponibilité).

J23 : Carthagène, visite

Carthagène est l'une des plus belles villes coloniales d'Amérique Latine, un lieu idéal où il fait bon flâner dans les ruelles étroites, admirer les façades des belles demeures aux balcons ouvragés, se reposer sur une place ombragée ou pousser la porte de l'une des innombrables églises. La matinée est consacrée à la visite des principaux monuments de la ville : le château San Felipe, avec sa vue panoramique sur la cité coloniale et moderne ; le quartier populaire de Getsemani, à l'extérieur des remparts, le couvent San Pedro Claver dans le centre ... Après-midi libre pour se balader à sa guise dans la ville et faire d'ultimes achats. Dernier dîner tous ensemble pour célébrer la fin de cette belle aventure.

Hébergement : Hôtel Don Pedro de Heredia ou équivalent
Repas : BLD
Jusqu'à nouvel ordre, le couvent de la Popa n'est plus accessible pour des raisons de sécurité (faille géologique menaçant l'édifice). Cette visite est remplacée par celle du couvent San Pedro Claver dans le centre.

J24 : Carthagène , vol > Paris

Transfert à l'aéroport. Vol à destination de Bogota puis en connexion pour Paris.

Repas : B

J25 : Arrivée Paris

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.