Du Sud Lipez à la Cordillère Royale

Bolivie BO 202 Trekking 22 jours - 13 jours de marche 4 à 10 pers. Soutenu 12/20 Voir les avis voyageurs
Carte 1 du circuit
Carte 2 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire ameriques
  • Dates et prix ameriques
  • Extensions ameriques
  • Infos pratiques ameriques

Si flâner dans une ville coloniale vous attire autant qu’arpenter une cordillère… si découvrir des sites incontournables ne va pas sans explorer des lieux plus confidentiels… si une immersion dans une nature sauvage n’est pas incompatible avec une plongée dans l’animation des villes… si contempler le ballet des flamants roses dans une lagune colorée est tout aussi jubilatoire que randonner au pied d’une cime glaciaire, alors ce voyage est fait pour vous ! Après une acclimatation toute en douceur au bord du lac Titicaca, berceau de la civilisation Inca, cap sur les pistes de la Bolivie à la découverte du cœur indien des Andes. Au programme, de belles cités coloniales, un parcours inédit entre lagunes multicolores, volcans hiératiques et canyons colorés du Lipez, avant de finir en apothéose dans la Cordillère Royale avec un trek de toute beauté au pied des géants.

Points forts

• Un cocktail savoureux de richessses culturelles et beautés naturelles
• Un parcours inédit dans le Sud Lipez, entre canyons colorés et lagunes multicolores
• Un trek spectaculaire dans la plus belle partie de la Cordilllère Royale
• Une exclusivité Tirawa avec un groupe limité à 10 participants

Les plus Tirawa

• Un voyage tout compris (pension complète, entrée des sites : 120 €)
• Une excellente acclimatation
• Deux vols intérieurs notamment un vol Uyuni > La Paz qui évite un trajet routier de 12h

Niveau

Soutenu 12/20 Voir le tableau des niveaux  Une excellente condition physique est indispensable pour profiter pleinement de ce voyage. 13 jours de marche alternant balades et randonnées faciles à la journée (4h/5h de marche en moyenne) avec un trek soutenu de 5 jours dans la Cordillère Royale. Durant le trek, étapes moyennes de 7h avec un dénivelé moyen de 800 m. Nombreuses nuits en haute altitude (10 au-dessus de 4000 m).

J1 : Vol au départ de Paris

J2 : Arrivée à La Paz (3600 m), balade

Arrivée sur l’Altiplano à plus de 4000 m d’altitude ! Notre guide francophone nous accueille à l’aéroport. Un peu « essoufflés », nous prenons la direction de La Paz, capitale la plus haute du monde. Dominée par le géant enneigé Nevado Illimani (6 400 m), située dans un cirque de toute beauté, la ville s’étend sur plus de 600 m de dénivelé. Arrêt pour profiter d’un magnifique point de vue : les quartiers pauvres tapissent les pentes de leurs maisons de briques tandis que le centre colonial et les gratte-ciels occupent le fond de vallée. Installation à l’hôtel dans les quartiers coloniaux au bas de la ville à 3 600 m. nous partons à pied de l’hôtel pour découvrir la ville qui possède un charme à nul autre pareil. Joyeusement animée, mêlant architecture coloniale et gratte-ciels, son emblème pourrait être la cholita, femme aymara à la jupe bouffante colorée et son chapeau melon. Notre découverte démarre dans la calle Sagarnaga, surnommée la rue des Sorcières ! A côté des boutiques d’artisanat, de curieux étals exhibent plantes, remèdes de grand-mère et produits censés attirer la bienveillance des esprits aymara (comme des fœtus de lama desséché). Sur la place San Francisco, nous visitons l’église San Francisco, joyau de l’art baroque, puis prenons un peu de hauteur pour nous perdre dans les marchés, l’occasion de découvrir l’extraordinaire diversité des variétés de pommes de terre. Nous poursuivons en téléphérique, façon originale de parcourir la ville et de profiter d’incomparables panoramas sur la cité et les géants de la Cordillère Royale, Huayna Potosi, Mururata et Illimani. Par la rue Jaen, une artère coloniale parfaitement restaurée, nous gagnons la place Murillo, bordée par le palais présidentiel et le Congrès. Retour à l’hôtel avant de dîner en ville.

Hébergement : Hôtel
Repas : LD
Heures de marche : 3h
Dénivelé : +200 m
Dénivelé : -200 m

J3 : Lac Titicaca, trek > Yampupata, bateau > Ile du Soleil (3800m)

Départ en véhicule privé pour Copacabana, idéalement situé sur les rives du majestueux lac Titicaca. Au cours du trajet, découverte des premiers paysages de l'Altiplano et de la cordillère enneigée. Visite rapide du village (cathédrale, marché indien) réputé à travers toute la Bolivie pour abriter la vierge "morena" (métisse), célébrée chaque année le 5 août et … pour avoir donné son nom à la célèbre plage brésilienne, (mais ceci est une autre histoire que le guide vous racontera !). Bateau pour la grotte de Lourdes, une fois débarqués, nous démarrons une splendide randonnée à travers la presqu’île de Yampupata. Le sentier emprunte par endroits un ancien chemin inca pavé. A d’autres moments, il évolue sur les crêtes ; la vue se dégage sur le lac, les îles et les villages indiens bordés de terrasses cultivées. Selon la forme du groupe, passage au village perdu de Zampaya. Descente au bord du lac Titicaca. Un saut de puce en bateau et nous sommes sur le site de Pilkokaina sur l’île du Soleil ; visite de cet ancien palais inca qui accueillait l'Inca Yupanqui lors de ses pèlerinages au Rocher sacré. Situé sur la ligne de crête, la montée au village de Yumani emprunte un escalier inca ; à mi-pente, nous découvrons la fontaine qui abreuve depuis plus de cinq siècles les habitants du village. Les trois sources symbolisent les lois incas fondamentales, à savoir "tu ne voleras pas, tu ne mentiras pas, tu ne seras pas paresseux". Installation pour la nuit dans une auberge gérée par une famille indienne.

Transfert : 3h30
Hébergement : Auberge simple (confort sommaire)
Repas : BLD
Heures de marche : 4h/5h
Dénivelé : +470 m
Dénivelé : -290 m
Il faut compter 2h30 de bateau au total soit 1h30 pour la grotte de Lourdes et 1h pour atteindre l'île du Soleil.

J4 : Ile du Soleil, trek > Challapampa (3800 m), retour > La Paz (3600 m)

Départ pour une splendide randonnée sur les crêtes vallonnées de l'île. Nous marchons plein nord et suivons un large chemin pavé et restauré avec soin. Très belles vues en chemin sur les terrasses cultivées, les îles du lac, les hameaux et villages blottis dans des creux de terrain avec, en toile de fond, les cimes enneigées de la Cordillère Royale. Arrivée à Chincana, site très important à l'époque Inca. A l’extrême Nord de l’île, le temple de Chincana abritait les nustas, les fameuses vierges de l'Inca. Surtout, des pèlerins de tout l'Empire se réunissaient ici pour adorer une pierre sacrée, toujours visible aujourd'hui. Descente au bord de l'eau, au village de Challapampa. Retour en bateau à Copacabana puis par la route à La Paz.

Transfert : 3h30
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 4h/5h
Dénivelé : +250 m
Dénivelé : -400 m
Il faut compter 2h/2h30 de bateau.

Depuis l'été 2017, les communautés indiennes de l’île sont en conflit et ne laissent plus passer les voyageurs sur la partie nord de l’île. Si ces problèmes perdurent, nous irons sur l’île de la Lune.

J5 : Vol La Paz > Sucre, visite (2790 m)

Vol pour Sucre. Avec son impressionnant patrimoine colonial et la douceur de son climat qui invite à la flânerie, Sucre, inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, est considérée par les Boliviens, comme la plus belle ville du pays. Fondée en 1538 sur les ordres de Pizarro, la plus ancienne ville coloniale d'Amérique Latine est un joyau d’art baroque où flotte encore parmi les ruelles un vieux parfum d'Europe... L’indépendance du pays y fut proclamé en 1825, d’où l’importance historique de la ville. Après notre installation à l’hôtel, nous consacrons l’après-midi à la visite de Sucre, déambulant dans les rues anciennes de la « Ville Blanche » aux façades blanchies à la chaux. Notre visite démarre sur la place d’Armes, cœur névralgique de la cité, appelée ici la place du 25 mai. A proximité, la cathédrale et la Casa de la Libertad, ancienne université jésuite transformée en musée, qui présente l'histoire du pays. Nous gagnons les hauteurs de la ville pour découvrir le couvent franciscain de la Recoleta qui recèle de jolis patios fleuris et un petit musée plein d’intérêt. Arrêt photo à un mirador pour visualiser la magnifique situation dont jouit la ville, au cœur des vallées du Chuquisaca et entourée de petites montagnes. Descente vers le passionnant et très riche musée des textiles où l’on découvre les tissus tinguipaya, aux motifs géométriques, les j’alqa, de couleurs rouge et noire ou encore les tarabuco, ornés de motifs et de personnages représentant notamment la vie des champs. La journée s’achève dans l’étonnant monastère San Felipe Neri, aujourd’hui transformé en école. Depuis les terrasses surplombant l’église, nous profitons d’une vue panoramique unique sur la ville de Sucre. Retour à l’hôtel et dîner en ville.

Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 2h30
Dénivelé : +100 m
Dénivelé : -100 m
La durée du vol la Paz > Sucre est de 45 mn.

J6 : Sucre > Potosi (4090 m)

Ce matin, nous quittons Sucre pour rejoindre Potosi. A la sortie de la ville, arrêt pour admirer de l'extérieur l’étrange demeure de la Glorieta (visite impossible). Construite au XIX ème siècle par une riche famille ayant fait fortune dans les mines, cette villa d’aspect mauresque se veut représentative de tous les styles architecturaux de l’époque. Nous reprenons la route et traversons de beaux paysages montagneux qui se transforment peu à peu en un monde désertique et minéral où les villages se font rares. On entre alors dans l’Altiplano andin. Arrivée à Potosi en fin de matinée et installation dans un hôtel du centre. L’après-midi est consacrée à la visite de la ville coloniale de Potosi, inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO et déclarée « huitième merveille du monde » par un chroniqueur espagnol du XVIIe siècle… Toute l’histoire de la ville est liée à sa mine d’argent qui lui a apporté richesses et tragédies, Potosi faisant la fortune de la couronne espagnole pendant plus de cinq siècles par la production de pièces d’or et d’argent… Balade dans les ruelles tortueuses de la ville, l’occasion d’admirer de belles demeures coloniales et pousser la porte de quelques églises. Surtout, nous visitons la Casa de la Moneda, l’hôtel Royal de la Monnaie. C’est l’un des plus beaux bâtiments coloniaux de la cité et l'un des musées les plus intéressants d’Amérique du sud. On y découvre notamment toutes les installations qui servaient à frapper les monnaies à l’effigie des rois d’Espagne. Retour à l’hôtel et dîner en ville.

Transfert : 3h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 2h

J7 : Potosi > Tupiza (2960 m)

Ce matin, visite de la mine en compagnie d’un guide local. Nous nous rendons d’abord au marché des mineurs pour acheter de quoi faire une offrande au Tio, dieu du monde souterrain et des enfers. Une fois équipés et après avoir déposés nos offrandes de feuilles de coca, cigarettes et alcool au dieu Tio, nous pénétrons dans les entrailles du Cerro Rico. Bien que les filons d’argent soient presque épuisés, 4000 mineurs travaillent encore dur aujourd’hui pour extraire plomb, zinc, étain et un peu d’argent. Nous cheminons dans des boyaux sombres et humides, l’air devient chaud et moite à mesure que l’on s’enfonce. Rencontre avec des mineurs poussant les wagonnets de minerai ou attaquant une paroi au marteau piqueur. Bien que cette visite soit passionnante pour appréhender charnellement la vie d’un mineur, le retour à la lumière est souvent un soulagement ! Déjeuner en ville. L’après-midi, nous partons plein sud, longeant toute la Cordillère de los Frailes. A mesure que nous perdons de l’altitude, l’air devient plus doux ; l’altiplano laisse place à un paysage de canyons colorés. Nous entrons dans la splendide et méconnue région du Far West bolivien. Par le rio Tupiza, nous rejoignons la ville du même nom. S’étirant au bord de la rivière et encadrée par les falaises ocre ou orangées de la Cordillère Chichas, Tupiza est une oasis pleine de charme. Nous nous installons pour deux nuits à l’hôtel.

Transfert : 4h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Pour les 9 jours à venir, de Potosi à Uyuni, déplacements en véhicule 4x4 privé.

J8 : Tupiza, randonnée

Largement méconnu, Tupiza est pourtant l’un des plus agréables lieux de Bolivie. Proche de l’Argentine, son éloignement en fait encore un secret bien gardé que de rares voyageurs prennent la peine de découvrir. Les 4 jours qui viennent sont totalement en dehors des sentiers battus. Ils vous feront pourtant découvrir des paysages de toute beauté qui n’ont rien à envier aux merveilles de l’Ouest américain. Une autre vision des splendeurs naturelles du Sud Lipez. C’est aussi dans cette région que s’est achevée la vie de 2 légendaires hors-la-loi, Butch Cassidy et le kid tué après un ultime larcin. Magnifique journée de randonnée dans les gorges, canyons et curiosités géologiques des environs de la ville. Au fil du temps, l’érosion a creusé, raviné, sculpté la roche tendre, créant des formes fantasmagoriques : pinacles, aiguilles, arches… Nous admirons les aiguilles rocheuses fines et élancées de la Vallée de los Machos, l’étroit Canyon de l’Inca où un sentier sablonneux se faufile entre des falaises colorées, le magnifique paysage de roches rouges de la Quebrada Seca, le point de vue d’Entre Rios sur la confluence des rios Tupiza et San Juan del Oro, le site d’El Angosto, étroite ouverture dans la falaise qui laisse passer le rio Tipiza, Toroyoj, La Torre … Retour à l’hôtel en fin de journée.

Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 6h
Dénivelé : +150 m
Dénivelé : -150 m

J9 : Tupiza > Samawa (3760 m)

Nous embarquons dans nos véhicules 4x4 et quittons Tupiza. Les 3 jours à venir sont totalement hors des chemins classiques. Nous allons découvrir un Lipez inconnu où la terre craquelée, fissurée, sculptée par l’érosion a créé des paysages saisissants. Aujourd’hui est  une journée en montagnes russes à travers un décor accidenté de toute beauté. Nombreux arrêts en chemin pour s’imprégner des paysages. Nous empruntons la Quebrada de Palala, bordée de hautes falaises rougeoyantes constituées d’agglomérats appelés localement « fins ». Plus haut, nous apercevons des collines chargées de minerai de couleur bleu-vert et violet. Nous quittons cette large vallée pour suivre celle de Chiriyoj Waykho, plus étroite, encaissée et prenant rapidement de l’altitude. Un peu plus loin, halte au site du « Sillar » (la selle) où la piste franchit une crête entre deux pics. Devant nous s’ouvre un paysage spectaculaire de flèches élancées et cirques sculptés par l’eau. Nous sommes de nouveau sur l'Altiplano et nous nous enfonçons dans les profondeurs du Lipez. Descente dans une vallée et traversée d’un village où l’église est à moitié ensevelie par la boue, souvenir d’une crue dévastatrice. Remontée sur les hauteurs, dans une région minière au paysage accidenté. Nouvelle descente et d’un coup le paysage change du tout au tout avec l'apparition de cactus... un vrai décor de Western. Nous atteignons une vallée aux tonalités ocre avec un village aux maisons de terre rouge. Remontée sur les crêtes en passant par un petit village de pierre. Ultime descente dans la somptueuse vallée de Samawa qui clôture cette journée inédite, riche en couleur. Installation dans un hébergement très simple, le prix à payer pour découvrir cette région reculée. Dîner préparé par nos hôtes.

Transfert : 6h
Hébergement : Refuge (confort très sommaire)
Repas : BLD
L’hébergement est actuellement très simple. Il y a juste des lits dans une pièce sans fenêtre avec des WC au fond du jardin (un trou dans une cabane). La communauté est en train de finir des logements pour les voyageurs (5 chambres avec salle de bain commune mais pas de douche). Notre équipe aide financièrement la communauté pour mener à bien cette construction qui devrait être opérationnelle en octobre 2015.

J10 : Randonnée > Samawa. Route > Guadalupe (4180 m)

Nous partons pour une randonnée dans les collines colorées faisant face au village. Un court trajet en voiture, remontant le lit d’un ruisseau, rejoint le point de départ. Les lumières du matin permettent d’apprécier les couleurs flamboyantes de ce canyon aux allures de Nord-Ouest Argentin. Marche tranquille jusqu’à un col faisant office de frontière avec l’Argentine. Au loin la vue se dégage sur les Cerros Nevada et Bonete tandis que nous dominons, en contrebas, un ensemble de canyons colorés. Nous poursuivons notre rando au beau milieu de formations géologiques étonnantes avant de descendre le long d’une vallée renfermant de gigantesques Demoiselles coiffées. En début d’après-midi, nous reprenons la route pour atteindre en fin de journée le village de Guadalupe.

Transfert : 4h
Hébergement : Refuge (confort sommaire)
Repas : BLD
Heures de marche : 4h
Dénivelé : +300 m
Dénivelé : -300 m
L’hébergement est simple mais les chambres sont propres et bien aménagées. Il y a une salle de bain commune avec WC, mais pas de douche.

J11 : Guadalupe > San Pablo de Lipez (4290 m). Marche > Ciudad Roma

Départ matinal sur une piste qui suit les crêtes. Après 45 mn de route, arrivée à Ciudad Roma, la “Cité Romaine”, l’un des sites majeurs et encore méconnus de la région du Lipez. L’érosion a produit un chef d’œuvre naturel, sculptant ici des colonnes rocheuses de plusieurs dizaines de mètres de hauteur et là des citadelles naturelles. Balade dans ce décor féérique, au milieu d’un dédale rocheux. En fonction du temps disponible, découverte un peu plus loin du site Thola Mayu, une zone parsemées d'énormes rochers aux formes étranges. Nous reprenons la route pour rejoindre le village de San Pablo de Lipez. En chemin, balade sur le site "Palacia Quemado", le palais brûlé. Installation pour la nuit dans un lodge géré la communauté indienne du village.

Transfert : 5h
Hébergement : Lodge géré par la communauté indienne
Repas : BLD
Heures de marche : 4h
Dénivelé : +100 m
Dénivelé : -100 m

J12 : San Pablo de Lipez > Quetena (4150 m)

Dernière journée dans la partie la plus sauvage du Lipez. Nous roulons plein Ouest dans un décor dominé par le volcan Cerro Lipez (5930m). Halte à San Antonio del Nuevo Mundo (4680 m), un village fantôme brusquement abandonné. Aujourd’hui, il n’est plus fréquenté que par les vischaches, ce drôle d’animal ressemblant à un lapin avec une queue d’écureil et sautillant de pierre en pierre comme un kangourou ! Passage par l’étrange formation géologique du « Torreón ». Puis, descente vers la lagune Morejón, un lac salé fréquenté par les flamants roses. Court détour pour admirer la lagune Céleste (4525 m) avant d’arriver à Quetena, village typique de l’Altiplano avec ses maisons en adobe et ses rues poussiéreuses. Beau coucher de soleil sur le volcan Uturuncu, le seul sommet non glaciaire de Bolivie dépassant les 6000 m d’altitude.

Transfert : 6h/7h
Hébergement : Auberge de montagne
Repas : BLD

J13 : Laguna Verde > Laguna Colorada > Désert de Siloli (4550 m)

Sans conteste l’une des plus belles journées du voyage avec notamment la découverte des lagunes Verde et Colorada, joyaux du Sud Lipez. Au programme, balades, déplacements en 4x4, arrêts photo et même baignade dans des sources d’eau chaude ! Nous poursuivons plein sud à travers l'altiplano. En contrebas d’un col à 5000 m, premier arrêt pour découvrir le site Sol de Mañana, où règne une intense activité géothermique ; balade au milieu des geysers, fumerolles et mares de boue bouillonnantes. Pour ajouter à la beauté du lieu, les minérais contenus dans les roches les colorent de toutes les teintes du pastel. Nous perdons de l’altitude et   stoppons à 4000 m aux thermes de Polques. Nous troquons la doudoune pour le maillot pour une délicieuse baignade à 37° dans un grand bassin aménagé en plein air avec vue sur la lagune Chalviri. Direction la frontière avec le Chili. Sur la route, on aperçoit l’un des étonnants paysages du « Désert de Dali », plusieurs volcans avec un dégradé de couleurs vives, allant de l’ocre clair au vermillon avec à leurs pieds, disséminés dans la vallée, d’énormes boules rocheuses isolées. C’est aussi beau qu’intrigant. Arrivée à la laguna Verde, couleur émeraude évidemment. Balade dans ce décor d'exception le long des laguna Verde et Blanca au pied des formes parfaitement triangulaires du volcan Licancabur. L’après-midi, nous partons plein nord et retrouvons la laguna Colorada. Une pause prolongée est nécessaire pour profiter de ce lieu hors du commun. Cette lagune tire son nom d'une particularité : sa couleur rouge-orange. Sa coloration provient des algues et du plancton qui se développent dans ces eaux riches en minéraux. Balade au bord de la lagune pour admirer les flamants roses et les îlots de borax sur fond de volcan. Ultime arrêt pour admirer le fameux « arbre de pierre ». La journée touche à sa fin lorsque nous atteignons notre hébergement, un lodge de charme construit en pierre volcanique, dans un splendide isolement, au coeur du désert de Siloli.

Transfert : 7h/8h
Hébergement : Lodge
Repas : BLD
Heures de marche : 2h/3h

J14 : Désert de Siloli > San Juan 3660 m

A cause de l’altitude élevée du lodge, il fait en général très froid au lever du soleil. Pourtant c’est le meilleur moment pour aller prendre des photos sur ces immenses étendues colorées. Nous suivons la piste des « 1001 lagunes » qui file vers le Nord. Juste après la colline qui domine le site, elle s’engouffre dans un canyon, refuge de nombreuses viscaches. Après 1h30 de route, arrivée au-dessus de la première lagune de cette journée : la laguna Honda. Arrêts photos et balades se succèdent pour découvrir trois autres lagunes : Chiar Khota, Hedionda et Canapa. Ces étendues infinies sont parcourues par de nombreuses vigognes et les lagunes sont peuplées par les trois espèces de flamants roses recensées en Amérique Latine. La piste longe la frontière avec le Chili et, après un petit col, nous découvrons le volcan Ollagüe (5865 m) qui crache des fumées dans l’azur bleu violet. Petite balade jusqu’à un mirador d’où la vue est spectaculaire sur ce cône. Il reste deux heures de trajet pour rejoindre l’étape du soir. La traversée du Salar de Chiguana clôture cette nouvelle magnifique journée. Nous passons la nuit au village San Juan de Rosario.

Transfert : 5h
Hébergement : Auberge
Repas : BLD
Heures de marche : 1h

J15 : San Juan > Salar d’Uyuni > Uyuni, vol > La Paz

Autre temps fort de tout voyage dans le Sud Lipez, la découverte du salar d’Uyuni. Départ matinal pour savourer à plein cette journée. Nous embarquons dans les 4x4 et rapidement … nous nous retrouvons au milieu de … rien, sinon une immense étendue blanche qui brûle les yeux si on a oublié ses lunettes de soleil ! Avec une superficie de 12 000 km², l’équivalent de deux départements français réunis, le salar d’Uyuni est le plus grand désert de sel du monde. A 3660 m d’altitude, composée de 10 000 millions de tonnes de sel, cette mer intérieure, d’une pureté absolue, contient potasse, sulfate, chlorure de sodium et la plus grande réserve au monde de lithium. Pour en profiter pleinement, nous effectuons une petite balade sur cet océan de sel blanc. Arrêt en plein cœur, sur l’île d’origine volcanique d’Incahuasi aménagée de chemins au milieu des cactus candélabres. Face à nous, les pentes orangées du volcan Tunupa, (5432 m) servent de boussole aux chauffeurs. L’après-midi, nous traversons le salar d’ouest en est pour rejoindre la ville d'Uyuni. Les mirages – soulevant les îles et arrondissant leur base pour les faire flotter dans l’air – amplifient la magie du lieu. En chemin, visite de ce qui reste du premier hôtel de sel, qui abrite un petit musée assez folklorique. Nous pouvons aussi observer une mine de sel à ciel ouvert, ainsi qu’un atelier de transformation du produit brut (séchage, ajout d’iode, empaquetage). Encore une petite heure de piste/route et nous voici rendus dans la « grande » bourgade d’Uyuni. Nous rejoignons l’aéroport et prenons un vol à destination de La Paz. Accueil à l’arrivée, transfert à l'hôtel.

Transfert : 4h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 1h30
Le vol Uyuni > La Paz est opéré par la compagnie Amazonas. Habituellement, les horaires sont les suivants : décollage d’Uyuni à 19h45, arrivée à La Paz à 20h30.

J16 : La Paz > Laguna Cacha (4640 m), trek > Laguna Chojna Quta (4745 m)

Parfaitement acclimatés, nous abordons sereinement notre trek dans la Cordillère Royale. Proche de La Paz, encadrée par le lac Titicaca et le bassin amazonien, cette chaîne est l’une des plus belle des Andes. Pendant 5 jours, nous allons randonner dans ce terrain de jeu fantastique et préservé, admirant une myriade de sommets dépassant les 6000 m et campant au bord de lagunes multicolores. Cette traversée se déroule à l’ouest du massif pour profiter d’un temps clément sur ce versant protégé de l’Amazonie. Nous explorons la partie Nord de la chaîne, région la plus sauvage, rarement parcourue, où les chemins ne sont souvent que des sentes tracées par les animaux et condensant les plus hauts sommets de la Cordillère. Départ matinal, par la route puis une piste, pour atteindre la laguna Cacha, point de départ de notre trek. Nous remontons par sa rive droite la petite vallée lacustre qui s’étire vers le nord-est jusqu’au col Calzada (5 050 m). En chemin, nous dépassons le lac Ajoyan (4 665 m), puis deux lagunes turquoise : Chojña Khota (4722 m) et Carizal (4767 m). Campement féérique sur les rives du lac Chojña Khota, au pied des glaciers Kasiri et Calzada qui couvrent les flancs des montagnes homonymes.

Transfert : 4h/5h
Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 1h30
Dénivelé : +110 m

J17 : Trek > Laguna Jistana Quta (4560 m)

Dans la matinée, deux options s’offrent à nous et chacun choisira en fonction de son envie : contempler la beauté des lieux depuis le camp ou marcher vers le col Calzada. Dans ce cas, nous suivons un sentier qui passe au-dessus du lac Carizal. D’abord en « mal plat » comme disent les suisses, le chemin se fait plus raide et rocailleux à l’approche du col Calzada (5050 m), brèche entre les massifs du Kasiri et de la Calzada, culminant respectivement à 5857 m et 5650 m d’altitude. En grimpant au-dessus du col, nous atteignons un mirador qui délivre une vue sur les 2 versants de la Cordillère avec, à l’est, les nuages bourgeonnants en provenance de l’Amazonie et, à l’ouest, les lagunes bleue et verte quittées ce matin comme deux yeux sertis dans la prairie. Retour au camp pour le déjeuner. L’après-midi, nous nous mettons en route pour rejoindre notre campement au bord de la lagune Jistaña Khota. Rapidement, nous quittons les pâturages pour évoluer sur des pentes cendrées. Le paysage décline toute une palette de tons gris et noirs. Nous atteignons un plateau puis un col situé à 5100 m. Face à nous, l’immensité du lac Titicaca et derrière nous le vaste plateau glaciaire reliant deux géants de la Cordillère, l’Ancohuma (6427 m) et l’Illampu (6368 m). Le chemin suit une crête arrondie et minérale avant de descendre dans la vallée de la lagune Jistaña Quta. Camp au bord de cette étroite et longue lagune, d’un vert jade, au pied du Chearoko (6104 m).

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 4h
Dénivelé : +350 m
Dénivelé : -515 m
Il y a environ 2h30 de marche aller-retour vers le col Calzada et 300 m de dénivelé.

J18 : Trek > Laguna Chiscacalliuani (4820 m)

Longue et splendide journée dans le cœur sauvage de la Cordillère. Montées et descentes s’enchaînent jusqu’à notre camp du soir. Première montée soutenue, à flanc, sur une sente dessinée par les vigognes (cousins sauvages des lamas et alpagas). S’en suit une succession de vallons sauvages, bordés de crêtes rocheuses. Passage au bord du petit lac Niquioyo Khota (4 672 m), dominé par le Condor Jipina (5 315 m). Traversée à flanc jusqu’à un col sans nom à 4950 m puis un second à 5000 m. En chemin, vue splendide sur l’Altiplano et le lac Titicaca où l’on devine l’île du Soleil. Pour terminer la journée, il reste à descendre dans l’étrange vallée en contrebas. Tapissée de sable noir, rehaussée de quelques touches jaune citron due à l’icchu, la paille andine, on dirait un morceau d’Islande échoué en Amérique Latine. La descente est ludique et rapide dans ce sol tendre. Installation du camp au bord du lac, au pied du Chearoko (6104 m).

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 7h
Dénivelé : +800 m
Dénivelé : -585 m

J19 : Trek > Camp Jayllawaya (4480 m)

Départ à flanc de montagne, plein sud, pour rejoindre la vallée de Chacha Kumani (4430 m), large vallon marécageux menant au pied de l’imposant massif glaciaire éponyme. Après avoir traversé les bofedals (zone marécageuse parsemée de mousses géantes imbibées d’eau), nous remontons cette vallée au nord-est, au milieu des troupeaux de lamas, vaches et chevaux, franchissant plusieurs plateaux successifs jusqu’à un col à 5000 m d’altitude. Au fur et à mesure de l’ascension, la vue se dégage sur l’imposant glacier du Chachacomani (6074 m). Une courte descente conduit à la vallée Pura Purani. Poursuite vers le sud-est, toujours à flanc, et par 3 petits cols successifs, nous atteignons la vallée du Rio Jayllawaya (4480 m). Le 1er col est une brèche, le second est atteint par un chemin en un arc de cercle tandis que le dernier est une franche montée. Vue sur un sommet ressemblant au Râteau de l’Oisans.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 7h/8h
Dénivelé : +905 m
Dénivelé : -1210 m

J20 : Trek > Laguna Khotia (4450 m), route > La Paz (3600 m)

L’entame de la journée est soutenue, avec une montée raide vers le plateau supérieur menant au lac Wara Warani (4620 m). Ensuite, la progression est plus tranquille le long du ruisseau jusqu’au fond de la vallée. Par un chemin astucieux, à travers une barre rocheuse, nous atteignons le lac Wara Warani à 4930 m. Niché au pied du glacier Wara Warani, ce lac est l’une des merveilles de la Cordillère. Il se divise en deux parties de couleur différente. Le glacier tombe dans un petit lac aux eaux turquoise, tandis que l’autre partie offre une eau d’un bleu intense. Un site étonnant que nous prenons le temps d’admirer. Il est temps de repartir vers un col escarpé à 5050 m surplombant le glacier Kunu Pampa. La descente se fait dans un pierrier, le long de la langue glaciaire et mène à une vallée isolée, vers 4760 m d’altitude. Après la traversée de cette vallée, continuation vers le sud-est pour l’ultime col de notre traversée, le paso Minchin (5000 m). La descente est facile face à l’immense lac Khotia (4450 m), sans conteste l’un des plus photogéniques de la Cordillère avec sa couleur vert laiteux. C’est le point final de notre aventure. Nous retrouvons nos véhicules et c’est le retour à La Paz. Dîner festif pour célébrer la fin du voyage.

Transfert : 3h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 7h/8h
Dénivelé : +810 m
Dénivelé : -840 m

J21 : La Paz, vol de retour

Transfert à l’aéroport. Vol de retour.

Repas : B
Selon la compagnie aérienne choisie, il est souvent possible d'avoir une escale longue à Lima. Dans ce cas, aucun service de notre part pour cette escale de jour. Si vous le souhaitez et si la durée d'escale le permet (+9h), nous pouvons vous organiser une demi-journée de visite de la capitale péruvienne. Nous consulter.

J22 : Arrivée à Paris

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.