Trésors du Nordeste
Brésil BR 201 Trekking

Trésors du Nordeste - Trekking au Brésil dans les parcs nationaux de Chapada Diamantina et de Lençois Maranhenses - Découverte des villes de Salvador de Bahia, São Luís, Alcântara ou de Lençóis.

17 jours - 11 jours de marche 4 à 12 pers. Soutenu 11/20
Carte 1 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire ameriques
  • Dates et prix ameriques
  • Extensions ameriques
  • Infos pratiques ameriques

Le Nordeste est cet arrondi de terre qui fait face au lointain Portugal. C’est dans cette vaste région que l’histoire du Brésil actuel a démarré, il y a un peu plus de 5 siècles, après la fondation de Salvador de Bahia. Ce voyage tonique, alternant plongées culturelles dans le riche passé colonial de la région et 2 treks - spectaculaires et contrastés - ravira le randonneur qui cherche aussi du sens à son voyage. Tout commence donc à Bahia, âme africaine de ce pays métissé et longtemps capitale du Brésil qui tirait sa richesse des plantations de canne à sucre jusqu’à l’abolition de l’esclavage. Les cités coloniales de São Luís, Alcântara ou Lençóis feront écho à d’autres cycles économiques comme la fièvre du diamant ou la culture du coton. Partons ensuite à la découverte de la Chapada Diamantina, un massif de montagnes tabulaires, avec ses sommets isolés, à la beauté hiératique, où des cascades invitent à la baignade. Le voyage s’achève sur le rivage Atlantique. Une traversée à pied féerique d’un gigantesque massif dunaire, où chaque creux est envahi de lagunes translucides ou émeraude nous attend. Un trek au Brésil complet et déroutant, qui vous donnera envie de repartir découvrir d’autres coins de ce pays enchanteur !

Points forts

• Tout le Nordeste en un seul voyage
• Rando dans la Chapada Diamantina, spectaculaire massif de montagnes tabulaires
• Trek côtier féerique, entre dunes et lagunes, dans le PN Lençóis Maranhenses
• Salvador de Bahia, São Luís, Alcântara, Lençóis, joyaux coloniaux du Nordeste

Les plus Tirawa

• Un voyage en pension complète
• 4 nuits chez l’habitant
• 2 treks sans nuits sous tente
• Des hôtels confortables et de charme en ville

Niveau

Soutenu 11/20 Voir le tableau des niveaux  Un voyage au Brésil tourné vers la randonnée avec 11 jours de marche au total qui se décompose en 4 balades urbaines et 7 jours de randonnée. Au programme, 2 treks de 4 et 3 jours. Pas de problème d’altitude et des dénivelés modérés (entre 400 et 600 m pour les 4 jours de marche dans la Chapada Diamantina et négligeables dans les dunes de Lençóis). Par contre, les étapes sont assez soutenues, avec 5/6h de marche en moyenne. Pour le trek dans les dunes de Lençóis, il faut tenir compte de la chaleur qui oblige à des départs matinaux et être prêt à faire l'expérience de 2 nuits en hamac. Un voyage qui demande une bonne condition physique et la capacité d’accepter des conditions de couchage parfois rustiques.

J1 : Vol > …

Départ de Paris pour un vol à destination de Salvador de Bahia. 

Départ de province possible (selon disponibilité et moyennant un supplément de 90 € minimum - nous consulter à la réservation).

J2 : … > Salvador de Bahia, visite de la ville basse

Accueil à l’aéroport et transfert à l’hôtel. Notre chambre est disponible dès l’arrivée. Après le petit-déjeuner, temps libre pour se reposer et se rafraichir. Nous partons ensuite déjeuner en compagnie de notre guide francophone. L’après-midi, découverte des quartiers les plus représentatifs de la ville basse de Salvador de Bahia. La cité occupe un splendide emplacement naturel, à l’extrémité d’une pointe terrestre donnant d’un côté sur la vaste baie de Tous les Saints et de l’autre sur l’Océan Atlantique. On a coutume de dire que si Rio est le cœur du Brésil, alors Salvador en est l’âme, définitivement africaine. C’est ici que les Portugais fondèrent en 1549 la première capitale de leur colonie. Pendant les trois siècles qui suivirent, Salvador fut incontestablement la ville la plus importante du pays. Le sucre principalement, mais aussi le tabac, l’élevage ou encore les diamants assurèrent la prospérité de la ville, qui s’orna des magnifiques églises et des superbes demeures coloniales qui font aujourd’hui le ravissement des visiteurs. La ville demeura le siège du gouvernement colonial jusqu’au déclin de l’industrie sucrière et fut dépossédée de son statut de capitale au profit de Rio en 1763. Nous commençons par le phare da Barra, gardien solitaire de l'entrée de la baie de Tous les Saints, érigé sur ordre de Tomé de Souza, premier gouverneur du Brésil. Puis, nous faisons route vers le quartier du port pour visiter le marché São Joaquim, authentique marché bahianais. Poursuite vers le nord et l’église de Bonfim où l’on pourra admirer, dans la « salle des miracles », une impressionnante collection d’ex-votos, attestant de la dévotion populaire pour le Senhor do Bonfim. Notre visite s’achève à Ribeira, quartier populaire toujours très animé : le matin pour la criée, à midi pour déguster la spécialité locale, la moqueca, (sorte de ragoût de poissons et de fruits de mer) et le soir pour danser. Retour à l’hôtel en fin de journée. Le soir, notre chauffeur passe nous chercher pour nous emmener dîner en ville.

Hébergement : Pousada Estrela do Mar ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 2h

J3 : Salvador, visite de la ville haute et Candomblé

Ce matin, poursuite de la visite de Salvador de Bahia. Nous nous consacrons à la ville haute, dominée par le quartier historique du Pelourinho. Son prestigieux ensemble architectural, rénové dans les vives couleurs originales, présente de magnifiques demeures coloniales et de nombreuses églises baroques. La visite à pied commence au fort de la capoiera où nous jouissons d'une belle vue panoramique sur la baie. Nous remontons la rue do carmo jusqu'au couvent des Carmes (transformé en hôtel de luxe). La visite se poursuit avec la maison / musée Jorge Amado, célèbre écrivain brésilien et l'église São Francisco avec ses étonnantes fresques d’azulejos (carreaux de faïence bleus). La matinée s'achève au pied de l'ascenseur Art déco Lacerda, carrefour entre la ville basse et la ville haute, par une séance de lèche-vitrine au marché Modelo. Après le déjeuner, notre guide nous entraine dans une découverte originale de Salvador, sur le thème du Candomblé. Religion d'origine africaine dont la pratique était interdite pendant la période coloniale esclavagiste, le candomblé est considéré comme la deuxième religion la plus suivie du pays. Il se caractérise par une plus grande ouverture d'esprit sur les questions spirituelles et par un profond mysticisme. Nous démarrons au Solar do Unhão, l'une des plus belles constructions de la période coloniale. Notre parcours permet de retrouver en pleine ville une architecture plutôt typique des zones rurales, témoignage d’un passé récent mêlant esclavage et grande richesse. Continuation au « Dique du Tororó» où nous admirons la fontaine des Orixás, divinités du candomblé, reconnaissance incontestable de l’importance religieuse et sociale du candomblé. Nous rejoignons ensuite l'un des plus célèbres et traditionnels « Terreiro de Candomblé », situé dans un quartier populaire au nord de la ville, le Ilê Opô Afonjá. Il s’agit d’un immense terrain de 39000 m², planté d’arbres centenaires, avec les constructions religieuses, les maisons des Orixás et la salle des rituels qui occupent 1/3 du terrain. Visite facultative (entrée non comprise, environ 50 reais/13 €) du musée du Terreiro qui rassemble les objets caractéristiques des divinités, leur mobilier et vêtements. Retour à l’hôtel en fin de journée. Le soir, notre chauffeur passe nous chercher pour nous emmener dîner en ville.

Transfert : 1h
Hébergement : Pousada Estrela do Mar ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 2h

J4 : Salvador > Lençóis (780 m)

Départ matinal de l’hôtel pour rejoindre la gare routière (rodoviaria) et prendre un bus à destination de Lençóis. Après 430 km de route, nous arrivons dans la plus jolie ville coloniale du « sertao » (intérieur des terres) bahianais, porte d’accès au joyau naturel de la Chapada Diamantina. Fondée à la fin du XIXème siècle, lorsque des diamants bruts furent découverts dans les montagnes et rivières entourant la ville, entraînant une véritable fièvre, c’est aujourd’hui une paisible et charmante bourgade, avec ses façades colorées et ses ruelles pavées où il fait bon séjourner. A l’arrivée, nous sommes accueillis par notre guide local francophone et c’est à pied que nous rejoignons notre pousada. L’après-midi, visite à pied de la ville. Une architecture remarquable et de jolies boutiques (artisanat, bijoux, pierres précieuses régionales …) font le charme de cette ville tropicale aux accents du XIXe siècle. Selon la forme et les envies de chacun, balade possible à pied dans les environs, vers le Serrano (où l'on peut se baigner dans les "marmites" tourbillonnantes) puis la rivière Grizante et ses cascades cristallines (Cachoeirinha et Primavera) aux plages de sable coloré (le même qui est utilisé pour la confection de bouteilles décoratives). Retour à notre pousada en fin de journée. Dîner en ville.

Transfert : 6h/430km
Hébergement : Pousada Alto do Cajueiro ou équivalent
Repas : BD
Départ du bus prévu à 7h. Il faut compter 6/7h de trajet. En cours de route, le bus fait une halte dans un self-service pour le déjeuner (non inclus). Trajet non accompagné.

Nous rejoignons à pied notre pousada car elle se trouve à quelques encablures de l’arrêt du bus.

J5 : Trek > Chapada Diamantina

A l’inverse de ses voisins latino-américains, le Brésil n’est pas traversé par la Cordillère des Andes. Mais il n’est pas pour autant dépourvu de montagnes. Le pays connait deux types de reliefs, les Serras, chaînes montagneuses entre 1500 et 2500 m d’altitude et les Chapadas, ensemble de montagnes tabulaires avoisinant les 2000 m d’altitude. Pendant 4 jours, nous allons traverser à pied la plus spectaculaire d’entre elles, la Chapada Diamantina. C’est l’un des sites géologiques les plus anciens du continent. Dans ce bassin sédimentaire, l’érosion a eu deux effets notables. D’une part, elle a mis à jour les diamants qui s’étaient formés dans les profondeurs de la terre, déchaînant une véritable ruée à partir de 1880. D’autre part, elle a façonné un paysage grandiose et sauvage, protégé par un parc national. Le mot chapada vient de "chapa" (plaque), qui fait écho à la forme des "morros", ces montagnes aux contours presque circulaires et au sommets plats. Entre et autour de ces monticules colossaux - aux faux airs de Monument Valley - les plateaux sont couverts d’une végétation rase tandis que les vallées accueillent une végétation luxuriante, tropicale, où la plupart des grands fleuves de l’Etat de Bahia dessinent, de cascade en cascade, leurs premiers méandres. Un des grands plaisirs d’un trek dans la Chapada est d'entrecouper la marche avec des baignades, dans les rivières et vasques au pied des cascades. Pour l’heure, après avoir quitté Lençóis, nous mettons cap au sud-ouest, vers le cœur du parc naturel de la Chapada Diamantina. Notre trek démarre dans le fond et sur les pentes de la vallée du Riberão, connue pour être fleurie une large partie de l’année. En chemin, nous aurons plusieurs occasions de nous baigner dans les eaux du rio Riberão. Arrivée en fin d’après-midi au village de Caeté Açú (920 m), qui s’étend sur plusieurs kilomètres dans le creux de la vallée de Capão. Nous nous installons pour la nuit dans une pousada avant d’aller dîner dans un restaurant du village.

Transfert : 1h
Hébergement : Pousada
Repas : BLD
Heures de marche : 6h/18km
Dénivelé : +600 m

J6 : Trek > Chapada Diamantina (1000 m)

Ce matin, un court trajet (9 km) en 4x4 nous dépose au bout de la vallée où nous reprenons notre traversée Nord / Sud de la Chapada. La journée débute par une ascension d’une heure qui nous conduit sur le Gerais do Vieira, un long plateau couvert tantôt d’herbes hautes, tantôt de bosquets tropicaux. A son extrémité, nous empruntons un sentier qui part à l’assaut de la montagne via le passage de quebra bunda (« brise fesses »). Cette montée abrupte (150 m de dénivelé) permet d’atteindre un second plateau, celui du Rio Preto. Le sol est tour à tour sablonneux et terreux, et la végétation rase. Progression facile, en lisière du plateau, afin de jouir de magnifiques panoramas sur la vallée et deux énormes "morros" qui montent la garde, Castelo et Da Lapinha. La journée s’achève par une descente spectaculaire, dans un goulet escarpé, vers la vallée du Pati que nous surplombions jusqu’à présent. Encore quelques efforts et nous voilà arrivés à notre étape du jour, une petite maison perdue au creux de la vallée. Nuit chez l’habitant (confort sommaire) et dîner sur place.

Hébergement : Chez l’habitant
Repas : BLD
Heures de marche : 6h/18km
Dénivelé : +350 m
Dénivelé : -350 m
Chacun devra porter ses affaires personnelles utiles pour les 3 prochains jours de marche. Il ne faut partir qu’avec le strict nécessaire. Vous retrouverez le reste de vos bagages à Lençois le jour 8.

J7 : Trek > Chapada Diamantina

Le trek se poursuit, toujours plein sud, à l’ombre du Castelo et du morro Branco do Capão qui dominent de leur imposante stature la vallée. Nous parcourons toute la vallée, progressant le long du torrent, sur un sentier alternant courtes montées et descentes. La végétation tropicale est dense, le cadre magnifique. Nous arrivons l’après-midi à notre étape du soir. Nous passons la nuit chez Sr Joia, où, comme toujours, nous serons accueillis avec une hospitalité toute de réserve et de respect mêlés. Nuit chez l’habitant (confort sommaire) et dîner sur place.

Hébergement : Chez l’habitant
Repas : BLD
Heures de marche : 5h/13km
Dénivelé : +150 m
Dénivelé : -150 m

J8 : Trek > Chapada Diamantina, retour > Lençóis

C’est le dernier jour de notre trek. Le démarrage est corsé tandis que le reste de la journée sera moins exigeant. Nous quittons la Vale do Pati par la ladeira do Império. Un impressionnant mur que nous remontons pendant 3h environ grâce à un sentier en zig zag. Les paysages évoluent à mesure que nous changeons de milieux. Après la vallée fermée et tapissée de végétation tropicale, nous traversons une zone de bosquets, envahie de cactus. Il faut encore quelques heures de marche avant d'achever notre trek à Andarai, un village né de la ruée du diamant qui eut lieu ici au XVIIIe siècle. Retour en véhicule privé à Lençóis. Nous retrouvons nos affaires et notre pousada quittée 4 jours plus tôt. Dîner dans un restaurant de la ville.

Transfert : 1h30
Hébergement : Pousada Alto do Cajueiro ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 7h/19 km
Dénivelé : +380 m
Dénivelé : -380 m

J9 : Lençóis > Salvador

Matinée libre pour se reposer ou faire un dernier tour dans le village. A midi, départ pour la gare routière où nous prenons un bus à destination de Salvador de Bahia. Accueil à l'arrivée et transfert à l'hôtel. Nous retrouvons notre pousada, quittée 6 jours plus tôt. Dîner libre.

Transfert : 6h/7h
Hébergement : Pousada Estrela do Mar ou équivalent
Repas : B
Départ du bus prévu à 13h15. Il faut compter 6h/7h de trajet. En cours de route, le bus fait une halte dans un self-service pour le déjeuner (non inclus). Trajet non accompagné.

J10 : Salvador > São Luís

Le Nordeste est une vaste région, pleine de trésors naturels et de bijoux coloniaux. Après avoir découvert sa façade Est, cap sur son rivage Nord, plus secret mais qui a lui aussi beaucoup à offrir. Trois heures avant le décollage, départ pour l’aéroport où nous prenons un vol à destination de São Luís. A l’arrivée, accueil à l'aéroport par notre guide francophone et transfert en véhicule privé vers notre hôtel où nous nous installons pour deux nuits. São Luís est construite sur l’île éponyme, séparée du continent par un réseau de canaux. Au Nord, elle donne sur l’océan Atlantique tandis qu’à l’Ouest, elle est bordée par la baie de São Marcos. Après avoir déjeuné dans un restaurant local, l’après-midi est consacrée à la découverte de son centre historique. L’histoire de sa fondation est étonnante car, si loin de la métropole, elle est rattachée à la France. En 1612, une expédition maritime partant de Bretagne débarque sur la côte du Maranhão, et fonde un village baptisé Saint-Louis, en l'honneur du roi Louis XIII. Cette conquête faisait partie d’un plan plus vaste de créer une « France équinoxiale » (qui aboutira avec la Guyane Française). Las, par manque d’hommes, la ville est rapidement conquise par les portugais et le souvenir de son origine française s’estompe. Par la suite, la cité s’est enrichie comme port d’exportation de la canne à sucre et du coton avant de décliner au XIXe siècle et sombrer peu à peu dans l’oubli. Ces dernières années, des efforts ont été faits pour remettre en valeur le centre historique. La ville oscille encore entre sentiment d’abandon et beauté de certaines rénovations. Cette ambivalence est l’un de ses plus grands charmes. Balade dans les ruelles pavées, le regard tourné vers les belles demeures coloniales des XVIIIe et XIXe siècles, aux façades couvertes d’azulejos, ces carreaux de faïence bleu venus du Portugal. Comme à Bahia, l’âme de la ville est afro-brésilienne. Visite également de la Cathédrale da Sé, située au bout de l’Avenue Dom Pedro II, qui débouche sur la mer. Fondée par les Jésuites en 1629, elle est de style baroque portugais à l'intérieur tandis que sa vaste façade néoclassique a été récemment agréablement restaurée. Dîner en ville (boisson comprise).

Hébergement : Grand Hôtel Sao Luis ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 2h/3h
Le déroulement de cette journée est dépendant des horaires du vol intérieur. En cas d'arrivée tardive, la visite de São Luís se fera l'après-midi du jour 11 et le matin du jour 16. Vol intérieur avec escale (Brasilia, Fortalezza ...).

J11 : Bateau a/r > Alcântara, visite

Aujourd’hui, nous partons découvrir la ville coloniale d’Alcântara, autre joyau de l’Etat du Maranhão. C’est en bateau que nous la rejoignons. Nous traversons la baie de São Marcos, un estuaire alimenté par différentes rivières comme celles du Grajaú, Mearim et Pindaré. Après 1h de navigation, nous débarquons dans ce bourg assoupi, où le temps semble s’être arrêté. Construite par les esclaves entre le XVIIe et XIXe siècles, Alcantara fût à l’origine plus importante que São Luís. Difficile à croire aujourd’hui ! C’était le lieu de résidence préféré des riches propriétaires terriens du Maranhão ; elle connut son déclin à partir de 1888 avec l’abolition de l’esclavage. Balade dans le centre historique, l’un des plus tranquilles du Brésil. Notre guide nous fera revivre son histoire à travers celle de ses hôtels particuliers, églises et places ; un véritable voyage dans le passé. Déjeuner sur place. Retour dans l’après-midi à São Luís. Fin de journée libre avant d’aller dîner en ville.

Hébergement : Grand Hôtel Sao Luis ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 1h30
Les boissons sont comprises (eau minérale, soda ou bière et café).

La navigation se fait sur un catamaran (capacité 15 personnes).

J12 : São Luís > Barreirinhas > Atins (PN Lençóis Maranhenses)

Après cet intermède culturel, départ pour notre second trek, au cœur du parc national des Lençóis Maranhenses. Sur des centaines de kilomètres, des plages sans fin s’étirent sur les côtes du Nordeste. Créées par un vent puissant (et constant une grande partie de l’année), elles forment par endroit un vaste réseau dunaire en arrière du littoral. Le plus spectaculaire d’entre eux se trouve à l’Est de São Luís ; il est désormais protégé par le parc national des Lençóis Maranhenses. Ce terme signifie drap en portugais car, vu du ciel, ces dunes ressemblent à des toiles blanches qui seraient tendus à travers le paysage. Pour l’heure, nous roulons en direction de Barreirinhas. Déjeuner à l’arrivée, dans un restaurant local, au bord du Rio Preguiças. Situé au sud-est du parc, ce bourg est le point de départ idéal pour s’aventurer dans le parc. Poursuite en bateau sur le Rio Preguiças. Navigation magnifique, en suivant les méandres de ce fleuve, jusqu’à son débouché dans la mer. Dunes, végétation tropicale et mangrove alternent sur la rive. Première halte aux « pequenos Lençóis » (petits Lençóis), sur la rive Est de la rivière, puis au village de Mandacaru pour profiter d’une vue panoramique sur la région depuis son phare. On poursuit à travers la mangrove jusqu’à Caburé, un banc de sable qui s’étire entre la rivière et la mer. Finalement, nous atteignons le village isolé d’Atins, à l’embouchure de la rivière dans la mer. L’endroit est insolite ; des dunes, des cocotiers, une plage sauvage et une poignée de maisons en bord de mer, reliées entre elles par des ruelles sablonneuses. Installation pour la nuit dans une pousada. Dîner sur place.

Transfert : 4h30
Hébergement : Pousada Cajueiro ou équivalent
Repas : BLD
La navigation dure 3h/4h.
Les boissons sont comprises (eau minérale, soda ou bière et café).

Le trajet entre Barreirinhas et Atins se fait sur un petit bateau à moteur (capacité 8 personnes), couvert pour se protéger du soleil. Avec les arrêts prévus (phare et pequenos lençois), il faut compter 2h de navigation.

J13 : PN Lençóis Maranhenses, trek > Oasis Baixa Grande

Ces trois prochains jours, nous partons pour un trek étonnant, voire déroutant, à travers les dunes et lagunes du parc national Lençóis Maranhenses. A chaque saison des pluies, de janvier à mai, les creux dunaires se remplissent d’eau, créant une myriade de lagunes éphémères. En novembre, l’eau finit de s’évaporer, le sable redevient omniprésent, jusqu’au prochain cycle de l’eau … Nous évoluons dans cet univers étonnant, à la fois désertique et … humide et alternons marche matinale (pour échapper à la chaleur du jour) et baignades dans des lagunes translucides ou émeraude. Durant cette traversée Est / Ouest, nous aurons le temps de nous immerger dans ce paysage enchanteur, à nul autre pareil, qui vous marquera profondément … Très tôt (vers 3h du matin), notre guide local vient nous chercher. Court trajet en minibus ouvert jusqu’à Guajirú. Selon la saison, les lagunes apparaissent plus ou moins rapidement. La journée continue, entre baignade et randonnée, jusqu’à l’oasis de Baixa Grande. Arrivée à l’heure du déjeuner. Nous nous installons pour la nuit chez l’habitant, dans une cabane de pêcheurs. Après-midi libre pour profiter des lieux, se reposer, se baigner, se balader ... En fin de journée, il est agréable d’assister au coucher du soleil depuis le sommet d’une des dunes avoisinantes. Dîner simple puis feu de camp pour admirer les étoiles. Il ne reste plus qu’à gagner nos hamacs. Dormir en hamac demande un temps d’adaptation mais n’est pas si compliqué. Le principe est de s’allonger en travers pour tendre au plus près de l’horizontale la toile (ou le filet) de son hamac. Avec un peu de pratique, on est rapidement à l'aise !

Hébergement : Chez l'habitant (hamac)
Repas : BLD
Heures de marche : 6h/20km
La meilleure période pour faire ce trek s'étend de juin à octobre lorsque les lagunes sont remplies d'eau douce. Plus on avance dans la saison, plus les lagunes s'assèchent.

Nuit chez l'habitant dans une oasis au cœur du parc. Le confort est sommaire. Nous passons la nuit en hamac, sous un « rancho » (cabane ouverte, protégée par un toit de paille). Douche et toilette partagés. Pas besoin de sac de couchage (un drap en soie suffit) car les nuits sont douces dans le désert des Lençois.

J14 : PN Lençóis Maranhenses, trek > Oasis Queimada dos Britos

Départ dans la matinée, pour une étape plus courte que la veille. Nous aurons ainsi tout le temps de profiter pleinement des dunes et des baignades dans les lagunes. Les éléments du paysage sont identiques à hier ; du sable, de l’eau, parfois un peu de végétation mais pourtant il n’y a aucune monotonie car les formes, les couleurs, les ambiances, changent sans cesse. Arrivés à l’oasis Queimada dos Britos où, comme hier, nous passons la nuit chez l’habitant, dans ce minuscule village de pêcheurs.

Hébergement : Chez l'habitant (hamac)
Repas : BLD
Heures de marche : 3h30/10km

J15 : PN Lençóis Maranhenses, trek > Betânia. Retour > São Luís

Comme lors de la première journée de notre trek, le départ se fait en pleine nuit pour éviter les fortes chaleurs. Si la lune est de la partie alors le spectacle devient féérique. Marcher dans la fraîcheur du petit jour, dans ce monde de silence, est unique. Le lever du soleil, rosissant les dunes et se reflétant dans les lagunes, sera un moment de grâce pure. Nous poursuivons toujours plein Ouest, à travers les dunes, jusqu’au village de Betânia, point final de notre randonnée. Ainsi s’achève cette traversée de la partie la plus large du réseau de dunes des Lençóis qui s’étirent sur 70 km en parallèle de la côte et s’enfoncent de 25 km à l’intérieur des terres. Après le déjeuner, nous partons en «jardineira » jusqu’à Sangue où nous attend un véhicule plus classique ! qui nous ramène à São Luis. Arrivée en soirée et dernier dîner en ville (boisson comprise).

Transfert : 4h
Hébergement : Grand Hôtel Sao Luis ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 6h/20km
Court trajet (1h30) en "jardineira". Il s'agit d'une sorte de 4x4 / pick up, ouvert sur les côtés et couvert pour être protégé du soleil.

J16 : São Luís, vol retour

Temps libre. 3h avant le décollage, notre guide passe nous prendre à l’hôtel. Transfert à l’aéroport de São Luís. Embarquement pour notre vol à destination de la France. 

Repas : B
Il y a une escale au Brésil avant de partir vers la France (pas de vol direct depuis Sao Luis).

J17 : Arrivée en France

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.