Balade des Andes aux Caraïbes
Colombie CO 601 Voyage Découverte

Balade des Andes aux Caraïbes en Colombie

22 jours - 12 jours de balade 4 à 12 pers. Facile 6/20 Niveau de prestation : Confort Voir les avis voyageurs
Carte 1 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire ameriques
  • Dates et prix ameriques
  • Extensions ameriques
  • Infos pratiques ameriques

Il est rare qu’un nouveau pays s’ouvre. Tournant le dos à une histoire tumultueuse, la Colombie est désormais en paix. C’est une nouvelle excitante tant ce pays a de richesses à offrir aux voyageurs avides de nouveautés. Charmé par une population joyeuse et chaleureuse, vous le serez tout autant par ses trésors culturels - témoignages d’une riche histoire - entre sites archéologiques mystérieux, cités modernes bouillonnantes et splendeurs des villes coloniales. La nature n’est pas en reste, de la Cordillère des Andes version tropicale aux Caraïbes, ourlés de plages de sable blanc. Laissez-vous tenter, esquissez un pas de danse et revenez enchanté …

Points forts

• Une large place laissée aux balades
• Un bon cocktail entre sites culturels et pleine nature
• Un voyage où l'on prend son temps avec des étapes de 2 jours

Les plus Tirawa

• Un voyage tout compris (pension complète, entrée des sites 90 € inclus)
• Des hébergements confortables et souvent de charme
• 1 vol intérieur pour limiter de longs déplacements terrestres

Niveau

Facile 6/20 Voir le tableau des niveaux  Un voyage globalement sans difficulté, accessible à toute personne en bonne santé. Pas de souci lié à l’altitude. Nombreuses balades, courtes et faciles (2h/3h en moyenne), en ville, sur des sites archéologiques ou en pleine nature. Les dénivelés sont négligeables. 2 excursions (toujours facultatives) sont un peu soutenues, celle de la vallée de Cocora le jour 4 et dans le parc national de Tayrona le jour 17.

J1 : Vol Paris > Medellin (1480 m)

Vol au départ de Paris. Arrivée en fin d’après-midi à Medellin. Accueil à l'aéroport par notre guide francophone et court trajet pour rejoindre notre hébergement. Nous nous installons pour la nuit dans le quartier branché El Poblado. Dîner près de l’hôtel.

Transfert : 1h
Hébergement : Hôtel du Parc Royal ou équivalent
Repas : D
Départ de province possible moyennant supplément et selon les disponibilités. Nous consulter à la réservation.

Selon l'heure d'arrivée du vol international, il peut arriver que l'on passe la 1ère nuit à Bogota et que l'on vole tôt le matin du jour 2 sur Medellin.

J2 : Medellin (1480 m), visite

La capitale d'Antioquia est construite dans une étroite vallée, encadrée de montagnes verdoyantes. Bénéficiant d'un climat doux, l'ambiance et le caractère de la population sont beaucoup plus chaleureux et joyeux que dans la policée Bogota. Loin de l’image funeste des cartels de drogue et de Pablo Escobar, Medellin est aujourd’hui une ville dynamique et culturelle où les gratte-ciels abondentDécouverte originale du centre-ville en utilisant les transports en commun, métro aérien et téléphérique appelé localement métrocable. Nous commençons la journée par la visite originale - sous l'angle du street art - de Communa 13, un quartier auparavant sous la tutelle des FARC, paramilitaires puis narcotrafiquants. Symbole du renouveau de Medellín, ce quartier vous surprendra. Nous déjeunerons dans une association locale avant d'emprunter le métro cable, l'une des lignes de téléphérique ouvertes pour rattacher les quartiers pauvres au centre-ville. Nous aurons l'impression de voler au-dessus de la ville... Poursuite en métro vers la place Botero et le centre ville de Medellín. Nous flânons sur la très animée place des sculptures où sont disposées des statues monumentales de l’enfant du pays, Botero. Un moment de paix est alors bienvenu dans le parc Bolivar dominé par la façade de briques rouges de la cathédrale métropolitaine. Retour à l’hôtel en métro avant d'aller dîner en ville.

Hébergement : Hôtel du Parc Royal ou équivalent
Repas : BLD
Heures de balade : 4h

J3 : Medellin > Région du café (2130 m), balade

Départ pour l’Eje Cafetero, la région du café, une destination emblématique de la Colombie. Très vallonée, la route traverse les Andes Occidentales. Joli paysage de collines verdoyantes, parsemées de fincas et de plantations de café. Nous rejoignons le joli village colonial de Salamina avant de nous rendre dans une hacienda de café. Visite des bâtiments et des plantations, l’occasion de tout savoir sur le processus de production artisanale de café, de la cueillette des grains jusqu’au produit final. Nous finirons bien sûr par une dégustation. Direction ensuite notre hébergement où nous installons pour la nuit. Balade nocturne à Salaminaqui appartient au réseau de villages du Patrimoine colombien et a été déclarée Monument National en 1982. Ce village de montagne est plein de charme, avec ses rues escarpées et ses maisons aux toits de tuiles.

Transfert : 5h30
Hébergement : Hôtel La Casa de Lola Garcia ou équivalent
Repas : BLD
Heures de balade : 2h

J4 : Salento et la vallée de Cocora (2600 m), balade

Départ matinal pour rejoindre en transport privé le joli village de Salento. Poursuite en jeep Willys à destination de la vallée de Cocora à 2400 m. Un lieu hors du commun avec ses prairies piquetées de palmiers graciles, le fameux Palma de Cera, l’arbre national de Colombie. Mentionnée pour la première fois par Humboldt en 1801, la présence de palmiers en montagne (le plus haut du monde avec ses 60 m de hauteur) confère au paysage une dimension surréaliste. C’est parti pour une magnifique balade, à travers la forêt tropicale andine, pour atteindre un mirador sur la Vallée de Cocora. Nous rejoignons en fin d’après-midi Salento. Avec ses maisons basses aux portes colorées et ses boutiques d'artisanat, Salento est un lieu plein de charme et l'endroit idéal pour faire des emplettes. Dîner dans le village avant de retrouver notre hébergement. 

Transfert : 5h
Hébergement : Hôtel El Jardin ou Salento Real ou équivalent
Repas : BLD
Heures de balade : 3h
Dénivelé : +250 m
Dénivelé : -250 m

J5 : Région du café > Cali (990 m)

Il est temps de poursuivre notre voyage vers le sud. Nous rejoignons Cali, ville moderne de la vallée du Cauca. Réputée pour sa culture afro-colombienne et la beauté de ses femmes, Cali est aussi la capitale mondiale de la Salsa. Déjeuner en ville. L’après-midi, nous montons sur la colline du Cerro los Cristales, dominée par le Cristo Rey, sculpture monumentale du Christ qui n’est pas sans rappeler celle du Corcovado à Rio. Magnifique panorama sur la ville. Visite de l’église San Antonio qui trône au sommet d’une colline avant de se balader dans le centre historique de la ville. Impossible de finir la journée sans passer dans une école de Salsa. Nous participons à un cours de cette danse latine avec l’école 6 fois championne du monde de Salsa : Le Swing Latino. Le secrêt des danseurs calenos est de doubler les pas de cette danse déjà rapide. 

Transfert : 4h
Hébergement : Hôtel Movich ou hôtel Leclerc ou équivalent
Repas : BLD

J6 : Cali > Marché de Silvia > Popayan (1750 m)

Départ matinal pour se rendre à Silvia, agréable bourg de montagne qui s’anime chaque mardi avec la tenue du marché. C’est l’occasion pour les indiens guambianos, qui peuplent les villages environnants, de se parer de leurs belles tenues traditionnelles et descendre au marché vendre fruits, légumes, artisanat et tissages. Les hommes portent avec élégance chapeau et jupe bleue avec un liséré rose tandis que les femmes arborent leurs vêtements tissés main et leurs colliers. Déjeuner sur place. Poursuite vers Popayan. Construite dans la verdoyante vallée de Pubenza, au pied du volcan Purace, cette cité est sans conteste l’une des plus belles villes coloniales du pays. L'après-midi, agréable balade dans le centre de la “Ville Blanche” classée au patrimoine de l'UNESCO. A l’époque coloniale, sa position géographique, à la croisée des routes commerciales entre Quito et les grands ports des Caraïbes, fit sa richesse. Découverte du centre historique, des principales églises et parcs de la ville. Dîner en ville et nuit dans un hôtel colonial au cœur de la ville. 

Transfert : 4h30
Hébergement : Hôtel Camino Real ou La Plazuela ou équivalent
Repas : BLD
Heures de balade : 3h
Il y a 2h30 de route pour Silvia et 1h30 pour Popayan.

J7 : Popayan > Site archéologique de San Agustin (1630 m), balade

Départ matinal pour rejoindre San Agustin, site archéologique majeur de Colombie, déclaré patrimoine culturel de l’humanité par l’UNESCO en 1995. Nous empruntons l'une des routes les plus sauvages de Colombie, escaladant les Andes avant de basculer sur son versant oriental. A l’approche du volcan Purace, le bitume laisse place à une piste le temps de traverser une lande d’altitude typique des Andes, le "paramo de las papas", couverte de frailejones et le plus souvent envahie de brumes. Nous sommes à plus de 3000 m d’altitude. Descente à travers la forêt nuageuse vers San Agustin. L’après-midi, découverte du parc archéologique. Nous visitons le petit musée pour nous familiariser avec cette civilisation précolombienne mystérieuse qui s’épanouit il y a plus de 3000 ans dans les vallées voisines des rivières Magdalena et Cauca. Nous poursuivons par une balade dans le parc pour découvrir la plus vaste zone archéologique du pays. En l’absence d’écriture, l’histoire de cette civilisation, disparue bien avant l’arrivée des Espagnols, est confuse et parcellaire mais, sans aucun doute, nous serons saisis par l’étrange beauté de ses gigantesques statues de pierre, aux contours doux et arrondis contrastant avec des corps difformes aux expressions menaçantes. Découverte des statues et des tombes sacrées, au milieu de la forêt et des fleurs tropicales. Visite des sites Mesitas A, B, C (larges esplanades qui délimitaient des lieux d’habitation avec temples et statues), la Fuente de Lavapatas (un étonnant lit de rivière sculpté de lézards, serpents et réprésentations humaines), El Alto del Lavapatas (une colline qui, en plus d'offrir une vue unique sur toute la vallée et le site archéologique, abrite les plus anciens vestiges de la région). En fonction du temps disponible, nous finissons la journée par « El Bosque de Las Estatuas », le bois des statues. Agréable marche (30 mn) sur un chemin sinuant dans la forêt tropicale et abritant une trentaine de statues représentant tous les styles architecturaux de San Agustin. En fin de journée, nous rejoignons une hacienda pleine de charme, entouré d'un beau jardin tropical, près du village. Installation pour deux nuits dans ce havre de paix. Dîner sur place.

Transfert : 5h
Hébergement : Hôtel Akawanka ou Finca Hacienda Anacaona ou équivalent
Repas : BLD
Heures de balade : 3h45
Dénivelé : +150 m
Dénivelé : -150 m
Visite libre du musée car le parc archéologique ne permet plus au Tour Leader d'accompagner le groupe.

J8 : Découverte des alentours de San Agustin

Ce matin, nous partons à la découverte des environs de San Agustin. En empruntant des pistes, nous cheminons dans une belle campagne, à travers des collines couvertes de cannes à sucre entourant San Jose de Isnos. Arrêt à l’Estrecho del Magdalena, un lieu naturel spectaculaire où le puissant fleuve - qui traverse tout le pays avant de se jeter dans les Caraïbes, 2000 km plus au nord - coule dans un étroit canyon. Visite si possible d’un trapiche, lieu de fabrication artisanale de la panela, le pain de sucre de canne. Déjeuner à l’entrée du parc archéologique. L’après-midi, agréable balade dans un paysage dégagé, planté de beaux arbres, sur le site El Alto del Idolo, l’autel des idoles. Nous admirons une grande variété de complexes funéraires, très bien conservés, avec des dalles en forme de dolmens, des sarcophages et des statues anthropomorphiques ou zoomorphiques gardant l’accès aux tombeaux. Sur le chemin du retour, petit détour vers un mirador pour profiter d’une vue imprenable sur le canyon du Magdalena.

Hébergement : Hôtel Akawanka ou Finca Hacienda Anacaona ou équivalent
Repas : BLD
Heures de balade : 3h30
La visite du trapiche dépend de l’activité le jour de la visite.

J9 : San Agustin > Désert La Tatacoa (450 m), balade

Notre grande boucle à travers la Colombie s’incurve vers le nord. Nous quittons temporairement les Andes pour suivre la large vallée du Magdalena jusqu’au village de Villavieja. Après le déjeuner, départ en tuk tuk pour le désert La Tatacoa, un des sites naturels les plus étonnants de Colombie. Dans ce pays tropical et verdoyant, quelle surprise de découvrir un désert miniature qui fait penser aux merveilles de l’Ouest américain. Balade au milieu des cactus pour admirer les canyons et falaises orangées ou rougeoyantes, sculptées et ravinées par l’érosion. Nous marchons dans deux secteurs, d'abord celui d’El Cuzco, le désert rouge puis celui de Los Hoyos, le désert blanc. Quoi de plus agréable pour finir la randonnée qu'une baignade dans une piscine alimentée par une source naturelle. Nous nous installons pour la nuit dans une posada (auberge) familiale à l’entrée du désert. Pour le dîner, Dona Lilia, sa propriétaire, nous régalera de chevreau, la spécialité locale. En soirée, le ciel étant l’un des plus purs de Colombie (du fait de l’air sec et de l’absence de pollution lumineuse), nous admirerons le ciel étoilé sur le site de l'observatoire astronomique.

Transfert : 6h
Hébergement : Posada familiale del Observatorio ou équivalent
Repas : BLD
Heures de balade : 2h
Dénivelé : +150 m
Dénivelé : -150 m
Hébergement familial (confort rustique). Nuit en chambre double. Salle de bain privatisée ou commune selon les chambres, pas d'eau chaude.

L'observation astronomique nécessite un ciel dégagé et d'être à +/- 6 jours de la pleine lune.

J10 : Désert La Tatacoa > Bogota (2600 m)

Ce matin, route pour Bogota. Arrivée en début d’après-midi. Nous commençons notre visite de la capitale colombienne par une montée en … téléphérique au sanctuaire du Montserrate, une église blanche dominant la ville, construite au sommet d'une colline couverte de forêt tropicale. Une fois gravi le chemin de croix, nous arrivons sur une esplanade au pied de l'église. Nous sommes à plus de 3000 m d'altitude et profitons d'une vue panoramique sur la capitale colombienne. Découverte de l'église, moderne mais particulièrement vénérée du fait de sa statue du Senor Caido, le Christ tombé. Installation pour deux nuits dans un hôtel colonial du quartier de la Candelaria. Dîner près de nôtre hébergement. 

Transfert : 7h
Hébergement : Hôtel Casa Déco ou équivalent
Repas : BLD
Heures de balade : 2h

J11 : Bogota (2600 m), visite

Journée complète pour découvrir les beautés de la capitale colombienne. Descente dans le centre historique de Bogota et balade à pied dans la Candelaria, le quartier colonial de Bogota. Ses ruelles pavées et ses maisons colorées en font un lieu plein de charme. Nous passons de place en place, découvrons de belles églises coloniales et d’autres monuments historiques. En chemin, visite du musée Botero qui présente les œuvres du plus célèbre artiste colombien, sculpteur mais aussi peintre connu pour ses personnages aux formes rondes et voluptueuses. Une salle présente aussi un ensemble de chefs d’œuvre de l’art impressionniste et moderne tirés de sa collection personnelle. Magnifique variété et qualité des oeuvres ! Déjeuner dans le centre colonial (avant ou après la visite du musée). L'après-midi, d'autres découvertes nous attendent autour de la place Bolivar, et de l'effervescente rue septima avec ses vendeurs ambulants, ses mimes et artistes qui se rassemblent ici chaque dimanche. Nous achevons notre découverte de la capitale colombienne par la visite du captivant Musée de l'Or qui présente la plus grande collection d’objets en or précolombiens. Retour à l'hôtel et temps libre avant d'aller dîner en ville, à proximité de notre hébergement.

Hébergement : Hôtel Casa Déco ou équivalent
Repas : BLD
Heures de balade : 4h

J12 : Bogota > Villa de Leyva (2130 m)

Nous allons passer les 4 jours à venir dans la Cordillère Orientale des Andes, au nord-est de Bogota. Chérie des colombiens pour son importance historique (c’est ici que les armées de Bolivar remportèrent des batailles décisives pour l’indépendance du pays), cette région est aussi d’une grande beauté. Montagneuse, entaillée de canyons, elle fût très tôt conquise par les conquistadors espagnols qui y bâtirent de splendides villes coloniales. C’est dans l’une d’elles que nous nous rendons ce matin, Villa de Leyva. Arrivée en fin de matinée et installation pour 2 nuits dans un hôtel colonial plein de charme. L’après-midi, visite guidée du centre historique. Nous commençons par le symbole de la ville, la Plaza Mayor. Une place carrée, aux dimensions déroutantes (120 m de côté), l’une des plus vastes jamais édifiées en Amérique latine et d’une grande sobriété avec juste une fontaine en son centre. Agréable déambulation à travers les ruelles pavées bordées de bâtiments blancs. L’ambiance est paisible et les arrêts nombreux pour admirer une maison coloniale, rentrer dans une église, visiter un atelier de tissage de laine… Nous découvrons aussi le couvent des Carmélites déchaussées (« Carmelitas descalzas ») qui accueille une communauté de nonnes carmélites vivant en retrait du monde depuis sa construction en 1645. Fin de journée libre pour flâner à sa guise, boire un café ou rentrer dans les boutiques d'artisanat.

Transfert : 3h30
Hébergement : Hôtel Posada San Antonio ou Campanario de la Villa ou équivalent
Repas : BLD
Heures de balade : 2h

J13 : Les alentours de Villa de Leyva

Les environs de Villa de Leyva regorgent d’attraits. C’est parti pour une journée pleine de variétés. Nous commençons par la visite du couvent Ecce Homo. Fondé en 1620 par les dominicains, cette construction de pierre et d’adobe s’organise autour d’une agréable cour, pavée de pierres incrustées de fossiles. La chapelle possède un magnifique retable et un plafond en bois peint aux détails étonnants, censés convertir plus facilement les amérindiens. La région est réputée pour ses fossiles ; passage sur un site (s'il est ouvert !) pour admirer celui d’un bébé reptile de 7m de long appelé Kronosaurus. Du plaisir pour finir cette matinée avec la visite du vignoble El Marques qui s’achève par un verre de dégustation. Eh oui, il n’y a pas que le Chili ou l’Argentine qui produisent du vin en Amérique du Sud ! Déjeuner typique autour d’une « picada » pour goûter un assortiment de viande. L’après-midi, nous nous rendons à Raquira, capitale colombienne de la poterie. Visite d’un atelier et du village de potiers. Un lieu idéal pour des achats originaux et de qualité. Retour à l'hôtel pour la nuit. 

Transfert : 2h30
Hébergement : Hôtel Posada San Antonio ou Campanario de la Villa ou équivalent
Repas : BLD
5 déplacements de 15/30 mn chacun.

J14 : Villa de Leyva > Barichara (1290 m)

Départ pour l’autre merveille architecturale de la région, le charmant village colonial de Barichara. Arrivée en fin de matinée et installation pour 2 nuits dans un hôtel colonial à l’architecture épurée. Avec ses larges ruelles pavées, partant à l’assaut des pentes, ses maisons blanchies à la chaux, couvertes de tuiles rouges, Barichara est un lieu plein de séduction. De dimension plus modeste que Villa de Leyva, son éloignement de Bogota en fait un lieu tranquille, à l’ambiance plus chic et intimiste. Après le déjeuner, tour historique et culturel dans le village, élu par les colombiens comme le plus beau village du pays ! Découverte des places et églises : la cathédrale de l’Immaculée Conception, dont la façade en pierres dorées contraste agréablement avec les demeures blanches du village ; l’église Santa Barbara ; le parc central et celui des arts, avec ses jolies fontaines et sculptures faites par des artistes locaux. Le village est construit sur le rebord d’un plateau, à l’est du rio Suarez. Un mirador offre un magnifique point de vue sur le canyon dans lequel coule la rivière. La journée s’achève par la visite d'une association locale qui regroupe des artistes notamment des sculpteurs et celle d'un atelier de papier artisanal utilisant comme matière première diverses plantes comme la fique.

Transfert : 5h30
Hébergement : Hôtel La Nube Posada ou équivalent
Repas : BLD
Heures de balade : 2h

J15 : Barichara, balade sur le Camino Real à Guane

Un jour culture, un jour nature… Agréable et facile balade, toute en descente, sur le « Camino Real », un sentier pavé construit par les indiens Guane et entretenu au fil des siècles par les espagnols. Ces chemins étaient les voies de communication à l'époque de la conquête. Nous cheminons à travers la campagne jusqu'au village de Guane où le temps semble suspendu … Petit tour dans le village pour découvrir ses maisons en torchis blanchies à la chaux, ses rues en pierre et son petit musée archéologique. Retour à Barichara pour déjeuner. Après-midi libre pour flâner dans cet adorable village de Barrichara.

Transfert : 1h20
Hébergement : Hôtel La Nube Posada ou équivalent
Repas : BLD
Heures de balade : 3h
Dénivelé : -260 m

J16 : Barichara > Bucaramanga, vol > Santa Marta, route > Parc national Tayrona

Départ pour l’aéroport de Bucaramanga et vol à destination de Santa Marta. Nous sommes désormais au bord de la mer des Caraïbes. Privilège rare, la Colombie est le seul pays d’Amérique Latine qui offre un rivage sur les côte Pacifique et Caraïbe. Poursuite vers le parc national Tayrona. Nous nous installons pour deux nuits dans un lodge de charme, près de l’entrée orientale du parc national. Selon l'hébergement disponibilbe, possibilité de se balader sur la plage privée de l'hôtelqui étire son sable blanc entre la mer Caraïbe et l'embouchure de la rivière Piedras ... Dîner sur place.

Transfert : 5h30
Hébergement : Lodge Maloka Barlovento ou équivalent
Repas : BLD
Habituellement, nous décollons à 12h10 pour arriver à Santa Marta à 16h15. Vol via Bogota. Déjeuner léger (salade, sandwich) à l’aéroport de Bogota.

Attention, du fait de courants violents, la baignade est déconseillée sur la plage de l'hôtel.

2 trajets de 4h puis 1h30 (5h30 au total).

J17 : Parc national Tayrona, balade et baignade

Magnifique journée de randonnée et baignade dans la partie orientale du Parc Tayrona. Ce lieu magique, situé entre les montagnes, la forêt tropicale et les Caraïbes, abrite les plus jolies plages de sable blanc du pays. Mais un peu de patience ... Au départ de Cañaveral, le chemin traverse une belle forêt tropicale avant de rejoindre la mer à Arrecifes. Nous dépassons d'abord la jolie crique La Arenillas, bordée de gros rochers et faisons une pause sur la plage La Piscina, idéale pour la baignade et le snorkeling. Notre balade s’achève au Cap San Juan del Guia, magnifique baie de sable blanc entourée d’immenses roches volcaniques. Déjeuner sur place. Retour à notre lodge en fin d’après-midi. Dîner sur place.

Hébergement : Lodge Maloka Barlovento ou équivalent
Repas : BLD
Heures de balade : 4h
Chaque année, généralement en février, le parc Tayrona est fermé à la demande des communautés indigènes qui habitent Tayrona : les Wiwas, les Arhuacos, les Koguis et les cankuamos, pour qu’elles puissent faire des cérémonies rituelles sur la plage et ramasser les coquillages sacrés qui servent à la fabrication du « Mambe ». Il s’agit d’un mélange de feuilles de coca, chaux et coquillages broyés qu’ils introduisent dans un récipient fait en calebasse appelé « Poporo », un élément sacré que les hommes portent en permanence. Lorsque le parc est fermé, une balade alternative est proposée pour aller à la rencontre des Arhuacos, l’un des 4 peuples indigènes de la Sierra Nevada, réputé pour la qualité de leur tissage.
La journée se déroulera comme suit :
Nous rejoignons ce matin une communauté Arhuaco (1h de route). Un guide communautaire nous reçoit et, après une présentation, c’est parti pour une balade à travers la forêt tropicale jusqu’à une autre communauté indigène (environ 1h de marche). Une fois arrivés, découverte du village en compagnie du chef spirituel (lieux de vie, plantations, cuisine et coutumes des arhuacos). Nous nous réunissons ensuite avec un Mamo (chef spirituel) autour d’un arbre, dans un espace sacré. C’est l’occasion d’échanger avec la communauté et de mieux comprendre leur culture et mode de vie. Déjeuner pique-nique face à la mer. Les personnes intéressées pourront apprendre les techniques de tissage des sacs traditionnels qui ont fait la réputation de cette communauté. Nous rejoignons ensuite les plantations et plantons un arbre endémique de la région, laissant ainsi une trace positive de notre passage (la plantation n’est possible que si la phase de la lune correspond, en relation avec les croyances arhuacas). Dans l’après-midi, retour à notre hôtel.

J18 : Parc Tayrona > La Cienaga > Carthagène

Avant de rejoindre Carthagène, "la perle des Caraïbes", nous découvrons un endroit surprenant et méconnu, la Cienaga. Il s’agit d’une immense lagune, située entre la rivière Magdalena et la Sierra Nevada de Santa Marta et séparée de la mer des Caraïbes par un mince filet de terre. Une communauté de pêcheurs est installée là, vivant dans des maisons sur pilotis et se déplaçant en canoë. Départ de bonne heure pour aller prendre un bateau. Au cours de notre navigation, observation des oiseaux endémiques peuplant la lagune et les marais : aigrettes, hérons, martins-pêcheurs, cormorans.... Poursuite vers le village de Buena Vista où nous rencontrons des pêcheurs qui nous expliqueront leur mode de vie et leurs techniques de pêche. Déjeuner dans le village coloré de « Nueva Venecia », la nouvelle Venise, avant de reprendre le bateau et poursuivre notre route vers Carthagène, ultime étape de notre voyage. Nous nous installons pour trois nuits dans un hôtel du centre historique.

Transfert : 5h
Hébergement : Hôtel Don Pedro de Heredia ou équivalent
Repas : BLD
Si vous souhaitez finir le voyage dans un plus bel hôtel, nous pouvons vous réserver l’hôtel Bantu (150 € / personne de supplément pour les 3 nuits en chambre double (catégorie Superior) - 250€ / personne en chambre individuelle (catégorie Superior) - sous réserve de disponibilité).

Il y a 2h de route pour la Cienaga puis 3h pour Carthagène.

J19 : Carthagène, visite

Carthagène est l'une des plus belles villes coloniales d'Amérique Latine, un lieu idéal où il fait bon flâner dans les ruelles étroites, admirer les façades des belles demeures aux balcons ouvragés, se reposer sur une place ombragée ou pousser la porte de l'une des innombrables églises. Ce matin, balade dans les quartiers coloniaux de San Diego et Santo Domingo, l’occasion de retrouver le parfum d’une autre époque, celui des trésors espagnols et des pirates ! Nous visitons aussi le couvent de Saint Pedro Claver. Fondé par les jésuites au XVII ème siècle, c’est ici que vécu San Pedro Claver, premier saint du Nouveau monde, canonisé pour avoir toute sa vie aidé les esclaves. Passage au musée de l’émeraude où vous pourrez vous laisser tenter en fin de visite … Quoi de mieux pour finir la journée que d'aller assister au coucher du soleil dans la mer Caraïbes depuis les murailles ceinturant la vieille ville.

Hébergement : Hôtel Don Pedro de Heredia ou équivalent
Repas : BLD
Heures de balade : 3h

J20 : Carthagène, visite

Poursuite de notre découverte de Carthagène, cette fois en véhicule, pour rayonner autour du centre historique. Nous commençons par le château San Felipe, la plus grande forteresse jamais construite par les espagnols dans ses colonies du Nouveau monde. Elle servait à protéger la cité des incursions répétées des pirates. Aujourd’hui, c’est aussi un magnifique point de vue sur la ville coloniale et moderne. Visite du couvent de la Popa, point culminant de Carthagene et mirador spectaculaire sur la ville. Tour en véhicule dans le quartier moderne avec ses gratte-ciels en bord de mer et ses plages animées. Déjeuner dans le centre colonial et après-midi libre pour se balader à sa guise dans la ville et faire d'ultimes achats. Dernier dîner tous ensemble pour célébrer la fin de cette belle aventure.

Hébergement : Hôtel Don Pedro de Heredia ou équivalent
Repas : BLD

J21 : Carthagène , vol > Paris

Transfert à l'aéroport. Vol à destination de Bogota puis en connexion pour Paris.

Repas : B

J22 : Arrivée Paris

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.