Balade au Costa Rica
Costa Rica CR 602 Voyage Découverte

Des balades dans 5 parc nationaux du Costa Rica, le parc du Corcovado, merveille écologique.

15 jours - 6 jours de balade 4 à 12 pers. Modéré 7/20 Voir les avis voyageurs
Carte 1 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire ameriques
  • Dates et prix ameriques
  • Infos pratiques ameriques

Tonique et enthousiasmant, ce voyage vous embarque dans de multiples balades, à pied ou en bateau, pour découvrir les merveilles naturelles du Costa Rica. Au programme, l’exploration de 5 parcs nationaux mais surtout un séjour sur la péninsule d'Osa pour découvrir le Corcovado, la région la plus sauvage et intéressante du pays, abritant une faune exceptionnelle qui s’ébat entre forêt primaire et côte battue par le Pacifique. Pays de grande nature, le Costa Rica vous ouvre les bras et déploie volcans actifs, mangroves mystérieuses, rivières tropicales pour un voyage varié et actif, à savourer sans modération !

Points forts

• Plusieurs jours sur la péninsule d'Osa (Parc National Corcovado), merveille écologique
• 5 parcs nationaux et de superbes balades pour approcher la faune et la flore
• Un programme varié : randonnées, navigations, visites de plantations
• L’encadrement par un guide naturaliste francophone passionné

Les plus Tirawa

• Un voyage tout compris (pension complète, entrée des sites : 230 €)

Niveau

Modéré 7/20 Voir le tableau des niveaux  Voyage accessible à toute personne en bonne condition physique. Nombreuses balades sans difficultés particulières. Elles durent le plus souvent de 2 à 4h et sont sans dénivelé significatif.

J1 : Vol Paris > San José (1170 m)

Vol à destination de San José. Arrivée en fin d’après-midi. Accueil à l'aéroport par notre guide francophone et court trajet pour rejoindre notre hébergement. Dîner en ville.

Hébergement : Hôtel
Repas : D
Départ possible de province moyennant un supplément (à partir de 80€). Nous consulter.

J2 : San José > Volcan Irazu, balade

Ce matin, départ pour la Vallée Centrale par la route surplombant la ville légendaire de Cartago, l’ancienne capitale du Costa Rica. Traversée d'une nature généreuse et luxuriante pour atteindre l'imposant volcan Irazu (3432 m). Toujours actif  comme en atteste les fumerolles sulfureuses qui s'échappent de son cratère, sa dernière éruption importante remonte à 1963. Courte balade pour accéder au cratère. Vue spectaculaire sur le lac de cratère, d'un vert dense. Par temps clair, il est possible d’apercevoir les côtes Caraïbe et Pacifique. Au retour, arrêt à Cartago où nous visitons la basilique Notre Dame de Los Angeles. C'est l'édifice religieux le plus sacré du pays. Chaque année, le 2 août, plus de 2 millions de pèlerins rendent hommage à la Negrita, vierge noire indigène, sainte patronne du pays, censée avoir des vertus curatives. Retour à san José pour un déjeuner tardif dans le centre. L'après-midi, balade à pied dans San José. Nous commençons devant la façade du magnifique théâtre national. Il fait la fierté des "Ticos" (surnom affectueux donné au costariciens) qui le considère comme le principal monument national en vertu de sa beauté architecturale. Continuation vers le Parc Morazán pour remonter la rue piétonne et marchande de San José. Contraste entre les bâtiments stylisés comme la Poste Centrale et les immeubles bétonnés des années 60 remplis d’enseignes commerciales. Cette rue est le cœur animé de la ville. Nous poursuivons dans les rues du vieux quartier de Barrio Amon, ancien quartier résidentiel des présidents et grands propriétaires terriens et seul endroit de la capitale où subsistent quelques bâtiments de l’époque coloniale. Notre tour se termine par la visite du splendide musée de Jade. Il abrite une grande collection de pierres taillées et de céramiques issues des fouilles archéologiques. Il donne un bon aperçu des cultures précolombiennes qui se sont développées dans le pays. Retour à l'hôtel avant d'aller dîner en ville.

Transfert : 3h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de balade : 2h30

J3 : San José > Caño Blanco, bateau > Parc National Tortuguero

Notre voyage débute par la découverte de la côte Caraïbe. Départ matinal dans le bus du lodge et petit-déjeuner en chemin. Arrivée à l’embarcadère de Pavona ou Cano Blanco, c’est en bateau que nous poursuivons notre périple vers le village de Tortuguero avec une magnifique navigation à travers cette vaste région lacustre faite de marais, rivières, canaux et forêt tropicale qui se déploie jusqu’à la mer. Arrivée en fin de matinée dans notre lodge plein de charme, construit sur un gand terrain, entre la mer Caraïbe et les canaux. Installation pour deux nuits. L’après-midi, nous reprenons le bateau pour découvrir Tortuguero. Balade dans le village qui, grâce à son isolement, a conservé tout son charme sauvage, avec ses maisons sur pilotis bringuebalantes et sa petite église fraîchement repeinte, face à la mer. Le parc national Tortuguero est un coin de nature vierge et féérique, réputé pour être le plus important lieu de reproduction de tortues vertes de toute la Caraïbe. Retour au lodge en fin de journée.

Transfert : 3h30
Hébergement : Lodge
Repas : BLD
Heures de balade : 1h
Le trajet vers le débarcadère se fait avec le véhicule du lodge en compagnie d'autres voyageurs.

Le port d'embarquement pour Tortuguero peut changer en fonction des conditions climatiques.

Il faut 1h30 de navigation pour rejoindre notre lodge.

L’observation nocturne des tortues (activité en option, payable sur place, environ 35 ud / personne) est possible de février à novembre, mais c’est surtout en août que le spectacle est impressionnant avec la ponte et l’éclosion des œufs.

J4 : Parc National Tortuguero, bateau et balade

Départ en bateau pour sillonner  les canaux du Parc National (2h). Observation de la flore et de la faune de cette forêt primaire de 32.000 ha, qui s’étend à perte de vue. Elle abrite des centaines d’espèces de plantes - orchidées, fougères, broméliacées - et d'arbres centenaires. Au cœur de ce splendide décor tropical, le spectacle est partout et les yeux aiguisés des capitaines nous permettront de découvrir la vie à peine cachée qui se déroule devant nous. Auprès des berges, les caïmans attendent paisiblement leur tour d’entrer en scène pendant que les singes araignées s’égayent dans les branches chargées de fruits. Les oiseaux sont les plus actifs et pêchent dans le canal. Pendant ce temps, les paresseux observent le spectacle sans se hâter... Retour au  lodge. Balade sur les sentiers privés entourant le lodge. Notre guide nous présente l’incroyable diversité des plantes et fleurs tropicales ; avec un peu de chance nous observerons des grenouilles multicolores. Déjeuner au lodge. Après-midi libre pour profiter des activités en option. Ceux qui le souhaitent, pourront faire un tour en kayak pour naviguer silencieusement sur les canaux, toujours à l’affut des animaux et oiseaux qui peuplent cette région. Les autres pourront se balader sur la plage déserte du lodge ou … profiter de la piscine.

Hébergement : Lodge
Repas : BLD
Heures de balade : 1h30
Si nous logeons au lodge Turtle Beach, la balade en bateau se fait avant le petit-déjeuner et les kayaks sont en libre disposition à condition qu'ils soient disponibles et d'en faire avec votre guide. Ailleurs, navigation après le petit-déjeuner. Le tour en kayak reste possible mais payant.

La mer est dangereuse à Tortuguero (fort courant). Il est déconseillé de se baigner.

J5 : Bateau > Caño Blanco. Route > Arenal

Nous quittons les Caraïbes pour rejoindre la région des volcans et le plus fameux de tous, l’Arenal. Retour en bateau (1h30) à Caño Blanco ou Pavona. Rencontre avec notre chauffeur qui nous accompagne jusqu’à la fin du séjour et poursuite en véhicule privé jusqu’ à Sarapiqui (1h30), un bourg admirablement situé à la confluence des rivières Puerto Viejo et Sarapiqui. Avant la construction du port de Limon, c’est d’ici que partaient les bateaux chargés de café ou de bananes à destination de l’Europe ! Arrêt à la Finca (ferme) Sura, une plantation d’ananas bio. La famille Gomez, propriétaire des lieux, nous fera découvrir son exploitation de 9 hectares et nous saurons tout de la culture d'ananas. Don Rodolfo nous emmène dans ses champs et nous explique comment se cultive cette plante tropicale. Suivant la saison, nous dégustons le fruit sur place ou nous plantons notre propre plant d'ananas. Nous aurons aussi droit à une démonstration d'extraction de jus de canne ainsi qu'un arrêt à l'étang de tilapia où les plus chanceux d'entre nous pêcheront leur déjeuner ! L’après-midi, nous continuons notre périple vers la petite ville de La Fortuna, dominée par le cône parfait du volcan Arenal (2h de route). En fonction du temps disponible, arrêt en chemin sur les bords d'un pont qui surplombe des arbres. Sur leur branche perchée au- dessus d’une rizière, d’énormes iguanes sauvages se prélassent. Ils sont toujours là, une espèce de colonie d’iguanes. Le meilleur endroit du pays pour leur observation. A l'arrivée, installation à l'hôtel pour deux nuits.

Transfert : 3h30
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Il y a 1h30 de bateau entre notre lodge et le débarcadère.

J6 : Parc National du Volcan Arenal, balade

La matinée est consacrée à la découverte du parc national du volcan Arenal. Balade sur les sentiers du Parc National et sur les anciennes coulées de lave de ce volcan à l’histoire récente douloureuse. En 1968, après 500 ans d'inactivité et 10 heures d’activité sismique intense, l’Arenal a connu 3 jours d’éruption explosive, dévastant le petit village de Tabacon, 12 km2 de forêt et tuant plus de 70 personnes. En approchant du volcan, nous distinguons aisément les traces des éruptions passées dont les coulées de lave se sont frayées un chemin jusqu'à la base du colosse en consumant tout sur leur passage. Déjeuner au village. Nous poursuivons la journée avec un "tour du chocolat" pour tout apprendre des différentes étapes de la production traditionnelle du cacao. De la plante à la boisson chocolatée, présentation des différentes variétés et du processus de transformation du cacao : cueillette, fermentation et séchage. La visite s’achève avec une dégustation de chocolat bio ! L’après-midi, balade au pied de la cascade La Fortuna. L’endroit est fréquenté mais cela n’enlève rien à la beauté de cette chute d’eau de 70 m de haut. Baignade possible en aval, dans la rivière. 

Transfert : 1h30
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de balade : 3h
En soirée, si tout le groupe est d'accord, le guide peut nous organiser un moment de détente dans des piscines d’eaux chaudes thermales (activité payable sur place, environ 36 usd). Dans ce cas, nous dînons aux thermes.

J7 : Arenal > Volcan Tenorio

Ce matin, départ pour une activité ludique, un étonnant parcours mélangeant marche sur sentiers et traversées de passerelles suspendues, à la cime des arbres, pour un point de vue original sur la canopée et les oiseaux qui s’y cachent (2h de marche). Cap vers la cordillère de Guanacaste et le volcan Tenorio, au Nord-Ouest du pays. En chemin, arrêt dans la communauté indienne Maleku de Guatuso. Rencontre avec ce peuple amérindien, l’un des derniers du Costa Rica dont il ne reste aujourd’hui que 600 individus. Ils vous expliqueront leur mode de vie ainsi que leur combat pour préserver leur culture à travers leur langue, leur histoire, leur artisanat, leurs connaissances des plantes médicinales, leurs cérémonies et leurs danses … Possibilité d’acheter de très jolis objets, directement des mains de l'artisan, comme le tana, une écorce utilisée comme un tissu pour la confection des vêtements traditionnels, remarquable par sa douceur. Déjeuner typique sur place. L’après-midi, il est temps de rejoindre notre étape du soir par une jolie route s’engageant entre les volchans Miravalles et Tenorio. Installation pour deux nuits dans un lodge au pied du volcan Tenorio. Dîner sur place.

Transfert : 3h
Hébergement : Lodge
Repas : BLD
Heures de balade : 2h

J8 : PN Volcan Tenorio, balade. Route > Côte Pacifique

Peu connue, la région du volcan Tenorio est l’un des joyaux naturels du Costa Rica. Ce matin, découverte du parc national protégeant le volcan. Après avoir laissé les dernières fermes isolées de la communauté de Bijagua, nous pénètrons dans un monde de forêt humide pour une splendide balade le long du Rio Celeste, la « rivière bleue ». Son nom vient de sa couleur bleue laiteuse, liée aux réactions chimiques qui ont lieu dans ces eaux volcaniques chargées d’éléments minéraux. Tout au long du parcours, nous observons de nombreuses manifestations de l’activité du volcan : fumerolles, émanations de gaz, sources d’eau chaudes, mares d’eaux sulfureuses, boues volcaniques… Notre balade s'achève par une magnifique vue sur une grande cascade se jetant dans une vasque. Faune et flore sont également au menu des observations et des explications de notre guide naturaliste. Retour au lodge pour le déjeuner. L'après-midi, départ pour le sud de la côte PacifiqueLa côte se fait plus sauvage et l’ambiance plus rurale au fil de notre progression. Arrêt en chemin au village de Dominical. Avec ses rouleaux puissants et son ambiance détendue, c’est une halte agréable, appréciée des voyageurs recherchant la tranquillité et … des surfeurs ! Nous nous installons pour la nuit dans un lodge au sud du parc national Marino Ballena.

Transfert : 5h15
Hébergement : Lodge
Repas : BLD
Heures de balade : 3h30
Dénivelé : +100 m
Dénivelé : -100 m

J9 : Côte Pacifique, navigation > PN Marino Ballena et balade

Ce matin, balade en bateau dans les eaux du Parc National Marino Ballena. La région d’Uvita est l’un des meilleurs sites d’observation de baleines du Costa Rica (2 saisons sont favorables). Toute l'année, il est possible d’observer plusieurs espèces de dauphins (grand dauphin et dauphin tacheté principalement). En chemin, découverte des beautés géologiques de la côte d’Uvita : les cavernes de playa Ventanas et une étonnante pointe de sable qui sépare la baie d’Uvita de celle de Dominical. Vue du ciel, elle dessine la queue d’une baleine, ce qui lui a donné son nom ! Détour par la petite île Ballena et les rochers des Tres Hermanas pour observer des oiseaux et éventuellement nous essayer à une petite plongée masque et tuba. L'après-midi, balade sur les sentiers de l’Hacienda Barú où se trouve une grande variété d’habitats, entre forêt primaire, secondaire, marécages ... Retour à l’hôtel et temps libre en fin de journée.

Transfert : 1h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de balade : 2h
L'excursion en bateau se fait avec d'autres voyageurs.

J10 : Route > Sierpe, bateau > Péninsule d'Osa > Baie de Drake

Ce matin, départ pour la péninsule d'Osa. S’avancant dans l’océan Pacifique sur plus de 50 km, c'est la région la plus sauvage du pays et un véritable paradis naturel, protégé par des réserves biologiques privées et le Parc National de Corcovado. Sa végétation dense et profonde de forêt tropicale humide bordée par d’innombrables plages et criques en fait l’un des plus beaux sites d’Amérique Centrale pour l’écotourisme. Passage par Palmar Sur, petite ville bananière, puis après quelques kilomètres de bananeraies on atteint l’embarcadère sur la rivière Sierpe. C'est parti pour une magnifique navigation dans les méandres des rivières Sierpe et Terraba. Nous longeons le delta de Terraba, une réserve naturelle protégeant un vaste réseau de mangroves, avant de gagner la mer par l’impressionnant estuaire du rio Sierpe. Bientôt, nous découvrons une anse naturelle surnommée la baie de Drake, du nom du légendaire pirate. Installation pour 2 nuit dans un lodge niché au sud de la baie, le long des plages bordant la forêt. L’après-midi, balade (1h/1h30) sur les sentiers de la réserve privée Punta Rio Claro. Nous marchons au cœur d’une forêt luxuriante, habitée par les toucans, perroquets, singes … en suivant le cours de la rivière Rio Claro jusqu’à son embouchure dans l’océan. Arrivée sur une belle plage. Temps libre pour se baigner avant de retourner au lodge.

Transfert : 1h
Hébergement : Lodge
Repas : BLD
Heures de balade : 1h30
Pour le séjour dans la baie de Drake, il ne faut partir qu’avec les affaires utiles pour les 2 nuits à venir et laisser le reste dans le véhicule. Vous les retrouverez à Sierpe le jour 12.

Il y a environ 1h30 de bateau entre Sierpe et la baie de Drake.

J11 : Parc National Corcovado, balade

Nous nous réveillons dans un éden tropical. Le terme est souvent galvaudé mais ici, dans la baie de Drake, il prend tout son sens. Après une douce nuit, bercée par le ressac du puissant Pacifique, les oiseaux chantent dans la canopée tandis que les deux minuscules villages, occupant la pointe nord et sud de cette vaste baie, s’éveillent lentement. On se croirait au premier matin du monde. Inaccessible par la route, la baie de Drake est un lieu de nature vierge. Une jungle épaisse cascade des falaises pour tomber dans les eaux claires du Pacifique. Nous sommes aux portes du Parc national Corcovado. Qualifié par le magazine National Geographic comme "le lieu le plus intensément écologique de la terre", c’est sans conteste le parc le plus sauvage et intéressant du Costa Rica. Créé en 1975, il occupe la moitié de la péninsule d´Osa et abrite 13 écosystèmes majeurs différents notamment l’une des dernières forêts tropicales humides de la côte Pacifique. Il est très riche en terme de biodiversité avec des animaux comme le jaguar, le tapir, des singes (araignées, hurleurs, capucins…), paresseux, perroquets (aras), toucans, de nombreux amphibiens et reptiles ainsi qu’une végétation exceptionnelle : héliconias, forêt primaire et secondaire. Départ matinal, en bateau, vers le secteur de San Pedrillo. La côte est belle avec de nombreuses criques et des rochers isolés frangés par la forêt primaire. Il reste à franchir la barre, se laisser porter sur l’ample houle du Pacifique pour débarquer sur la longue plage sauvage bordant tout l’Ouest du parc. Avant de s’enfoncer dans la forêt, Il est fréquent d’apercevoir des aras rouges qui raffolent des amandiers tropicaux bordant le littoral. Après une présentation de cet écosystème unique par notre guide local, nous partons en randonnée, sur les sentiers du parc, pour une belle immersion dans la jungle. Rivière cachée et végétation impressionnante abritant tapirs, loutres, coatis, pécaris et de nombreuses espèces d’oiseaux... nous accompagnent au cours de notre randonnée pour des sensations intenses de proximité avec la nature, sur les pas des jaguars et des singes. Piquenique en chemin. Retour au lodge en début d’après-midi et fin de journée libre. Contempler la beauté des lieux, marcher sur la plage, écouter la forêt… chacun passera ses dernières heures dans la baie de Drake comme il le souhaite.

Hébergement : Lodge
Repas : BLD
Heures de balade : 3h/4h
Il y a environ 1h15 de navigation pour rejoindre le parc national de Corcovado.

J12 : Baie de Drake > Dota (2310 m)

Nous quittons à regret la péninsule d’Osa mais d’autres aventures nous attendent. Retour en bateau à Sierpe. Nous laissons la chaleur de la côte pour retrouver la fraîcheur de la Cordillère de Talamanca. Passage par Finca 6, dans le Delta du Diquis, un site archéologique précolombien qui abrite d’énormes sphères mégalithiques, rondes et parfaites, à la signification mystérieuse… Elles sont depuis juin 2014 déclarées au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Après avoir longé des plantations de bananiers et de palmiers, la route s'élève dans la montagne. Nous traversons le Costa Rica rural, parsemé de petites fincas cultivant haricots rouges, maïs, café ou canne à sucre au pied des hauts sommets de la Cordillère de Talamanca. Traversée du plus haut col du pays, à 3330 m, au pied du Cerro de la Muerte. Nous sommes dans la forêt nuageuse d’altitude ; l’ambiance est envoutante avec ces brumes qui s’enroulent autour des arbres. Poursuite vers le village de Dota. Au sud de San José, entre la vallée centrale et la cordillère de Talamanca, cette vallée d’altitude est pleine de charmes avec ses petits villages de montagne, ses plantations de café et sa forêt nuageuse. Si l’on vient ici, c’est aussi parce que la région est le royaume des oiseaux, parmi lesquels le trogon, de nombreuses espèces de colibris mais surtout le légendaire quetzal resplendissant. Installation dans un lodge, au cœur de la forêt nuageuse, idéal pour l'observation des oiseaux. Déjeuner tardif. En fin d'après-midi, balade sur les sentiers du lodge pour découvrir cette forêt de broméliacées.

Transfert : 4h
Hébergement : Lodge
Repas : BLD
Heures de balade : 1h
Il y a 1h30 de navigation

J13 : Dota > San José (1170 m)

Très tôt ce matin, à l’heure où la vie s’éveille, nous nous baladons sur les sentiers du lodge à la recherche du Quetzal resplendissant. Cet oiseau mythique, symbole de liberté pour les populations indigènes, habite les forêts des cordillères d’Amérique Centrale depuis des millénaires. En compagnie de notre guide, enveloppés par les brumes matinales, nous cheminons dans la forêt nuageuse à l’affût du chant et du vol des oiseaux. Le quetzal s'observe plus facilement entre mars et juin lorsqu'il nidifie. Durant ces 4 mois, ses jeunes parents deviennent plus sédentaires. Retour au lodge pour le petit-déjeuner. Nous visitons une coopérative de café qui regroupe 800 producteurs, unis dans le but de fournir un café de haute qualité. Nous allons découvrir le processus de fabrication du café - l'or noir du Costa Rica - de la récolte du fruit à sa commercialisation. La visite se termine évidemment par une dégustation ! Nous prenons ensuite la route pour San José. En chemin, en fonction du temps disponible, arrêt à Cartago où nous visitons la basilique Notre Dame de Los Angeles. C'est l'édifice religieux le plus sacré du pays. Chaque année, le 2 août, plus de 2 millions de pèlerins rendent hommage à la Negrita, vierge noire indigène, sainte patronne du pays, censée avoir des vertus curatives. Arrivée à San José et installation à l’hôtel. Dîner en ville.

Transfert : 2h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de balade : 1h30/2h

J14 : San José, vol de retour

Temps libre en attendant votre transfert à l'aéroport 4h environ avant le décollage de votre vol. Vol retour pour la France.

Repas : B
Transfert avec un chauffeur uniquement, votre guide n'est pas présent.

J15 : Arrivée en France

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.