Amazonie, Andes et Galapagos
Équateur EC 605 Voyage Découverte

Découverte de l'Amazonie, voyage aux Galapagos et Visite Parc national du Cotopaxi et du Chimborazo

22 jours 8 à 15 pers. Facile 6/20 Niveau de prestation : Confort Voir les avis voyageurs
Carte 1 du circuit
Carte 2 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire millesimes
  • Dates et prix millesimes
  • Infos pratiques millesimes

Petit par la taille mais vaste par ses richesses, l'Equateur est la meilleure destination en Amérique Latine pour découvrir les 3 écosystèmes majeurs du continent. En quelques heures, il est en effet possible de passer de la Costa, à la Sierra puis à la Selva soit du Pacifique aux Andes avant de finir dans la forêt tropicale ! C'est exactement ce que ce millésime vous propose. Accompagné par Christian Juni, co-fondateur de Tirawa, ce voyage vous embarque pour une aventure pleine de contrastes qui débute par des îles mythiques... une croisière privatisée et tout confort de 8 jours à travers l'archipel des Galapagos. Au programme, navigation, balade, baignade et surtout observation d'une vie animale endémique, sauvage et indifférente à l’homme. Quelle émotion de contempler les tortues géantes, les iguanes marins et terrestres, d'admirer les fous à patte bleu, de nager aux milieu des inoffensifs requins à pointe noire ou d'admirer le ballet enjoué des otaries ... De retour sur le continent, nous remontons, la majestueuse "Allée des Volcans", ainsi nommée par Alexander Von Humboldt lors de son exploration au XIXème siècle. D’une ville coloniale à l’autre (Cuenca et Quito), d’un volcan glaciaire à un marché indien, c'est tout un monde andin et indien qui se dévoile. Les nuits passées dans des hôtels coloniaux et des haciendas de charme sont l'un des attraits de cette pérégrination. Pour finir, nous rejoignons un lodge renommé caché dans la forêt tropicale, près du rio Napo, l'un des affluents majeurs d'Amazonie. Un lieu spectaculaire pour partir en pirogue ou à pied à travers la forêt à la rencontre d'une faune riche : perroquets picorant les falaises argileuses, caïmans sillonnant en silence les rivières, singes se balançant dans les branches, grenouilles colorées jaillissant de la nuit ... Toute les beautés de l’Équateur en un seul voyage qui saura vous charmer autant qu’il a séduit les premiers explorateurs !

Points forts

• Une croisière de 8 jours aux Galapagos pour une découverte en profondeur de l’archipel
• Une traversée intégrale des Andes le long de l’Allée des Volcans, entre Cuenca et Quito
• Une immersion en Amazonie à partir d'un lodge renommé et de charme
• Des balades spectaculaires dans les Andes, au pied du Cotopaxi et Chimborazo

Les plus Tirawa

• Un voyage en pension complète
• Un double encadrement par Christian Juni et des guides locaux
• Des hébergements confortables et de charme : haciendas, hôtels coloniaux, lodge ...
• Un bateau privatisé et de grande qualité aux Galapagos, le catamaran Archipel I

Niveau

Facile 6/20 Voir le tableau des niveaux  Voyage accessible à tous. Aucune difficulté pour ce programme qui ne comprend que des balades courtes, faciles et sans dénivelé significatif. Les 2 randonnées en altitude (pour accéder aux refuge du Chimborazo et du Cotopaxi, voire au-delà) sont courtes et restent facultatives.

J1 : Vol Paris > Quito (2800 m)

Vol au départ de Paris pour Quito sur KLM (escale à Amsterdam). Arrivée dans l’après-midi, aux alentours de 16h15. Accueil à l’aéroport par notre guide local francophone et installation pour 2 nuits à l’hôtel Patio Andaluz. 

Transfert : 1h
Hébergement : Hôtel Casona de la Ronda ou équivalent
Repas : D
Départ de province possible moyennant supplément (mini 90 €) et selon les disponibilités. Nous consulter à la réservation.

J2 : Visite de Quito et de la Mitad del Mundo

Encadrée de volcans, s’étirant dans une vallée fertile, Quito jouit d’une magnifique situation géographique. Ville indienne puis extension la plus septentrionale de l’empire inca, elle fut détruite par les Incas pour ne pas tomber aux mains des conquistadors espagnols. Nous commençons par découvrir la Mitad del Mundo, site marquant l’emplacement de la ligne équinoxiale. Déterminée par le savant français La Condamine en 1736, elle a donné son nom au pays. Balade sur le site, un pied dans chaque hémisphère et visite du petit musée scientifique et ethnographique qui présente les populations autochtones de l’Equateur. En fonction du temps disponible, nous pourrons visiter le petit musée de chocolat et de la bière. L’après-midi est consacrée à la visite de Quito. Nous déambulons dans son quartier historique, premier du continent américain à avoir été déclaré Patrimoine Culturel de l’Humanité par l’UNESCO en 1978. Quito offre à ses visiteurs les souvenirs de l'époque coloniale : place de l’indépendance, cathédrale, église San Francisco, église de la Compagnie de Jésus (le joyau baroque de la ville), palais Présidentiel avec ses gardes en uniforme du XIXe siècle ...  Retour à l'hôtel en fin d'après-midi.

Transfert : 1h30/2h
Hébergement : Hôtel Casona de la Ronda ou équivalent
Repas : BLD
Heures de balade : 2h

J3 : Vol > Ile San Cristobal (Galapagos). Embarquement sur le bateau Archipel I

Départ pour l'aéroport de Quito et envol pour l’archipel des Galapagos. Rendu célèbre par Charles Darwin, illustre savant du XIXème s. qui élabora ici sa théorie de l’évolution des espèces, l’archipel des Galapagos est aujourd’hui l’un des rares lieux sur notre planète où la faune, en partie endémique, règne en maître et semble indifférente à la présence humaine.
D’origine volcanique, les îles Galapagos sont situées en plein océan Pacifique, à près de mille kilomètres au large des côtes de l'Equateur. L’archipel compte des dizaines d’îles, îlots ou rochers mais seules 4 sont habitées. Nous atterrissons sur l'une d'entre elles, l’île San Cristobal, au sud-est de l’archipel. C'est la cinquième par la taille mais la seconde par la population. A l'arrivée, nous sommes accueillis par un membre d'équipage et, après un court trajet au port, nous embarquons sur notre bateau Archipel I pour démarrer une croisière de 8 jours à travers les îles de l'archipel des Galapagos. Naviguer au fil de l'eau est la plus belle façon de découvrir l'archipel car cela permet de découvrir des îles et îlots inhabités et débarquer là où aucune route n'arrive. Première découverte cet après-midi avec la visite du centre de protection et d'élevage de tortues de Cerro Colorado. Situé sur la côte sud-est, à 40 mn de route de Puerto Baquerizo, ce centre a été crée pour protéger et accroitre la population des tortues locales. Un court chemin botanique sera l'occasion d'observer différentes plantes endémiques. Retour sur notre bateau en fin d'après-midi.

Hébergement : Cabine sur le bateau Archipel I
Repas : BLD
Le déroulement de cette journée est dépendant des horaires du vol intérieur. L'arrivée est prévue en début d'après-midi mais elle peut être plus tardive, modifiant alors le programme.

Au départ de Quito, il faudra vous acquitter de la taxe d'entrée dans le parc national des Galapagos (100 usd / personne). A l'arrivée à San Cristobal, inspection des voyageurs par les autorités locales pour vérifier que personne n'importe des plantes étrangères et paiement de la carte de contrôle migratoire (20 usd / personne) ainsi que de la taxe d'entrée à l'île Isabela (10 usd / personne).

Vous trouverez sur le bateau le matériel de snorkeling (palmes, masque et tuba).

J4 : Croisière aux Galapagos, îles South Plaza et Santa Fe

Après une nuit de navigation, nous débarquons à South Plaza, l'une des deux îles formant les îles Plazas. Située à l'est de Santa Cruz, cette petite île est remarquable par les nombreuses espèces endémiques que l'on y trouve. Elle est notamment renommée pour ses iguanes terrestres de taille plus réduite qu'ailleurs dans l'archipel. Plus étonnant, nous rencontrons aussi des iguanes hybriques nés du croisement entre des iguanes mâles terrestres et des iguanes marins femelles. C'est un phénomène tout à fait unique qui les rend reconnaissables au premier coup d'oeil avec leur couleur gris noir, leur crête d'iguane terrestre, leur face et queue d'iguane maritime. Cette large population est due à la présence abondante d'algues dont ils raffolent. L'île abrite aussi une grande variété d'oiseaux comme la mouette à queue d'aronde qui niche dans les falaises, le puffin Audubon, le phaeton à bec rouge, des frégates et pélicans bruns. Retour sur le bateau. Après une courte navigation, nous débarquons plus au su, sur l'île Santa Fe. Situé au sud-est de santa Cruz, cette île n'est pas d'origine volcanique mais résulte d'un soulèvement de l'écorce terrestre. Cette origine explique sa géographie relativement plate. Selon certaines théories, il s'agirait de la plus vieille île des Galapagos. Santa Fe est le refuge d'un grand nombre d'espèces endémiques comme le faucon, le serpent et l'oiseau moqueur des Galapagos, qui en plus d'un chant remarquable possède le curieux don de contrefaire le chant des autres oiseaux, et l'une des deux espèces endémiques d'iguanes terrestres de l'archipel. Une fois débarqués sur l'île, nous pourrons admirer des colonies d'otaries. Agréable promenade parmi des buissons salés et des cactus géants. Nous aurons le temps de profiter de la beauté des eaux claires. Baignade ou snorkelling au milieu des otaries joueuses et des poissons tropicaux. Retour sur le bateau en fin d'après-midi.

Hébergement : Cabine sur le bateau Archipel I
Repas : BLD

J5 : Croisière aux Galapagos, îlot Champion et île Floreana

Ce matin, alors que nous abordons l'îlot Champion, au large de Floreana, nous serons certainement escortés par les dauphins à nez de bouteille. C'est toujours un enchantement de les voir sauter dans les vagues et jouer avec l'étrave ! Sous l'eau, les otaries s'en donnent à coeur joie, montrant toute leur agilité au milieu des poissons de récifs. Avec un peu de chance, par transparence, une tortue verte du Pacifique se laissera admirer. Nous embarquons à bord d'un zodiac pour longer la côte et admirer le manchot des Galapagos ainsi qu'une grande variété d'oiseaux marins comme le fou à patte bleue, la frégate superbe, le paille en queue, le héron de lave ... Le rêve de beaucoup d'ornithologues est d'aperçevoir le pinson Charles perché sur un figuier de barbarie. Il s'agit d'une espèce clé, historiquement et scientifiquement, car c'est elle qui a mis Charles Darwin (d'où son nom !) sur la piste de sa future théorie de la radiation évolutive (à partir d'un ancêtre commun, évolution rapide d'un ensemble d'espèces caractérisées par une grande diversité écologique et morphologique). L'après-midi, nous débarquons sur la toute proche Floreana, l'île habitée la plus méridionale de l'archipel. Balade vers des grottes nommées "asile de la paix" où vivaient les premiers colons, avant de profiter de la ravissante plage de la Loberia. L'occasion de se baigner et d'admirer le jeu des otaries. Retour sur le bateau.

Hébergement : Cabine sur le bateau Archipel I
Repas : BLD

J6 : Croisière aux Galapagos, île Santa Cruz

Ce matin, nous nous réveillons à proximité de l'île Santa Cruz, la plus peuplée et la plus développée des Galapagos. De forme ronde, elle est située au coeur de l'archipel. Une fois débarqués, visite du centre de recherche Charles Darwin, célèbre pour son programme de reproduction des différentes espèces de tortues géantes des Galapagos. L'après-midi sera l'occasion de découvrir l'intérieur de l'île. A partir du petit village de Bellavista, la route prend de la hauteur et traverse un paysage verdoyant avec de grands arbres couverts de lichens. Arrêt en chemin pour admirer 2 cratères d'effondrement, Los Gemelos (les jumeaux). L'endroit est propice à l'observation des oiseaux notamment le pinson des Galapagos, fameux pour être à l'origine de la théorie de l'évolution de Darwin. Puis visite d'une réserve de tortues géantes, l'occasion de les observer dans leur habitat naturel. Retour à Puerto Ayora, la ville la plus animée de l’archipel. En fin d'après-midi, nous retournons sur notre bateau.

Transfert : 1h30
Hébergement : Cabine sur le bateau Archipel I
Repas : BLD

J7 : Croisière aux Galapagos, île Isabela

A l'est de Santa Cruz, se trouve Isabela, la plus grande et l'une des plus jeunes îles de l'archipel dont la forme évoque celle d'un hyppocampe. Tout près de la côte, nous débarquons sur l’îlot Tintoreras, peuplée d’iguanes marins et d’oiseaux. Les eaux claires et calmes sont appréciées par les requins à pointe blanche qui viennent s’y reposer. Pas d'inquiétude, ils sont inoffensifs ! Nous observons des lions de mer, des pélicans et, plus surprenant, le pingouin des Galapagos, unique de son espèce à vivre dans une région équatoriale. Débarquement dans le village de Puerto Villamil. L'après-midi, balade sur les sentiers du littoral, dans les humedales, zone mélangeant marais côtiers, plages, forêts, mangroves et lagunes saumâtres. Le chemin est fréquenté par les iguanes marins et de nombreux échassiers. Arrivée sur les bords de la lagune des flamants roses. Visite du centre d’élevage des tortues géantes avant de retourner au bateau.

Hébergement : Cabine sur le bateau Archipel I
Repas : BLD

J8 : Croisière aux Galapagos, île Isabela

La nuit nous a permis de contourner par le sud  l'île Isabela pour approcher sa sauvage côte ouest, accessible uniquement en bateau. Nous débarquons à la pointe Moreno, au pied des volcans Sierra Negra et Cerro Azul. Balade sur un chemin de lave solidifée appelé “Pahohoe” vers un ensemble de lagunes côtières qui abritent de nombreux oiseaux. L'après-midi, la navigation se poursuit vers le nord, à l'ombre des volcans jeunes et actifs d'Isabela. Une fois jetée l'ancre dans la baie Elizabeth, nous prenons place dans notre zodiac pour rejoindre les îlots Marielas qui abrite la plus grande colonie de pingouins des Galapagos. L'excursion se poursuit vers une grotte, entourée de mangroves où poussent les palétuviers rouges. L'endroit est fréquenté par les tortues de mer, les cormorans, les raies aigles tâchetées, les raies dorées, les pélicans bruns et les lions de mer. Avec un peu de chance, il sera possible d'observer le vol du faucon des Galapagos, planant au-dessus des eaux, à la recherche de proies...

Hébergement : Cabine sur le bateau Archipel I
Repas : BLD

J9 : Croisière aux Galapagos, îles Isabela et Fernandina

Ce matin, nous longeons les falaises d'Isabela fréquentée par les pingouins et cormorans avant de débarquer à l'anse Tagus. Balade (30 mn) sur une colline dominant la baie pour aperçevoir le lac Darwin, créé par le soulèvement de l'écorce terrestre et plus salé que la mer ! La vue porte sur les volcans d'isabela. De retour dans la baie, nous scrutons les falaises à la recherche des graffitis laissés par les marins, baleiniers et pirates fréquentant les parages dans les temps anciens. Etonnante trace humaine dans ce lieu si reculé ! L'après-midi, une fois traversé un étroit chenal, nous atteignons l'île inhabitée de Fernandina, la troisième plus vaste des Galapagos. Un seul endroit se visite, la pointe Espinoza, au nord-est de l'île. Ici, s'observent les plus grands rassemblements d'iguanes marins de toutes les Galapagos. Ils passent leur journée à se prélasser dans le sable, nager près du rivage et parfois, bloquent même l'accès aux visiteurs, en se groupant sur le ponton de débarquement ! Parmi les espèces d'oiseaux endémiques, on rencontre le Cormoran aptère qui, au fil de l'évolution, a perdu son aptitude à voler !

Hébergement : Cabine sur le bateau Archipel I
Repas : BLD

J10 : Croisière aux Galapagos, île Santa Cruz. Vol > Guayaquil

C'est notre dernier réveil au coeur des Galapagos ! Après avoir navigué toute la nuit, notre bateau s'approche de la côte nord de l'île Santa Cruz. Nous débarquons sur les plages Bachas, 2 petites plages proche de la grotte aux tortues. Résultant de la décomposition du corai, le sable est d'une blancheur éclatante. L'endroit est un lieu de nidification apprécié par les tortues de mer. Derrière l'une des plages se trouve une lagune aux eaux sombres fréquentée occasionnellement par les flamants rose et des oiseaux côtiers comme les échassiers à cou noir et des courlis. La seconde plage est plus longue avec des barges abandonnées au moment de la seconde guerre mondiale quand les Etats-Unis voyaient Baltra comme un lieu stratégique pour défendre le canal de Panama. En début d'après-midi, nous débarquons à Baltra et rejoignons l’aéroport pour prendre notre vol à destination de Guayaquil. C’est à regret que nous quittons les Galapagos, notre bateau et son équipage qui s'est si bien occupé de nous pendant 8 jours. Retour sur le continent. Nous débarquons à Guayaquil, la plus grande ville et le port principal d'Équateur. Accueil à l'arrivée et court trajet pour rejoindre notre hôtel. En fin d'après-midi, comme tous les locaux, nous déambulons le long du « malecon », large avenue bordant le fleuve Guayas, puis dans les quartiers historiques pleins de charme de Cerro Santa Ana et Las Penas, avec leurs étroites ruelles pavées, bordées de maisons colorées et dominant la ville.

Transfert : 0h30
Hébergement : Hôtel Wyndham ou équivalent
Repas : BLD
La balade à Guayaquil est dépendante de l'heure du vol intérieur. En cas d'arrivée tardive, elle se fera le lendemain matin.

J11 : Guayaquil > Cuenca

Ce matin, nous quittons les plaines du Pacifique avec ses immenses cultures de bananes, riz, canne à sucre, café, cacao ... pour partir à l’assaut des Andes. Arrêt dans une finca de cacao. Nous écoutons les explications sur la récolte et la préparation du chocolat avant de finir par une dégustation savoureuse. Poursuite par une belle route à travers la Cordillère Occidentale.  Traversée du col Tres Cruces à 4120 m d’altitude, au coeur du parc national Cajas, réputé pour sa lande brumeuse criblée de lacs glaciaires. Dans l'après-midi, nous atteignons Cuenca, l’une des plus pittoresques villes d'Équateur. Installation pour 2 nuits dans un hôtel colonial plein de charme du centre historique. Il s’agit d’une ancienne maison républicaine datant de 1859, restaurée avec goût, qui fait partie du patrimoine de Cuenca. En fonction de notre heure d’arrivée, premier tour de ville avec notre guide.

Transfert : 4h
Hébergement : Hôtel Santa Lucia ou équivalent
Repas : BLD

J12 : Cuenca (2600 m), visite

Nous avons la journée pour saisir l’âme de Cuenca. Classée au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO, elle est sans conteste la plus jolie ville coloniale d’Équateur. Loin de l’agitation de la capitale équatorienne, elle distille une ambiance paisible. Balade dans le quartier historique, jalonné de places, d’églises et de belles demeures coloniales. Tout démarre au parc Calderon, la plus grande place de la ville, agréablement ombragée. Nous découvrons la cathédrale, célèbre pour ses deux dômes bleu pâle, l’église Santo Domingo avec ses portes en bois finement sculptées et son intéressante collection de peintures coloniales. Passage sur le marché aux fleurs qui se tient tous les matins au pied d’une église à la blancheur éclatante. Poursuite vers le quartier El Barranco, avec ses maisons coloniales construites au sommet d’une falaise (d’où le nom du quartier) dominant la rivière Tomebamba. Pour finir, nous visitons le musée Pumapungo qui présente les différentes cultures du pays (afro-équatoriens d’Esmeraldas, communautés andines, indiens d’Amazonie…) et les effrayantes (mais fascinantes !) têtes réduites des indiens shuar. L’après-midi, nous visitons un atelier de fabrication des chapeaux de Panama (possibilité d’achat direct) car, comme chacun sait, ces célèbres couvre-chefs sont fabriqués… en Equateur ! La confusion vient du fait que ces chapeaux de paille avaient été adoptés par les travailleurs du canal de Panama pour se protéger du soleil. Retour à notre hôtel pour la nuit.

Hébergement : Hôtel Santa Lucia ou équivalent
Repas : BLD
Heures de balade : 2h

J13 : Site Inca d'Ingapirca > Marché de Guamote > Riobamba (2750 m)

Voyage spectaculaire à travers la Cordillère Occidentale. Arrivée sur le site inca d’Ingapirca, dans un cadre bucolique de vallons tapissés de champs cultivés. S’il n’a pas la magnificence des sites incas péruviens, il s’agit des ruines archéologiques les plus importantes d’Équateur. Si les incas n’ont pas eu le temps de couvrir le pays d’édifices c’est qu’à l’arrivée des Conquistadors, ils ne dominaient les Canaris que depuis quelques décennies. Sous le regard las des lamas mâchonnant nonchalamment les pelouses, nous effectuons une balade intéressante sur le site, l'occasion d’admirer le talent et découvrir les techniques des constructeurs incas (pierres polies, ajustement sans joints, fenêtres trapézoïdales...) et des vestiges canaris. Poursuite vers Guamotepaisible village indien aux maisons en adobe colorées qui, chaque jeudi, s’anime avec la tenue du marché. Traditionnel, authentique et haut en couleurs, c’est l'un des plus importants marchés indigènes de légumes, d’animaux et de textiles. Ce jour-là, toutes les communautés indiennes des environs viennent vendre ou échanger leurs animaux (cochons, moutons …) ainsi qu’un grand nombre de marchandises de la vie quotidienne. Dans l'après-midi, après un bref arrêt pour découvrir l'église de Balbanera à Cajabamba, la plus ancienne église catholique du pays, nous atteignons Riobamba, tranquille petite ville andine, entièrement reconstruite après le tremblement de terre de 1797.

Transfert : 4h30
Hébergement : Hacienda Abraspungo ou équivalent
Repas : BLD
Heures de balade : 1h

J14 : Riobamba > Parc National du Chimborazo > Lasso (3140 m)

C’est parti pour une splendide boucle autour du plus haut sommet du pays, le volcan Chimborazo (6268 m). Entrée dans le Parc national par la route de Guaranda. Nous traversons l'Arenal, zone aride et lunaire couverte de plantes endémiques, parcourue par des hardes de graciles et farouches vigognes. Camélidé, tout comme ses cousins lamas et alpacas, la vigogne est la seule espèce sauvage. Son poil extrêmement doux servait à confectionner les manteaux des empereurs incas. Nous montons en véhicule jusqu’au premier refuge à 4800 m. Marche facile (et facultative) vers le refuge Whymper, le plus haut du monde à 5000 m d’altitude. En chemin, vue spectaculaire sur la plus haute montagne d’Equateur qui a la particularité d’être le sommet le plus éloigné du centre de la terre. Les glaciers coulent sur un socle de roches violacées. Du refuge, nous admirons les aiguilles Whymper que longeait la voie historique d’ascension. Retour au véhicule ; nous longeons le versant nord de la montagne, remarquable par ses puissantes langues glaciaires avant de rejoindre l'Allée des Volcans. Dans l’après-midi, nous nous installons pour deux nuits dans l'hacienda coloniale La Cienega. Datant de 1695, elle en impose avec sa majestueuse allée bordée d’eucalyptus, ses murs épais de deux mètres, sa chapelle privée et son patio. La Cienaga a été le témoin des grands moments de l’histoire équatorienne. Des hôtes illustres comme Charles Marie de la Condamine ou Alexander Von Humboldt ont séjourné ici. Dîners sur place.

Transfert : 4h30/5h
Hébergement : Hacienda La Cienega ou équivalent
Repas : BLD
Heures de balade : 2h
Dénivelé : +200 m
Dénivelé : -200 m

J15 : Marché de Zumbahua > Lagune Quilotoa > Lasso (3140 m)

Ce matin, départ pour Zumbahua, un joli village andin entouré d'un camaïeu de champs cultivés et de pitons rocheux volcaniques. Habituellement tranquille, il s'anime le samedi, jour de marché et ça tombe bien puisque c'est aujourd'hui ! C'est l’événement pour les paysans des environs qui viennent vendre leurs animaux, acheter le nécessaire et passer un peu de bon temps. Encore quelques kilomètres et nous rejoignons Quilotoa, village indigène qui occupe l’un des plus beaux sites naturels d'Equateur. Balade sur les crêtes d’un volcan toujours actif dont la caldeira est occupée par un lac aux eaux turquoise. A l'horizon, très belle vue sur les deux sommets des Illinizas et le cône glaciaire du Cotopaxi. Retour à l'hacienda La Cienaga pour la nuit.

Transfert : 3h30/4h
Hébergement : Hacienda La Cienega
Repas : BLD
Heures de balade : 2h
Si la météo est bonne, nous rentrons sur Lasso en empruntant la jolie route de Sigchos, réalisant ainsi une boucle. cette ajoute 1h de trajet.

J16 : Balade > Parc National du Cotopaxi. Route > Quito (2800 m)

Nous passons la matinée dans le magnifique Parc national du Cotopaxi dominé par le cône parfait du volcan Cotopaxi (5897m). En quechua, Cotopaxi signifie poétiquement le « cou de la lune ». Il s’agit du second sommet d’Équateur après le Chimborazo et c’est l'un des volcans actifs le plus haut du monde. La pureté de ses lignes et son aspect majestueux en ont fait l’emblème du pays. Nous sommes au cœur du paramo, paysage dégagé à l’herbe rase, où rien n’arrête le regard. Passage près de la laguna Limpiopungo (3890 m), lac peu profond qui accueille des colonies d’oiseaux. Nous empruntons une piste qui nous dépose à 4600 m d’altitude avant de monter à pied au refuge du Cotopaxi à 4800 m. Randonnée  (facultative) agréable et facile sur un large chemin tracé dans la cendre volcanique. Empruntant l’itinéraire suivi par les alpinistes qui tentent l’ascension du sommet, nous approchons au plus près du volcan. En fonction de la forme du groupe, de l'envie de chacun et de la météo, il sera possible ou pas de continuer jusqu’au glacier à 5000 m d’altitude. Redescente pour retrouver notre véhicule. Cap au nord pour rejoindre Quito où nous retrouvons notre hôtel de début de séjour.

Transfert : 3h
Hébergement : Hôtel Casona de la Ronda ou équivalent
Repas : BLD
Heures de balade : 2h
Dénivelé : +200 m
Dénivelé : -200 m
La possibilité d'accès au refuge du volcan Cotopaxi dépend de son activité volcanique.

J17 : Vol > Coca, bateau > Lodge Sacha

Départ pour l'aéroport de Quito et vol à destination de Coca. A l'arrivée, changement radical d'ambiance et de climat ! L'air frais et sec des Andes laissent place à une athmosphère moite, typique de l'Oriente équatorien. Constuite sur les rives du rio Napo - un affluent majeur de l'Amazonie - Coca est la porte d'entrée de l'amazonie équatorienne. Accueil à l'aéroport par un membre du lodge Sacha. Parvenir à notre lodge est une aventure en soi. Le trajet commence en bateau motorisé sur le rio Napo, se poursuit par une courte marche de 30 mn à travers la forêt tropicale pour s'achever en pirogue à rame jusqu'à atteindre notre lodge, construit au bord de la lagune El Pilche. L'histoire du Sacha Lodge commence dans les années 70 lorsque le fondateur suisse Benny part en Equateur à la recherche d’aventure. Captivé par la rivière Napo, il ouvre en 1985 un premier lieu, La Casa del Suizo, sur le Haut Napo. Mais bientôt la civilisation s’approche et il cherche un endroit plus éloigné dans la forêt pour construire un nouvel hébergement, l'actuel Sacha lodge. Benny est immédiatement tombé amoureux de l’eau noire mystérieuse du lac Pilchicocha et a d'abord acheté 500 hectares de terrain (il en possède aujourd'hui 2000 !) qui l’entourait. Avec l’aide de 170 employés locaux, le Sacha Lodge est ouvert en 1992 et depuis l'aventure continue. Sa renommée tient à la beauté du cadre naturel, à la compétence des guides, à la qualité des installations et l'immersion dans la nature que lieu offre. A l'arrivée, rencontre avec notre guide, installation pour 3 nuits dans les bungalows du lodge et déjeuner sur place. L'après-midi, c'est le moment de notre première excursion en forêt. Retour dans l'après-midi et fin de journée libre pour découvrir les installations de ce lieu hors du commun. Après le dîner, nous partons pour notre première aventure nocturne.

Transfert : 1h
Hébergement : Lodge Sacha ou équivalent
Repas : BLD
Heures de balade : 2h
1h45 de navigation sur le rio Napo, 30 mn de marche et encore 15 mn de pirogue à rame sont nécessaires pour atteindre le lodge Sacha.

J18 : Amazonie, activités depuis le Lodge Sacha

Une journée typique au Sacha lodge commence au lever du soleil ou plus tôt, profitant des heures fraîches du matin lorsque les animaux de la forêt tropicale sont les plus actifs. Le petit déjeuner commencera une demi-heure après avoir été réveillé par notre guide. Quelle que soit la destination du jour, nos excursions se déroulent lentement afin d’apprécier les détails fascinants que notre guide nous indiquera. Nous pourrons commencer la journée en pagayant dans les pirogues, sur l’eau noire des rivières. Sur les rives, lianes luxuriantes, orchidées, broméliacées et palmiers prospèrent, avec toujours la possibilité de repérer les animaux, du petit ouistiti pygmée à l’ocelot ou au redouté puma (observation très rare). Ensuite, nous pourrons monter à bord du canot motorisé pour une courte promenade le long de la rivière Napo. Ce sera l'occasion de rendre visite à la communauté Yasuní de Providencia, apprendre sur leur mode de vie en forêt tropicale et tester leurs techniques de cuisson. En chemin, arrêt face à un mur de glaise où, chaque matin, les perroquets convergent pour lécher ou picorer l’argile à sa surface. Retour au lodge en fin de matinée, à temps pour le déjeuner de 13h. Temps libre pour se reposer ou profiter des installations du lodge (pourquoi pas se rafraîchir dans la piscine du lac) avant de repartir l’après-midi. Les activités recommencent  entre 15h et 16h30 et se poursuivent souvent dans la soirée, lorsque le refrain nocturne des insectes et des grenouilles commence. Une excursion dans l’après-midi pourrait nous amener à marcher à travers la forêt vierge en terre ferme, à la tour de 50 m de l’arbre kapok (dont les racines forment d’énormes contreforts), notre guide nous indiquant le territoire du hibou et appelant les singes hurleurs. Possibilité de monter 36 mètres jusqu’à la promenade de la canopée, un pont de 275 mètres, suspendu au-dessus de la cîme des arbres, lieu idéal d'observation des oiseaux. Les journées ne se terminent pas au crépuscule. Les promenades nocturnes et les excursions en canoë (à l’aide de lampes de poche) révèlent souvent des créatures rarement vues à la lumière du jour. Les caïmans (de la famille des alligators) et les insectes géants gouvernent la jungle après le coucher du soleil … 

Hébergement : Lodge Sacha
Repas : BLD
Les activités sont dépendantes de la météo sachant que les randonnées en forêt, la tour Kapok et le pont suspendu sont les pierres angulaires de l’expérience au lodge Sacha.

J19 : Amazonie, activités depuis le Lodge Sacha

Imaginez : marcher sur un pont suspendu au-dessus de la canopée de la forêt tropicale, remonter dans les criques à la recherche de singes et de loutres de rivière, grimper au sommet d’un arbre kapok géant, nager dans un lac d’eau noire, tracer votre chemin à travers la forêt à la recherche du plus petit singe du monde … Nous trouverons ces expériences uniques au Sacha Lodge, dans cette réserve écologique de 2000 hectares en Amazonie équatorienne. Le Lodge se fond si parfaitement dans son environnement que pour la faune résidante, c’est juste une autre partie de la forêt. Ici, il est possible de regardez les loutres géantes, plonger et s’appeler les unes les autres alors que vous prenez votre petit-déjeuner ; observer les caïmans glisser sous la passerelle alors que vous retournez dans votre chambre ; écouter les singes bavarder à votre balcon ; et même voir des paresseux géants pendus sur les arbres autour des cabanes. Tout autour du lodge, la diversité des espèces est extraordinairement élevée. Les singes sont vus très fréquemment, mais combien des huit espèces observées ici traverseront notre chemin ? Ils varient en taille, du minuscule ouistiti pygmée au singe hurleur. Des singes nocturnes (ou douroucoulis) aux singes écureuils. 60 autres espèces de mammifères peuvent être observées dans cette réserve dont 50 espèces de chauves-souris. Les yeux écarquillés, nous pourrons peut-être repérer un fourmilier, un paresseux à deux ou trois doigts, voire un ocelot. Au long des sentiers, les grenouilles sont fréquentes, grenouilles aux yeux globuleux, grenouilles-feuilles camouflées ou minuscules grenouilles colorées et venimeuses de la famille Dendrobate. Quand la nuit tombe, un nouveau monde s’ouvre, où les caïmans à lunettes sont les rois du lac aux eaux noires et les insectes géants, l’aristocratie de la forêt. Et puis, bien sûr, il y a les oiseaux. Ces dernières années, Sacha Lodge est devenu une des destinations préférées des ornithologues professionnels et amateurs. 587 espèces d’oiseaux ont été observés ici soit près de 7% des espèces répertoriées dans le monde ! Un chiffre stupéfiant. En seulement quatre jours, il n’est pas rare de voir plus de 250 espèces différentes : perroquets colorés, toucans, colibris, tangaras, faucons et caciques … Pour une meilleure observation, notre guide aura toujours avec lui une paire de jumelles.

Hébergement : Lodge Sacha
Repas : BLD

J20 : Lodge Sacha. Vol > Quito

Par le même trajet qu'à l'aller, nous rejoignons l'aéroport de Coca. Vol à destination de Quito et transfert vers notre hôtel. Dernier dîner en ville pour célébrer la fin de notre aventure qui nous a fait découvrir les 3 milieux naturels d'Equateur : Costa, Selva, Sierra soit les Galapagos, l'Amazonie et les Andes.

Transfert : 1h30
Hébergement : Hôtel Casona de la Ronda ou équivalent
Repas : BLD

J21 : Quito, vol de retour

Temps libre dans la capitale équatorienne en attendant notre départ à l'aéroport. Envol pour la France. Décollage prévu à 17h35.

Transfert : 1h
Repas : B

J22 : Arrivée à Paris

Escale à Amsterdam, poursuite sur Paris. Arrivée prévue à 13h30.

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.