Trek et monastères du Tibet
Tibet, Chine TB 201 Trekking

Trekking au sud de Lhasa et au lac Yamdrok

17 jours - 8 jours de marche 4 à 12 pers. Soutenu 12/20 Voir les avis voyageurs
Carte 1 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire asie
  • Dates et prix asie
  • Infos pratiques asie

En 17 jours, ce programme propose une approche originale du Tibet, alliant la découverte culturelle des grands sites et monastères de renom, avec un joli trek au sein de deux massifs sauvages. Au cœur de la vie nomade, il emprunte d’anciens itinéraires caravaniers reliant les monastères de Ganden et de Samyé. Un voyage parfait pour une première découverte culturelle et de l’altitude sur le Toit du monde !

Points forts

• Un trek hors des sentiers battus mêlant rencontres nomades, lieux de pèlerinage et monastères
• Les grands sites bouddhistes du Tibet central : Potala, Jokhang, Ramoche, Drepung, Sera, Drakyerpa, Ganden, Samyé et Yumbulhakhang
• Un séjour parfaitement équilibré entre trek, nature et culture
• Une arrivée par Lhassa permettant une acclimatation douce

Les plus Tirawa

• Un voyage tout compris (pension complète, entrée des sites)
• Un guide local francophone

Niveau

Soutenu 12/20 Voir le tableau des niveaux  Bonne acclimatation pour ce circuit. 8 jours de marche dont 7 jours de trek ; de 3 à 6h par jours, à une altitude moyenne de 5000 mètres avec 3 nuits entre 4500 et 5000m. Attention, l’altitude permanente et les nuits en haute altitude sont parfois éprouvantes. Des sentiers pas toujours faciles et des portions sans difficultés mais hors sentiers dans les alpages. Bonne forme physique indispensable. Un programme idéal pour se tester sur un premier voyage en altitude. Avoir réalisé un circuit noté 9/20 avec des nuits à 4000 m est un vrai plus…

J1 : Vol au départ de Paris

Vol sur une compagnie régulière avec escale, puis continuation vers Chengdu.

Pour des soucis de qualité de services, de suivi commercial et de réservations, Tirawa privilégie les compagnies aériennes du Golfe (Qatar, Emirates, Etihad), par rapport aux compagnies chinoises.

J2 : Arrivée > Chengdu (500 m)

Arrivée à Chengdu, formalités de police et accueil par notre guide chinois francophone. Installation à l’hôtel et, selon le temps disponible, découverte du vieux Chengdu (architecture ancienne, maisons de thé…). Dîner et nuit à l’hôtel.

Transfert : 1h
Hébergement : Hôtel Buddhazen ou équivalent
Repas : D
En cas d'arrivée en soirée, le repas sera pris dans un petit restaurant ou un snack, car les restaurants classiques ferment très tôt.

J3 : Vol > Gonkhar (3580 m), Lhassa (3660 m)

Vol du matin à destination de Gonkhar, l’aéroport de Lhassa. Selon l'horaire de départ, le petit-déjeuner peut être pris dans l’avion. Accueil par notre guide tibétain francophone puis route pour Lhassa situé à 1h. Installation à l’hôtel, repas, puis chacun prend un peu de repos pour s’adapter doucement à l’altitude. Balade de repérage au centre-ville pour aller découvrir le Barkhor.

Transfert : 1h
Hébergement : Hôtel Gang Gyen ou équivalent
Repas : BLD
Un contrôle de police est possible à l’arrivée à l’aéroport de Gonkhar. Vous devez absolument éviter photos, livres, revues comportant des portraits du Dalaï-Lama ou des drapeaux tibétains, sous peine de confiscation et de problèmes divers.

J4 : Lhassa > Visites Potala, Jokhang, Barkhor, temple de Ramoché

Visite du Potala le matin ou l’après-midi (selon les réservations). Découverte de la succession de chapelles, appartements privés ou chortens commémoratifs des différents Dalaï-Lamas. Descente vers l’ancien village de Shöl qui se blottissait sous l’imposante façade du Potala. Déambulation sur la grande esplanade « à la chinoise ». Déjeuner rapide puis nous partons visiter le Barkhor avec la découverte du Jokhang dont la construction est attribuée, selon la légende, au roi Songtsen Gampo (7ème siècle). Découverte de la célèbre statue du Jowo, le Bouddha historique. Montée sur les terrasses du bâtiment pour un panorama exceptionnel sur Lhassa et le Potala. Puis à proximité le temple de Ramoché, datant aussi du 7ème siècle, considéré comme le temple le plus important du Tibet qui abrite le Jowo Mikyö Dorjé, qui fut apporté par la princesse Brikhuti.

Transfert : 1h
Hébergement : Hôtel Gang Gyen ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 2/3h

J5 : Lhassa > Visite des monastères de Drépung et Sera

Ce matin un petit trajet nous mène vers le monastère de Drépung, véritable ville avec ses innombrables temples, magasins, dépendances. Cette cité a abrité jusqu’à 7700 moines et ses Guéshé (docteurs en théologie) étaient parmi les plus érudits du Tibet. Après cette visite, petit stop au temple de Néchung, situé en contrebas, qui était la résidence de l’oracle d’Etat. C’est un lieu tout à fait particulier. Jadis se mêlaient magie, rites prébouddhiques, exorcisme et mystères. De nombreux pèlerins s’y pressent encore pour rendre hommage aux différentes statues et reliques. Retour à Lhassa pour le repas. Puis, dans l’après-midi, nous rejoignons le monastère de Sera, célèbre pour les joutes oratoires auxquelles se livrent les jeunes novices du collège de logique. Construit à partir de 1420, cet ensemble a abrité jusqu’à 6000 moines, c’est un véritable village, abritant monastères, habitations des moines, collèges tantriques… Dernière nuit à Lhassa.

Transfert : 2h
Hébergement : Hotel Gang Gyen ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 2h

J6 : Lhassa > Randonnée de Pubjoï à Pabonka

Départ en direction du promontoire de Pubjoï (Purbuchok) à 3950 m. Avant cela, nous faisons un arrêt à la fabrique d’encens pour découvrir les méthodes traditionnelles. Arrivée au monastère gelukpa de Pubjoï, très esthétique et qui surplombe la vallée. Son histoire débute au 9ème siècle ; aujourd’hui 20 moines dont 16 jeunes étudiants vivent ici. Suite à la visite, nous partons à pied par la large piste que nous descendons sur une centaine de mètres de dénivelé. Au croisement, nous passons sous les rochers et remontons de façon assez raide jusqu’à l’ermitage de Keutsang. Edifié par le grand abbé de Sera au 18ème siècle, ce monastère possède une riche iconographie ainsi qu’une vue incroyable sur la vallée. Nous montons ensuite par un petit sentier à l’ermitage de Rakata, fondé au 15ème siècle par Tsong Kapa. Depuis ce lieu, nous suivons un magnifique chemin en balcon qui passe par l’Utse de Sera, puis l’ermitage perdu de Takten. Accroché dans la roche, ce dernier est entretenu par 8 nonnes. Ici coule une source sacrée dont les bénéfices pour la santé sont reconnus par les pèlerins. Une grotte de méditation protège aussi l’un des 3 yeux du Bouddha répartis au-dessus de la vallée de Lhassa. Descente vers le monastère de Tashi Chöling et fin de la balade au monastère de Pabonka. Le guide nous contera l’histoire de ce temple qui remonte au 8ème siècle, du temps du grand roi Tsongsen Gampo. Retour à Lhassa en véhicule.

Transfert : 1h30
Hébergement : Hôtel Gang Gyen ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 4h
Dénivelé : +180 m
Dénivelé : -360 m

J7 : Lhassa > Drakyerpa > Ganden (4250 m), trek > Lheipu (4080 m)

Cap vers Ganden « le paradis des vertueux ». En route, nous visitons Drakyerpa et ses anciennes grottes de méditation où ont séjourné Guru Rimpoche, Atisha, le Dalaï-Lama et plus particulièrement le grand roi Tsongtsen Gampo, avant la construction du Jokang. Continuation jusqu'à Ganden, qui fut une des premières universités monastiques du Tibet, fondée en 1409 par Tsong Khapa (créateur de l'ordre Gelugpa). Les lacets qui s’élèvent vers le monastère offrent une superbe vue sur la vallée de la Kyi-Chu. Après la visite du monastère, nous démarrons le trek en direction de Samyé. Montée vers un col à 4400 m, puis un petit sommet à 4450 m. La vue est magnifique depuis les crêtes couvertes d’une multitude de drapeaux à prières. De là, nous marchons environ 1 heure en ligne de crêtes, entre les deux vallées, avant de plonger vers le village de Lheipu. Installation au camp en bord de rivière et rencontre avec notre équipe de Yakmens et cuisiniers.

Transfert : 3h
Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 4h30
Dénivelé : +450 m
Dénivelé : -620 m

J8 : Trek > Orteussa (5000 m)

Nous partons dans le beau vallon de Touski, qui monte tout en douceur au cœur des alpages tibétains. Yaks et chèvres se partagent le territoire ; ici et là quelques cabanes d’estives ponctuent le paysage verdoyant. En 2 heures, nous arrivons sur le beau plateau de Yamado, au croisement des vallées. Une légère descente et nous nous engageons dans une gorge hébergeant de nombreux oiseaux et de belles fleurs… Le sentier se dessine dans une végétation rase. Vers 4700 m, nous trouvons un petit replat blotti entre les rochers qui nous invite à une pause déjeuner. Encore une heure de marche et nous atteignons le camp d’Orteussa, situé dans une belle vallée d’altitude pleine de promesses pour l’accès au col du lendemain !

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 4h30
Dénivelé : +950 m
Dénivelé : -30 m

J9 : Trek > Chokar La (5250 m) > Pangotora (4970m)

Au départ du camp, c’est par un sentier d’abord presque à plat, puis pas toujours bien marqué que nous nous dirigeons vers le Chokar La. La montée est néanmoins facile et en 2 heures nous atteignons le col à 5250 m. Magnifiques vues sur les sommets sauvages qui nous entourent ! De l’autre côté, le paysage change radicalement, avec des pentes plus raides et de gros rochers. Nous descendons un peu, avant d’emprunter une sente en balcon. Vers 5100 m, nous nous arrêtons manger sur une terrasse herbeuse avec vue sur la vallée et notre camp du soir. D’ici, il ne nous reste qu’une heure de descente facile pour nous installer au bord de la rivière, non loin des nomades de Pangotora. Fin d’après-midi relax, car nous sommes toujours très haut en altitude. Petite lessive possible, balade, lecture, sieste…

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 3h
Dénivelé : +300 m
Dénivelé : -330 m

J10 : Trek > Cheuteu La (5220 m) > Niéka Sumdo (4510 m)

Nous partons pour la plus belle et la plus importante étape de notre traversée. La montée est douce mais longue dans une grande vallée herbeuse. Nous passons près du lac Pangotora Tso puis, prenons plein Sud en direction d’un col rocheux. Nous croisons encore quelques yaks, faisons quelques pauses pour bien boire et nous restaurer… L’arrivée au col est exceptionnelle, dans une ambiance rocheuse, presque haute montagne. Sur le versant Sud, ce col ressemble presque à un bateau échoué… Etonnant ! Nous sommes sur la ligne de partage des eaux entre les fleuves Kye au Nord et Tsangpo au Sud. Le début de la descente est un peu raide mais bientôt nous rejoignons les beaux lacs bleus en aval : idéal pour déballer notre pique-nique ! Nous profitons ainsi de ce paysage pur et sauvage avant de reprendre notre périple vers le Sud. Au bout des lacs, le sentier plonge vers des gorges schisteuses où nous traversons (d’un pas ou deux) de nombreux ruisseaux… Les bâtons sont bien appréciés durant cette descente. Deux ou trois heures plus tard, nous arrivons à un croisement de vallées où vivent quelques nomades, c’est le camp de Niéka Sumdo. Le torrent propose quelques belles vasques pour se rincer (si vous n’êtes pas frileux…).

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 6h
Dénivelé : +320 m
Dénivelé : -780 m

J11 : Trek > Yemalung (3980 m), Samyé > Yumbulakhang > Tsethang (3580 m)

Dernier jour de trek pour rejoindre le grand monastère de Samyé ! Nous suivons la vallée, entre zones d’alpages et forêts de résineux, bouleaux et rhodos. La sente se tortille à droite, à gauche, en haut, en bas, pour atteindre les premiers villages, dont celui de Changtang. Nous marchons encore une grosse demi-heure sur la piste pour arriver à notre lieu de rendez-vous Yemalung, où le bus nous attend. Pendant que les yakmen arrivent avec les bagages, nous pouvons monter (1h30 aller/retour) visiter la nonnerie-ermitage de Yemalung, nid d’aigle unique et intéressant. Le sentier de pèlerinage est superbe, le temple et les vues magnifiques. Retour au village, pique-nique, adieu à nos yakmen et route pour Samyé (30mn). Visite de ce grand complexe, superbe, à l’ambiance forte et imprégnée d’une aura mystique étonnante… Ce fameux monastère nyingmapa, datant du 8ème siècle, est construit en forme de mandala ; il est connu comme étant le premier monastère bouddhiste érigé au Tibet. Nous visitons notamment l’Ütse, principale chapelle s’élevant au centre du mandala. Continuation pour Tsethang où nous nous installons à l’hôtel en centre-ville.

Transfert : 1h30
Hébergement : Hôtel Tsethang ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 4h30
Dénivelé : +280 m
Dénivelé : -810 m

J12 : Trek > camp de Lhe Mache (4930 m)

Départ matinal, la journée va être longue ! La belle route bitumée suit la rive droite de la Yarlung Tsangpo. Au village de Chide Shol, nous empruntons une piste qui remonte une vallée encaissée. Nous traversons des hameaux hors du temps, pas de villages bien marqués mais une succession de grosses maisons de paysans où plusieurs générations d’hommes et de bêtes se partagent l’espace. La piste s’arrête au pied de la gompa de Bhumtang, au niveau d’un pont. Le second trek part de ce point. Nous avons le choix, soit de monter au monastère (4160 m) d’où la vue sur la vallée vaut la peine (et puis redescendre un peu plus loin pour retraverser le torrent sur un autre pont) ; soit filer droit dans la vallée (on économise 40 mn de marche). La vallée s’élargit puis se sépare au niveau d’un grand Y, un ancien village de bergers marque l’endroit. Nous suivons la branche de gauche. De cet endroit, il nous faut encore 3 heures de marche pour atteindre le camp de Lhe Mache. Peu d’espaces plats, il faut faire son trou entre les touffes d’herbes drues.

Transfert : 2h
Hébergement : Camp ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 5h
Dénivelé : +890 m
Dénivelé : -80 m

J13 : Trek > Jeshul La (5180 m) > Kangru Gompa > Village de Khangmar (4480 m), Nagartse

Il ne reste ce matin que 250 mètres de dénivellation à grimper… mais nous sommes à 5000 mètres d’altitude… et le souffle est court ! Après 1h30 d’effort, nous arrivons au col de Jeshul. Un sentiment d’infini peut alors nous habiter. Loin au Sud, la chaîne de montagne qui fait frontière avec le Bhoutan, et pas trop loin de nos pieds, les circonvolutions du lac Yamdrok. Descente un peu raide au départ puis dans un talweg facile. Vers 4840 m, une petite variante (chemin quasi horizontal) nous fait basculer sur une autre vallée. Niché au fond de cette vallée, la gompa de Kangru (4640 m) surveille les environs. Visite et petit thé au beurre de yak rance sont au programme. Il faut dire qu’il n’y a jamais d’étrangers qui s’aventurent dans ce coin ! Alors les moines en profitent et veulent des nouvelles fraîches venant des villes ! La piste descend tranquillement sur le village de Kangmar puis vient buter sur les rives du lac Yamdrok. Notre véhicule nous attend. Piste pour Nagartse, une bourgade sans charme qui se situe à mi-chemin entre Lhassa et Gyantse. Hébergement dans un lodge local.

Transfert : 3h
Hébergement : Lodge
Repas : BLD
Heures de marche : 5h30
Dénivelé : +300 m
Dénivelé : -750 m

J14 : Nagartse > Monastère de Ralong > Gyantsé > Shigatsé (3930 m)

Nous suivons les rives découpées du lac Yamdrok, puis transfert vers le monastère de Ralong. Fondé en 1180, il fût le siège de l'école Drukpa Kagyu (principale école du Bhoutan). Balade aux environs et découverte de ce qui reste du monastère, où un certain nombre de moines vivent toujours. Poursuite vers Gyantsé. Par sa situation géographique, Gyantsé a toujours été une place forte, comme en témoigne la forteresse et le mur d'enceinte du monastère, et un carrefour commercial important. Nous visitons l’ensemble monastique du Kumbum, immense chorten de 72 chapelles qui abrite des peintures exceptionnelles datant du XVe siècle et réalisées par des artistes népalais. Ces peintures sont des merveilles de finesse avec des divinités élégantes aux yeux mi-clos, au sourire énigmatique et aux gestes gracieux...  Les costumes également reflètent la richesse et la diversité des costumes de cette époque. Dans le monastère principal, il ne faut pas manquer la bibliothèque… une pièce cachée totalement unique par ses dimensions ! Retour dans nos véhicules et arrivée à Shigatsé en fin de journée.

Transfert : 5h
Hébergement : Hôtel Manasarovar ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 2h

J15 : Shigatsé (3930 m), train > Lhassa

Ce matin, visite de l'immense cité monastique du Tashilumpo, siège des Panchen Lamas, avec ses temples aux impressionnants chortens et son immense salle d’assemblée. Nous marchons le long du lingkor, chemin sacré qui entoure le monastère, lieu privilégié pour croiser les pèlerins qui marquent leur passage par des drapeaux à prières et de multiples offrandes. Dans l'après-midi, nous embarquons dans un train en direction de Lhassa. Dernière nuit sur le plateau tibétain et diner d'adieu en compagnie de notre guide tibétain.

Transfert : 3h
Hébergement : Hôtel Gang Gyen ou équivalent
Repas : BLD

J16 : Vol > Chengdu (500 m) > France

Transfert dans la matinée vers Gongkar, l’aéroport de Lhassa. Arrivée à Chengdu, la capitale du Sichuan, pour la mi-journée. En fonction de l'heure d'arrivée, découverte de cette cité, avec notamment la visite du parc national où sont élevés les pandas géants avec une jolie balade au cœur des bambous. Puis découverte des jardins et maisons de thé situées au cœur de parcs arborés où de nombreux Chinois pratiquent la danse ou le taï chi… En fin d’après-midi, retour à l’hôtel pour une dernière douche (nous gardons 1 chambre pour 4 personnes) et pour prendre un dîner léger avant de rejoindre l’aéroport.

Transfert : 3h
Repas : BLD

J17 : Arrivée à Paris

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.