Immersion au Kham : trek et monastères
Tibet, Chine TB 305 Trekking

Trekking au Kham, monastères et lacs sacrés

23 jours - 10 jours de marche 4 à 12 pers. Soutenu 12/20 Voir les avis voyageurs
Carte 1 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire asie
  • Dates et prix asie
  • Infos pratiques asie

Dans les paysages enchanteurs du Kham, ce trekking de 10 jours de marche permet de traverser des régions sauvages, parfois oubliées, et de s'arrêter dans quelques grands monastères situés le long du chemin : Kardzé, Yachen ou encore Pelyül. Le trek commence à Dergé pour une visite de la célèbre imprimerie où, depuis des siècles, s'impriment les plus grands textes du bouddhisme tibétain. Puis de col en col, l'itinéraire dévoile des décors de hautes montagnes, de forêts profondes et de petits lacs enchanteurs. Certaines nuits chez l'habitant complètent cette immersion hors des sentiers battus au Tibet oriental, région à la culture et à la nature préservées.

Points forts

• Un trek de 10 jours dans une nature préservée et grandiose
• Un guide tibétain francophone qui vous fait découvrir sa culture et ses traditions
• Deux nuits en immersion dans la vie des tibétains (dans une famille puis dans un monastères)
• Principaux monastères de la région de Dérgé (monastères de tradition Nyimgma, Kagyu et Sakya)


Les plus Tirawa

• Un voyage tout compris (pension complète, entrée des sites)
• Une date unique adaptée à un itinéraire unique

Niveau

Soutenu 12/20 Voir le tableau des niveaux  10 jours de marche. Pas de difficultés techniques, mais un voyage en altitude (entre 4000 et 5000 m de moyenne). Étape de 6 à 7 h de marche avec de nombreux cols à franchir. Ce voyage s'adresse à des marcheurs confirmés ayant déjà une expérience de séjours en altitude.

J1 : Vol au départ de Paris

Vol sur une compagnie régulière avec escale, puis continuation vers Chengdu.

Pour des soucis de qualité de services, de suivi commercial et de réservations, Tirawa privilégie les compagnies aériennes du Golfe (Qatar, Emirates, Etihad), par rapport aux compagnies chinoises.

J2 : Arrivée > Chengdu (500 m)

Arrivée à Chengdu, formalités de police et accueil par notre guide tibétain francophone. Installation à l’hôtel et, selon le temps disponible, découverte du vieux Chengdu (architecture ancienne, maisons de thé…). Dîner et nuit à l’hôtel.

Hébergement : Hôtel Buddhazen ou équivalent
Repas : D
En cas d'arrivée en soirée, le repas sera pris dans un petit restaurant ou un snack, car les restaurants classiques ferment très tôt.

J3 : Chengdu > Gorges du Gyelrong > Rongdrak (2100 m)

Route vers Rongdrak dans la partie centrale de la région des gorges du Gyelrong. Le peuple tibétain de Gyelrong, qui parle un dialecte Qiangtiques archaïque, est réputé pour ses prouesses militaires et la bravoure de ses hommes. Cette région est maintenant surtout connue pour la beauté de ses villages d’architecture traditionnelle dans les belles vallées encaissées qui les abritent. Nuit à l’hôtel au village de Tralung.

Transfert : 7h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J4 : Visite de Rongdrak > Tawu (2980 m)

Le matin, nous profitons du village avec ses jolies maisons traditionnelles, ses champs et bien sûr ses célèbres tours en pierre dont l’origine et la fonction restent même aujourd'hui un intrigant mystère. Dans l’après-midi, route vers Tawu, célèbre pour son architecture traditionnelle et son grand stupa.

Transfert : 3h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 3h

J5 : Tawu > Monastère de Kardzé (3400 m)

Le matin, direction la ville de Kardzé. Déjeuner sur place. L’après-midi, nous rejoignons la colline qui surplombe la ville pour y visiter le monastère de Kardzé. Il fut jadis le plus important monastère Gélug de la région du Kham. Maintenant une communauté de 500 moines y habite et y pratique le Dharma, les enseignements du Bouddha.

Transfert : 3h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J6 : Kardzé > Yachen (3450 m)

Après le petit déjeuner, nous partons sur une large piste, dans une région reculée, belle et sauvage qui borde le fleuve Yangtse. Nous passons par le col de Dzodo (4500 m), puis par celui de Gyaltso (4800 m) et nous arrivons à l’impressionnant monastère de Yachen, où résident 13 000 nonnes et moines de tradition Nyingma.

Transfert : 5h
Hébergement : Auberge
Repas : BLD

J7 : Monastère de Yachen > Pelyül (3260 m)

Nous profitons de la matinée pour poursuivre la visite du monastère de Yachen. Puis route vers le monastère de Pelyül. Fondé en 1665 par Lachen Jampa Phuntsok, roi de Dérgé, il est devenu l’un des principaux monastères de tradition Nyingma du Kham.

Transfert : 1h30
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J8 : Pelyül > Dergé (3270 m)

Route vers Dergé. Cette ville était autrefois la capitale d’un des royaumes les plus puissants du Kham. Les rois de Dérgé ont joué un rôle important dans la préservation et le développement du Bouddhisme et des arts tibétains, en créant notamment une imprimerie qui devint la plus grande et la plus renommée du Tibet. Aujourd’hui encore, les éditions de Kangyur et du Tengyur (canon bouddhiste traduit en Tibétain) sont parmi les plus demandés par les monastères. Nous visitons l’imprimerie de Dergé, et observons la méthode traditionnelle d’impression à partir de blocs de bois gravés. Nous pourrons ensuite visiter le monastère de Dergé et le temple de Thangtong Gyelpo. Ce grand yogi du 15e siècle est à l’origine du monastère de Dergé. Mais il est surtout célèbre pour avoir fait construire 58 ponts suspendus à chaines d’acier au Tibet et au Boutan, dont certains sont encore utilisés. Il a également créé l’Ache Lhamo, l’opéra tibétain dont les représentations permettaient le financement de la construction des ponts.

Transfert : 2h30
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 2h

J9 : Dergé > Pelpung (3700 m)

Départ en direction du monastère de Pelpung qui fut le plus grand centre d’enseignement Kagyu du Tibet oriental. Fondé en 1717 par Tai Situ VIII Chokyi Jungne, son hall d’assemblée est particulièrement impressionnant et n’a pas subi de destruction lors de la révolution culturelle.

Transfert : 3h
Hébergement : Nuit chez l'habitant
Repas : BLD
Heures de marche : 3h

J10 : Trek > Nyalung-tang (4100 m)

Le matin, nous profitons du cadre idyllique du monastère de Pelpung et nous découvrons, en amont du monastère, un centre de retraite où ont médité de très grand maîtres Bouddhistes. En début d’après-midi, nous commençons plein d'impatience (après avoir été bien acclimaté !), un trek de 10 jours dans une région préservée, parsemée de lieux sacrés, avec des paysages somptueux et variés. Nous traversons tout d’abord des étendues forestières jusqu’à rejoindre le lieu de Nyaglung-tang, où sera dressé notre premier camp.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 2/3h

J11 : Trek > Méshö (3650 m)

Le matin, après le passage du col de Hula (4600 m), nous descendons vers la vallée de Méshö qui signifie « vallée des plantes médicinales » en Tibétain. Au village de Gyalgen, une famille tibétaine nous accueille pour la nuit. Par l’intermédiaire de notre guide, nous faisons connaissance avec nos hôtes et découvrons leur mode de vie mi-fermier mi-nomade.

Hébergement : Nuit chez l'habitant
Repas : BLD
Heures de marche : 6h

J12 : Trek > Tashi-tang (4175 m)

Ce matin, nous visitons le monastère de Dzongsar à proximité du village. Ce monastère Sakya a été fondé en 1253 par Drogon Chogyel Pakpa. Au 19e siècle, il est devenu le siège de Jamyang Khyentse Wangpo, l’un des plus grands maîtres des traditions Sakya, Nyingma et Kagyu du 19e siècle. Nous prenons ensuite un véhicule pour nous rendre au centre de retraite de Gagu Rutrö, devenu très prisé des méditants depuis qu’un grand lama de tradition Sakya, Khenpo Jamyang Senggé, s’est installé dans ce lieu. Nous longeons ensuite la rivière Méshö-chu dans la vallée de Dopu. Le camp est dressé à Tashi-tang, une jolie clairière utilisée traditionnellement pour les cérémonies religieuses des rois du Kham et des Dzongsar Khyentse Rinpoché.

Transfert : 0h40
Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 3/4h

J13 : Trek > Vallée de Dopu > Tashi-tang (4175 m)

Journée de marche dans la magnifique vallée de Dopu. Dans le haut de la vallée, se trouve ni plus ni moins que l’assemblée de tous les Buddhas et Bodhisattvas, visible seulement par ceux qui ont une vision pure. A défaut de cette vision pure, nous pouvons nous imprégner de la magie du lieu et de la beauté du paysage.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 4h

J14 : Trek > Turuma (4500 m)

Nous franchissons le col de Shachen-la (4700 m), d’où nous avons une magnifique vue sur la montagne Dogyel Mönlam qui culmine à 5 655 m d’altitude. Nous traversons des forêts, des prairies et des campements nomades, au milieu d'une nature sauvage et préservée.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 6/7h

J15 : Trek > Ngadrashing (4300 m)

Nous commençons la journée par la visite du centre de méditation Rongmé Karmo Taktsang (4 350 m), un autre site lié à Guru Rinpoché et à sa consorte Yeshe Tsogyal. Dans ce lieu, les moines qui ont terminé les 9 ans d’enseignement théorique du collège philosophique de Dzongsar, viennent y pratiquer la méditation pendant au moins 5 ans. C’est ici que le célèbre Mipham Rimpoche a effectué une retraite de 13 ans. Nous poursuivons notre trek vers Ngadrashing qui signifie l’autel de la montagne Ngadra. En effet, pour les Tibétains, cette montagne est une divinité et ce lieu plat à ses pieds est semblable à un autel pour présenter des offrandes à cette divinité.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 7/8h

J16 : Trek > Monastère de Ngamongna (4100 m)

Nous passons le col de Dorda-la (4900 m) avant de redescendre dans la vallée de Hulungnang. Reculée, elle n'abrite que les nomades tibétains venus y faire paitre leurs troupeaux. Nous arrivons ensuite au petit monastère de Ngamongna où nous établissons le camp. Balade aux alentours et visite du monastère en compagnie de quelques moines présents sur place.

Hébergement : Nuit au monastère
Repas : BLD
Heures de marche : 5/6h

J17 : Trek > Camp de base de Dza-la (4350 m)

Après le petit déjeuner, nous disons au revoir aux moines et partons pour une journée de marche à travers de magnifiques paysages sauvages. Le paysage est changeant entre les basses vallées de conifères, les torrents déboulant des montagnes environnantes et l'environnement minéral. L'occasion dans ces régions reculées de voir des animaux sauvages. N'oubliez pas de regarder au-dessus de vous ! En milieu d'après-midi, arrivée au camp de base du col de Dza-la.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 5/6h

J18 : Trek > Lac Dza-tso (4400 m)

Passage du col Dza-la à 5 000 m sans difficulté technique. Redescente tranquille en terrain morainique (attention malgré tout en cas de neige ou givre). Nous posons ensuite nos tentes aux environs du petit lac Dza-tso. La couleur turquoise qu'arbore souvent le lac est du aux micro-algues qui le peuplent en été. Un bijou pour les yeux au sein de cet environnement très minéral.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 6/7h

J19 : Fin du trek, Kardzé (3400 m)

Ce matin, nous terminons le trek après une marche de marche afin de rejoindre la route. Retour à la civilisation ! Notre véhicule nous attend pour nous amener au lac glaciaire Yilhun Lhatso, l’un des plus beaux lacs sacrés du Tibet. Dans l’après-midi, départ vers Kardzé.

Transfert : 3h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de marche : 1h

J20 : Kandzé > Barkham (2600 m)

Première journée de retour vers Chengdu. Nous nous arrêtons à Barkham, ville importante de la région du Gyelrong.

Transfert : 6/7h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J21 : Barkham > Chengdu

Le matin, nous visitons le palais du roi de Choktsé, l’un des 18 royaumes du Gyelrong. A cet endroit, 17 générations se sont succédées au pouvoir de ce royaume, du XIè au XXè siècle. Nous poursuivons ensuite notre route vers Chengdu.

Transfert : 6/7h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J22 : Chengdu

En fonction des horaires de vol, temps libre à Chengdu avant le transfert vers l'aéroport.

Repas : B

J23 : Arrivée à Paris

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.