Traditions du Bhoutan avec Robert Dompnier

Bhoutan BT 615 Voyage Découverte 21 jours 4 à 14 pers. Facile 5/20 Voir les avis voyageurs

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire asie
  • Dates et prix asie
  • Infos pratiques asie

Pour tous ceux qui rêvent du Bhoutan dans des conditions exceptionnelles, ce voyage est pour eux ! Préparé spécialement par Robert Dompnier, familier de ce pays et de ses habitants depuis de nombreuses années, cet itinéraire permet de découvrir un Bhoutan inhabituel et secret… Tous les grands dzongs du pays sont au programme mais également quelques temples méconnus et cachés. Trois festivals de danses sacrées vous seront réservés dont un festival dans une belle et ancienne maison seigneuriale de la vallée de Tang. En complément, quelques balades faciles vous permettront une véritable immersion dans un environnement préservé et de toute beauté. Sans oublier des rituels monastiques auxquels vous pourrez assister dans quelques temples et des rencontres inoubliables avec des amis de votre guide, grands lamas, officiers, artistes ou chanteurs. Une immersion totale dans un Bhoutan inattendu, irréel et magique…

Points forts

• Un programme optimisé pour un voyage unique conduit par un spécialiste
• Trois festivals très différents pour découvrir les danses colorées du Bhoutan
• Une véritable découverte des traditions artisanales du Bhoutan
• Une traversée d’ouest en est offrant une vision très complète du Bhoutan
• Des rencontres nombreuses et variées grâce aux connaissances et relations de votre guide

Les plus Tirawa

• Un voyage tout compris (pension complète, entrée des sites)
• L'accompagnement de Robert Dompnier, spécialiste du Bhoutan, pays où il a effectué plus de soixante-dix voyages en 30 ans, auteur de plusieurs livres ou articles sur ce fascinant royaume himalayen.

Niveau

Facile 5/20 Voir le tableau des niveaux  Balades faciles, avec un maximum de 4 à 5 heures de marche pour la plus longue (a/r à Taktsang). Pas de problème lié à l'altitude.

J1 : Vol > Delhi

Vol au départ de Paris CDG. Arrivée à Delhi tard dans la soirée. Accueil et transfert pour un hôtel, proche de l’aéroport.

Transfert : 15 min
Hébergement : Hotel

J2 : Vol > Paro (2280 m)

Vol le matin en direction du Bhoutan avec la compagnie bhoutanaise Drukair. Magnifique vol le long de la chaîne himalayenne et atterrissage sur le petit aéroport de Paro. Les bâtiments d'architecture bhoutanaise, l'ambiance générale paisible et sereine, le costume des habitants... vous plongent immédiatement dans un autre monde... C’est le début d’une véritable aventure hors du temps. Accueil par l’équipe locale et première découverte de Paro. Par un vieux pont couvert en bois, montée jusqu’au magnifique dzong de Paro, immense forteresse servant de siège à l'administration civile et religieuse de la province. Le bâtiment qui date du XVIIe siècle présente une belle architecture de pierre, de terre et de bois avec des balcons, des galeries et des coursives décorées. Très belles peintures sur le pourtour des cours intérieures… On est toujours très impressionné par cette première découverte d’un dzong bhoutanais… Retour vers le vieux pont de bois où Bertolucci tourna la scène d’ouverture de son film « Little Buddha » et balade dans les rues marchandes du bourg de Paro. Transfert à l’hôtel et installation pour deux nuits.

Transfert : 30 min
Hébergement : Hotel
Repas : BLD

J3 : Paro

Départ le matin pour une magnifique balade vers le monastère perché de Taktsang. Suspendu dans une falaise, 700 mètres au-dessus de la vallée de Paro, c'est un des lieux les plus sacrés du pays. Le chemin qui y conduit traverse une belle forêt de pins de l’Himalaya et offre des points de vue uniques sur les temples et sur la vallée. Il faut compter 2h30 à 3h pour monter, lentement, jusqu’à Taktsang ; le chemin est large et très bien tracé. Visite des chapelles et de la grotte où Guru Rinpoché aurait médité dès le VIIIe siècle. Descente (environ 30 minutes) pour un pique-nique face au monastère de Taktsang. C’est un point de vue exceptionnel et un moment inoubliable… Fin de la descente pour retrouver notre bus. Celui-ci nous offre un petit détour par Drukyel dzong, au bout de la vallée de Paro. Près des ruines de cette ancienne forteresse, on découvre par temps clair la pyramide enneigée du Jomolhari qui culmine à 7320 mètres. Fin de journée dans le bazar de Paro. Retour à l’hôtel pour le dîner et la nuit.

Transfert : 1h
Hébergement : Hotel
Repas : BLD
Heures de balade : 4/5h

J4 : Paro > Thimphu (2300 m)

Départ pour Thimphu (environ 1h30 de route). Stop au pied du petit monastère de Tacho Lhakhang pour découvrir le célèbre pont suspendu sur chaînes construit au XVe siècle par Thangthong Gyelpo. Grand maître religieux de l’école nyingmapa, Thangthong Gyelpo fut également un artiste (c’est lui qui fonda l’opéra tibétain) et un ingénieur renommé. Grâce à des méthodes uniques pour braser et souder les métaux, il construisit les premiers ponts suspendus sur chaînes de toute l’Asie. Tacho Lhakhang en est un magnifique exemple. Poursuite vers Thimphu avec arrêt dans la maison seigneuriale de Wangsisina (XVIIe siècle) ; votre guide ne manquera pas de vous raconter la belle histoire d’amour qui s’y déroula en des temps reculés. Lunch à Wangsisina et poursuite vers Thimphu. Un dernier stop à quelques kilomètres de Thimphu nous permet de découvrir Simtokha, le premier dzong construit au Bhoutan en 1626/1627. Arrivée à Thimphu en fin d’après-midi et première découverte de la capitale bhoutanaise… Installation à l’hôtel pour deux nuits et dîner.

Transfert : 1h30
Hébergement : Hotel
Repas : BLD

J5 : Thimphu

Balade matinale sur les hauteurs de Thimphu pour découvrir l’animal national du Bhoutan, le fameux takin (budorcas taxicolor) dont on ne sait pas très bien d’où il débarque ! Moitié chèvre, moitié bœuf et une troisième moitié pour la tête qui rappelle celle de l’élan, le takin ne peut avoir qu’une origine surnaturelle dont votre guide ne manquera pas de vous révéler tous les détails… Retour vers la ville pour des découvertes plus rationnelles et visite du magnifique musée des textiles, première introduction aux techniques ancestrales de tissage traditionnel. Plusieurs salles permettent de découvrir des tissages anciens en provenance de toutes les régions du Bhoutan (notamment de superbes kishutara de la région de Lhuentse) mais également d’exceptionnels textiles ayant appartenu à la Famille royale pour diverses cérémonies : couronnements ou mariages… Poursuite vers la fabrique de papier traditionnel et l’imposante forteresse de Tashichhodzong, siège du gouvernement bhoutanais. Agrandie dans les années 1970, l’imposant bâtiment contient de magnifiques peintures à l’entrée des temples ou dans les corridors… Fin de journée libre, dîner et nuit à l’hôtel.

Transfert : 0h30
Hébergement : Hotel
Repas : BLD

J6 : Thimphu > Punakha

Petit transfert vers les hauteurs dominant la vallée de Thimphu pour découvrir la statue géante du Bouddha (51 mètres). Ce lieu magique offre un beau panorama sur toute la vallée. Par ailleurs, le temple construit sous la statue contient de magnifiques peintures, récentes mais de très grande qualité… Poursuite en direction de Punakha (environ 3h de route). Traversée du Dochu La (3050 m) ; par temps clair, c’est l’occasion de découvrir pour la première fois l’Himalaya du Bhoutan avec, au loin, de nombreux sommets enneigés de plus de 7000 mètres (Masang Kang, Theri Kang, Kangkar Puensum…). Découverte des 108 chortens et visite du temple qui surplombe le col. Lunch dans un petit restaurant local… A travers de très beaux paysages de champs en terrasses où s’éparpillent quelques fermes bhoutanaises, descente vers Lobeysa, carrefour marchand au confluent de plusieurs vallées, et arrivée à Punakha. La vallée jouit d’un climat subtropical, beaucoup plus chaud qu’à Paro ou Thimphu ; on trouve ici bananiers, orangers, cactus… Nuit à Punakha.

Transfert : 3h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J7 : Visite de Punakha

Route vers le fond de la vallée (1h) pour une balade en direction de l’immense chorten de Nyezergang. La montée est facile et passe entre maisons traditionnelles et champs en terrasses. Visite du chorten qui contient trois niveaux de chapelles avec de belles peintures dédiées à de nombreuses divinités terrifiantes. De la terrasse supérieure, le panorama est magnifique sur la vallée, les champs en terrasses et le ruban bleu de la rivière qui serpente en contrebas… Retour vers Punakha et lunch. L’après-midi est réservée à une découverte du dzong de Punakha (XVIIe siècle) sorte de grand vaisseau qui s’élève au confluent des rivières Po Chu et Mo Chu. C’est un des plus grands dzongs du Bhoutan et l’un des mieux décorés… Punakha fut en effet la capitale d’hiver du Bhoutan jusqu’en 1970. Du dzong, nous retournons vers Lobeysa pour une petite marche en direction du monastère de Chhimi Lhakhang (30 mn) au milieu des fermes et des champs en terrasses. Visite du célèbre temple fondé au XVe siècle par Drukpa Kinley, le « fou-divin » ; grand maître religieux, ce dernier n’en oubliait pas pour autant de boire à outrance et de courir après toutes les jeunes filles du pays ; son histoire est particulièrement « haute en couleurs »... Après avoir entendu les exploits de cet illustre personnage, cher au cœur des Bhoutanais, retour par le chemin de terre qui offre une belle vue sur la vallée. Seconde nuit à l’hôtel.

Transfert : 2h
Hébergement : Hotel
Repas : BLD
Heures de balade : 2h30

J8 : Punakha > Trongsa (2200 m)

Quittant Punakha, la route suit d’abord la rivière Punasangchu jusqu’à Wangdue Phodrang. De l’ancien pont de bois qui datait du XVIIe siècle ne reste que la grosse tour centrale qui abrite un petit temple. Aujourd’hui, une structure moderne de béton enjambe la rivière juste sous la grande forteresse, actuellement en reconstruction après le terrible incendie qui ravagea le bâtiment en 2012… Du petit bourg de Wangdue, la route suit un torrent pendant une dizaine de kilomètres avant de partir à l’assaut des montagnes au cœur de très jolis paysages. Peu à peu, les rizières font place à une végétation de feuillus puis de pins de l’Himalaya. Stop dans le gros village de Nobding ; quelques boutiques traditionnelles et façades joliment décorées valent un arrêt ! Passage du col du Pele La (3400 m) marqué par de nombreux drapeaux de prière qui claquent au vent… La descente vers Trongsa offre de beaux paysages et la traversée de quelques villages : Rukubji, Nikkachu ou Chendebji qui présente un grand chorten de style népalais. Le lieu est d'une grande poésie et propice à de belles photographies. Trente minutes avant d’arriver à Trongsa, un stop permet de découvrir l’imposant dzong qui surplombe la vallée.

Transfert : 6h
Hébergement : Hotel
Repas : BLD

J9 : Transfert > Bumthang (2650 m)

Visite du dzong de Trongsa, bâtiment impressionnant qui s'étage, marche après marche, sur le flanc d'une colline dominant la rivière ; magnifique architecture des cours intérieures avec ses galeries, ses balcons et ses nombreuses coursives. C’est l’occasion d’avoir quelques explications sur les belles peintures qui ornent l’entrée des temples : Roue de la vie ou représentation de Zangdopelri, le paradis de Guru Rinpoché. Poursuite vers le Ta dzong, ancienne tour de garde du XIIIe siècle transformée aujourd’hui en musée national et où sont retracés l’histoire du pays et l’avènement de la monarchie bhoutanaise. Route vers Bumthang en traversant le Yutong La (3400 m) entouré de forêts de conifères et de rhododendrons. Arrêt à Zugney, village renommé pour ses tissages de laine appelés yathras aux couleurs particulièrement vives. Ces tissages serviront à confectionner des couvertures, des coussins ou encore des vestes… Arrivée à Bumthang et première découverte de cette jolie vallée. Fin de journée dans les rues animées de Jakar, chef-lieu du district de Bumthang. Balade parmi les échoppes colorées où se vendent notamment des objets d’artisanat et de magnifiques tissages. Installation à l’hôtel pour deux nuits.

Transfert : 3h
Hébergement : Hotel
Repas : BLD

J10 : Visite de Bumthang

Visite des principaux monastères de la vallée : Jampa Lhakhang, l’un des premiers temples construits au Bhoutan sur les ordres du grand roi tibétain Songtsen Gampo (VIIe siècle) et Kurje où Guru Rinpoché aurait médité au VIIIe siècle pour débarrasser la vallée d’une divinité terrible. Les chapelles sont richement décorées et contiennent des peintures et des statues d’un grand intérêt. C’est sur l’invitation du roi local de l’époque, Sindhu Raja, que Guru Rinpoché fut invité. Rencontre avec l’un de ses descendants directs, Chakar Lam, qui vit toujours dans la célèbre « forteresse de fer »… Le vieil homme nous racontera l’épopée de ses ancêtres et comment la vallée se convertit au bouddhisme. Traversée d’un pont suspendu sur la rivière Chamkar Chu et balade en direction de Tamshing fondé en 1501 par Pema Lingpa. On trouve sur les murs du corridor qui entoure le temple principal des peintures qui datent de la construction du monastère ; ce sont peut-être les plus anciennes du Bhoutan… Pour finir la visite des lieux, ceux qui ont de nombreux péchés à se reprocher pourront faire trois fois le tour du temple en portant sur les épaules la lourde et magnifique cotte de mailles forgée par Pema Lingpa lui-même au début du XVIe siècle. Leurs péchés leur seront assurément remis…. Dans tous les cas, la journée se termine par un passage à la ferme suisse (fondée par Fritz Maurer, un véritable suisse-allemand dans les années soixante) pour déguster fromage local et verre de schnaps ! Seconde nuit à l’hôtel de Bumthang.

Hébergement : Hotel
Repas : BLD
Heures de balade : 2h

J11 : Transfert > Ugyenchöling (2960 m)

Visite en début de matinée du dzong de Jakar (le dzong de "l'Oiseau Blanc") bâti au sommet d'une colline. Ses cours longues et étroites dégagent un charme certain. Découverte d’un temple dédié à Vajrakila et de peintures intéressantes, parmi lesquelles le héros tibétain Gesar de Ling ou les seize arhats, les seize premiers disciples du Bouddha... Retour aux véhicules et route pour la vallée de Tang. La région de Bumthang est en réalité formée de quatre vallées. En arrivant de Trongsa, nous avons d’abord découvert la vallée de Chumey avec le village de Zugney. A Jakar, nous étions dans celle de Choekor. Aujourd’hui, nous filons vers la vallée de Tang et dans deux jours, nous traverserons la dernière vallée, celle de Ura. Bumthang n’aura plus de secret pour nous… Après avoir croisé les dernières maisons du bourg de Jakar, la route s’élève vers un petit col marqué par un chorten et quelques drapeaux à prière… Deux ou trois kilomètres après le col, nous laissons la grande route pour tourner à gauche et monter dans une forêt de pins. Tang est une haute vallée où vivent des agriculteurs et des éleveurs de yaks. Nous arrivons à la grande maison seigneuriale de Ugyenchöling qui domine la vallée ; installation dans la petite guest house attenante pour deux nuits… Repas. L’après-midi et réservée à une visite de l’ancienne maison seigneuriale de Ugyenchöling et du petit musée que les propriétaires, descendants du grand maître religieux Dorjé Lingpa (XIVe siècle), ont créé : objets de la vie quotidienne, objets religieux, masques, costumes de danseurs, habits traditionnels, textiles... Jolie balade dans les environs pour terminer la journée.

Transfert : 3h
Hébergement : Guest House
Repas : BLD
Heures de balade : 1h

J12 : Ugyenchöling, festival de danses masquées

La journée est réservée à Ugyenchöling et à ses environs. Le matin, nous assistons à un festival de danses masquées donné de façon privée dans la cour de la maison seigneuriale d’Ugyenchöling. C’est le moment rêvé pour réaliser de beaux clichés et recevoir de votre guide les explications liées à ces exceptionnelles « chorégraphies religieuses » : danses de subjugation, danses didactiques, danses héroïques… Les moines-danseurs tournent et virevoltent au son des tambours et des cymbales. Pour l’occasion, ils portent de beaux costumes de brocart et de grands masques de bois ou de papier-mâché représentant les divinités terribles ou apaisées du panthéon bouddhique. Un véritable festival de couleurs… Repas en plein air avec toute la communauté du village. Dans l’après-midi, concours de tir à l’arc, jeu de fléchettes, chants et danses avec les habitants… Cette journée sera certainement l’une de vos plus belles expériences du Bhoutan. Seconde nuit en guest house.

Hébergement : Guest House
Repas : BLD

J13 : Transfert > Mongar (1680 m)

Route vers l’est du Bhoutan. Traversée du joli village de Ura avant de partir à l’assaut du col du Thrumsing La (3900 m). La route est longue et doit marquer de grands lacets avant d’arriver au col, le plus haut de ceux que traverse la route entre l’ouest à l’est du Bhoutan… Le col du Thrumsing La est empanaché de milliers de drapeaux de prière claquant au vent. En général, un stop est fait une heure après le col dans le petit village de Sengor pour le lunch. Puis, la descente reprend ; la route, taillée parfois dans la falaise, longe de vertigineux à-pics… En revanche, les paysages sont magnifiques et passent, en trois heures de temps, d’un environnement alpin avec des forêts de résineux, à des champs en terrasses et à une végétation subtropicale faite de fougères géantes, de bananiers, d’orangers ou de cactus… Après avoir traversé le pont de la rivière Kurichu (650 mètres), nous remontons tranquillement vers le gros bourg de Mongar. La petite ville, chef-lieu du district du même nom, est élevée sur un plateau très ouvert. De jolies maisons de bois, décorées et fleuries nous accueillent. Installation à l’hôtel pour trois nuits.

Transfert : 7h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J14 : Festival de danses sacrées de Mongar

Après le petit-déjeuner, nous nous dirigeons vers le dzong où se déroule le tsechu, le festival annuel de danses sacrées. Ce tsechu est donné en l’honneur de Guru Rimpoché qui introduisit le bouddhisme au Tibet et au Bhoutan au VIIIe siècle. La communauté monastique est importante et les danses exécutées ici sont d’une grande qualité. Pendant les différentes journées du festival, le public peut assister à des danses au caractère magique (danse des Chapeaux Noirs), historique (danse des Quatre Cerfs, danse des Tambours de Dramitsé) ou didactique (danse du Jugement des Morts)… Pour l’occasion, les moines revêtent de somptueux costumes de brocarts et portent sur le visage des masques d’animaux ou de divinités terribles appartenant au panthéon bouddhique. Dans un délire de couleurs et de sons, les danses s’enchaînent, lentes ou rapides, perturbées parfois par des clowns nommés atsara et qui viennent ajouter paillardise, grivoiserie et bonne humeur aux chorégraphies religieuses. Pour un festival comme Mongar, le public, nombreux, arrive de villages souvent lointains, hommes et femmes ayant revêtu pour la circonstance leurs plus beaux vêtements, gho ou kira. Traditionnellement, ces festivals étaient aussi l’occasion de rencontres, d’arrangements de mariages, de négociations ou de ventes diverses. C’est toujours un grand moment dans l’année des Bhoutanais. Retour à l’hôtel en fin de journée et seconde nuit à Mongar.

Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J15 : Balade autour de Mongar

Après le tournoiement des danses, cette journée de balade permet de se dégourdir les jambes et de visiter la région de Mongar. Cette dernière était jadis connue comme le bastion des Zhongarps (d’après le nom du dzong de Zhongar), reconnus comme des administrateurs chevronnés et qui jouèrent au cours des siècles un rôle important sur la scène politique bhoutanaise. Dans un environnement sub-tropical avec ses pins, ses fougères, ses bananiers ou ses bougainvilliers en fleurs, une jolie balade permet de découvrir quelques villages et le temple de Yagang. Il fut construit au XVIe siècle par l’un des fils du saint bhoutanais Pemalingpa, le grand tertön, c’est à dire le « découvreur de Trésors ». Le temple de Yagang contient de nombreuses pièces, parfois anciennes. C’est un lieu de pèlerinage important pour tous les habitants de la région. Retour à Mongar en fin de journée et dernière nuit dans la petite ville.

Transfert : 1h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
Heures de balade : 4h

J16 : Transfert > Dramitsé

Quittant Mongar dans la matinée, la route monte vers le petit col du Kori La (2450 m). Arrêt photo et découverte des lieux. Du col, descente par une très belle route en grands lacets. Petit stop à Yadhi pour admirer de nombreuses et belles maisons traditionnelles ainsi que le vieux moulin à prières qui renferme quelques peintures anciennes. Stop pour le lunch dans un restaurant un peu après Yadhi. Traversée de la rivière Dangme Chu et longue montée jusqu’à Dramitsé. Le monastère de Dramitsé dont le nom signifie « le pic sans ennemis », est situé au sommet d’une montagne. Rattaché à l’école des nyingmapas, il fut fondé en 1511 par l’arrière-petite-fille du saint bhoutanais Pemalingpa. Le festival débute par un mewang ou purification par le feu, rituel accompagné par la danse de shanag ou « « chapeaux noirs », au son des tambours, cymbales et trompes. Dès 17 heures, il faut se positionner dans l’enceinte du monastère pour assister au rituel, long et compliqué, qui précède le feu. Cette cérémonie est unique et peu d’étrangers ont la chance d'y participer. Ce sera un grand moment de votre voyage. Nuit simple en camp ou dans des maisons locales.

Transfert : 4h
Hébergement : Camp ou chez l'habitant
Repas : BLD

J17 : Festival de Dramitsé et route vers Trashigang (1230 m)

Le festival religieux débute ce matin. Il attire toujours une foule importante de vendeurs et de pèlerins comme c’était le cas pour les grandes foires du Moyen Âge en Europe... A Dramitsé, la danse principale, celle des Tambours de Dramitsé, est la plus célèbre. Elle fut créée au XVIe siècle par un saint bhoutanais qui eût la vision du Paradis de Guru Rimpoché. En 2005 elle fut classée au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. Dramitsé est certainement l’un des festivals les plus authentiques et des plus impressionnants de tout le Bhoutan. Après ce déferlement de couleurs et de sons, nous prenons, en fin de matinée, le chemin de Trashigang, la dernière grande bourgade située tout à l’est du Bhoutan. Depuis la route principale, il reste encore une trentaine de kilomètres pour atteindre le dzong de Trashigang qui, majestueusement, domine la vallée en contrebas. Bien qu’éparpillée sur le flanc des montagnes alentours, la petite ville de Trashigang est toujours animée autour du moulin à prières et de la place centrale, et les nombreux bougainvilliers en fleurs lui donnent une atmosphère douce et paisible. Installation à l’hôtel pour deux nuits.

Transfert : 3h
Hébergement : Hotel
Repas : BLD

J18 : Découverte de la vallée de Trashigang

Départ vers Rangjung où se dresse l’imposant monastère élevé par Garap Rinpoché, grand maître religieux de l'école nyingmapa. D'immenses peintures de cette école bouddhique  ornent les murs.. Du monastère, petite montée (15 minutes) juqu'à une maison bhoutanaise traditionnelle célèbre pour ses tissages. La patrone (bavarde et d'une humeur toujours très gaie) tisse ici de beaux textiles de soie sauvage ; elle nous expliquera tout de la fabrication, depuis le cocon de soie jusqu'au tissage final aux motifs complexes, en passant par le filage et la coloration des écheveaux... Après cette visite, arrêt dans la grande rue marchande de Rangjung où se dressent de très jolies maisons en style traditionnel... Belles photos assurées. Retour à Trashigang en fin de journée.

Transfert : 2h
Hébergement : Hotel
Repas : BLD
Heures de balade : 1h

J19 : Trashigang > Samdrup Jongkhar (300 m)

Cette journée nous permet de regagner le sud du Bhoutan  par une très belle route qui chemine le long des crêtes, passant régulièrement d’un versant à l’autre… Le transfert vers Samdrup Jongkar, ville frontière avec l’Inde demande environ 6h et les paysages sont très beaux. Passage avec un stop à Kanglung, ville où s’élève la première université construite au Bhoutan, et Khaling, petite bourgade célèbre aussi pour ses tissages. C’est notamment un des lieux où les Brokpas, éleveurs de yaks semi-nomades de l’est du Bhoutan, viennent passer l’hiver. Finalement, au fil des lacets de la route, on perd de l’altitude pour rejoindre en fin de journée Samdrup Jongkhar qui n’est plus qu’à 300 mètres. On se retrouve déjà dans la moiteur indienne…  

Transfert : 6h
Hébergement : Hotel
Repas : BLD

J20 : Route > Guwahati, vol > Delhi, vol de retour

Départ pour Guwahati (il faut compter environ 3h de route), capitale de l’état indien d’Assam. La route (semblant surchargée après les routes tranquilles du Bhoutan) file entre gros villages et plantations de thé au milieu des vélos, des vaches, des camions et des bus bondés… Mais nous sommes désormais en Inde et l’expérience n’est pas déplaisante. Vol pour Delhi en début d’après-midi. Accueil par notre prestataire local et dîner dans la capitale indienne. Transfert à l’aéroport international en fin de soirée et vol de retour sur la France.

Transfert : 3h
Repas : BLD

J21 : Arrivée à Paris

Arrivée à Paris en début de matinée.

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.