Route de la Soie : de Pékin à Bishkek
Chine, Tibet, Kirghizie CN 605 Voyage Découverte

Un voyage mythique sur la route de la soie de Pékin à Bishkek

24 jours 5 à 14 pers. Facile 5/20 Voir les avis voyageurs
Carte 1 du circuit
Carte 2 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire millesimes
  • Dates et prix millesimes
  • Infos pratiques millesimes

Des anciennes capitales de l'Empire du Milieu aux portes de l'Occident, ce programme parcourt la première étape d'un itinéraire mythique : la Route de la Soie. Sur les traces des grandes caravanes, des balades sans difficultés conduisent le voyageur dans les décors extraordinaires des sites archéologiques de Xian, des monastères et mosquées de l'Amdo, des oasis du Taklamakhan et des sommets étincelants du Mustagh Ata. Les dernières étapes conduisent au Kirghizstan, pays montagneux d'Asie Centrale aux lacs somptueux et aux populations locales à l'hospitalité légendaire. Pour guider ce millésime, Robert Dompnier aux commandes, membre fondateur de Tirawa et fin connaisseur des régions traversées. Un séjour exceptionnel !

Points forts

• Les plus grandes oasis de la Route de la Soie et les villes marchandes les plus célèbres (Dunhuang, Turfan, Kashgar)
• Un bon équilibre entre balades et découverte culturelle
• Les paysages féériques du Xinjiang et du Mustagh Ata
• Xi'an et son Armée de terre cuite

Les plus Tirawa

• L’encadrement par Robert Dompnier, spécialiste de la culture et des traditions du Tibet et d'Asie Centrale
• Un voyage tout compris (pension complète, entrée des sites)

Niveau

Facile 5/20 Voir le tableau des niveaux  Pas de difficultés particulières pour les balades, malgré certaines vers les 3000 mètres d'altitude. Quelques longs transferts. Une bonne forme physique est nécessaire pour ce voyage de 24 jours.

J1 : Vol au départ de Paris

J2 : Arrivée > Pékin

Arrivée à Pékin, généralement dans l'après-midi. Formalités de police et transfert à notre hôtel, situé non loin de l'aéroport. Repos dans la soirée pour se remettre du décalage horaire.

Hébergement : Hôtel
Repas : D

J3 : Vol Pékin > Xian (405 m)

Envol de bonne heure en direction de Xian. A l'arrivée, nous rencontrons notre guide local qui nous amène à notre hôtel. Nous partons ensuite à la découverte de la cité, entre ville moderne et quartiers anciens, et une balade sur les remparts (dont l’enceinte s’étend sur 14 km) est l’occasion de découvrir l’architecture de l’époque Tang. Située au nord-ouest de la partie occidentale du pays, la ville s’appellait Chang’an (ville éternelle) quand la Chine était encore un empire. Elle possède plus de 3 000 ans d’histoire, dont plus de 1 100 ans comme capitale des anciennes dynasties telles que les Han, Shui, Tang… C’est également l’un des lieux importants de la civilisation chinoise, qui s'est développée autour du bassin du Fleuve Jaune, et le terminal Est de la Route de la Soie. Il s'agit donc d'une des villes stratégiques située sur la Route de la Soie.

Transfert : 4h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J4 : Visite de Xian

Le matin, transfert vers la célèbre « Armée de Terre Cuite ». Sur ce site unique, repose le souverain Qin Shi Huang Di, premier empereur de Chine, unificateur du pays. Son tumulus est protégé par une armée immense, certainement à la hauteur de la tâche entreprise du vivant de l’empereur ; peut-être également à celle de la démesure du personnage. Cette fameuse Armée de Terre Cuite, riche de milliers de fantassins et de cavaliers superbes (tous de taille humaine), est particulièrement impressionnante. Elle n’est encore que partiellement dévoilée, conservant ainsi une part du mystère. Plongeant le regard dans les fosses archéologiques, vous pénétrez au cœur même d’une civilisation grandiose et fascinante. Dans l'après-midi, nous partons visiter la pagode Dayan, monument construit au 7è siècle et lieu saint pour les Bouddhistes. La construction originale atteignait 60 mètres et 5 étages, tandis qu'après ajout de 2 étages à la période Ming, elle culmine actuellement à plus de 64 mètres. Point d'origine de la traduction de texte sanscrit ramenés d'Inde, elle ouvrit une nouvelle ère dans la compréhension et la diffusion du bouddhisme en Chine. 

Transfert : 3h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J5 : Xian > Grottes de Tianshui Maijishan > Lanzhou (1600 m)

Après le petit-déjeuner, nous nous dirigeons vers la gare de train et prenons le train express pour Tianshui. Nous y visitons les grottes de Tianshui Maijishan. Elles consistent en une série de 194 grottes taillées dans la roche sur le flanc de la colline de Maijishan, contenant plus de 7 200 sculptures bouddhistes et plus de 1 000 mètres carrés de peintures murales, dont la construction a débuté à l’époque des Qin (3è siècle av JC). Elles font parties intégrantes des chaînes de grottes bouddhistes que l’on trouve dans le nord de la Chine, tout au long des principales Routes de la Soie reliant la Chine et l’Asie centrale. En fin de journée nous prenons le train pour Lanzhou afin d'y passer la nuit.

Transfert : 4h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J6 : Lanzhou > Grottes de Jampa Kumbum > Labrang (2900 m)

Route vers le site de Jampa Kumbum, Jampa Kumbum signifiant « 100 000 Jampa » en tibétain (Jampa étant le nom du Bouddha du futur). Après une heure de route, nous prenons un bateau et nous arrivons dans un lieu d’une grande beauté. Nous y découvrons un ensemble artistique d’une grande valeur : du 5e siècle à la dernière dynastie chinoise, des artistes ont sculptés dans des grottes et à même les falaises des bouddhas de différentes tailles et de différents styles artistiques. On dénombre 183 grottes, 694 statues sculptées et 82 statues de terre. Les fresques sont aussi des merveilles. Une statue de 27 m de haut est particulièrement impressionnante. Elle représente Jampa, « Maitreya » en sancrit, le bouddha du futur. Après la visite de ce site, nous partons à pied découvrir un petit monastère tibétain. Ce petit monastère rescapé de la révolution culturelle, où il ne reste plus que trois moines, est si agréable, que nous y passerions volontiers des heures à prendre le thé et à bavarder avec les pèlerins de passage. Dans l’après-midi, route vers Labrang, Xiahe en chinois.

Transfert : 3h30
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J7 : Visite de Labrang

Journée réservée à une découverte de Labrang. C’était l’un des lieux favoris d’Alexandra David-Néel qui y séjourna en 1921. Elle n’y restera cependant que peu de temps car, à l’époque, des combats incessants opposent Tibétains et musulmans. Mais on comprend l’intérêt de la grande voyageuse : le monastère possède un charme tout particulier avec ses imposants bâtiments rouge et or adossés à la montagne où se succèdent forêts et pâturages… Beaucoup de douceur entoure cette région. Labrang Tashikhyil est par ailleurs le plus grand complexe monastique de l’Amdo. Il fut fondé en 1709 par le premier Künlhyen Jamyang Zhépa, considéré comme une émanation de Tsong Khapa, fondateur de l’école Gélugpa. Découverte des temples principaux et de l’imprimerie du monastère où on peut toujours observer les méthodes traditionnelles d’impression utilisant des blocs de bois gravés. Les textes sacrés ainsi imprimés seront utilisés dans tous les monastères de l’Amdo. Dans l’après-midi, balade autour du monastère avec les pèlerins, dans les villages et sur les collines environnantes. Retour à l’hôtel en fin de journée.

Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J8 : Labrang > Repgong (2600 m)

Le matin, notre minibus emprunte une jolie route qui conduit à Repgong (Tongren en chinois). L’itinéraire traverse de jolis villages de fermiers, des régions boisées de pins et de feuillus, puis de riches pâturages. Là encore, les couleurs alternent entre le vert des forêts et les massifs de couleur ocre et rose… Quelques stops en chemin permettent de pour profiter du paysage et de faire quelques belles photos… Visite de la maison de Gendün Chöpel (1903-1951), un moine érudit et poète, considéré comme l'un des intellectuels tibétains les plus importants du XXe siècle. Nous découvrons le monastère de Rongbo au sud de la ville. Sa construction date du XIVe siècle, avant d’être agrandi au XVIe siècle par Kelden Rinchen de l’école Gélupa. Le monastère de Rongbo est maintenant un important monastère auquel 35 autres monastères de la région sont reliés. Visite d’un petit musée crée par l’une des meilleures écoles de peinture de thangkas de Repgong, qui ornent la plupart des monastères de l’Amdo. L’art de Repgong a été inscrit en 2009 au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO. C’est l’occasion de se familiariser avec les techniques, les styles et le sens religieux de cet art ! Le soir, nous prenons notre diner chez une famille locale dans le plus pur style de l'hospitalité tibétaine.

Transfert : 3h30
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD
En fonction des visites, le repas du soir avec la famille pourra se faire le midi.

J9 : Repgong > Xining (2300 m)

Quittant Rebgong, notre véhicule prend la route de Xining, capitale de la province du Qinghai. Traversée de très beaux paysages de grès et de calcaire rose ou ocre contrastant avec le vert des pâturages et le bord des rivières. Au sud de la ville, nous visitons le monastère de Kumbum Jampaling (Ta’er si en chinois). Fondé en 1560, il a été construit sur le lieu de naissance de Tsong Khapa, le « Grand Réformateur », fondateur en 1419 de l'école Gélugpa du bouddhisme tibétain. Le monastère de Kumbum a abrité jusqu’à 5000 moines. L’activité y est toujours intense… Dans l'après-midi, visite du passionnant musée dédié à la culture et à la médecine tibétaine. Ce grand musée présente une exposition de thangkas (peintures religieuses) et de matériel relatif à l’histoire des grandes traditions du bouddhisme tibétain et à la médecine traditionnelle tibétaine. A l’étage supérieur on peut notamment admirer une remarquable thangka de 618 m de long ! Elle illustre de façon systématique, détaillée et artistique la plupart des composantes de la culture tibétaine. Le musée est aussi l’occasion de découvrir des textiles et des costumes appartenant aux différentes régions et différentes ethnies du Tibet.

Transfert : 3h
Hébergement : Hôtel ou équivalent
Repas : BLD

J10 : Xining > Géoparc de Danxia > Zhangye (3000 m)

Nous prenons ce matin le train express pour Zhangye. Une fois arrivée, nous montons dans nos véhicules en direction du géoparc national de Danxia, situé dans les contreforts nord des montagnes Qilian, dans les comtés de Linze et Sunan. Connu pour ses formations rocheuses colorées inhabituelles, le site est impressionnant avec ses aspects lisses, tranchants et hauts de plusieurs centaines de mètres. Cela provient des dépôts de grès et autres minéraux accumulés pendant près de 24 millions d'années. Le résultat, semblable à un mille-feuilles, est lié à l'action des mêmes plaques tectoniques responsables de la création des montagnes de l'Himalaya. Le vent, la pluie et le temps ont ensuite sculpté des formes extraordinaires, notamment des tours, des piliers et des ravins aux couleurs, motifs et tailles variables. Ils prennent une teinte encore plus marquée lorsque le soleil les frappent de ses rayons. Espérons donc une journée ensoleillée pour cette visite !

Transfert : 2h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J11 : Zhangye > Jiayuguan (1600 m)

Dans la matinée, transfert jusqu'à la ville de Jiayuguan, le long de l'axe principal de la Route de la Soie, coincé entre les contreforts himalayens et le désert de Gobi. Pour les marchands de l'époque où le commerce y était florissant, un itinéraire dangeureux entre les féroces guerriers tibétains et mongols, prêt à dévaliser les caravanes, et un environnement inhospitalier. Notre découverte des alentours commence par la visite de la forteresse qui marquait l'extrémité Ouest de la Grande Muraille, érigée sous la dynastie Ming. Elle est située au point le plus étroit de la section ouest du corridor Hexi. La structure en forme de trapèze, avec un périmètre de 733 mètres de long, une superficie de plus de 33 500 mètres carrés et une hauteur de mur atteignant les 11 mètres, se situe entre deux collines et près d'une oasis. Poursuite ensuite de la découverte par une visite des alentours et les vues sur des parties de la Grande Muraille de Chine (son point extrême Ouest) reconstituées il y a quelques années.

Transfert : 3h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J12 : Jiayuguan > Dunhuang (1140 m)

Le matin, transfert à Dunhuang, oasis de verdure au milieu des dunes et étape majeure de l'ancienne Route de la Soie. Au temps des routes commerciales, cette cité avait une position stratégique au carrefour de l'ancienne Route de la Soie du sud et de la route principale reliant l'Inde à Lhassa, en passant par la Mongolie et la Sibérie du Sud. De plus, elle permettait de contrôler l’entrée de l’étroit corridor Hexi, qui menait directement au cœur des plaines de la Chine du Nord, et des villes que nous avons visité précédemment. Dans l'après-midi, escapade aux "Sources du Croissant de Lune", petit étang en forme de croissant qui s'est formé dans une dépression entourée d'imposantes dunes de sable. Petite marche jusqu'au sommet pour une vue exceptionnelle sur le désert et l'oasis. Reste de la journée libre et nous assistons après le dîner à un spectacle de danse locale.

Transfert : 4h30
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J13 : Dunhuang > Liuyuan, train > Turpan (30 m)

Ce matin, nous visitons les grottes de Mogao, situées à 25 km au sud-est de Dunhuang. Les grottes de Mogao, également appelées grottes aux Mille Bouddha, contiennent certains des plus beaux exemples d'art bouddhiste, couvrant une période de 1000 ans. Les premières grottes ont été creusées en 366 après JC, en tant que lieux de méditation et de culte bouddhistes. Initialement, les cavernes servaient uniquement de lieu de méditation pour les moines ermites, mais elles se sont petit à petit développées pour desservir des monastères qui ont vu le jour à proximité. Il y a 735 grottes à Mogao et elles sont particulièrement réputées pour leur art bouddhiste, ainsi que pour des manuscrits uniques, qui ont été trouvés dans une grotte scellée. Beaucoup de ces grottes étaient couvertes à l'origine de peintures murales et contiennent de nombreuses statues bouddhistes. Des découvertes continuent d’être faites dans ces grottes, notamment des extraits d’une Bible chrétienne datant de la dynastie des Yuan (XIII-XIVè siècle). Retour à Dunhuang avec un peu de temps libre, puis transfert en véhicule jusqu'à la gare de Liuyuan. Nous y prenons un train de nuit qui nous amènera le lendemain à notre prochaine destination : Turfan.

Hébergement : Train de nuit
Repas : BLD

J14 : Visite de Turpan

Arrivée à Turpan en train tôt le matin. Turpan, connue sous le nom de Turfan ou Tulufan, est située dans la partie Est de la province du Xinjiang, et logée dans une dépression naturelle. Elle est ainsi étonnament peu élevée, son altitude moyenne oscillant à 30 mètres au dessus du niveau de la mer. En dehors de Turpan se trouve un petit cône volcanique qui aurait éclaté en 1120, comme décrit dans un texte datant de la dynastie Song. La région a un climat désertique rigoureux et drastique, avec un été très chaud et long, un hiver très froid et long et des vents soufflants très forts un quart de l'année. Après le petit-déjeuner, nous partons visiter la ville antique de Jiao He, également connue sous le nom de Ruines de Jiaohe. Il s'agit d'un site archéologique se trouvant dans la vallée de Yarnaz, constitué d'une forteresse naturelle située au sommet d'une falaise abrupte dominant un plateau en forme de feuille, entre 2 vallées profondes. Du 1er siècle avant JC jusqu'au 5è siècle après JC, la ville de Jiaohe était la capitale du royaume des Jushi, concurrent des dynasties Han et Jin en Chine. C'était également un site important le long de la route commerciale de la Route de la Soie menant vers l'Ouest, à proximité des royaumes Korla et Karasahr. Puis nous découvrons l'irrigation de Karez, un système de gestion souterrain de l'eau unique en zone désertique. Cette installation est relativement bien située et facile d'accès, à environ 5 km du centre-ville de Turpan. Certains Karez ont été construits il y a environ 800 ans. Nous terminons la journée par le minaret d'Imin.

Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J15 : Turpan, train > Kashgar (1300 m)

Ce matin, nous partons visiter les Montagnes Flaming, des collines stériles et érodées de grès rouge dans les monts Tian Shan, près du bord nord du désert de Taklamakan. Leurs ravines et leurs tranchées saisissantes causées par l’érosion donnent aux montagnes un aspect flamboyant à certains moments de la journée. Le climat y est rude et les températures estivales extrêmement élevées en font l'endroit le plus chaud de Chine, atteignant fréquemment 50°C ou plus. Puis nous partons pour Bezeklik, où se trouve un complexe de grottes bouddhistes datant du Ve au XIVe siècle, près des ruines antiques de Gaozhang. Elles sont situées sur les falaises de la vallée ouest du Mutou, sous les Montagnes Flaming, et la plupart des grottes subsistantes datent du royaume ouïghour occidental, entre le Xe et le XIIIe siècle. Il y a 77 grottes taillées dans la roche sur le site. La plupart sont des espaces rectangulaires avec des plafonds à arcs arrondis, chacune avec une peinture murale du Bouddha. Certaines peintures représentent un grand Bouddha entouré de personnages, comprenant des Turcs, des Indiens et des Européens. La qualité des peintures murales varie, certaines étant naïves sur le plan artistique, d’autres étant des chefs-d’œuvre de l’art religieux. Dans l'après-midi, nous visitons la tombe d'Astana, une vaste nécropole. Puis train de nuit pour Kashgar en fin d'après-midi.

Hébergement : Train de nuit
Repas : BLD

J16 : Arrivée à Kashgar

Arrivée en fin d’après-midi à Kahgar, ville cosmopolite et carrefour incontournable de la Route de la Soie et point de rencontre de toutes les civilisations d'Asie Centrale. Cette une ville est une oasis située à l'extrême ouest du Xinjiang, près de la frontière avec l'Afghanistan, le Kirghizistan, le Pakistan et le Tadjikistan, avec une population de plus de 500 000 habitants. Elle a servi de poste de traite et de ville d'importance stratégique sur la Route de la Soie entre la Chine, le Moyen-Orient et l'Europe pendant plus de 2000 ans. Il est possible d'aller visiter à pied les vieux quartiers en soirée, pour s'imprégner de l'ambiance de la ville.

Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J17 : Visite de Kashgar

Après le petit-déjeuner, nous partons visiter la vieille ville et rencontrer une famille locale, pour échanger sur leurs us et coutumes. Puis direction le Grand Bazar, qui est plus important le dimanche. Cela tombe bien, c'est précisément aujourd'hui ! Visite de ce splendide marché où soies, bijoux, bestiaux (chameaux de Bactriane, chevaux...), fruits et légumes s'échangent dans l'ambiance des plus grands bazars orientaux. Il est réputé pour être le plus grand marché d’Asie centrale, un lieu de commerce essentiel le long de la Route de la Soie, où les marchandises sont échangées depuis plus de 2000 ans. Puis visite de la mosquée Aidakh, la plus grande mosquée de Chine, au centre de la vieille ville.

Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J18 : Visite de Kashgar

Après le petit-déjeuner, visite de la tombe d'Appak Hoja (Xiang Fei Mu). La tombe d'Appak Hoja est considérée comme le site le plus sacré des musulmans du Xinjiang. Construit au XVIIe siècle, le mausolée en mosaïque situé à 5 km au nord-est de la ville abrite également les tombes de 5 générations de la famille. Appak était un souverain puissant, contrôlant Khotan, Yarkand, Korla, Kucha et Aksou, ainsi que Kashgar. Parmi certains musulmans ouïghours, il était considéré comme un grand saint (Aulia). Reste de la journée libre pour se reposer où faire quelques achats.

Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J19 : Kashgar > Lac Karakul > Mustag Ata > Kashgar

Départ sur une magnifique route de montagne du plateau du Pamir vers le Kongur Shan (7719 m). Arrivée au lac Karakul (3600 m), où les sommets du Mustagh Ata (7546 m) et du Kongur Shan se reflètent dans les eaux bleues. Déjeuner ou pique-nique sur place, avec en arrière plan les cîmes enneigées du Mustagh Ata. Au loin, nous pouvons apercevoir les bergers kirghizes et leurs troupeaux. Dans l'après-midi, retour à Kashgar.

Transfert : 7h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J20 : Transfer Kashgar > Turugat Pass > Tash Rabat (3300 m)

Départ très matinal et transfert au col Torugart marquant la frontière entre la Chine et la Kirghizie. Formalité de douane puis transfert vers le caravansérail de Tash Rabat. Après le passage de la douane, la route contourne le massif At-Bashi. Nous nous arrêtons pour profiter d’une source d’eau chaude au bord du lac Chatyr Koel, puis la route descend dans une vallée de pâturages et de prés. Nous montons une petite piste qui nous emmène dans un canyon, nous passons la porte de pierre et nous découvrons la petite vallée de Tash Rabat et son caravansérail situé à 3200 m d’altitude. Visite du caravansérail et balade vers les éleveurs de yacks. Nous passons ensuite une nuit atypique sous yourte, dans l'atmosphère propre aux nomades de cette région.

Hébergement : Yourte ou équivalent
Repas : BLD
Heures de balade : 3h
Dénivelé : +300 m
Dénivelé : -300 m

J21 : Tash Rabat > Lac Song Kul (3000 m)

Le matin, nous partons très tôt pour le lac Song Kul, avec une longue route devant nous. Nous montons tranquillement vers le col Orto Sirt à 3380 m, puis nous descendons dans un vallon fleuri d’edelweiss. Après le passage de la rivière, nous remontons vers le col Mels, qui est l’abréviation de Marx, Engels, Lénine, Staline. Ensuite, nous découvrons un paysage tout à fait différent, de vastes forêts sur un fond de falaises ocres, et arrivons dans la grande vallée de la rivière Naryn. Pique-nique, puis nous traversons le village de Baetov, avant de traverser la Naryn et remontons une vallée alpine pour passer le col du Moldo Ashuu, qui nous ouvre la route sur le lac Song Kul. Cœur de la vie nomadique, le lac Song Kul, qui veut dire « le lac le plus éloigné », est un havre de paix. Nous découvrons comment les nomades kirghizes passent leurs étés en compagnie de leur troupeau : vaches, chèvre, ânes, chevaux, yacks mais aussi des chameaux. Repas traditionnel en fin de journée et nuit sous yourte.

Hébergement : Yourte ou équivalent
Repas : BLD

J22 : Lac Song kul > Lac Issyk Kul (1600 m)

Nous laissons derrière nous le lac Song Kul pour partir en direction de l'Est vers le lac Issyk Kul. Véritable mer intérieure de la Kirghizie située à 1600 mètres d'altitude, il est le deuxième plus grand lac de montagne au monde, après le lac Titicaca. L'activité géologique de la région fait qu'il ne gèle jamais et en été la température de l'eau atteint 23-24°C. Il en résulte un micro-climat atypique qui a fait du lac Issyk Kul un lieu de villégiature prisée par l'élite soviétique, puis à présent par les kirghizes. Nous nous arrêtons à Bokonbaevo afin de déjeuner chez Arstanbek, un chasseur à l’aigle. L’après-midi, notre hôte nous montrera comment dresser les rapaces, suivant une méthode ancestrale héritée des steppes mongoles. Puis visite d'une fabrique artisanale de tapis afin de découvrir cet art développé en Asie Centrale.

Transfert : 5h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J23 : Lac Issyk Kul > Vallée des contes de fée > Bishkek (800 m)

Dans la matinée, nous continuons notre chemin le long de la côte sud du lac jusqu'à une célèbre vallée à ne pas manquer. La "vallée des contes de fée" est ainsi nommée à cause de ses formes rocheuses étonnantes et des ensembles monumentaux qui pendant des siècles ont été sculptées par le vent et la pluie. Nous partons explorer les environs pendant environ une heure, avant de prendre notre pique-nique sur place. Ensuite, nous revenons au lac Issyk Kul, au niveau de la ville de Balykchy, avant de revenir vers la capitale « verte » d’Asie Centrale, Bishkek. En fonction de l'heure d'arrivée, temps libre ou visite guidée de la ville pour ceux qui le souhaitent. Pour célébrer notre fin de séjour, nous allons diner tous ensemble au café Jalal Abad, connu pour ses brochettes et ses momos.

Transfert : 5h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J24 : Vol retour vers Paris

Transfert à l’aéroport matinal pour prendre un vol à destination de Paris.

Repas : B

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.