Découverte du Kham, monastères et festivals

Retour à la liste

    Tibet - Chine / Découverte

    Sur les pas d'Alexandra David Neel aux portes du Tibet

    Alexandra David-Neel (ADN) est mondialement connue pour avoir été la première femme étrangère à pénétrer dans la Cité interdite de Lhassa... Lire la suite

    Alexandra David-Neel (ADN) est mondialement connue pour avoir été la première femme étrangère à pénétrer dans la Cité interdite de Lhassa en 1924. Peu de gens savent en revanche qu’elle a passé plus de vingt cinq ans à pérégriner en Asie dont plus de la moitié dans les régions tibétaines du Kham et de l’Amdo, qu’elle a contribué à révéler aux occidentaux. Le fil conducteur de ce voyage sera ainsi de découvrir ces deux régions du Tibet oriental, parcourues à plusieurs reprises et dans tous les sens par l'exploratrice, lors de ces diverses tentatives pour atteindre Lhassa. A travers ces ouvrages les plus connus, Au pays des brigands gentilhommes ou Mystiques et magiciens du Tibet , ADN nous rend compte d’un Tibet méconnu, fait de vallées encaissées, de gorges profondes, de monastères et villages disséminés au gré des vallons et des plateaux où vivent nomades, paysans et citadins. En fin de circuit, une découverte de l’immense cité monastique de Kumbum où Alexandra fut accueillie avec tous les honneurs par plus de 3000 moines et où elle résida presque trois années  durant, constituera un moment culminant de l’évocation de celle que l’on surnomma « la Lampe de sagesse » et qui voua sa vie à une meilleure connaissance de la culture tibétaine. Pour ce Millésime, ce voyage est organisé et accompagné par Jeanne Mascolo de Filippis, grande voyageuse, auteur et réalisatrice du documentaire sur la vie de l'exploratrice, racontée par celle qui passa les dix dernières années de sa vie à ses côtés. Jeanne vient également de publier la première biographie illustrée de l’orientaliste et à  l’occasion du 150 ème anniversaire de sa naissance et du 50ème anniversaire de la mort d'Alexandra, elle nous invite à repartir sur ces traces.

     

    Contacter un conseiller
    Tibet

    Vous aimerez

    • Un fil conducteur original : sur les pas d’une grande exploratrice en compagnie de sa biographe
    • Une immersion dans l'histoire du Tibet et du bouddhisme
    • Les sites culturels et grands monastères de l'Est tibétain
    • Voyage Millésime à date unique

    Les + Tirawa

    • Accompagnement par Jeanne Mascolo, spécialiste du monde himalayen et tibétain
    • Un voyage tout compris (pension complète, entrée des sites)

    Découverte du Tibet oriental, Kham et Amdo, monastères et guide spécialiste Alexandra David-Neel

    Option / Inscription Ce voyage sur-mesure Télécharger l'itinéraire

    Partager ce circuit

    Envoyez à un ami

    Tirawa : Du Voyage découverte au Grand Trekking

    Niveau du voyage  : 6/20

    Des journées de découverte des monastères réparties sur l’ensemble du voyage et quelques balades, mais sans de gros efforts à fournir et sans difficulté technique. Altitude maximale 4000 m. Quelques longs transferts.

    Tout ce qu'il faut savoir avant de partir

    Ce voyage est organisé et accompagné par la réalisatrice du film sur la vie d’Alexandra David-Neel, Jeanne Mascolo de Filippis, également auteure d’une biographie de la grande voyageuse qui a été publiée fin 2018. Ancienne accompagnatrice de... Lire la suite

    Ce voyage est organisé et accompagné par la réalisatrice du film sur la vie d’Alexandra David-Neel, Jeanne Mascolo de Filippis, également auteure d’une biographie de la grande voyageuse qui a été publiée fin 2018. Ancienne accompagnatrice de voyages spécialisée dans les treks de l’Himalaya, elle a réalisé plusieurs « premières », comme la traversée du Zanskar de Manali à Lamayuru ou le Mustang, ou encore le tour du Mont Kailash comme les pélerins, en une seule étape de 22 h. Diplômée en tibétologie, elle connaît parfaitement la vie de l’exploratrice et ces régions où elle y a réalisé plusieurs documentaires et carnets de voyages. Conférences, projections de films et débats animeront les soirées.

    Suite à la situation internationale en mars 2020, le séjour est repoussé à l'automne 2021.

    Réduire

    Itinéraire jour par jour

    J1

    Vol au départ de Paris

      J2

      Arrivée > Chengdu (500 m)

      Arrivée à Chengdu, formalités de police et accueil par notre équipe locale. Installation à l’hôtel et, selon le temps... Lire la suite

      Arrivée à Chengdu, formalités de police et accueil par notre équipe locale. Installation à l’hôtel et, selon le temps disponible, découverte du vieux Chengdu (architecture ancienne, maisons de thé…). En cas d'arrivée en soirée, le repas sera pris dans un petit restaurant ou un snack, car les restaurants classiques ferment très tôt en Chine.

      Le mot de Jeanne Mascolo concernant cette journée :
      "Alexandra David Neel dont la quête fut avant tout spirituelle, passa plus de ving cinq ans en Inde et en Asie. Elle entreprit plusieurs tentatives qui ont échouées avant de finalement réussir à atteindre son but, pénétrer dans Lhassa. Il est impossible de reproduire dans un seul voyage tous ces itinéraires étalés sur plusieurs années. Notre voyage rendra compte non pas de l'un d'entre eux en particulier, mais plutôt de la manière dont Alexandra voyageait et dont elle mis au point son stratagème pour réussir à vivre aussi longtemps dans ces contrées avant d’atteindre Lhassa. Alexandra restera à Chengdu à plusieurs reprises au cours de ses deux grands voyages, le premier qui la vit partir 14 années et le second de 1936 à 1947. A Chengdu, où elle se réfugia pour échapper aux bombardements au début de la seconde guerre mondiale, elle sera aidée et soutenue par son ami le consul français de l’époque, le docteur G. Béchamp, un homme d’une grande humanité."
      • Hébergement : Hôtel Buddhazen ou équivalent
      • Repas : Déjeuner, Dîner
      J3

      Chengdu > Dartsédo (2616 m)

      Route vers Dartsédo (Kanding en chinois). Sur le chemin, nous apercevons les cultures de thé de la région de Yaan. C’est d’ici que... Lire la suite

      Route vers Dartsédo (Kanding en chinois). Sur le chemin, nous apercevons les cultures de thé de la région de Yaan. C’est d’ici que provient une variété de thé noir, très appréciée des Tibétains, qu’ils consomment quotidiennement. Dartsédo, ville frontière entre les régions chinoises et tibétaines était un lieu important du commerce de thé, d’herbes médicinales et de laine. Dans l'après-midi, promenade en ville et visite d’un marché local.

      • Hébergement : Hôtel
      • Repas : Petit-Déjeuner, Déjeuner, Dîner
      • Transport : 6h
      J4

      Dartsédo > Lhagang (3700 m)

      Ce matin nous partons vers Lhagang, une petite ville tibétaine dans une région de nomades, au pied de trois collines considérées comme la présence... Lire la suite

      Ce matin nous partons vers Lhagang, une petite ville tibétaine dans une région de nomades, au pied de trois collines considérées comme la présence des trois protecteurs du Tibet. Visite du monastère, construit sous la dynastie Qing (1644-1911) et tenant une place importante dans le cœur des Tibétains. En effet, il renferme une statue du Jowo (représentation du Bouddha historique) considérée comme presque aussi sacrée que celle de Lhassa. L’histoire raconte que la princesse chinoise Wencheng, partie vers le Tibet épouser le roi Songtsen Gampo, emportait dans sa dot une statue extrêmement précieuse maintenant située au temple du Jokhang à Lhassa. Cette statue, trouvant l’emplacement de Lhagang idéal, demanda à rester sur place. Il fut alors décidé qu’un autre Jowo serait confectionné pour représenter celui qui devait poursuivre sa route vers Lhassa. Ce monastère est aussi remarquable, car contrairement à la quasi-totalité des temples et monastères tibétains, il n’a pas été détruit lors de la révolution culturelle.

      Le mot de Jeanne Mascolo concernant cette journée :
      "A Dartsédo, l’une des portes d'accès vers les régions tibétaines, Alexandra David Neel y séjournera plusieurs fois. Pendant trois ans, de 1940 à 1943, alors que la guerre civile fait rage en Chine elle y restera, attachée à la rédaction de nouveaux ouvrages. C’est là qu’un télégramme lui apprendra en 1941 la mort de son mari, son « seul ami » dira t’elle, avec qui elle aura vécu une bien improbable histoire de couple ! Dans Dartsédo, il ne reste rien du siège de la société des missions étrangères de la rue du Bac de Paris qui hébergeait l’exploratrice mais l’ambiance de cette ville frontière n’a pas changé et permettra d’ évoquer l’aventurière."
      • Hébergement : Hôtel
      • Repas : Petit-Déjeuner, Déjeuner, Dîner
      • Transport : 2h
      J5

      Lhagang > Kardzé (3380 m)

      Après le petit-déjeuner, visite de la nonnerie Minyak Tashi dominée par la montagne sacrée Zhara Laptsé (5820 m). Marche autour du monastère... Lire la suite

      Après le petit-déjeuner, visite de la nonnerie Minyak Tashi dominée par la montagne sacrée Zhara Laptsé (5820 m). Marche autour du monastère pour découvrir le site de funérailles célestes et les grottes de méditations de la nonnerie. Route ensuite vers Kardzé (Ganzi en chinois), avec un petit détour pour visiter le monastère de Gartar, construit au XVIIIe siècle par le 7e Dalai-Lama et financé par l’empereur Qianlong de la dynastie Qing. Arrivée à Kardzé dans l'après-midi et premier contact avec la ville.

      Le mot de Jeanne Mascolo concernant cette journée :
      "Nous empruntons l’une des routes suivies par l’exploratrice et son compagnon le jeune Aphur Yongden lorsqu‘elle tente en 1921 d’atteindre Lhassa en traversant le Kham. La lecture de sa correspondance à son mari nous emmène un siècle plus tôt , à son époque…"
      • Hébergement : Hôtel
      • Repas : Petit-Déjeuner, Déjeuner, Dîner
      • Transport : 4h
      J6

      Kardzé > Dzokchen (4000 m)

      Le matin nous rejoignons la colline qui surplombe la ville pour y visiter le monastère de Kardzé. Il fut jadis le plus important monastère Gélug de la région... Lire la suite

      Le matin nous rejoignons la colline qui surplombe la ville pour y visiter le monastère de Kardzé. Il fut jadis le plus important monastère Gélug de la région du Kham. Une communauté de 500 moines y vit aujourd'hui. Beau panorama sur la ville et la vallée depuis les hauteurs du monastère, avant de partir un peu en retrait de celui-ci pour découvrir une petite nonnerie fondue dans le paysage et les collines environnantes. Nous reprenons nos véhicules en direction du monastère de Dzokchen signifiant « grande perfection » en tibétain. Ce monastère appartient à un ensemble de pratiques bouddhistes de la tradition Nyingma, la plus ancienne école du bouddhisme tibétain. Fondé en 1684 par Dzokchen Pema Rigdzin sur les conseils du 5e Dalaï-Lama, il est devenu l’un des monastères les plus importants de la tradition Nyingma avec, au début du XXe siècle, plus de 200 branches dans tout le Tibet.

      Le mot de Jeanne Mascolo concernant cette journée :
      "Quand ADN arrive à Kardzé qu'elle décrit comme l’ancienne capitale des Horpa, à quelques miles de la frontière interdite du Tibet central, cela fait dix ans tout juste qu’elle a quitté la France et son mari ! Les autorités locales lui interdiront d'aller plus loin. Elle restera là quelques temps, en profitant pour se faire soigner à l’hôpital, et se reposer."
      • Hébergement : Auberge
      • Repas : Petit-Déjeuner, Déjeuner, Dîner
      • Transport : 3h
      J7

      Dzokchen > Dergé (3200 m)

      Ce matin, après la visite de différents sites du complexe monastique de Dzokchen, nous faisons une balade derrière le monastère, en direction... Lire la suite

      Ce matin, après la visite de différents sites du complexe monastique de Dzokchen, nous faisons une balade derrière le monastère, en direction des ermitages où ont médité de très grands maîtres. Puis route vers Dergé (Dege en chinois), ville qui était autrefois la capitale d’un des royaumes les plus puissants du Kham. Les rois de Dergé ont joué un rôle important dans la préservation et le développement du bouddhisme et des arts tibétains, en créant notamment une imprimerie qui devint la plus grande et la plus renommée du Tibet. Aujourd’hui encore, les éditions de Kangyur et du Tengyur (canons bouddhistes) imprimés à Dergé sont demandés dans le monde entier...

      Le mot de Jeanne Mascolo concernant cette journée :
      "C’est à Dzokchen que la grande voyageuse découvre assez surprise qu’elle est célèbre dans tout le pays de Kham. Sa réputation de grande dame lama bouddhiste l’a précédée et le supérieur du monastère l’invite à rester. Alexandra n’est pas insensible aux honneurs, elle se retrouve couverte de cadeaux et de louanges. "
      • Hébergement : Hôtel
      • Repas : Petit-Déjeuner, Déjeuner, Dîner
      • Balade : 1h
      • Transport : 3h30
      J8

      Dergé > Méshö (3650 m)

      Poursuite de notre route vers la vallée de Méshö. Nos véhicules suivent le Fleuve Yangtse sur une vingtaine de kilomètres avec la traversée... Lire la suite

      Poursuite de notre route vers la vallée de Méshö. Nos véhicules suivent le Fleuve Yangtse sur une vingtaine de kilomètres avec la traversée de belles gorges où se dressent quelques chortens... Nous laissons bientôt le Yangtse pour remonter un de ses affluents et arriver à Méshö, qui signifie « vallée des plantes médicinales » en tibétain. Visite l'après-midi du monastère de Dzongsar appartenant à l'ordre Sakya. Cet édifice a été fondé en 1253 par Drogon Chogyel Pakpa. Au XIXe siècle, il est devenu le siège de Jamyang Khyentse Wangpo, l’un des plus grands maîtres des traditions Sakya, Nyingma et Kagyu... Balade sur les hauteurs des collines environnantes couvertes de nombreuses fleurs, avec un beau panorama sur le monastère et le village de Méshö.

      • Hébergement : Auberge
      • Repas : Petit-Déjeuner, Déjeuner, Dîner
      • Balade : 1h
      • Transport : 3h30
      J9

      Méshö > Monastère de Pelpung > Dergé (3200 m)

      Départ tôt le matin en direction du monastère de Pelpung. Reprenant la route qui descend de Dzongsar, stop au très beau monastère de Pewa gonpa.... Lire la suite

      Départ tôt le matin en direction du monastère de Pelpung. Reprenant la route qui descend de Dzongsar, stop au très beau monastère de Pewa gonpa. Les bâtiments construits à flanc de colline (sur la crête d'un dragon selon la légende) sont spectaculaires...Quelques temples, très intéressants, contiennent par ailleurs des peintures du XVIIIe siècle, datant de l'époque du roi de Dergé, Tenpa Tsering. Poursuite de la descente pour rejoindre le fleuve Yangtsé avant de remonter dans une vallée parallèle à celle que nous venons de quitter... Arrivée à Pelpung qui fut le plus grand centre d’enseignement kagyu du Tibet oriental. Fondé en 1717 par Tai Situ Chokyi Jungne, son hall d’assemblée est particulièrement impressionnant et n’a pas subi de destruction lors de la révolution culturelle. Dans l'après-midi, route de retour vers Dergé.

      Le mot de Jeanne Mascolo concernant cette journée :
      "Aujourd'hui, la lecture d’extraits du livre « au pays des brigands gentilshommes » nous révèle les péripéties du voyage de la célèbre « lamani » ou dame lama, au cœur de ces régions aux paysages époustouflants mais souvent bien inhospitalières. Forcée de rebrousser chemin à maintes reprises, mais particulièrement tenace, Alexandra ne se décourage pas pour autant. Après deux nouvelles années de pérégrination, elle entrera enfin dans Lhassa, la cité interdite."
      • Hébergement : Hôtel
      • Repas : Petit-Déjeuner, Déjeuner, Dîner
      • Transport : 4h30
      J10

      Monastère et imprimerie de Dergé > Lac Yilhun Lhatso > Kardzé (3400 m)

      Visite ce matin du grand monastère abritant la fameuse imprimerie de Dergé. Observation des méthodes traditionnelles d’impression à partir de blocs... Lire la suite

      Visite ce matin du grand monastère abritant la fameuse imprimerie de Dergé. Observation des méthodes traditionnelles d’impression à partir de blocs de bois gravés. Poursuite avec le petit temple dédié à Thangtong Gyelpo. Fondateur du monastère de Dergé, ce grand yogi du XVe siècle est surtout célèbre pour avoir fait construire 58 ponts suspendus sur chaines de fer au Tibet et au Bhoutan. On sait aujourd'hui que Thangthong Gyelpo utilisait des méthodes uniques pour braser et souder les métaux. Aussi, certains de ses ponts sont encore pratiquables de nos jours ! Véritable Léonard de Vinci de l'Himalaya, il est finalement l'inventeur de l'opéra tibétain dont les représentations servaient justement à récolter des fonds destinés à la construction des ponts. Départ vesr Kardzé et arrêt à côté de l'un des plus beaux lacs du Tibet, le Yilhun Lhatso. Courte balade au bord de ce lac sacré aux couleurs oscillant entre bleu turquoise, gris perlé et vert émeraude...

      Le mot de Jeanne Mascolo concernant cette journée :
      "Alexandra n’est pas avares de détails rocambolesques sur son expédition au pays de Kham. L'ampleur de tous ces déplacements relève de l'exploit. A l’instar des aventuriers de l’époque, elle n’a pas froid aux yeux et ne manque pas de courage. Certains explorateurs d’ailleurs y ont perdu la vie. Accompagnée de son fidèle Yongden, Alexandra sait donner le change et accepter de rebrousser chemin lorsque les fonctionnaires du mandarin local lui en donne l’ordre. A contre cœur elle s’exécutera et ne connaitra pas la magnifique imprimerie de Dergé."
      • Hébergement : Hôtel
      • Repas : Petit-Déjeuner, Déjeuner, Dîner
      • Balade : 1h
      • Transport : 4h
      J11

      Kardzé > Dzamtang (3250 m)

      Ce matin, nous prenons le temps de faire une promenade en ville et dans un marché local et d'y découvrir les spécialités. Nous partons... Lire la suite

      Ce matin, nous prenons le temps de faire une promenade en ville et dans un marché local et d'y découvrir les spécialités. Nous partons ensuite vers Dzamtang (Rangtang en chinois). Nous pénétrons dans la région culturelle tibétaine de l’Amdo avec des paysages agricoles parsemés de petits villages, où nous croisons paysans, chevaux et dzomos (hybride yak-vache). L’architecture change également, avec les maisons traditionnelles en bois caractéristiques du Kham qui laissent la place à de belles demeures en pierre. Un peu avant d’arriver en ville, visite de la tour de Milarépa qui commémore un épisode de la vie du plus célèbre des yogis tibétains.

      • Hébergement : Hôtel
      • Repas : Petit-Déjeuner, Déjeuner, Dîner
      • Transport : 5h
      J12

      Dzamtang > Ngawa (3300 m)

      Visite du monastère de Dzamtang, le plus grand monastère de tradition Jonang du Tibet (une tradition bouddhiste éradiquée du Tibet Central au XVIIe... Lire la suite

      Visite du monastère de Dzamtang, le plus grand monastère de tradition Jonang du Tibet (une tradition bouddhiste éradiquée du Tibet Central au XVIIe siècle et qui s’est réfugiée en Amdo). En chemin vers ce monastère, nous découvrons une multitude de petits villages avec de belles maisons en pisé. Nous poursuivons ensuite notre route vers Ngawa (Aba en chinois), avec un arrêt au monastère de Pangtok de tradition Nyingma. Fondé au XIIIe siècle, ce monastère est réputé pour ses stupas en pierre et bois construites entre le XVIIe et le tout début du XXe siècle.

      Ce midi et faute de bon restaurant sur notre route, le repas sera très simple dans un petit restaurant local ou sous forme de pique-nique.
      • Hébergement : Hôtel
      • Repas : Petit-Déjeuner, Déjeuner, Dîner
      • Transport : 5h
      J13

      Ngawa

      Ngawa est une région dotée d’une multitude de monastères de diverses traditions spirituelles. Nous commencons par la visite du plus grand monastère... Lire la suite

      Ngawa est une région dotée d’une multitude de monastères de diverses traditions spirituelles. Nous commencons par la visite du plus grand monastère de Ngawa, le monastère de Kirti de tradition Geluk, fondé au XVe siècle par Rongpa Chenakpa, un disciple de Tsongkhapa, le fondateur de l’école Géluk. Dans l’après-midi nous découvrons les monastères de Ngakzhing et de Topgyel de tradition Bön (religion tibétaine antérieure au Bouddhisme). Après ces visites, nous prenons le thé dans une famille tibétaine, dans une des belles maisons traditionnelles de la région.

      Le mot de Jeanne Mascolo concernant cette journée :
      "Alexandra n’y a pas séjourné mais la visite de ce haut lieu spirituel et de l’atmosphère générale qui se dégage des paysages, illustre à merveille les impressions qu’Alexandra a pu ressentir lors de ses multiples allées et venues dans ces régions. "J'ai le mal du pays pour un pays qui n'est pas le mien, ... je reste ensorcelée", écrit-elle à son mari. C’est imprégnée de tous ces épisodes mouvementés qu’elle écrira les ouvrages qui vont permettre au grand public de découvrir la vie et la culture du peuple tibétain. "
      • Hébergement : Hôtel
      • Repas : Petit-Déjeuner, Déjeuner, Dîner
      • Transport : 1h30
      J14

      Ngawa > Taktsang Lhamo (3200 m)

      En cours de route vers notre prochaine destination, nous visitons le monastère de Taklung, dominé par deux grandes statues, cette de Padmasambhava (grand... Lire la suite

      En cours de route vers notre prochaine destination, nous visitons le monastère de Taklung, dominé par deux grandes statues, cette de Padmasambhava (grand maître tantrique qui a contribué à l’introduction du Bouddhisme au Tibet), et celle plus récemment construite d’Avalokiteshvara (bodhisattva de la compassion). Nous poursuivons notre route vers Taktsang Lhamo (Langmusi en chinois), une petite ville tibétaine avec deux monastères mis en valeur par un joli cadre de montagnes, forêts et pâturages qui l’entourent.

      • Hébergement : Hôtel
      • Repas : Petit-Déjeuner, Déjeuner, Dîner
      • Transport : 5h
      J15

      Taktsang Lhamo > Labrang (2900 m)

      Visite du monastère de Kirti de l’école Gélugpa. Derrière les bâtiments, deux grottes sont d’importants lieux de pèlerinage ;... Lire la suite

      Visite du monastère de Kirti de l’école Gélugpa. Derrière les bâtiments, deux grottes sont d’importants lieux de pèlerinage ; la grotte du Tigre (Taktsang signifie repaire du tigre en tibétain) et la grotte dédiée à Palden Lhamo (divinité féminine, protectrice du Tibet). Selon la légende, Guru Rinpoché, le grand maître indien qui introduisit le bouddhisme au Tibet au VIIIe siècle, aurait séjourné ici, d’où le caractère très sacré du lieu. Mais, à l’origine, les habitants n’osaient pas s’en approcher en raison de la présence de tigres. C’est Kirti Rinpoché, élève de Tsong Khapa, qui en chassa les félins. Depuis, les pèlerins peuvent accéder à ce site unique afin d’y rendre hommage à Guru Rinpoché et à Palden Lhamo. Un peu plus loin, un chemin pénétrant dans un joli petit vallon encaissé débouche sur une prairie au-dessus de laquelle tournoient régulièrement aigles et vautours. L’après-midi, route vers Labrang (Xiahe en chinois), le plus grand complexe monastique de l’Amdo.

      • Hébergement : Hôtel ou équivalent
      • Repas : Petit-Déjeuner, Déjeuner, Dîner
      • Balade : 1h
      • Transport : 5h
      J16

      Visite de Labrang

      Journée réservée à une découverte de Labrang. C’était l’un des lieux favoris d’Alexandra David-Néel qui y séjourna... Lire la suite

      Journée réservée à une découverte de Labrang. C’était l’un des lieux favoris d’Alexandra David-Néel qui y séjourna en 1921. Elle n’y restera cependant que peu de temps car, à l’époque, des combats incessants opposent Tibétains et musulmans. Mais on comprend l’intérêt de la grande voyageuse : le monastère possède un charme tout particulier avec ses imposants bâtiments rouge et or adossés à la montagne où se succèdent forêts et pâturages… Beaucoup de douceur entoure cette région. Labrang Tashikhyil est par ailleurs le plus grand complexe monastique de l’Amdo. Il fut fondé en 1709 par le premier Künlhyen Jamyang Zhépa, considéré comme une émanation de Tsong Khapa, fondateur de l’école Gélugpa. Découverte des temples principaux et dans l’après-midi, balade autour du monastère avec les pèlerins, dans les villages et sur les collines environnantes. Retour à l’hôtel en fin de journée.

      Le mot de Jeanne Mascolo concernant cette journée :
      "Alexandra arrive à Labrang le 30 mars 1921. Elle est émerveillée par la beauté du site. Elle va y rester quelques jours, ici tout le monde la connaît. Elle fait la rencontre du supérieur du monastère, le plus important à l'époque du Tibet historique, un jeune enfant réincarné de cinq ans. Elle décline l’invitation de l’abbé du monastère et s’installe dans une auberge, où elle va s'attacher à reformer sa caravane, tout en ressentant un certain découragement, se demandant si elle verra enfin un jour son but se réaliser."
      • Hébergement : Hôtel
      • Repas : Petit-Déjeuner, Déjeuner, Dîner
      J17

      Labrang > Repgong (2600 m)

      Le matin, notre minibus emprunte une jolie route qui conduit à Repgong (Tongren en chinois). L’itinéraire traverse de jolis villages de fermiers,... Lire la suite

      Le matin, notre minibus emprunte une jolie route qui conduit à Repgong (Tongren en chinois). L’itinéraire traverse de jolis villages de fermiers, des régions boisées de pins et de feuillus, puis de riches pâturages. Là encore, les couleurs alternent entre le vert des forêts et les massifs de couleur ocre et rose… Quelques stops en chemin permettent de profiter du paysage et de faire quelques belles photos… Nous nous arrêtons en cours de route pour visiter la maison de Gendün Chöpel (1903-1951, un moine, érudit et poète, considéré comme l'un des intellectuels tibétains les plus importants du XXe siècle). Arrivée à Repgong qui est une région particulièrement réputée pour ses écoles de peinture de thangkas (peintures religieuses) qui ornent la plupart des monastères de l’Amdo. L’art de Repgong a été inscrit en 2009 au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO. Nous y visitons les monastères de Senggéshong (supérieur et inférieur) aux stupas si joliment décorés.

      • Hébergement : Hôtel
      • Repas : Petit-Déjeuner, Déjeuner, Dîner
      • Transport : 2h30
      J18

      Repgong > Xining (2250 m)

      Visite du monastère de Rongbo au sud de la ville. D’abord construit au XIVe siècle par le maitre Lama Samten Rinchen, émissaire de Drogön... Lire la suite

      Visite du monastère de Rongbo au sud de la ville. D’abord construit au XIVe siècle par le maitre Lama Samten Rinchen, émissaire de Drogön Chögyel Pakpa, il a été reconstruit au XVIe siècle par Lama Kelden Rinchen de l’école Géluk. Le monastère de Rongbo est maintenant un important monastère auquel 35 autres monastères de la région sont reliés. Promenade dans les ruelles commerçantes de Repgong avant de reprendre la route vers Xining, capitale de la province du Qinghai. Traversée de très beaux paysages de grès et de calcaire rose ou ocre contrastant avec le vert des pâturages et le bord des rivières.

      • Hébergement : Hôtel
      • Repas : Petit-Déjeuner, Déjeuner, Dîner
      • Transport : 3h
      J19

      Visite de Xining (2250 m)

      Après le petit déjeuner, excursion en direction du monastère de Kumbum Jampaling (Ta’er si en chinois). Fondé en 1560, il a été construit... Lire la suite

      Après le petit déjeuner, excursion en direction du monastère de Kumbum Jampaling (Ta’er si en chinois). Fondé en 1560, il a été construit sur le lieu de naissance de Tsong Khapa, le « Grand Réformateur », fondateur en 1419 de l'école Gélugpa du bouddhisme tibétain. Le monastère de Kumbum a abrité jusqu’à 5000 moines. L’activité y est toujours intense… Retour en ville et visite du passionnant musée dédié à la culture et à la médecine tibétaine. Ce grand musée présente une exposition de thangkas (peintures religieuses) et de matériel relatif à l’histoire des grandes traditions du bouddhisme tibétain et à la médecine traditionnelle tibétaine. A l’étage supérieur, nous pouvons notamment admirer une remarquable thangka de 618 m de long ! Elle illustre de façon systématique, détaillée et artistique la plupart des composantes de la culture tibétaine. Le musée est aussi l’occasion de découvrir des textiles et des costumes appartenant aux différentes régions et différentes ethnies du Tibet.

      Le mot de Jeanne Mascolo concernant cette journée :
      "Alexandra va résider de juillet 1918 à février 1921 dans cette immense cité monastique. Après un long périple depuis Pékin, au cœur d’une insurrection grandissante, elle sait que ce havre de paix va lui permettre de poser enfin ses bagages. Les lettres de recommandations lui sont utiles, les lamas se montrent particulièrement bienveillants et lui offrent une jolie maisonnette où elle va pouvoir enfin approfondir ses connaissances, l'exploration chez elle allant de pair avec les études. Elle s’y sent si bien qu’elle y restera deux ans et demi. "
      • Hébergement : Hôtel
      • Repas : Petit-Déjeuner, Déjeuner, Dîner
      • Transport : 2h
      J20

      Vol Xining > Chengdu (500 m)

      Vol vers Chengdu et retour dans la capitale de la province du Sichuan. Après installation au même hôtel qu'à notre arrivée, promenade... Lire la suite

      Vol vers Chengdu et retour dans la capitale de la province du Sichuan. Après installation au même hôtel qu'à notre arrivée, promenade dans le quartier tibétain et à Jinli, une rue reconstruite selon l’ancienne architecture chinoise. Pour notre dernière soirée, nous d’assistons à un opéra du Sichuan au théâtre Shufengyayun ! Merveilleuse soirée mêlant chant, danse, pantomime et acrobatie. L’opéra du Sichuan est très connu pour le bian lian, (littéralement « changer de visage ») qui consiste à changer de masque si rapidement que le public a l’impression d’assister à un tour de magie. Retour à l’hôtel pour la nuit.

      • Hébergement : Hôtel Buddhazen
      • Repas : Petit-Déjeuner, Déjeuner, Dîner
      J21

      Chengdu et vol de retour en fin de journée

      Aujourd'hui, nous partons visiter le centre de recherche et d'élevage des pandas géants. Cet animal est une véritable icône en Chine et plus particulièrement... Lire la suite

      Aujourd'hui, nous partons visiter le centre de recherche et d'élevage des pandas géants. Cet animal est une véritable icône en Chine et plus particulièrement ici, à Chengdu. L'habitat naturel du panda géant se situe en effet sur les contreforts du Tibet, à quelques heures de voiture de la capitale du Sichuan. Il faut arriver tôt le matin afin d'éviter la foule des visiteurs chinois et faire une jolie balade au cœur du site couvert de bambous. C'est un moment inoubliable... Retour vers Chengdu et découverte du monastère bouddhiste de Wenshu, le Bouddha de la sagesse et de la connaissance, situé en plein coeur d'un quartier historique rénové avec ses jolies boutiques et ses rues piétonnes. En fonction du temps disponible, d'autres visites sont possibles aux alentours ou à l'intérieur de la ville. Selon l’horaire du vol de retour, le dernier dîner de ce voyage se fera le soir même, avant le transfert vers l’aéroport, ou au soir du J15.

      Le mot de Jeanne Mascolo concernant cette journée :
      "C’est ici dans le temple bouddhiste de Wenshu que nous évoquerons une dernière fois Alexandra. De Chengdu, elle repartira en juillet 1945 en direction de Yunnanfou. La deuxième guerre mondiale est terminée, elle va prendre un avion pour la première fois de sa vie pour un dernier séjour dans l’Inde qu’elle a connu car le souffle de l’indépendance se répand dans tout le pays. En Chine tout comme en Inde, une page se tourne, Alexandra va bientôt avoir 80 ans elle sait déjà qu’elle quitte un monde qu’elle ne reverra plus."
      • Repas : Petit-Déjeuner, Déjeuner, Dîner
      J22

      Arrivée à Paris

      Arrivée à Paris CDG.

        L'accompagnateur se réserve le droit de modifier l'itinéraire décrit ci-dessus pour des raisons de sécurité ou pour le bon déroulement du voyage et ce, toujours dans l'intérêt des participants.

        Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à l'autre ou selon les conditions climatiques.

        Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.

        Tous les avis Lire notre charte des avis

        La Grande Traversée du Tibet

        Françoise G.

        22 jours - Départ du 29 septembre 2019
        Avis reçu le 30 novembre 2019

        9 / 10

        Signaler

        Voyage inoubliable très bien organisé. Notre guide tibétain Tensing était le guide rêvé,cultivé, maîtrisant très bien notre langue et toujours à notre écoute. il nous a à tout moment renseigné sur la vie présente et passée du Tibet, sur les usages locaux ainsi que sur la religion si présente chez les tibétains. Parmi les grands moments, le voyage en train de Xining à Lhassa et bien sûr la chaîne himalayenne et le lever de soleil sur l'Everest. Après un tel voyage, nous ne pouvons... Lire la suite
        Voyage inoubliable très bien organisé. Notre guide tibétain Tensing était le guide rêvé,cultivé, maîtrisant très bien notre langue et toujours à notre écoute. il nous a à tout moment renseigné sur la vie présente et passée du Tibet, sur les usages locaux ainsi que sur la religion si présente chez les tibétains. Parmi les grands moments, le voyage en train de Xining à Lhassa et bien sûr la chaîne himalayenne et le lever de soleil sur l'Everest. Après un tel voyage, nous ne pouvons que recommander Tirawa.

        La Grande Traversée du Tibet

        Emile J.

        22 jours - Départ du 29 septembre 2019
        Avis reçu le 12 novembre 2019

        8 / 10

        Signaler

        Enchantés par la découverte du Tibet et de ses paysages grandioses.De notre guide tibétain très attentif aux besoins de chacun et qui a su nous faire partager ses connaissances et sa passion pour son pays.Il nous a manqué le contact avec les habitants par le biais de visites de villages et un peu plus de balades pour entrecouper les visites de monastères.

        Découverte du Tibet

        Brigitte N.

        15 jours - Départ du 5 octobre 2019
        Avis reçu le 1 novembre 2019

        9 / 10

        Signaler

        Fabuleuse expérience. Les paysages sont somptueux. Les sites visités sont beaux et riches en histoire, en tradition, en culture. Les accompagnants locaux (guide et chauffeur) ont eu à cœur de répondre à nos envies et ont su partager leur attachement à leur pays. Ce circuit met le voyageur au cœur d'une nature grandiose, des traditions locales dans toutes leurs composantes et dans une relation simple, authentique et accueillante avec les tibétains. Des souvenirs plein la tête qui... Lire la suite
        Fabuleuse expérience. Les paysages sont somptueux. Les sites visités sont beaux et riches en histoire, en tradition, en culture. Les accompagnants locaux (guide et chauffeur) ont eu à cœur de répondre à nos envies et ont su partager leur attachement à leur pays. Ce circuit met le voyageur au cœur d'une nature grandiose, des traditions locales dans toutes leurs composantes et dans une relation simple, authentique et accueillante avec les tibétains. Des souvenirs plein la tête qui vont y rester longtemps !

        Découverte du Tibet

        Emile L.

        15 jours - Départ du 5 octobre 2019
        Avis reçu le 1 novembre 2019

        10 / 10

        Signaler

        Voyageur heureux de son achat

        La Grande Traversée du Tibet

        Jean Pierre M.

        22 jours - Départ du 29 septembre 2019
        Avis reçu le 28 octobre 2019

        9 / 10

        Signaler

        on a beaucoup aimé ce voyage

        Kailash et Gugé

        Lydia L.

        22 jours - Départ du 28 septembre 2019
        Avis reçu le 28 octobre 2019

        6 / 10

        Signaler

        Nous n avons pas assez marché durant ces 3 semaines mais cela était annoncé. Je ne regrette pas mon choix mais dommage que la Kora ne se fait que sur 3 j!

        Découverte du Tibet

        Coline N.

        15 jours - Départ du 5 octobre 2019
        Avis reçu le 26 octobre 2019

        10 / 10

        Signaler

        Entre l’équipe locale et le programme riche j’ai énormément apprécié le séjour. C’était un rêve d’enfant et je suis ravie de sa concrétisation avec vos services

        Découverte du Tibet

        Odile R.

        15 jours - Départ du 5 octobre 2019
        Avis reçu le 25 octobre 2019

        10 / 10

        Signaler

        une belle boucle pour découvrir cette région

        Découverte du Tibet

        Pierre M.

        15 jours - Départ du 5 octobre 2019
        Avis reçu le 25 octobre 2019

        10 / 10

        Signaler

        Merveilleux séjour.

        Contacter un conseiller
        Tibet