Covid-19 : vers une reprise du voyage qui allie sécurité sanitaire, immersion, rencontres et émotions - Tirawa

Actualités

Actualité Tirawa : Covid-19 : vers une reprise du voyage qui allie sécurité sanitaire, immersion, rencontres et émotions

Publié le 19.06.2020

Covid-19 : vers une reprise du voyage qui allie sécurité sanitaire, immersion, rencontres et émotions

 

Chers amis voyageurs,

En France et en Europe, les nouvelles sont bonnes et rassurantes, l’épidémie recule, nettement, les conditions de circulation s’assouplissent, la réouverture des frontières est en discussion, la sociabilité reprend ses droits avec prudence et responsabilité. Avec nos 80 agences locales avec qui nous avons noué des partenariats solides, nous préparons activement  l’avenir, en mutualisant nos expertises, notre connaissance fine du terrain, des attentes de nos clients, des besoins de réassurance, combinées à une passion toujours vive pour la découverte, l’immersion, le partage.


Nous vous proposons un petit tour d’horizon des pays et des voyages, des adaptations et des innovations à venir.

Des pays à l'unisson

Du Népal au Pérou, de la Namibie au Japon, de la Jordanie à l’Argentine, tous les pays ont pris des mesures de confinement, plus ou moins strictes ou à géographie variable, ont fermé les frontières et déployé des protocoles sanitaires. La principale différence – et pas la moindre – se porte sur les aides que les pays riches ont mis en place pour soutenir leur économie et accroître l’accueil en hôpital. Dans la majeure partie du globe, les populations souffrent de l’absence de couverture sociale et de l’insuffisance des infrastructures sanitaires.

Nous avons reçu beaucoup de messages rassurants de nos partenaires locaux ; tout le monde se porte bien. Quand cela était possible, les agences ont pris des décisions courageuses pour garantir des ressources minimums, par exemple par des avances de salaires sur des futurs voyages comme en Namibie ou le maintien des salaires comme au Bhoutan. Néanmoins, seule la reprise des activités touristiques et le retour des voyageurs internationaux permettra aux équipes locales de retrouver de la sérénité.

Aujourd’hui, les bonnes nouvelles venues d’Europe résonnent dans tous les pays. Et nous connaissons mieux le virus et ses modes de contamination, il est donc plus facile d’adapter des mesures pour s’en protéger et tous sont persuadés d’un retour des voyageurs  dès cet été ou au plus tard cet automne.

 

Tour d'horizon : les destinations se préparent à l'accueil des voyageurs

La Haute Asie semble globalement épargnée par l’épidémie et prépare activement la reprise des voyages.
Si Chanda Sherpa, la patronne du groupe Yeti au Népal, nous confiait récemment ses inquiétudes sur la situation sociale et économique de son pays (le pays se remettait à peine du terrible séisme d’avril 2015), elle soulignait néanmoins qu’il y a « un très faible nombre de cas et le confinement est prolongé par précaution ». L’ensemble de nos guides a rejoint leur famille et attend aussi sereinement que possible la saison d’automne.

De la même façon, Le Bhoutan, qui a pris des mesures très tôt (fermeture des frontières, confinement), n’est pas touché par le Covid-19 (21 cas, tous exogènes). Le gouvernement a annoncé un plan pour renforcer l’attractivité du pays et en faciliter l’accès, avec la mise en place de mesures sanitaires adaptées pour à la fois accueillir et protéger touristes et locaux.

Au Tibet, notre ami Dawa nous confirme qu’aucun cas n’avait été recensé mais si ce territoire a vécu au même rythme que l’ensemble de la Chine annulant toutes les cérémonies et rassemblements, avec restriction de circulation et de mouvement. Aujourd’hui, la vie reprend son cours et toute son équipe se tient prête dès la réouverture des frontières.

En Inde, dans ce pays-continent, il est difficile de synthétiser la situation. Indra et Rajiv, les responsables de l’agence locale, confiants dans l’avenir, nous ont dit l’impatience de leur équipe de pouvoir à nouveau accueillir les visiteurs étrangers et les accompagner à la découverte de ce pays si merveilleux, du Rajasthan à l’Orissa, du Zanskar au Gujarat, du Kerala au Darjeeling.


L’Europe, bien sûr, a commencé à prendre des mesures pour relancer l’activité touristique.
Nos partenaires pour l’organisation de nos prochains voyages, en Norvège entre rando et croisière dans les fjords, en Italie à l’affût des loups dans les Abruzzes, ou en France pour une initiation au trekking, nous ont déjà communiqué les garanties qu’ils apportent pour la sécurité sanitaire : filtrage de l’air en cabine, distanciation durant la marche, port du masque à certains moments collectifs, espaces dans les hébergements, succession des services pour les repas…


Asie Pacifique : le port du masque est une « forme de courtoisie pour la communauté » 
Le Japon, dont on a beaucoup parlé au début de l’épidémie, à cause du bateau de croisière Diamond Princess, a connu plusieurs phases entre confinement léger, puis strict ou à géographie variable, et lève aujourd’hui l’état d’urgence. Ce pays, aux exigences sanitaires très fortes, sera sans aucun doute l’une des premières destinations pour nos voyageurs en 2021. Le printemps au Japon sera plus fleuri que jamais !

La Corée du Sud sera dans notre catalogue 2021. Et Sky, coréenne francophone à la tête d’une belle agence, nous a transmis un message positif : « l’ambiance en Corée s’est beaucoup relaxée même si la majorité des coréens font encore très attention avec le port du masque pour tous nos déplacements et lavage de main très fréquents. Nous avons des gels désinfectants dans les rues et à l’entrée de tous les bureaux et magasins, et le port du masque est quasi obligatoire dans les endroits publics », tout en soulignant que ce n’est pas la loi qui l’impose mais une « forme de courtoisie pour la communauté ». Grace au test de dépistage massif et le traçage des personnes ayant été infectées, le gouvernement a réussi à contenir le virus sans confinement général. 


La situation en Amérique du Sud est plus contrastée mais avec déjà des perspectives positives
Malgré une épidémie encore active et des confinements prolongés, plusieurs pays ont déjà établi des protocoles sanitaires exigeants afin d’être prêts à accueillir en toute sécurité les voyageurs internationaux. 

La Colombie a annoncé le 18 mai le lancement d'un label de sécurité sanitaire, à l’initiative du ministère du Commerce, de l'industrie et du tourisme, avec le soutien de l’Organisation mondiale du Tourisme (OMT). Baptisé "Check in certificado", ce label sera accordé aux établissements hôteliers qui respectent les mesures d’hygiène et de sécurité sanitaire, le but étant de mettre en confiance les clients nationaux et étrangers. "Nous voulons être à l'avant-garde (…)", a indiqué le président Ivan Duque, estimant que "ce label de sécurité sera quelque chose de très important pour qu'une fois la reprise du tourisme mondial entamée, notre pays devienne un pays d'excellence en la matière". L’initiative colombienne est une locomotive pour le continent sud-américain.

Le Pérou s’engage lui aussi dans une stratégie en plusieurs étapes pour accompagner les professionnels locaux du tourisme à s’adapter aux nouvelles exigences sanitaires.

Le Costa Rica, pionnier de l’écotourisme, prépare également les conditions d’accueil des voyageurs internationaux.


L’Afrique, pour une fois un continent qui n’est pas au cœur de l’épidémie…
Tirawa propose des voyages en Afrique de l’Est et en Afrique Australe. Ces pays connaissent des destins bien différents, mais aujourd’hui force est de constater que l’Afrique ne fait pas – et heureusement – la une des journaux.

L’Ethiopie en est un bon exemple. Le pays semble avoir été épargné par l’épidémie. Yared et son équipe nous confiait « qu’heureusement cette crise est arrivée vers la fin de la saison touristique en Éthiopie (mi-septembre > fin avril). Par bonheur, la grande majorité des voyages de l’année ont été réalisés ». La saison des pluies va passer, avec l’espoir de redémarrer dans de bonnes conditions à l’automne. « Notre partenariat est très fructueux pour nous depuis son début, et nous ne doutons pas que nous surmonterons cette crise en partie grâce à cette alliance humaine » se réjouit Yared, sentiment que nous partageons.


Les pays du Levant, presque prêts à accueillir les voyageurs
En Orient, la Jordanie et Oman ont mis en place des mesures de quarantaine pour les personnes entrant dans le pays et le confinement des populations. Aujourd’hui l’épidémie parait maîtrisée, avec globalement peu de cas. Sans doute ces 2 fleurons touristiques du Proche Orient, parmi les pays les plus sûrs au monde, auront les faveurs des voyageurs dès la fin 2020. 

 

Vers une reprise du voyage qui allie sécurité sanitaire, immersion, rencontres et émotions

Toute l’équipe Tirawa est mobilisée pour trouver les solutions d’adaptation des voyages aux nouvelles exigences sanitaires tout en garantissant l’intensité des rencontres, le plaisir de découvrir la gastronomie locale, la convivialité au sein des petits groupes, l’éveil des sens.

Les atouts sont nombreux. Tirawa propose déjà :

  • Des voyages en petits groupes, ou sur-mesure
  • Des vols internationaux sur les grandes compagnies nationales, sûres et engagées
  • Des transports privatifs, avec de l’espace et du confort
  • Des hébergements et des restaurants de charme, de caractère, témoignant de l’ambiance du pays.
  • Des horaires adaptés pour la visite des grands sites afin d’éviter les foules.

 

Nous savons que la qualité se niche dans les détails. Nous travaillons ainsi comme sur un vêtement haute couture, pour identifier toutes les améliorations possibles et options envisageables pour apporter la sécurité maximale :

  • Privilégier les chambres single (avec tarif préférentiel)
  • Ajouter des véhicules pour faciliter la distanciation physique
  • Port du masque fortement recommandé voire obligatoire pour certaines visites et rencontres avec la population.
  • Espace entre les personnes lors des balades, randonnées et treks
  • Réclamer un service à table, pour éviter les buffets
  • Mise à disposition de gel désinfectant
  • Prévoir encore plus finement les horaires de visites des grands sites


Vous l’aurez compris à travers ce tour d’horizon, nous serons prêts dès la reprise, conscients aussi de notre responsabilité vis-à-vis de nos partenaires et des pays qui s’offrent aux visiteurs. Nous, occidentaux, si attachés aux relations humaines, à éprouver les altérités, si curieux de découvrir les cultures locales, les architectures vernaculaires, les gastronomies populaires, toujours émerveillés devant les grands et les petits sites historiques, nous aurons un rôle à jouer pour aider ses pays à relever la tête.

Le voyage n’a pas besoin de l’étiquette solidaire pour que le voyageur se sente appartenir à une grande famille, qui se soutient avec écoute et générosité. 

Envoyez à un ami