TIRAWA - Trek Culture Nature - Du voyage découverte au trekking

Voyages au Bhoutan

Le Bhoutan demeure l’un des pays le plus mystérieux de la planète. Rares sont les voyageurs ayant eu la chance de parcourir les chemins d’un des derniers royaumes himalayens. 

Vous découvrirez :

  • Un pays jamais colonisé qui a su préserver sa culture et ses traditions 
  • Un accueil authentique et chaleureux dans des villages coquets 
  • De magnifiques paysages de montagnes 
  • Des festivals religieux d’une splendeur sans égale 

 

Le Bhoutan compte près de 70% de son territoire occupé par une nature extrêmement variée. Une jungle exubérante au sud laisse petit à petit la place aux feuillus. Ces derniers s’effacent au profit de belles forêts de résineux qui se changent en un monde de roches, de neige et de glace plus on gagne en altitude. Moins connu que son voisin Népal, il compte tout de même le trek réputé le plus dur au monde : le snowman trek !

Bien entendu, les montagnes sont colossales mais elles ne constituent pas l'essentiel des paysages. La nature est très importante pour les Bhoutanais. 30% de son territoire est occupé par des parcs nationaux et autres sanctuaires de protections de la flore et de la faune : tigres, rhinocéros, grues, langurs, takins…. On qualifie à juste titre le Bhoutan de pays « aux traditions préservées » mais la réalité est moins tranchée. Le Bhoutan est moderne par certains aspects extra-religieux. Pour preuve, une réflexion initiée dès les années 70 par le roi du Bhoutan Jigme Singye Wangchuck. On parlait alors de PIB pour mesurer et comparer les pays entre eux. Les Bhoutanais se sont posés la question essentielle de la place de l’individu dans ces colonnes de nombres. Le concept du BNB : Bonheur National Brut est né en 1974.

Le Bhoutan n’est pas un pays riche, mais il l’est pourtant tellement ! Dans notre monde occidental on s’interroge sur la place de l’humain, son bien-être et son environnement en se questionnant sur notre mode de vie économique comme écologique. Le Bhoutan a suivi son idée première et son système politique, économique et environnemental en a découlé. L’éducation et la santé sont gratuites pour les bhoutanais et vous serez sans doute surpris d’apprendre que le Bhoutan est indépendant énergiquement grâce à sa production d’énergie hydro-électrique. Le développement durable est également au cœur de sa stratégie de développement.

Bien sûr, les traditions séculaires toujours ancrées sont garantes de l’équilibre du Bhoutan. Ainsi la majorité de la population pratique un bouddhisme lamaïque hérité du voisin tibétain. De nombreuses manifestations et festivals rythment ainsi la vie des provinces. Tirawa a d’ailleurs été le premier tour opérateur à conduire des voyageurs au cœur de ces évènements majeurs de la vie des Bhoutanais. Toujours très impressionnants, plein de couleurs, de solennité, de parfums, de chants, de rencontres, ses festivals sont aussi de grands moments d’échanges et de partage avec les bhoutanais. Les danses sacrées, prosternation devant des thangkhas et autres purifications par le feu permettent aussi de se sensibiliser au panthéon des divinités bouddhistes et à sa mythologie florissante.

Les voyageurs apprécient également l’architecture du Bhoutan. Contrairement à l’Inde ou au Népal aux architectures hétérogènes, le royaume dispose d’une architecture uniforme composée des matières premières locales que sont la pierre, l’argile et le bois. Les maisons sont donc très souvent décorées avec des fleurs, des lions de neiges ou des phallus… il va falloir venir au Bhoutan pour découvrir la signification de ce dernier ornement plutôt surprenant. On croise également de nombreuses forteresses appelées « dzong » qui centralisent à la fois les pouvoirs administratifs et religieux, des monastères accueillants, des chortens ou des ponts. Ces édifices utilisent différentes techniques de construction selon l’époque et le lieu. Les ponts les plus beaux sont en porte-à-faux et surplombés d’une galerie de bois sculpté. D’autres, suspendus sur chaines, enjambent des rivières tumultueuses et datent pour certains du XVème siècle. Les Tibétains et les Bhoutanais revendiquent la paternité de cette invention plus pratique qu’esthétique. 

Nature, culture vivace et population extrêmement accueillante vous séduiront sans aucun doute !