Source de l’Amazone et Cordillères Yauyos Pariacaca
Pérou PE 303 Trekking

Un trekking inédit au Pérou : des sources de l’Amazone aux Cordillères Yauyos Pariacaca

22 jours - 13 jours de marche 4 à 12 pers. Soutenu 14/20 Voir les avis voyageurs

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire ameriques
  • Dates et prix ameriques
  • Extensions ameriques
  • Infos pratiques ameriques

Un programme exceptionnel, fruit de nos reconnaissances et recherches, qui vous embarque loin des sentiers battus, dans deux trekkings aussi variés qu’originaux. Après une acclimatation entre Cusco, les grands sites incas de la vallée sacrée, Arequipa et le canyon de Colca, départ pour la cordillère volcanique de Chila, qui domine la rive nord du canyon de Colca. De terrasses cultivées en chemin inca, de volcans en pâturages d'altitude envahis de troupeaux d'alpagas, ce premier trek nous entraîne jusqu'aux sources de l'Amazone. Puis, nous rejoignons la très confidentielle Sierra Centrale pour explorer les cordillères Yauyos et Pariacaca. C'est une rencontre avec les Andes « côté coulisses », dans toute leur authenticité. Au fil des jours, accompagnés par notre caravane de lamas, nous savourons de belles ambiances andines (lagunes étincelantes, sommets glaciaires spectaculaires, passage de hauts cols ...), plongeons dans les croyances andines (sommet sacré du Pariacaca) au fil du Qhapac Nan (réseau de sentiers précolombiens), tout en découvrant des sites archéologiques émouvants et rarement visités (peintures rupestres ...). Un voyage rare, unique, qui nous laissera un souvenir impérissable.

Points forts

• Deux treks inédits, à la découverte des sources de l'Amazone et de Cordillères secrètes
• L'ascension facultative du volcan Mismi (5597 m)
• Un passage par Cusco, la Vallée Sacrée, le Machu Picchu, Arequipa et le canyon de Colca
• Une exclusivité Tirawa

Les plus Tirawa

• Une excellente acclimatation
• Un caisson hyperbare
• L'accompagnement par une caravane de lamas lors du second trek
• Des hôtels confortables en dehors des treks (1 nuit simple à Aguas calientes)
• Un voyage tout compris (pension complète, entrée des sites : 130 € inclus)

Niveau

Soutenu 14/20 Voir le tableau des niveaux  Ce voyage propose 11 jours de randonnées (divisés en 2 treks de 4 et 7 jours) + des balades et des marches de quelques heures. Le premier trek se déroule entre 3660 m et 5050 m avant de se terminer par l'ascension (facultative et sans difficulté technique) du volcan Mismi (5597 m). Le second évolue entre 3660 m et 5120 m, avec le passage de 5 cols. Bonne acclimatation avec 6 jours passés à Cusco, dans la Vallée sacrée et le canyon de Colca. Un voyage exigeant, réservé aux personnes en excellente condition physique.

J1 : Vol > Lima

Vol à destination de Lima, la capitale péruvienne. Arrivée en fin de journée. A votre arrivée, accueil par l’un de nos représentants et court trajet vers votre hôtel situé non loin de l’aéroport. Dîner près de l’hôtel.

 

Transfert : 0h30
Hébergement : Hôtel Limaq *** (chambre standard) ou équivalent
Repas : D
Départ possible de province selon disponibilité et moyennant un supplément de 90 € minimum. Nous consulter à la réservation.

J2 : Vol > Cusco (3400 m), visite

En début de matinée, transfert vers l’aéroport de Lima-Callao et vol à destination de Cusco. Si le temps est dégagé, superbe vol propice à l’observation de la géographie tourmentée des Andes. Une succession de massifs se dévoile sous nos yeux : les cordillères de Pariacaca-Yauyos, Vilcabamba, Urubamba et enfin Vilcanota peu avant d’atterrir à Cusco. A notre arrivée, accueil et transfert vers notre hôtel situé dans le quartier colonial de San Blas, en plein cœur du centre historique de la ville. Installation à l’hôtel avant d’aller déjeuner en ville. L’après-midi, visite de la célèbre cité impériale avec la Place d’Armes et sa cathédrale, édifice dont la construction commença en 1559 et qui dura près de cent ans. Juxtaposée aux églises del Triunfo ainsi que Jesús Maria, elle forme un ensemble architectural chargé d’histoire. Nous nous dirigeons ensuite vers le temple du Soleil ou Koricancha ; nous y découvrons les fondations du monastère de Santo Domingo ainsi que de l’église coloniale. Poursuite vers le marché principal de la ville, San Pedro, toujours en effervescence, avec ses étals de fruits, légumes, épices, fleurs… Retour à l’hôtel en fin d’après-midi. Dîner en ville.

Transfert : 1h
Hébergement : Hôtel Tikawasi *** (chambre supérieure)
Repas : BLD

J3 : Cusco > Sacsayhuaman > Pisac (2980 m)

Ce matin, nous gagnons les hauteurs de Cusco et commençons la journée avec la découverte du site inca de Sacsayhuaman, mystérieuse construction avec trois imposantes murailles en forme de zigzag bâties de gros blocs mégalithiques dont certains pèsent 150 tonnes. La fonction de cet édifice est toujours l'objet de controverses parmi les archéologues. Un saut de puce en véhicule nous mène à Tambo Machay, baptisé « le bain de l’Inca » car l’Empereur venait ici prendre un bain cérémoniel dans une source sacrée. La qualité des pierres et la présence de niches d’offrandes laissent supposer l’importance rituelle et religieuse de ce site, lové dans une vallée étroite sur l’itinéraire de la branche Est du Qhapac Nan menant à la Vallée Sacrée. Le complexe archéologique de Sacsayhuaman dont fait partie Tambo Machay donne le ton de l’ampleur des sites religieux installés sur le bord Nord de la vallée de Cusco. Nous reprenons notre véhicule pour rejoindre Pisac et la Vallée Sacrée. La vallée du fleuve Vilcanota rencontre Pisac au début de son parcours et est hautement symbolique pour les communautés de Cusco. Dans la cosmologie andine, les eaux du fleuve Vilcanota naissant au pied du sommet sacré Ausangate viennent plonger dans cette vallée et caresser Pisac, Ollantaytambo et enfin Machu Picchu avant de revenir à sa source via un chemin astral, la voix lactée, le fameux Wilkamayu pour les populations andines. Nous arrivons pour le déjeuner dans le village colonial de Pisac et profitons de l’ébullition du marché quotidien qui prend place sur la place d’armes du village. L’après-midi, un court trajet en véhicule nous mène à l'entrée du site inca, époustouflant avec ses terrasses cascadant du sommet de la montagne jusqu’aux eaux de l’Urubamba. Balade toute en descente, à travers cette ancienne ville inca jusqu’au village moderne, datant de l’époque coloniale. Nuit à Pisac.

Transfert : 1h15
Hébergement : Hôtel Pisac Inn ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 3h
Dénivelé : -450 m

J4 : Pisac > Salines de Maras > Ollantaytambo, train > Aguas calientes (2040 m)

Nous continuons de descendre les rives du fleuve sacré avant de monter à pied au site des salines de Maras. Un sentier nous mène de la vallée de l’Urubamba jusqu’aux salines. Une fois sur le site, petite balade pour découvrir le mécanisme d’extraction du sel. Les salines sont constituées de plus de trois cents terrasses à flanc de montagne ; le sel y est extrait grâce à un approvisionnement en eau salée des bassins, où l’eau s’évapore et laisse une fine couche de sel solidifiée, durcie par l’intense rayonnement solaire de la région. Déjeuner sur les rives du fleuve. Un court trajet et nous arrivons au village d'Ollantaytambo. Visite de sa forteresse, bâtie à l’apogée de l’empire Inca et installée au croisement des sentiers précolombiens qui arrivent de Cusco et ceux qui filent en Amazonie via le col de Malaga. Le site est très esthétique et le panorama sur la vallée - depuis les hauteurs du temple - saisissant. C’est en train que nous poursuivons notre voyage. Au fur et à mesure que la vallée se rétrécit et que nous perdons de l’altitude, la végétation apparait et c’est dans une ambiance tropicale que nous arrivons au village d’Aguas Calientes (2080 m)porte d’accès du Machu Picchu. Installation à l’hôtel, briefing sur la visite du lendemain avant d'aller dîner dans le village.

Transfert : 2h
Hébergement : Hôtel Pequena Casita ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 3h30
Dans le train et pour la visite du Machu Picchu, vous ne pouvez pas emporter de gros sacs, vos affaires devront tenir dans votre sac à dos (40x35x20 cm). Pas de souci de portage puisque votre hôtel se trouve à quelques minutes de marche de la gare.

J5 : Machu Picchu, visite et rando sur le Huayna Picchu. Train > Ollantaytambo, route > Cusco (3400 m)

Réveil matinal pour découvrir le Machu Picchu. Un court trajet nous dépose à l’entrée du site (2420 m). Nous commençons la journée par une randonnée peu fréquentée, sur l’un des sommets coiffant les ruines incas, le Huayna Picchu. Après une montée escarpée, panorama exaltant, à hauteur de condor, sur ce trésor inca et la vallée encaissée du fleuve Urubamba. Une fois redescendus, place à la visite classique. Classée au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO en 1983 et désignée en 2007 parmi les 7 nouvelles merveilles du monde, la cité du Machu Picchu, la « vieille montagne » en quechua, se trouve à 2500 m d'altitude, dans un site montagneux d'une extraordinaire beauté. Bâtie au sommet d’un éperon rocheux, au cœur de la forêt tropicale, elle est coupée du monde par la rivière Urubamba qui s’enroule en boucle autour de son socle. Ce lieu fut révélé au monde en 1911, par l’archéologue américain Hiram Bingham mais aujourd’hui émerveillement et mystères demeurent. Nous rejoignons la Maison du Gardien, pour profiter d’un point de vue panoramique avant d’explorer les 1001 recoins de ce lieu d’exception : temple du soleil et tombeau royal, bains cérémoniels, palais royal, maison du grand prêtre, place sacrée, temple aux trois fenêtres, Intihuatana, place centrale, les trois portes, quartier résidentiel, quartier industriel, temple du Condor… Redescente au village d’Aguas Calientes pour le déjeuner. Dans l'après-midi, nous reprenons le train jusqu’à Ollantaytambo puis en véhicule regagnons Cusco.

Transfert : 1h30
Hébergement : Hôtel Inkarri ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 4h
Dénivelé : +250 m
Dénivelé : -250 m
Pour éviter un engorgement et fluidifier la découverte du site, le temps de visite du Machu Pïcchu est réglementé. Ainsi, nous aurons droit à 4h de présence sur place pour l'ascension du Huayna Picchu et la découverte du site.

J6 : Cusco, vol > Arequipa (2350 m), visite

Dans la matinée, départ pour l’aéroport de Cusco et vol à destination d'Arequipa. A l'arrivée, accueil par notre guide francophone et transfert à l'hôtel, idéalement situé dans le centre historique. Après un déjeuner au marché pittoresque, l'après-midi est consacrée à la découverte de la ville blanche, probablement l’une des plus belles villes coloniales d’Amérique du Sud. Bénéficiant d’une situation exceptionnelle, entre désert et montagnes, la ville (2350 m) est dominée par les impressionnants volcans Misti (5822 m) et Chachani (6075 m). Fondée en 1540 par les Conquistadors, Arequipa est surnommée la « Ville Blanche » du fait de ses maisons et de ses bâtiments coloniaux d’un blanc étincelant. Nous commencons par la place d'Armes, coeur de la ville. Poursuite vers l’église des Jésuites, renommée pour sa façade ciselée et son maître-autel baroque ; visite du beau musée Santuarios Andinos qui abrite, entre autres, le corps momifié d’une jeune Inca, la « Juanita ". Sans oublier, le splendide monastère Santa Catalina. Découverte des magnifiques patios et des cloîtres ornés de fresques.  En fin de journée, de retour sur la place d'Armes, nous pourrons visiter la nef centrale de la Cathédrale (pour admirer entre autre la chaire avec une statue remarquable du Diable…) avant d’aller siroter un pisco sour, l’apéritif typiquement péruvien, sous les arcades.

Hébergement : Hôtel Santa Marta ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 3h
Le déroulement de cette journée peut varier selon les horaires du vol intérieur.
Le guide reste avec nous à Arequipa, dans le canyon de Colca et pour le trek aux sources de l'Amazone (du jour 6 au jour 12).

J7 : Arequipa > Canyon de Colca (3600 m)

Ce matin, départ en véhicule privé pour le canyon de Colca, un des plus profonds du monde avec 3680 mètres de hauteur. Le trajet est magnifique. La route contourne la chaîne du volcan Chachani par l’ouest, en suivant la ligne de chemin de fer qui file vers Juliaca, et grimpe en direction de la réserve d’Aguada Blanca, un vaste plateau situé à environ 3800 mètres d’altitude. Nous arrivons au royaume des camélidés sud-américains : vigognes, alpacas et lamas domestiques se partagent les maigres pâturages de l’Altiplano. Un arrêt au carrefour de Vizcachani (4150 m) permet de déguster un maté de coca, utile pour lutter contre le soroche, c’est-à-dire le mal d’altitude. On pourra aussi admirer le paysage avec les volcans Chachani, Misti et Pichu Pichu en toile de fond… et se lancer dans le marchandage d’artisanat.
La route poursuit son ascension jusqu’au col de Patapampa (4900 m). Curieusement, lors de cette montée, le paysage devient moins aride ; des sortes de marécages abritent même de nombreuses espèces d’oiseaux. Depuis le col, le paysage est époustouflant, le Chukura (5360 m) domine le lieu. Au loin l’Ampato (6310 m) et quelques autres volcans barrent l’horizon. Puis la route plonge sur le bourg de Chivay (3640 m). Nous nous installons pour deux nuits à l’hôtel avant de déjeuner dans le bourg. L'après-midi, nous partons découvrir le canyon du haut Colca par ses coulisses. Au départ du village de Conocota, descente à pied le long du rio Colca pour parvenir à Chivay dans une ambiance d’Ouest américain où le fleuve Colca a dessiné des méandres profonds dans l’arrière- cour des Andes.

Transfert : 4h
Hébergement : Hôtel Casa Andina Classic ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 3h
Dénivelé : -300 m

J8 : Chivay > Lari (3360 m), trek > Qollpa (4520 m)

Court trajet vers le village de Lari, sur la rive droite du canyon. une fois les mules chargées, c'est parti pour notre premier trek de 4 jours qui propose une quête géographique : la découverte des sources de l’Amazone. Durant des siècles, des explorateurs de toutes nationalités, de Francisco de Orellana en 1541 à Alexander Von Humboldt notamment, ont remonté les affluents du fleuve, parcourus les cordillères avant qu’une ultime expédition, en 1996, menée par Jacek Palkiewicz, membre de la Royal Geographical society de Londres, fixe définitivement la source aux premiers balbutiements du rio Apacheta. Au-delà de ce lieu mythique, ce trek est un prétexte pour vous emmener visiter des endroits rares du canyon du rio Colca et vous guider jusqu’au sommet de l’un de ses plus beaux miradors, le volcan Mismi (5 597 m). Ce volcan fait partie de la Cordillère de Chila, qui borde la rive nord du rio Colca. Pour l’atteindre notre itinérance andine va nous mener sur son versant nord, suivant un antique sentier inca emprunté par le passé par les cultures précolombiennes pour voyager à travers l’infinie pampa qui divise le canyon et la région de Cusco. Pour l'heure, le sentier se faufile à travers les cultures en terrasses et prend rapidement de la hauteur pour rejoindre la vallée du rio Lari. Vue spectaculaire sur l’ensemble du canyon et les volcans environnants (Ampato et Chachani). De là, le chemin bien marqué suit la rive droite du rio jusqu’à un col. Belle vue sur le nevado Quehuisha (5320 m). On débouche sur une pampa, Qollpa (« plateau » en quechua), idéale pour le premier campement. Changement total d’univers. La puna se dévoile. Aridité et isolement sont au rendez vous. Une fois le camp installé, les plus courageux pourront rejoindre une lagune glaciaire qui repose à 4700 m, au pied du Quehuisha.

Transfert : 0h30
Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 6h
Dénivelé : +1160 m
Il faut ajouter 2h30 de marche en aller-retour pour la lagune glaciaire.

J9 : Trek > Col Quehuisha (5150 m) > Confluencia (4750 m)

Le chemin suit les vestiges de l’ancien sentier inca empierré qui permet de passer le col de Madrigual (4750 m). Sur le versant opposé, le sentier domine la vallée du rio Madrigual et grimpe vers le col du Nevado Quehuisha à 5000 m, ligne de partage des eaux entre les océans Pacifique et Atlantique. Une courte descente permet de rejoindre un « bofédale » (sorte de tourbière andine) qui signale la présence d’eau. C’est ici même que l’on peut assister aux premiers balbutiements du rio Apacheta, affluent le plus éloigné de l’embouchure de l’Amazone et source reconnue depuis l’expédition de Jacek Palkiewicz. L’itinéraire suit ensuite la rive droite du rio qui s’élargit pour venir rencontrer le rio Carhuasanta en aval. Campement à Confluencia (4 750 m), en amont du rio Carhuansata.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 6h
Dénivelé : +640 m
Dénivelé : -150 m

J10 : Trek > Camp Carhuasanta (5050 m)

L’itinéraire remonte le rio Apacheta jusqu’à atteindre un large cirque dominé par le Nevado Mismi. En chemin, découverte de la fameuse « llareta », ce lichen géant, à la croissance extrêmement lente qui vient recouvrir les roches d’une carapace verte aussi dure que la pierre. Nous contournons la barre rocheuse au fond du cirque par l’ouest pour atteindre la petite lagune glaciaire Mc Intire. Nous établissons notre camp (5050 m) à l’extrémité est de cette barre. Exactement au milieu de cette dernière, une croix d’acier marque la présence de la source du rio Carhuasanta (+1h A/R). Ce lieu, désormais reconnu comme la véritable source de l'Amazone, marque la fin d'une controverse qui a alimenté pendant plusieurs décennies les colonnes des géographes et explorateurs parcourant les solitudes andines. Dîner et nuit au campement.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 5h30
Dénivelé : +300 m

J11 : Ascension > Nevado Mismi (5597 m), trek > Aquenta (4700 m). Route > Chivay (3600 m)

Malgré son altitude élevée, l’ascension du sommet du Mismi ne présente pas de difficulté majeure. En saison sèche, il s’agit d’un trek de haute altitude (et non d’une ascension alpine). Le départ se fait de nuit et la voie d’ascension est évidente. Depuis le camp, il faut contourner le massif par l’est avant de revenir sur la crête sommitale. Au sommet, panorama saisissant sur les plus hauts volcans de la Cordillère Volcanique (Coropuna, Ampato, Chachani). Au loin, il est parfois possible d'aperçevoir l’Ausangate (6372 m), montagne sacrée pour les communautés locales de la région de Cusco. Retour au camp par le même chemin. De là, le trek reprend son cours, en direction du nord-est pour rejoindre la pampa Aquenta, terme de notre randonnée. Retour en véhicule à Chivay. Selon l'heure d'arrivée, possibilité de profiter des sources thermales de Chivay pour un delassement bien mérité !

Transfert : 2h
Hébergement : Hôtel Casa Andina Classic ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 7h
Dénivelé : +570 m
Dénivelé : -1000 m
L'ascension se faisant en aller-retour, elle reste facultative.

Entrée des sources chaudes à payer sur place (environ 4 usd).

J12 : Chivay > Arequipa (2350 m), vol > Lima

Nous reprenons la route de l'aller pour rentrer sur Arequipa. Suivant l’horaire du vol, snack ou déjeuner dans le centre, avant de rejoindre l'aéroport. Embarquement sur un vol à destination de Lima. A l’arrivée, accueil par notre guide francophone et transfert à l'hôtel, situé dans le quartier moderne et animé de Miraflores. Dîner à proximité.

Transfert : 4h
Hébergement : Hôtel Libre ou équivalent
Repas : BLD

J13 : Lima > Miraflores (3660 m)

Nous quittons Lima aux aurores. C'est le début d'un magnifique trajet qui va nous faire découvrir l’extrême variété de paysages du département de Lima. Nous longeons la côte pacifique pendant une heure, avant d’arriver sur les bords du rio Cañete, l’un des grands fleuves arrosant la côte désertique de la capitale. Nous nous engouffrons dans sa vallée pour ne pas la quitter jusqu'au village de Miraflores, situé en lisière sud de la réserve naturelle Nor Yauyos Cochas. En fonction du temps disponible, balade pour aller visiter le site de Huaquis, perché dans les hauteurs du village. Il s’agit d’une citadelle de l’époque Yauyos (800 à 1200 après JC). Une fois installé dans notre auberge de montagne, rencontre avec notre équipe de fidèles llameros (éleveurs de lamas) qui va nous accompagner durant le trek. Dîner dans le village.

Transfert : 6h
Hébergement : Hostal (confort simple)
Repas : BLD
La randonnée vers le site Huaquis se fait en aller-retour, dure 2h30 pour un dénivelé positif comme négatif de 250 m.

J14 : Trek > Lagune Huascacocha (4230 m)

Ce matin, nous accueillons dans la cour de notre auberge José, le chef llamero et ses aides pour organiser la répartition des charges sur les lamas. Eh oui, originalité de ce parcours, nous serons accompagnés par une caravane de lamas qui assurera le portage de nos affaires. S'ils portent moins que les mules (20 kg par lama), ils avancent vite et ont le pied sur. En marge des parcours classiques, c'est parti pour 7 jours de trek qui séduiront les amateurs d’explorations. Nous allons à la découverte de deux cordillères voisines, isolées et très peu habitées : Yauyos et Pariacaca, situées en cordillère Centrale, dans les sierras de Lima. Cet itinéraire est une rencontre avec la cordillère des Andes « côté coulisses », dans toute son authenticité. Au fil des jours se succèderont de belles ambiances andines (voire alpine lors de notre approche du glacier du Ticlla), un plongeon dans les croyances andines (sommet sacré du Pariacaca) au fil du Qhapac Nan (réseau de sentiers précolombiens) et une belle aventure humaine avec une équipe originaire de Tanta. Il est temps de réaliser notre première étape qui va nous mener à la lagune Huascacocha (4 230 m). Nous quittons Miraflores (3660 m) pour nous engager dans la vallée surplombant le village. La pente est douce et régulière jusqu’à atteindre le col Huascacocha (4720 m) avant de plonger sur le versant opposé. Nous nous faufilons entre les deux grands sommets de la réserve Nor Yauchos Cochas, le nevado Ticlla (5897 m) sur notre droite et l’étonnante forteresse de glace et de roche du nevado Llongote (5780 m) sur notre gauche. Nous arrivons sur les bords de la lagune Huascacocha que nous contournons pour aller installer notre bivouac à sa pointe Est. La lagune est particulièrement poissonneuse et donnera sûrement des idées de menu à notre cuicinier ...

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 6h30
Dénivelé : +1060 m
Dénivelé : -490 m

J15 : Trek > Camp Quinches (4395 m)

Notre départ donne le ton de la journée. Sans attendre, nous prenons de la hauteur en laissant derrière nous une lagune sans nom en forme de goutte d’eau pour atteindre notre premier col (4770 m). Nous restons à cet étage où les ambiances minérales alternent avec les vues saisissantes sur le nevado Ticlla. Au terme d’une heure à cette altitude, nous passons un nouveau col (4835 m) avant de nous laisser glisser dans le fond de la vallée suivante, un large vallon d’origine glaciaire. Arrivée en milieu d’après-midi au camp Quinches (4395 m).

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 7h
Dénivelé : +700 m
Dénivelé : -750 m

J16 : Trek > Lagune Ticclacocha (4430 m)

Comme la veille, notre objectif est d’atteindre notre premier col en milieu de matinée. Depuis notre camp, nous suivons une sente peu marquée au pied d’un massif aux aiguilles acérées. Le terrain est varié, entre dalles de granit lisse et chemin de herradura (chemins paysans utilisés par les éleveurs de lamas de la région). Depuis le col Ticllacocha (4750 m), la grande lagune éponyme en forme de croissant se laisse entrevoir. Elle est blottie entre deux contreforts du nevado Ticlla. C’est ici même que le rio Cañete prend sa source. Nous déjeunons au col, profitant de la beauté du panorama, avant de descendre sur la rive sud de la lagune. Nous la contournons et établissons notre camp à son embouchure nord (4430 m). L’endroit est propice à l’observation de l’avifaune, riche dans la région : Huatias (oie sauvage), ibis, aigles, condors…

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 6h30
Dénivelé : +400 m
Dénivelé : -350 m

J17 : Trek > Tanta (4280 m)

Une journée qui s'avère plus facile comparée aux deux précédentes. Jusqu’au village de Tanta, d'où sont originaires nos llameros, nous longeons la rive droite de la rivière Cañete. Au fil de la matinée, la vallée s’ouvre avec, en toile de fond, l’objectif suivant, le massif du Pariacaca, le grand apu (montagne sacrée) de la région. Arrivée à Tanta pour le déjeuner. Installation dans notre auberge et temps libre pour découvrir le village. Il est composé d’environ une centaine de famille, toutes éleveurs de camélidés ou commerçants. Tanta (4280 m) est l’unique village au cœur de la réserve Nor Yauyos Cochas. Il a bâti sa réputation sur la qualité de sa laine de lama et alpaca. C’est aussi l’un des derniers village des Andes qui pratique le troc grâce à des caravanes de lamas qui partent en direction de la vallée du rio Mala à l’ouest ou en direction des villages du Cañete à l’est afin d’échanger la laine des camélidés contre des pommes de terre de la vallée.

Hébergement : Auberge de montagne (confort simple)
Repas : BLD
Heures de marche : 4h30
Dénivelé : -200 m

J18 : Trek > Lagune Escalera (4450 m)

Depuis Tanta, nous marchons 2 heures pour rejoindre le fameux chemin inca (Qhapaq Ñan) qui connectait le site sacré de Pachacamac (que nous visiterons en fin de voyage), situé au sud de Lima, sur les rives du pacifique, à la ville andine de Jauja, le long de la grande route inca reliant Quito à Cusco. Le sentier ne présente pas de réelles difficultés. Après la lagune sacrée Mullucocha, il devient pavé : succession de parties planes et d’escaliers incas, en parfait état de conservation, jusqu’aux lagunes Culibrayoc et Escalera (4450 m). Une fois établi notre bivouac au bord de cette dernière, nous découvrons le magifique site de peintures rupestres de Cuchimachay. Ces peintures datent d'environ 8 000 ans et témoignent de l'époque de la domestication des camélidés. Dans la grotte est représentée une série de lamas, sans présence humaine. En fonction de l'envie et du temps disponible, nous empruntons l’escalier inca « escalerayoc », composé de près de 1500 marches ; l'occasion de cheminer sur un site archéologique exceptionnel, inattendu dans ces parages isolés et déjouant la géographie tourmentée du massif

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 6h
Dénivelé : +300 m
Dénivelé : -100 m

J19 : Trek > Lagune Chuspi (4595 m)

ce matin, nous partons pour la journée la plus intense physiquement de notre parcours. Nous revenons sur nos pas à hauteur de la lagune Mullucocha (4 290 m) avant de bifurquer plein nord face à l’immense face ouest du nevado Pariacaca (5 750 m). Sa verticalité est ici impressionnante. Nous suivons l’arrête de la moraine de son glacier principal avant de découvrir la lagune Pariacaca (4850 m), juste récompense à notre effort. De là, notre haut col est déjà en vue et nous y parvenons en fin de matinée. Le panorama est des plus spectaculaires au col Pariacaca (5120 m). Devant nous, une myriade de sommets glaciaires appartenant à la partie nord du massif : Pariacaca nord, Qolquepunco, Suirococha… notre journée s'achève par une descente facile pour parvenir à notre camp de Chuspicocha (4595 m). Si le ciel est dégagé, le coucher de soleil sur le versant ouest du Pariacaca viendra ponctuer cette merveilleuse journée. Nuit au camp.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 7h30
Dénivelé : +830 m
Dénivelé : -685 m

J20 : Trek > Lagune Piticocha (4390 m). Route > Lima

C'est le dernier jour de notre traversée qui s'achève par une courte étape le long d’un chapelet de lagunes installées dans la vallée glaciaire du Pariacaca. Nous lui tournons le dos jusqu’à arriver à la magnifique lagune Piticocha (4390 m) aux eaux turquoise. Déjeuner sur ses rives avant d’aller visiter le site de Pirka Pirka, ancien tambo (caravansérail andin de l’époque préinca). Dans les hauteurs de la vallée opposée, nous pourrons apercevoir le chemin précolombien reprendre de l’altitude pour arriver au col de Oqcha. De là, ce dernier plonge dans la vallée du rio Mala pour rejoindre enfin Lima à hauteur du site de Pachacamac. Il est temps de quitter notre équipe de fidèles llameros et rentrer en véhicule à Lima via la carretera centrale (axe routier entre la côte et l’Amazonie). Arrivée dans la capitale péruvienne en fin de journée. Nous retrouvons notre hôtel du quartier de Miraflores. Dernier dîner à proximité pour célébrer la fin de cette belle aventure.

Transfert : 5h50
Hébergement : Hôtel Libre ou équivalent
Repas : BLD
Heures de marche : 4h
Dénivelé : -250 m

J21 : Visite de Lima. Vol de retour

Pour ponctuer ce voyage, nous visitons le site archéologique de Pachacamac, à 30 km au sud de Lima. Ce site présente des ruines allant de la civilisation Lima (200-600 après Jésus-Christ) aux Incas (1450-1530). Il regroupe plusieurs constructions imposantes et révèle une ville qui occupa - selon les périodes - les fonctions de centre religieux, carrefour commercial ou centre administratif. Ce parc archéologique s’étend sur 460 hectares et comprend plus de 50 structures architecturales dont la plupart sont faites de pierres et de briques d’adobe. Au centre de ce complexe, le Qhapaq Ñan (sur lequel nous avons cheminé dans la Cordillère Pariacaca) termine sa course au bord de l’océan. Retour à Lima, dans le pittoresque quartier de Barranco. Nous nous régalons d'un "ceviche" (spécialité de fruits de mer et poissons crus marinés) avant de retourner à notre hôtel. Quatre heures avant le décollage de notre vol retour, départ pour l'aéroport. En soirée, envol pour la France.

Transfert : 1h30
Repas : BL
Heures de marche : 1h
Le déroulement de cette journée peut varier selon les horaires du vol international.

J22 : Arrivée en France

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.