De Darjeeling au Sikkim, sur les pas d'Alexandra David-Néel
Inde IN 616 Voyage Découverte

Découverte du Sikkim, de Darjeeling à Gangtok

16 jours - 2 jours de balade 5 à 12 pers. Très facile 2/20 Voir les avis voyageurs
Carte 1 du circuit

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire asie
  • Dates et prix asie
  • Infos pratiques asie

A l’occasion du 150ème anniversaire de la naissance d’Alexandra David-Néel, ce voyage est organisé et accompagné par la réalisatrice du film sur la vie de l'exploratrice, Jeanne Mascolo de Filippis. Alexandra David-Néel est connue dans le monde entier pour avoir été la première femme étrangère à pénétrer dans la Cité interdite de Lhassa en 1924. Peu de gens savent en revanche que la passion de la grande exploratrice pour le Tibet et sa culture est née au Sikkim. Le fil conducteur de notre voyage est ainsi de découvrir deux régions méconnues de l’Est himalayen, en suivant ses pas de jadis. Ceux-ci passent par le Bengale occidental avec la ville coloniale de Darjeeling, puis par le Sikkim et ses vallées cachées. L'occasion de rencontrer de nombreuses populations tibéto birmanes et de découvrir grâce à elles la culture qu’Alexandra David-Néel a contribué à révéler aux occidentaux. En fin de circuit, une découverte de l’étonnante mégapole qu’est Calcutta conclura cette immersion dans le monde indo-himalayen.

Points forts

• Un fil conducteur original : sur les pas d’une grande exploratrice en compagnie de sa biographe
• La découverte de régions peu connues de l’Est himalayen
• Les sites culturels et grands monastères du Sikkim
• La ville de Calcutta et la « cité de la joie »

Les plus Tirawa

• Un voyage tout compris (pension complète, entrée des sites)
• Une guide spécialiste d'Alexandra David-Néel
• Une date unique pour fêter l'anniversaire d'ADN pendant le séjour

Niveau

Très facile 2/20 Voir le tableau des niveaux  Un programme de découverte comprenant un peu de marche (toujours facultative) : quelques balades de une ou deux heures.

J1 : Vol au départ de Paris

J2 : Arrivée > Calcutta

Arrivée à Calcutta dans la nuit et installation à l'hôtel pour une courte nuit. La journée entière est consacrée à la visite de la Cité de Joie. Dés le matin balade autour du célèbre pont de Howard qui enjambe la rivière Hoogly. Promenade dans le marché aux fleurs sur les bords du Gange, Kalighat maison de Mère Térésa, Victoria mémorial, Jain temple, Belur monastère, la maison de Tagore et le quartier des libraires, le plus grand au monde. Si possible visite de la Société théosophique qui accueillit et hébergea Alexandra David-Néel lors de son premier séjour en Inde. En soirée, dîner typique bengali.

Hébergement : Hôtel Park ou équivalent
Repas : BLD

J3 : Vol > Bagdogra, Gangtok (1500 m)

Départ pour l’aéroport national et vol de 40 minutes à destination de Bagdogra. Accueil par notre guide, Kishan, un des plus expérimenté de la région. Belle route le long de la rivière Testa pour Gangtok, à travers la jungle exubérante et les collines recouvertes de plantations de thé. Nous traversons de nombreux villages peuplés en majorité d’ethnies d’origine népalaises. Nous passons un poste routier où nos visas pour le Sikkim sont vérifiés, cette zone étant hautement stratégique car bloquée entre l'Inde, le Bhoutan, le Népal et la Chine. Arrivée en fin d'après-midi à Gangtok, nous découvrons tranquillement la capitale du plus petit état indien.

Transfert : 4/5h
Hébergement : Hôtel Norkill ou équivalent
Repas : BLD

J4 : Visites de Gangtok

Journée de visite de la petite capitale du Sikkim, lieu très important dans la vie d’Alexandra David-Néel. L’Institut de tibétologie (réputé dans le monde entier pour les études sur la philosophie bouddhiste),  renferme musée et bibliothèque avec les archives et documents attestant de sa venue. Rencontre avec Ana Backlaci, une tibétologue francophone émérite, fine connaisseuse de l’histoire du pays. Première séance d’initiation au bouddhisme tibétain cher à Alexandra David-Néel dans ce lieu important. Visite de l’institut de développement de l’artisanat du Sikkim, du jardin aux orchidées et du monastère d'Enchey, construit en 1909 au sommet de la ville. La chapelle royale de Tsuklagang a été le témoin du mariage du dernier maharajah, le descendant de la dynastie Namgyal avec l’américaine Hope Cooke. En fin de journée, flanerie dans le bazar principal et son mall. Soirée sikkimi à l’hôtel.

Hébergement : Hôtel Norkill ou équivalent
Repas : BLD

J5 : Gangtok > Phodang > Labrang > Gangtok

Visite du monastère de Phodang où l'exploratrice séjourna auprès de Sikdéong Tulku, maharajah du Sikkim. Les fresques magnifiques représentent les lignées karma Kagyu et datent du 18ème siècle. A 40 mètres au dessus, sur la colline, visite de la petite chapelle de Labrang, véritable joyau de l’art himalayen, restaurée en 1989 par des artistes bhoutanais. Retour par la même route le long des petits villages bhotias, autres premiers habitants du Sikkim, pour rejoindre Gangtok. A l’entrée de la ville, arrêt possible sur le terrain de tir à l’arc, le sport national du Sikkim, pour y découvrir les impressionnantes performances des archers. Soirée Sikkimi.

Transfert : 4h
Hébergement : Hôtel Norkill ou équivalent
Repas : BLD

J6 : Gangtok > Rumteck > Rawangla (2000 m)

Nous quittons la capitale du Sikkim pour redescendre vers les rizières de fond de vallée, en direction de l'Ouest. Petite remontée et arrêt au célébre monastère de Rumtek, siège des Karmapas, troisième plus haute autorité religieuse du Tibet. Ce Lieu est le symbole d’un conflit politico religieux car revendiqué par les deux réincarnations du Karmapa. Longtemps resté fermé aux étrangers par les autorités indiennes, le site est de nouveau accessible et la visite permet de mieux comprendre les enjeux des réincarnations dans le bouddhisme tibétain. Visite de cette immense cité monastique, une des plus importantes d'Inde. On l’appelle aussi la « Roue de l’enseignement ». Différentes salles de prières mènent au sanctuaire, où est érigé un chorten d’or qui contient les reliques du 16 ème karmapa, précurseur de l’introduction du bouddhisme tibétain en occident. Nous continuons notre route et visitons ensuite le grand monastère de Ralang, de l'école kagyupa, dirigé par le Vénérable 12ème Gyaltsap Rimpoche, un des plus grands lamas tibétain contemporain. Arrivée en fin de journée à Rawangla et première découverte du lieu. Nous pouvons d'ailleurs rendre un petit hommage au Bouddha Maytreya au pied de la statue dominant le village.

Transfert : 4h
Hébergement : Hôtel Bon Farm House ou équivalent
Repas : BLD
Pour cet étape, l'hôtel est plus rustique que les autres, mais sa localisation mérite la peine de s'y arrêter.

J7 : Rawangla > Tashiding > Yuksum (1780 m)

Peu après notre départ de Rawangla, arrêt dans les théiades de Temi, pettie plantation biologique considérée comme une des plus réputées de la région… En route, visite du petit monastère Bön de Yung Drung, édifié en 1984 par des moines réfugiés tibétains. Les Böns pratiquaient des croyances prébouddhiques au Tibet avant l’arrivée du bouddhisme au 7 ème siècle. Nous poursuivons à travers les rizières innombrables et en terrasse, « le pays du riz » étant l’autre nom du Sikkim. Dans l'après-midi, visite du monastère nyngmapa de Tashiding, « gloire centrale de la dévotion » construit en 1641. Ce monastère aussi est un haut lieu de pélérinage connu pour ses pierres géantes gravées (mani). Dans cet endroit insolite, lecture de la correspondance d’Alexandra David-Néel qui y a séjourné à plusieurs reprises.

Transfert : 4/5h
Hébergement : Hôtel Yuksom Residency ou équivalent
Repas : BLD

J8 : Yuksum > Pelling (2050 m)

Ce matin, après le petit déjeuner, nous prenons notre temps avant de rejoindre notre étape du jour. Départ en voiture pour aller pique-niquer au bord du lac Khecholpari, le lac des anges volants ou yoginis, superbe lieu de pélérinage pour les hindous comme pour les bouddhistes. Arrivée à Pelling, nous posons nos affaires et partons faire une balade vers le beau petit monastère de Sanghechöling appartenant  à l’école nyingmapa, le plus ancien du pays (1697). Ce monastère, admirablement situé, était le préféré d’Alexandra David-Neel. Rencontre avec les moines et évocation des textes d’Alexandra. Installation à Pelling au Norbu Kang Resort et soirée Sikkimi. 

Transfert : 4/5h
Hébergement : Hôtel Norbu Kang Resort ou équivalent
Repas : BLD

J9 : Pelling > Pemayangtse > Darjeeling (2200 m)

Avec un peu de chance si le temps est clair, superbe lever de soleil depuis les bungalows de l’hotel, sur le 3ème sommet de la planète, le Kanchenjunga et ses 8597 m. La route serpente et s’accroche jusqu’au grand monastère de Pemayangtse (le sublime lotus), rattaché à l’école des Anciens (Nyngmapas) et où Alexandra David-Néel a séjourné. Les murs de ses trois étages sont couverts de fresques et comportent des sculptures d'un très grand intérêt artistique et religieux. Une centaine de moines Bothias y vivent. Du monastère, la vue sur les montagnes environnantes est spectaculaire. Arrêt à Rabdense, aussi appelé « Pays caché du riz ». Il s’agit de la seconde capitale historique du Royaume, (17ème siècle). Les ruines s’étalent au milieu d’une forêt de rhododendrons géants, paradis pour les orchidées et le rare petit panda roux, l'animal national. Les Lepchas, les habitants de cette région, sont parmi les premiers habitants du Sikkim. Nous quittons ensuite le Sikkim pour rentrer dans l'état du Bengale de l'Ouest. La route rejoint le bas de la vallée à Naya Bazar, où a lieu le déjeuner au bord de la rivière Ranjit. La route remonte ensuite à travers de magnifiques plantations de thé. Halte devant le St Joseph North Point College, imposant établissement scolaire d’où sort toujours l’élite des régions himalayennes. Puis arrivée à la ville légendaire de Darjeeling.

Transfert : 6h
Hébergement : Hôtel New Elgin ou équivalent
Repas : BLD

J10 : Darjeeling (2200 m)

Journée consacrée à la visite de « la Reine des Collines », surnom de Darjeeling qui était jusqu’au début des années 1950, le grand centre des activités montagnardes en Inde. Visite du camp de réfugiés tibétains, l’un des premiers établi par la sœur du Dalaï Lama suite à l’invasion chinoise au Tibet en 1959. Visite également de l’Himalayan Mountaineering Institute dont le premier directeur fut Norgay Tenzing un sherpa vainqueur de l’Everest avec Sir Edmund Hillary en 1953. De là, une petite balade nous mène au zoo Padmaja Naidu, abritant de nombreuses espèces himalayennes dont des loups tibétains, des léopards des neiges, des tigres de Sibérie et surtout le superbe et rare panda roux, cousin du grand panda de Chine. Déjeuner tibétain en ville puis visite d’une plantation de thé, il s’agit du « champagne » des thés qui pousse sur les pentes raides de la ville. Les plantations emploient un grand nombre de migrants népalais venus depuis plus de deux siècles participer au développement de la région. Avant le diner, un apéritif s’impose au Windermare, hôtel au style colonial, tenu par les descendants de la famille tibétaine Laden La qui a bien connu l'exploratrice. Conférence et projection d’un des films de Jeanne Mascolo sur la région.

Hébergement : Hôtel New Elgin ou équivalent
Repas : BLD

J11 : Darjeeling (2200 m)

Le matin, réveil tôt pour Tiger Hill et le lever du soleil sur le Kanchenjunga, ambiance festive avec tous les jeunes mariés indiens en voyage de noce. Puis parcours dans le célèbre Toy Train, jusqu’au monastère Gelugpa de Ghoom, construit en 1875 par le moine astrologue mongol Sherab Gyatso. C’est encore un des plus beaux monastères de Darjeeling, dédié à Maitreya. Après le déjeuner, balade dans le chowk bazar et en fin de journée sur le Mall, rencontre avec des personnalités de la ville. Diner à l’hôtel.

Hébergement : Hôtel New Elgin ou équivalent
Repas : BLD

J12 : Darjeeling > Kalimpong (1250 m)

Belle route au cœur des forêts de tecks, pour rejoindre le bassin de la Testa. La route remonte sur Kalimpong (ancien territoire bhoutanais). Avant l’entrée de la ville, arrêt à l’Ashram Gandhi, avec son école de musique classique occidentale fondée par les pères jésuites canadiens et réservée aux enfants des porteurs en général népalais. L’ambiance est étonnante et studieuse et les élèves interprètent avec brio les œuvres des musiciens classiques occidentaux. Après le déjeuner à l’hotel, découverte du centre Durpin Dara (siège de Dujon Rimpoche), situé à 1402m, qui offre une excellente vue sur les sommets (Kanchenjunga et Jhomolhari). Il existe de nombreuses croyances au sujet des Dujom Dara qui sont des Rimpoché reconnus dans la lignée Nyingmapa, maîtres philosophiques aux connaissances étendues… Le dernier en date était Jigdrel Yeshe Dorje, responsable du Boudhisme Nyingmapa en exil et résident en Dordogne. Il est décédé en janvier 1987. Visite du monastère de Trongsa, de la chapelle bhoutanaise avec ses fresques surprenantes. En fin d’après midi, beau coucher de soleil sur la ville. Installation à l’hôtel Silver Oaks et soirée autour de la personnalité d’Alexandra David-Neel qui vécut longtemps dans la région et dans cette ville, où résidait le représentant britannique au Tibet David Mac Donald. Projection du film de Jeanne, primé dans tous les festivals d’aventures, « Alexandra David-Néel, du Sikkim au Tibet Interdit »

Transfert : 2/3h
Hébergement : Hôtel Silver Oaks ou équivalent
Repas : BLD

J13 : Autour de Kalimpong

Départ pour Pedong (1240 m), à une vingtaine de kilomètres, mais compter deux bonnes heures de voiture ! Ce village anciennement situé en territoire bhoutanais, en a conservé le style architectural… Visite du monastère du Shabdrung (ancien chef religieux du Bhoutan), installé à Pedong depuis le début des années 2000. A l’intérieur, le grand chorten où a été déposé son corps momifié. Visite de la Mission étrangère de la Rue du Bac, de son cimetière où reposent les missionnaires français en route pour l’évangélisation du Tibet. Beaucoup d’entre eux reçurent Alexandra David-Néel et l’hébergèrent. Celle-ci a entretenu des liens avec les religieux de cet ordre, car ce furent les premiers « ethnologues » qui étudièrent les rites et coutumes himalayens. Retour à Kalimpong et visite de la maison de la famille Roerich, grand peintre russe amoureux de l’Himalaya.

Transfert : 4h
Hébergement : Hôtel Silver Oaks ou équivalent
Repas : BLD

J14 : Kalimpong > Bagdogra > Calcutta

Après le petit déjeuner, visite du bazar de Kalimpong, et de son Dorje Market, aux ruelles et à l’ambiance typique. Kalimpong était une ville étape sur la route du Tibet, une halte à la croisée des chemins et des caravanes, un des lieux historiquement les plus importants du monde himalayen, agréablement située et au climat doux tout au long de l’année. Descente le long de la rivière Testa pour rejoindre Bagdogra, l’aéroport qui dessert l’Est indien. Arrêt au monastère chorten de Salagara, dernier édifice construit par feu Kalou Rimpoche. Vol de 45 minutes pour Calcutta. Installation à l’hotel et diner bengali en soirée.

Transfert : 5h
Hébergement : Hôtel Park ou équivalent
Repas : BLD

J15 : Visite de Calcutta, Vol > France

Après le petit déjeuner, visite de ce qui n’aura pas été vu le premier jour ou déambulation dans les rues. Le quartier des potiers avec ses divinités immenses et rencontre possible à l’Indian Coffee House avec un intellectuel de la ville, haut lieu de la culture indienne par excellence. Dernier diner en ville et départ pour l’aéroport.

Hébergement : Hôtel de jour
Repas : BLD
Selon l'horaire du vol de retour, nous proposons une chambre pour 4 personnes dans un hôtel à Calcutta, afin de pouvoir prendre une douche avant de reprendre l'avion.

J16 : Arrivée à Paris

Pour l’ensemble de ce circuit, les temps de route sont donnés à titre indicatif. En effet, suite aux intempéries liées à la mousson et au phénomène du gel et dégel hivernal, les dégradations sur les chaussées peuvent allonger les temps de trajet. Nous vous invitons à garder un esprit d’aventure et une attitude souple en toute circonstance !

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.