Festival de Laya et Trek du Masang Kang
Bhoutan BT 213 Trekking

Trekking au pied du Jomolhari, Himalaya du Bhoutan

18 jours - 7 jours de marche 6 à 12 pers. Soutenu 11/20 Voir les avis voyageurs

Partager

Vous aimerez aussi...

  • Itinéraire millesimes
  • Dates et prix millesimes
  • Infos pratiques millesimes

Pour les amateurs de voyages rares, cet itinéraire unique vous entraîne vers la région du Masang Kang, superbe sommet de 7200 mètres situé tout au nord du Bhoutan, à la frontière du Tibet. Un secteur de hautes montagnes et de glaciers, rarement fréquenté par des touristes, et qui ne manque pourtant pas de charme ! La découverte de ces beaux sommets enneigés est complétée par une visite des villages de Lungu et de Laya où nous arrivons au moment du festival. Un moment rare, célébré à 3800 mètres par des éleveurs de yaks... Processions, danses et compétitions animent deux journées hautes en couleurs. Un programme concocté et encadré par Robert Dompnier, spécialiste du Bhoutan, pays où il voyage depuis trente ans... A coup sûr, une aventure somptueuse au cœur d'un pays authentique et préservé.

Points forts

• Un trekking de 7 jours dans une région très peu fréquentée
• De beaux panoramas de hautes montagnes autour de sommets de 7000 mètres
• Le festival de Laya, rarement visité
• Des rencontres nombreuses et variées grâce aux connaissances de votre guide

Les plus Tirawa

• L'accompagnement de Robert Dompnier, spécialiste du Bhoutan
• Un voyage tout compris (pension complète, entrée des sites)

Niveau

Soutenu 11/20 Voir le tableau des niveaux  Soutenu 11/20 avec 7 jours de marche. Etapes moyennes de 4 à 7 heures. Etre à l’aise sur tous types de sentiers. Une première expérience dans un niveau 12/20 avec un passage à 4000 m est un plus.

J1 : Vol au départ de Paris

Vol au départ de Paris CDG en direction de Bangkok.

Nous nous efforçons de trouver des vols directs entre Paris et Bangkok. Néanmoins, en fonction des disponibilités et tarifs, nous pouvons être amenés à sélectionner des vols avec escale. Dans ce cas, nous cherchons à réduire sa durée au minimum.

J2 : Arrivée > Bangkok

Arrivée à Bangkok. Transfert à l’hôtel proche de l’aéroport. Visite libre de Bangkok selon l'heure d'arrivée : quartiers commerçants du côté de Silom, ancien palais royal, maison de Jim Thomsom, découverte des canaux en bateau... Dîner et nuit à l'hôtel.

Hébergement : Hôtel Novotel Airport ou équivalent
Repas : D

J3 : Vol > Paro (2280 m)

Vol le matin en direction du Bhoutan avec la compagnie bhoutanaise Drukair. Magnifique vol en direction de la chaîne himalayenne et atterrissage sur le petit aéroport de Paro. Les bâtiments d'architecture bhoutanaise, l'ambiance générale paisible et sereine, le costume des habitants... vous plongent immédiatement dans un autre monde... C’est le début d’une véritable aventure hors du temps. Accueil par l’équipe locale et première découverte de Paro. Par un vieux pont couvert en bois, montée jusqu’au magnifique dzong de Paro, immense forteresse servant de siège à l'administration civile et religieuse de la province. Le bâtiment qui date du XVIIe siècle présente une belle architecture de pierre, de terre et de bois avec des balcons, des galeries et des coursives décorées. Très belles peintures sur le pourtour des cours intérieures… On est toujours très impressionné par cette première découverte d’un dzong bhoutanais… Retour vers le vieux pont de bois où Bertolucci tourna la scène d’ouverture de son film « Little Buddha » et balade dans les rues marchandes du bourg de Paro. Installation et nuit à l'hôtel de Paro.

Transfert : 30 min.
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J4 : Transfert > Punakha (1300 m)

Départ pour Punakha (environ 4h de route). Stop au pied du petit monastère de Tacho Lhakhang pour découvrir le célèbre pont suspendu sur chaînes construit au XVe siècle par Thangthong Gyelpo. Grand maître religieux de l’école nyingmapa, Thangthong Gyelpo fut également un artiste (c’est lui qui fonda l’opéra tibétain) et un ingénieur renommé. Grâce à des méthodes uniques pour braser et souder les métaux, il construisit les premiers ponts suspendus sur chaînes de toute l’Asie. Tacho Lhakhang en est un magnifique exemple.. Poursuite en direction de Punakha. Traversée du col du Dochu La (3050 m) ; par temps clair, c’est l’occasion de découvrir pour la première fois l’Himalaya du Bhoutan avec, au loin, de nombreux sommets enneigés de plus de 7000 mètres (Masang Kang, Theri Kang, Kangkar Puensum…). Découverte des 108 chortens et visite du temple qui surplombe le col. Lunch dans un petit restaurant local… A travers de très beaux paysages de champs en terrasses où s’éparpillent quelques fermes bhoutanaises, descente vers Lobeysa, carrefour marchand au confluent de plusieurs vallées, et arrivée à Punakha. La vallée jouit d’un climat subtropical, beaucoup plus chaud qu’à Paro ou Thimphu ; on trouve ici bananiers, orangers, cactus… Le dzong de Punakha et le petit monastère de Chimi Lhakhang seront visités au retour du trek. Nuit à Punakha

Transfert : 4h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J5 : Transfert > Gasa (2780 m)

Route en direction de Getsapang (2300 m) puis de Gasa. Traversée de Goem Tamji, marqué par de belles rizières en terrasses et poursuite vers Gasa Tsachu, petit hameau au coeur de la forêt, célèbre pour ses sources d'eaux chaudes... Il reste encore 30 min à nos véhicules pour se hisser jusqu'au dzong et du village de Gasa, bâtis au sommet d'une colline dominant la vallée... Découverte du dzong, magnifique forteresse dominée par les neiges du Gangbum (6500 m). Visite d'un des temples et installation en camp pour la nuit.

Transfert : 3h
Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 1h

J6 : Gasa > Koina, Trek > Take Hankhar (3450 m)

Nous quittons Gasa pour continuer notre transfert vers le nord, au plus près de la chaine himalayenne. Arrivée au col du Bale La (3820 m), annoncé par un vieux mur à mani et quelques drapeaux de prières ; par beau temps, on aperçoit déjà le sommet du Masang Kang (7200 m). Descente vers Koina (3230 m), relais des caravanes de yaks entre Laya et Gasa. Nous y retrouvons l'équipe de horsemen qui nous accompagnera durant le trek. Peu après le village, et après avoir dépassé un énorme bloc de rocher, le sentier suit d’abord la rivière au milieu d’une belle végétation principalement de résineux. Traversée de plusieurs ponts et montée douce à travers une belle végétation alpine qui s'ouvre progressivement sur les sommets ! Installation du camp sur le plateau de Take Hankhar (3450 m) où est implanté un petit camp militaire bhoutanais surveillant les frontières nord du pays. La vallée s'ouvrant vers le nord nous offre une premier vision du Masang Kang avec ses trois sommets pointus.

Transfert : 3h
Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 5/6h
Dénivelé : +720 m
Dénivelé : -50 m

J7 : Trek > Kulu Khar (3760 m)

Laissant le camp militaire auprès duquel nous avons dormi (pas d’inquiétude, les Bhoutanais ne sonnent pas le clairon à 4h du matin…), le sentier traverse un pont sur le Togtserkhagi, un gros torrent prenant sa source au pied des glaciers de la région. Nous passons alors rive droite de ce torrent pour emprunter un joli sentier bien tracé. Montée  dans une belle forêt. Une heure de montée raide nous permet d’arriver à Tashi Makhang, lieu de pâturage pour les yaks appartenant aux habitants de Laya. On aperçoit parfois également des bharals broutant sous les rochers. Après 2h de marche, la vallée s’élargit pour atteindre Yashi Mekhong. Quelques cabanes de bergers en marquent l’emplacement. Poursuivant notre montée, on rejoint finalement le lieu-dit Kulu Khar qui offre un bel emplacement de camp. En face, le torrent Daktir Bungu chu se déverse en cascades. Installation du camp pour la nuit.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 4h
Dénivelé : +340 m
Dénivelé : -30 m

J8 : Trek > Nulithang (4050 m)

Le sentier poursuit sa remontée vers le nord-est en suivant la vallée du Togtserkhagi chu en direction de la frontière tibétaine. Il faut compter environ 3h pour atteindre Nulithang. Le chemin traverse à nouveau une jolie forêt après avoir évité de grands éboulis. Finalement, au bout de 2h de marche environ, le Masang Kang, de plus en plus impressionnant, apparaît à nouveau sur notre gauche. Descendant vers la rivière le chemin traverse alors un pont pour entrer dans une vallée assez étroite. Il nous reste une vingtaine de minutes pour arriver à Nulithang et trouver un camp plat avec de gros rochers. C’est aussi un lieu de pâturages pour les yaks des habitants de Laya. Le Masang Kang est juste en face de nous et, en marchant 5 min, on découvre le Tsenda Kang, un autre sommet magnifique de 7000 mètres.  

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 3h30
Dénivelé : +320 m
Dénivelé : -30 m

J9 : Exploration autour du Masang Kang

Le Masang Kang (7200 m), superbe massif aux trois sommets, est la grande montagne sacrée du clan des Masang, les premières populations de cette région. Ces dernières seraient arrivées du Tibet vers le XIIIe ou XIVe siècle… La montagne fut gravie pour la première fois par une expédition japonaise en 1985. L’exploration de la vallée est tout simplement superbe avec des panoramas à presque 360° sur de nombreux sommets enneigés et glaciers. Plusieurs options d’exploration s’offrent à nous. En fonction de la météo et de la forme de chacun, nous pouvons envisager une ou deux d’entre elles. Dans tous les cas, divers spots offrent de beaux panoramas sur le Masang Kang et le Tsenda Kang, ainsi sur quelques « petits » sommets de 6000 mètres. Nous ne sommes qu’à quelques heures du Tibet et le col du Wagye La (5300 m) était l’un des chemins traditionnels par lesquels les Bhoutanais de cette région qui se rendaient à Lhassa

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 4h
Dénivelé : +200 m
Dénivelé : -200 m
Les excursions présentées ce jour sont facultatives. Il est possible de rester au camp et ses alentours, afin de se reposer, faire une lessive, prendre des photos ou esquisser une aquarelle.

J10 : Trek > Lungu, Laya (3800 m)

Après un dernier regard sur les sommets depuis Nulithang, nous reprenons pour quelques heures le sentier emprunté l’avant-veille. Nous le quittons après avoir retraversé Kulu Khar pour grimper vers la droite.  Un magnifique chemin monte dans la forêt pendant environ 1.30 jusqu’à une crête offrant à nouveau un beau panorama sur le Masang Kang et le Tsenda Kang. C’est toujours dans la forêt par un joli chemin que nous arrivons à Lungu. Découverte du village de Lungu avec son petit temple et son école. De très rares touristes passent ici et c’est un privilège pour notre groupe de rencontrer cette petite communauté. Comme à Laya, les femmes arborent ici un amusant chapeau conique en bambou, peut-être à l’image des sommets pointus qui ferment la vallée au loin formant ainsi frontière avec le Tibet. De Lungu, une descente raide nous conduit vers un petit pont. Il faut alors remonter dans la forêt jusqu’à une crête offrant à nouveau un beau panorama sur les massifs enneigés alentours. La descente se poursuit avec la traversée de quelques ruisseaux. Finalement, une prairie d’altitude nous permet de découvrir la vallée de Laya. Descente vers le premier groupe de maisons qu’on aperçoit en contrebas.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 6/7h
Dénivelé : +200 m
Dénivelé : -450 m

J11 : Festival de Laya

Comme dans la plupart des villages du Bhoutan, Laya célèbre son festival une fois l’an. En revanche, il ne s’agit pas ici d’un festival de danses sacrées tels que nous les trouvons dans les dzongs et les grands monastères du pays. Nous sommes ici parmi des populations d’éleveurs de yaks et leurs rituels sont différents. Les célébrations commencent par des processions entre les différents hameaux du village où sont transportés les textes et les objets sacrés, sortis pour l’occasion du temple. De nombreuses danses et chants populaires permettent d’admirer les habitants de Laya dans leur costume traditionnel qui n’a rien à voir avec celui des Bhoutanais. Ici, les habits, noirs, sont tissés en poil de yak. Les femmes portent leur petit chapeau conique de bambou ainsi que de magnifiques bijoux de corail et de turquoise. Avec danses et processions, la journée est également animée par de nombreuses compétitions de tir à l’arc ou de concours entre les hommes les plus forts du village pour jeter le plus loin possible des pierres ou des pièces de bois… Ce festival magnifique mais peu fréquenté par des touristes a accueilli à plusieurs reprises le roi du Bhoutan qui, lui-même, semble apprécier ces traditions venus d'un autre âge et uniques au Bhoutan.

Hébergement : Camp
Repas : BLD

J12 : Trek > Koina

Le matin, et selon le programme, nous pourrons assister encore pendant une heure ou deux à la seconde journée du festival de Laya. Puis, il sera temps de reprendre la descente en direction de Koina. Après avoir traversé le dernier groupe de maisons de Laya, le chemin plonge dans la forêt. Le sentier passe sous une vieille arche qui marquait traditionnellement l’entrée du village de Laya. Des divinités mâle et femelle en gardent l’accès. Une heure trente de descente nous ramène près du camp militaire de Take Hankhar. De là, nous reprenons le joli sentier dans la forêt qui après avoir traversé plusieurs fois le torrent sur des petits ponts de bois nous ramène à Koina.

Hébergement : Camp
Repas : BLD
Heures de marche : 5/6h
Dénivelé : +50 m
Dénivelé : -620 m

J13 : Transfert > Gasa, Punakha

Une dernière heure de marche et nous retrouvons nos véhicules, laissés il y a une semaine. Le chemin forestier se hisse jusqu’au sommet du Bale La offrant une dernière vue sur le Masang Kang que nous avons côtoyé de si près. Descenter vers Gasa. C’est l’occasion de revoir de belles images du dzong devant les neiges enneigées du Gangbum. Stop à Gasa et poursuite de notre route vers Goem Tamji et Punakha.

Transfert : 6h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J14 : Visite de Punakha, transfert > Thimphu

La matinée est réservée à la découverte du dzong de Punakha (XVIIe siècle) sorte de grand vaisseau qui s’élève au confluent des rivières Po Chu et Mo Chu. C’est l'un des plus grands dzongs du Bhoutan et l’un des mieux décorés… Punakha fut en effet la capitale d’hiver du Bhoutan jusqu’en 1970. Du dzong, nous retournons vers Lobeysa pour une petite marche en direction du monastère de Chhimi Lhakhang (30 mn) au milieu des fermes et des champs en terrasses. Visite du célèbre temple fondé au XVe siècle par Drukpa Kinley, le « fou-divin » ; grand maître religieux, ce dernier n’en oubliait pas pour autant de boire à outrance et de courir après toutes les jeunes filles du pays ; son histoire est particulièrement « haute en couleurs »... Après avoir entendu les exploits de cet illustre personnage, cher au cœur des Bhoutanais,  nous prenons la route de Thimphu. Traversée du Dochu La (3050 m) et descente vers Thimphu, capitale du Bhoutan, que nous atteignons en fin de journée. Installation à l'hôtel.

Transfert : 3h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J15 : Visite de Thimphu, transfer > Paro

Balade matinale sur les hauteurs de Thimphu pour découvrir l’animal national du Bhoutan, le fameux takin (budorcas taxicolor) dont on ne sait pas très bien d’où il débarque ! Moitié chèvre, moitié bœuf et une troisième moitié pour la tête qui rappelle celle de l’élan, le takin ne peut avoir qu’une origine surnaturelle dont votre guide ne manquera pas de vous révéler tous les détails… Retour vers la ville pour des découvertes plus rationnelles et visite du magnifique musée des textiles, introduction aux techniques ancestrales de tissage traditionnel. Plusieurs salles permettent de découvrir des tissages anciens en provenance de toutes les régions du Bhoutan (notamment de superbes kishutara de la région de Lhuentse) mais également d’exceptionnels textiles ayant appartenu à la Famille royale pour diverses cérémonies : couronnements ou mariages… Poursuite vers la fabrique de papier traditionnel et l’imposante forteresse de Tashichhodzong, siège du gouvernement bhoutanais. Agrandie dans les années 1970, l’imposant bâtiment contient de magnifiques peintures à l’entrée des temples ou dans les corridors… Transfert vers Paro (1h) en fin de journée. Installation à l'hôtel à Paro.

Transfert : 1h
Hébergement : Hôtel
Repas : BLD

J16 : Visite de Paro, trek > Taktsang

Départ le matin pour une magnifique balade vers le monastère perché de Taktsang. Suspendu dans une falaise, 700 mètres au-dessus de la vallée de Paro, c'est un des lieux les plus sacrés du pays. Le chemin qui y conduit traverse une belle forêt de pins de l’Himalaya et offre des points de vue uniques sur les temples et sur la vallée. Il faut compter 2h30 à 3h pour monter, lentement, jusqu’à Taktsang ; le chemin est large et très bien tracé. Visite des chapelles et de la grotte où Guru Rinpoché aurait médité dès le VIIIe siècle. Descente (environ 30 minutes) pour un pique-nique face au monastère de Taktsang. C’est un point de vue exceptionnel et un moment inoubliable… Fin de la descente pour retrouver notre bus. Celui-ci nous offre un petit détour par Drukyel dzong, au bout de la vallée de Paro. Près des ruines de cette ancienne forteresse, on découvre par temps clair la pyramide enneigée du Jomolhari qui culmine à 7320 mètres. Fin de journée dans le bazar de Paro. Retour à l’hôtel pour le dîner et la nuit.

Repas : BLD
Heures de marche : 4/5h

J17 : Vol > Bangkok et vol de retour

Après un dernier petit-déjeuner bhoutanais, transfert vers l’aéroport international et vol pour Bangkok avec une compagnie bhoutanaise. Fin de journée libre (selon l’horaire d’arrivée, une courte balade en ville est envisageable). Dîner à l'hôtel et retour à l’aéroport en fin de soirée. Embarquement à bord de notre vol international et retour vers la France.

Transfert : 30 min.
Repas : BLD

J18 : Arrivée à Paris

Les temps de marche indiqués ne tiennent pas compte des pauses. Ils sont bien sûr indicatifs et peuvent varier d'un participant à un autre ou selon les conditions climatiques.

Les temps de transfert indiqués ne tiennent pas compte des pauses ni des aléas inhérents à tout voyage d'aventure (dégradation de routes, pannes, travaux, trafic...). Ils sont bien sûr donnés à titre indicatifs et peuvent être supérieurs.